Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 75 253 fois
  • 81 J'aime
  • 0 Commentaire

Ma tante adorée

Chapitre 1

Inceste

Il y a 4 ans ma tante Françoise, âgée de 50 ans était venue passer la soirée à la maison. Mon oncle étant sur Paris ne rentrait que tard dans la nuit. Après le repas , je l’ai raccompagnée chez elle. Pendant qu’elle préparait un thé, je me suis remémoré mon adolescence où je rêvais de lui caresser ses beaux seins (95c) et de passer mes mains sous ses jupes courtes, qu’elle porte toujours de la même façon aujourd’hui. Je savais qu’entre elle et mon oncle c’était installé un climat d’amitié et sans plus. Ma tante (sour de ma mère) était une femme assez mince avec de jolies jambes, qui menait une vie tranquille et souvent seule car sa fille habitait loin de chez elle. Nous avons bu notre thé et tout en parlant elle m’avoua qu’elle n’avait plus le moral et qu’elle ne savait plus que faire pour se distraire. Elle était vêtue d’une jupe courte comme d’habitude, et portait un pull moulant faisant ressortir ses gros seins. Je me suis risqué à lui avouer que j’avais envie d’elle depuis l’âge de 18 ans et qu’aujourd’hui, moi à l’âge de 36 ans il serait peut-être bon d’essayer ! Elle fut un peu surprise mais elle se rapprocha de moi en me demandant ce que je lui trouvais. Je le lui ai expliqué, elle en fut ravie, prit ma main et la posa sur sa poitrine. Ses seins était durs et ne demandaient qu’à être caressés. Je l’ai pelotée un bon moment et sa respiration s’accélérait. Je vis ses jambes s’écarter, elle reprit ma main pour la guider vers son entre-jambe. J’ai caressé son sexe, elle mouillait très fort au point d’avoir sa culotte et ses collants transpercés. J’ai retiré ses sous-vêtements et ma main plongea dans son vagin béant et inondé. Je l’ai branlée un petit moment et elle jouit plusieurs fois. Elle sortit mon sexe qui était d’une dureté et d’une taille inhabituelle et me suça jusqu’a l’éjaculation dans sa bouche. Elle me demanda de lui faire l’amour très fort car cela ne lui était pas arrivé depuis longtemps. Elle prit ma queue, la masturba jusqu’à ce que celle-ci prenne une bonne taille, elle la guida jusqu’à l’entrée de son sexe et je l’ai pénétrée sans forcer tant sa chatte était lubrifiée et très large. Je l’ai besognée 1/4 d’heure, mais malgré mon sexe de bonne taille, je flottais dans cette chatte énorme. Une fois nos ébats terminés, elle me dit qu’il lui en fallait encore, qu’elle se découvrait un peu nympho et qu’elle voulait encore être pénétrée. Je fus un peu stupéfait lorsqu’elle me demanda d’aller chercher dans la cuisine, la plus grosse carotte que je pouvais trouver. J’en trouvais une d’au moins 25cm de long, avec un diamètre proche de celui d’un beau concombre. Elle me fit mettre un préservatif dessus et me demanda de lui enfiler. Je me suis exécuté en commençant à la caresser avec mes doigts et en suçant ses gros tétons. Sentant sa chatte très ouverte, je commençais doucement à approcher cette carotte énorme vers son sexe et la pénétrai cm par cm. ’Vas-y défonce-moi me dit-elle !’. Après une bonne vingtaine de cm dans sa chatte elle commença à gémir. J’allais et venais dans cette chatte magnifique qui à ma grande surprise acceptait cette énorme chose. Je l’ai branlée 1/2heure, ma tante hurlait de plaisir et se tortillait dans tous les sens. A la fin , les 25 cm de cette grosse carotte étaient complètement dans sa chatte. Une fois nos ébats terminés, elle m’embrassa goulûment en me remerciant de lui avoir donné tant de plaisir. Nous avons refait l’amour pendant plusieurs mois, jusqu’au jour où elle m’apprit qu’elle quittait notre ville pour se rapprocher de sa fille. Mais rassure toi, me dit-elle, chaque fois que je reviendrai, nous recommencerons nos ébats complices.

Diffuse en direct !
Regarder son live