Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 9 527 fois
  • 8 J'aime
  • 0 Commentaire

Tante caroline

Chapitre 1

Hétéro

Bonjour je m’appelle eric et l’histoire que je vais vous raconter remonte à 8 ans.

A l’epoque j’avais 20 ans( bref pour me decrire je mesure 1m70,cheveux noir tres court,des yeux vert et un corps de footeux confirmé.)et cela faisait plus d’un mois et demi que ma petite amie m’avait plaqué et pour tout vous dire j’avais un appetit sexuel feroce qui commençait à se faire de plus en plus pressant.

Faut dire qu’ avec mon ex on faisait l’amour assez frequemment dans la journée et quasiment tout les jours sauf indisponibilité mensuel mais on trouvait autre chose.

N’en pouvant plus je decidais de partir en ville pour me soulager,peu importe le prix et voila a quel point j’en etais rendu.Alors que je me preparais à sortir le telephone sonna, mes parents etant partis, j’etais donc obligé de repondre ce que je fis.C’etait ma tante caroline, elle avait absolument besoin de quelqu’un car elle avait une fuite d’eau sous son evier dans la cuisine,n’ayant personne d’autre sous la main elle avit decidé d’appeller ici en esperant trouver mon pere mais c’etait loupé donc je lui dit que j’allais passer et je raccrochais.ET ZUT ma frustration sexuel ne faisait que s’amplifier mais je ne pouvais pas la laisser en plan non plus.

Après une bonne demi-heure de route, j’arrivais donc.

Elle ouvrit la porte et me fit l’embrassade traditionnelle puis m’invita à rentrer, au passage je la contemplais de haut en bas.

Caroline avait 44 ans, 1m65 ,brune aux yeux vert clair,une poitrine volumineuse et bien ferme, un corps assez fin et elle possede un petit charme dont elle a le secret du moins pour moi et à des origines asiatiques.Elle etait vetue d’une chemise à manche longue ,une jupe qui ne devoilait que jusqu’a la hauteur de ses genoux et portait des bas ou des collants auto bronzant.

Elle me montrait donc ou se trouvait la fuite. je me mis sur le dos et m’engouffrait dans le placard sous l’evier et entreprenait de colmater cette fuite et nous discutionsen meme temps.

MOI: alors bernard(son mari) n’est pas là?

CARO:non il est parti à paris avec emilie(leur fille).

M:qu’est il parti faire?

C:il est allé voir un ami de longue date

M: et toi?

C:je n’avais pas envie et cela tombe bien car avec cette fuite on n’aurait retrouvé la maison innondée.

elle rigola et j’en fis de meme.Ca y est j’y suis presque.Elle s’accroupit face à moi vu que j’etais sur le dos et je distinguais le liseraie de ses bas auto fixant, mais je n’en vu pas plus car elle se releva aussitot et me demandais si je restais manger avec qu’elle, j’acceptais volontier.

En repensant à la vue de ses bas,je me mettais à bander fort,j’etais mal à l’aise tellement ma bite etait à l’etroit dans mon calecon moulant et mon jean.

J’avais un peu honte car je bandais de ma tante tout de meme. Je me repris et reussit à calmer mon erection brutal.

ET voila c’est comme neuf lançai je, j’en profitais pour me laver les mains.Elle me remercia et m’invita à boire un apero.

je prenais place dans le fauteuil et elle me proposait divers aperitifs mais j’obtais pour un whisky coca et elle en prit un aussi.Elle me demandais si j’etais toujours seul et si j’arrivais à oublier mon ex,nous discutames une bonne demi heure en enfilant 2 autres verres.Elle etait face à moi sur le canapé et j’arretais pas de mater ses cuisses pour entrevoir une ouverture mais elle les serrait bien et elle me laisser sur ma faim.

Commençant à etre un peu chaud je lui fis part de ma frustration sexuelle depuis un mois.Elle me repondais tout en faisant la cuisine que c’etais normal et qu’un beau gosse comme moi ne tarderais pas à retrouver une fille mieux que la precedente, je la remerciais du compliment.Nous nous sommes mit à table,avons bu une bouteille de rosée et manger puis nous sommes installés dans le canapé.

L’alcool me montait à la tete malgré que je sois quand meme conscient de ce que je faisais.Elle me parlait de sa fustration sexuelle avec son mari en ce moment,je pense que l’alcool la faisait deraper car elle n’est pas du genre à deballer sa vie privée.Jesentais que c’etais le moment de tenter quelque chose, j’etais assoiffé de sexe.

Je posais ma main sur sa cuisse mais elle continuait à parler puis je la remonta tres vite jusqu’ a sentir sa petite culotte mais elle saississa ma main et la repoussa tout en criant:

’Mais t’es fou que faisais tu?

J’ai envie de toi lui repondis je. je suis en manque et tu va me le combler.

Elle resta bouche b 10 secondes et me surpris quand elle me dit:’Montre moi ta queue et si elle me convient je vais l’assouvir ta soif sexuelle.

Je ne me fis pas prier et fus à poil en un temps record.

WAOUAHHHHHHHH t’a gagné .

Elle s’approcha de moi et se mise a genoux,elle prit ma bite tendue dans sa main , la branla un peu et l’engloutit dans sa bouche.

Quelle douceur divine,elle me sucait lentement ,lecher le bout de mon gland avec sa langue baveuse.Je ne pouvais plus me reteniret lui dit que j’allais lacher la purée mais elle feint et je cracha de long jet de sperm,elle n’en perdit pas une goutte et entama le nettoyage complet de ma verge enspermé.

Ayant fini de recuperer toute ma semence,elle se releva me pris par la taille et me roula une galoche ou le melange de sa salive et de mon sperm se firent sentir.

Bon maintenant c’est à toi de me faire lacher mon orgasme.Elle retira sa chemise, degraffa son soutif laissant apparaitre ses 2 seins,tetons pointés au maximum puis elle fit tomber sa jupe et sa culotte legerement humide tout de meme .Tu veux que je garde mes bas ou que je les retire.GARDE LES ça m’excite.

Elle s’allongea au sol sur le tapis du salon et j’executa immediatement un cunninlingus( sa chatte etait entierement rasée) J’enfonçais ma langue au maximum,lechait ses deux levres et jouait de temps en temps avec mes doigts.Au bout de quelques minutes j’obtenus ma recompense et n’en perdis pas une goutte de son nectar delicieux puis a mon tour je partagea le gout de son orgasme par un long baiser langoureux.

Enfin mon sexe reprit son erection et je ne me fis pas prier pour enfoncer mon pieu dans la chatte lubrifiée de ma tante lui arrachant des cris de jouissance torride.

je saississa ses cuisses pour mieux la dominer et entama mon travail de labeur.Je la labourais a une vitesse lente au depart puis accelera le rythme jusqu’a lacher une colonie impressionante de sperm dans son vagin mais j’eus le reflexe de me retirer lui arrosant le ventre et ses bas de peur de l’engrossir.OOOOOH MERCI mon cheri me cria t’elle ça faisait longtemps bernard que j’attendais ça cherie puis elle s’ecroula endormie ou ivre morte.

La peur s’empara de moi , qu’avait je fais,savait elle que c’etais moi.Bref je la couchais donc dans son lit mettant ses affaires sur la chaise,nettoyais le salon et je m’en revenait chez moi heureux de m’etre soulagé et a la fois effrayé de penser au lendemain mais ceci sera la suite dans le deuxieme volet.

merci et a bientot

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder