Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 10 493 fois
  • 158 J'aime
  • 4 Commentaires

Sylvia la soubrette mature

Chapitre 2

SM / Fétichisme

Peu de temps après, Sylvia me rejoint au salon, elle se met devant moi, mains dans le dos et regard baissé.


— J’ai fini mon travail, monsieur.

— Très bien, parlons un peu de ce que tu cherches exactement, visiblement tu n’es pas une simple femme de ménage.

— En effet monsieur, mon mari était dominant avec moi et j’aimais ça, j’ai besoin de ça. Je m’occupais de la maison et de lui, au début c’était avec complicité et respect malgré les mots crus et punitions, j’aimais vraiment ça, mais à la fin, ça a changé et il est parti avec sa maîtresse. J’ai besoin d’un dominant avec qui retrouver une relation de soumise où je serais épanouie et heureuse. Mais à mon âge, ce n’est pas simple, mon corps n’est plus comme à 20 ans.

— Je te trouve très bien, très attirante. Je suis dominant, j’aime avoir une soumise sexuellement, mais pas uniquement. Tu m’intéresses, si tu le souhaites, on peut aller plus loin, ne pas juste être ma femme de ménage.

— Oui monsieur, vous semblez être un homme bon, on peut essayer, je vous écoute, qu’attendez-vous de moi.

— Déjà, je veux voir ton corps et ensuite on verra ce que tu sais faire sexuellement.

— Oui monsieur.

— Déshabille-toi Sylvia, tu ne gardes que tes talons.



Sans un mot, la belle blonde déboutonne son chemisier et le retire, me dévoilant un soutien-gorge en dentelle blanche élégant, mais basique. Ses seins semblent bien gros. Sylvia baisse sa jupe et montre son string assez fin, cachant à peine son sexe lisse et ses petites lèvres qui dépassent légèrement de la ficelle du string, je dois avouer que cette vue m’excite. Elle retire ensuite son soutien-gorge, je la soupçonne de faire durer les choses.


— Dépêche-toi, je te veux nue, tout de suite.

— Pardon monsieur.



Sylvia dévoile enfin ses seins, tombant une fois que le soutien-gorge ne les tient plus. Des seins assez ronds, tombant un peu, mais pas moches, au contraire, bien pleins et lourds visiblement avec de gros tétons épais. Puis elle baisse son string, dévoilant totalement sa chatte qui donne l’impression d’être ouverte, les petites lèvres sont longues, un sexe d’âge mûr, mais très appétissant. Sylvia est une très belle femme, très attirante, pas fine, mais des formes bien placées malgré quelques défauts.


— Tu me plais beaucoup Sylvia, j’aime tes gros seins et ta chatte qui semble accueillante.

— Merci monsieur, mes seins tombent, mais j’aime qu’on s’en occupe, un peu brutalement je dois l’avouer, j’aime qu’on commente mon corps, le sentiment d’humiliation, de soumission m’excite et me rassure.

— Et ta chatte ouverte semble avoir bien servi, et la sodomie ?

— Oui mon mari tenait à me pénétrer tous les jours, il avait un sexe de taille moyenne, je pense, j’ai connu que lui. La sodomie, je l’ai peu connue, mais les derniers mois, il m’imposait ça et j’ai appris à aimer même si ça rentre difficilement. Je dois vous prévenir que je suis une femme qui a tendance à beaucoup mouiller et être femme fontaine. Je m’excuse, mais je ne maîtrise pas ça monsieur.

— Ne t’inquiète pas, ça ne me gêne pas au contraire, j’aime ça. Quelques nouvelles règles, je veux un accès total à ton corps, quand je veux, pas de pudeur devant moi, interdit de cacher ton corps, plus aucun sous-vêtement et soumission sexuelle totale. Tu es d’accord ? Le reste viendra au fur et à mesure de la relation, n’hésite pas à parler, à donner ton ressenti. Bien sûr, je punis la désobéissance, mais je sais aussi être calme et bienveillant.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— D’accord monsieur, les règles me conviennent, je vais essayer de m’exprimer.

— Tu aimerais une vie commune à terme ?

— Oui monsieur j’en ai besoin.

— C’est l’idéal, nous verrons à terme. Pour l’instant, on va voir ce que tu sais faire avec ta bouche. Viens me sucer, à genoux devant le canapé.

— Je vais faire de mon mieux.


Je baisse mon jean et mon boxer et dévoile mon pénis à demi bandé déjà. J’ai un sexe circoncis, pas très long, 15 centimètres, mais assez épais et encore plus épais à la base. Je vois le regard de Sylvia sur mon sexe.


— Monsieur votre pénis est gros, mon mari n’était pas aussi épais.

— Tu vas apprendre, allez suce-moi, montre ce que tu sais faire.



Ma soumise commence à lécher doucement mon sexe, de mes bourses jusqu’au gland, ce qui a pour effet de me faire bander à fond. Ma blonde sait jouer avec sa langue sur la base de mon gland très sensible, je ne m’attendais pas à une femme aussi douée et qui visiblement aime me faire ça. Je la laisse jouer un peu comme ça quelques minutes puis j’attrape ses cheveux.


— Allez, tu as assez joué, suce maintenant.



Je ne le laisse pas répondre et je pousse mon gland entre ses lèvres, je ne m’enfonce pas trop, je laisse encore Sylvia gérer et je me contente de tenir ses cheveux. Elle suce bien, lentement en resserrant ses lèvres à chaque passage autour de mon gland. Elle ne descend pas très bas, mais sait aussi jouer de sa langue pendant que mon pénis est dans sa bouche. Je prends un réel plaisir et je décide de la laisser faire à son rythme pour la première fellation. Je sens mon excitation monter, ma soumise accélère sa fellation, elle ne prend que la moitié de mon sexe en bouche, mais je suis terriblement excité par cette vue, par ses gros seins qui ballottent au rythme de la pipe qu’elle me fait. Je laisse mon éjaculation monter, sans prévenir ma soumise je lui maintiens la tête sur mon sexe et éjacule dans sa bouche, plusieurs jets de sperme chaud. Sylvia est surprise, mais je l’empêche de se retirer, la forçant à avaler.


— Avale tout, une soumise salope comme toi doit tout avaler, je t’interdis d’en faire tomber.



Ma soumise ne peut répondre, elle avale difficilement mon foutre épais pendant que je tiens sa tête, je ne la relâche qu’une fois que je suis sûr qu’elle a tout avalé.


— C’est bien ma soumise, tu dois avaler à chaque fois.

— Merci monsieur, mais il y en a vraiment beaucoup, je n’ai pas l’habitude.

— Tu es une bonne suceuse, mais tu vas devoir apprendre à me sucer plus profond, une vraie gorge profonde avec toute ma queue au fond de ta bouche. Je t’ai laissée faire aujourd’hui, les prochaines fois, je n’hésiterai pas à forcer ta bouche.

— Je ne sais pas si je pourrais, monsieur.

— Tu le feras, progressivement, mais je te forcerai, je t’apprendrai, une soumise mûre comme toi doit prendre en gorge n’importe quelle taille de bite.

— Oui monsieur, pardon de ne pas encore être prête.

— Relève-toi et rhabille-toi, sans tes sous-vêtements. Tu reviens demain à la même heure, mais avec une valise pour rester quelques jours ici, si tu te sens prête.

— Oui monsieur, je suis prête à vous obéir tout le temps.

— Très bien, tu seras une bonne soumise, à demain, Sylvia.

— A demain monsieur.



Ma soumise se rhabille et rentre chez elle. Je prends le temps de me poser, surpris par le début de cette relation inespérée. Rien que d’y penser, mon sexe se dresse de nouveau, vivement demain...

Diffuse en direct !
Regarder son live