Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 47 027 fois
  • 243 J'aime
  • 8 Commentaires
  • Corrigée par l'équipe

De surprise en surprise au camping !

Chapitre 1

Première nuit au camping

Inceste

Bonjour


Je m’appelle Manon, j’ai 28ans, je suis esthéticienne, je suis brune, cheveux mi-longs ondulés, j’ai des yeux bleus et je mesure 1m68 pour 60 kilos, j’ai quelques tatouages. Quelques mots sur ma personnalité : je suis une femme plutôt sympa et ouverte, j’aime le sexe, c’est-à-dire me faire plaisir et prendre du plaisir ; même lorsque j’étais célibataire, je trouvais toujours facilement de quoi me satisfaire, car le sexe, c’est bien, mais à deux, c’est toujours mieux ; pour le moment, je suis en couple depuis 3 ans avec Paul, 30ans.


Cette année avec tous les problèmes liés à la crise sanitaire, Paul n’a pas pu avoir de congé pour qu’on parte en vacances comme ces 3 dernières années. Ne pouvant pas aller en vacances avec lui, j’ai donc décidé de partir avec ma mère et mon frère chez mon oncle à la campagne. Mon oncle est agriculteur, il vit avec sa femme et son fils Mathieu qui se trouve être mon cousin du coup. Il a 29 ans, il est grand, cheveux courts blonds et il a toujours été assez musclé. Je l’ai toujours trouvé mignon et quand on était plus jeune, il nous arrivait de se chercher un peu ensemble. On s’était déjà embrassés et caressés mutuellement sans jamais aller plus loin. Ensuite, les années ont passé, on s’était un peu tous éloigné et en grandissant, on faisait comme si de rien n’était, il avait des copines, d’ailleurs, et moi aussi j’avais des copains.


Pour ces vacances-là, pour s’organiser au mieux, mon cousin laissait sa chambre à ma mère tandis que lui devait faire du camping avec mon frère sur le terrain qui est immense. M’étant invitée à la dernière minute, moi aussi je devais camper. Et j’en étais ravie, car c’est quelque chose que je n’avais jamais fait. On est arrivés chez eux en début d’après-midi. Des retrouvailles après 2 longues années sans se voir, on en a des choses à se raconter et donc on a parlé une bonne partie de l’après-midi. Mon cousin était toujours aussi séduisant, je me perdais parfois à le regarder et nos regards se sont croisés. En fin d’après-midi, il nous proposa d’aller au campement qu’il avait préparé seul avant notre arrivée. C’était tellement loin qu’on y alla avec leur 4x4. Arrivée là-bas, je fus surprise, je ne pensais pas qu’on aurait été aussi bien installés. Il y avait de la lumière prise dans une remise qui était à quelques mètres. On avait les 3 tentes alignées sous une bâche, une petite table et des chaises de camping.


Par galanterie, ils m’ont cédé la tente la plus grande.

On est retournés dans la maison familiale pour dîner avec tout le monde puis on s’est préparés pour la nuit et on a repris la route. Arrivé là-bas, on a commencé à se raconter nos vies tout naturellement, puis on a joué aux cartes. Une bonne soirée où c’était clair, mon cousin me cherchait du regard.


Vers 23h, on s’est dit bonne nuit et on est allé dans nos tentes. J’étais sur le coin, mon cousin dans la tente du milieu, et mon frère de l’autre côté. Après une quinzaine de minutes, je vis quelqu’un venir agiter ma tente, au début, j’ai eu peur mais j’entendis la voix de mon cousin " c’est moi ". Rassurée, j’ouvris pour voir ce qu’il est venu faire. Il me proposait de venir faire une balade avec lui, il avait un drap sous le bras. Je savais que ce n’était pas pour se balader, mais autre chose, mais j’ai quand même accepté. J’avais sur moi un ensemble short et haut pyjama noir avec un tanga. J’avais déjà enlevé mon soutien-gorge dans la tente et je ne l’ai pas remis pour la balade. On a marché environ cinq à dix minutes avec de petits sourires en coin, il a fini par poser le drap, on était assis dessus. On parlait comme si de rien n’était, puis au bout d’un moment, je l’ai dit " tu ne m’as pas fait venir ici que pour parler ? ". Il me fait non de la tête et on s’est rapprochés.


On a commencé à s’embrasser d’abord simplement puis avec passion, j’en avais envie et lui aussi. J’ai fini par me mettre à califourchon sur lui, toujours en l’embrassant et j’ai retiré son tee-shirt. Il m’a lui aussi retiré mon haut et a mis ses mains sur mes fesses. Moi aussi, mes mains ont parcouru son torse jusqu’à atteindre sa queue qui commençait déjà à être dure. J’ai procédé à des bisous dans le cou, puis je suis descendue, et en quelques secondes j’étais au niveau de sa queue. Je l’ai sortie et commencé à la branler et j’ai fini par la sucer. C’était la première fois qu’on allait aussi loin. En même temps, avant ça on était débutant, mais maintenant, on avait tous les deux grandi et eu des expériences.


Après s’être laissé sucer quelques petites minutes, il m’a allongée, m’a retiré mon short et mon tanga, et il déposa délicatement des bisous tout au long de mes jambes qui étaient relevées, descendit et termina sa course entre mes jambes. Je sentais son souffle sur le bord de mes lèvres. Il me fit languir avant de vraiment commencer à me lécher. Tout ça commençait à beaucoup me plaire et m’excitait, même si je préfère largement la pénétration, j’apprécie quand même de recevoir un cunni et je trouvais ça excitant et agréable. Et le plaisir c’est beaucoup l’excitation. L’endroit était super, en pleine forêt, c’était ma première fois en extérieur.


Je finis par lui dire que j’avais envie qu’il me pénètre, et un peu bêtement, il m’a regardée, et déçu de me dire qu’il n’a pas prévu de préservatif. Ça me fit directement penser que j’avais un stérilet. et bien que ça n’empêche pas les MST, dans l’excitation je lui dis que ce n’était pas grave. Il m’a demandé si j’étais sûre, et je lui ai dit oui, et que j’avais un stérilet. J’avais vraiment envie de le faire et vu la situation, j’avais confiance en lui. Il finit donc par s’allonger vers moi, il commence à la présenter en moi tout en m’embrassant, après quelques minutes en missionnaire, je finis par lui dire de s’allonger sur le dos. J’avais décidé de passer dessus. Je l’ai guidé en moi et j’avais les mains sur son torse pendant je me faisais plaisir à chevaucher sa queue. C’est une position que j’ai toujours aimée.


Tout s’était bien passé jusque là, lorsque soudain j’ai eu la peur de ma vie quand on a entendu des bruits de pas venir vers nous. Quand j’ai vu qui c’était, j’étais soulagée, car en quelques secondes, j’avais cru qu’on était dans un film d’horreur et qu’on allait mourir. Mais en même temps, dans ma tête, je me suis dit "oh merde"...


A suivre.

Diffuse en direct !
Regarder son live