Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 5 776 fois
  • 8 J'aime
  • 0 Commentaire

Tante caroline

Chapitre 2

Hétéro
8
4

Il etait 9h, je me levais avec un bon mal de tete et ma pulsion sexuelle comblée mais sa derniere phrase resonnait encore en moi(merci bernard).Je me dirigeais vers la douche en repensant à cette soirée ne pouvant croire qu’elle ne se rappellerais pas avec qui elle avait eu un rapport sexuel torride mais cela semblait etre le cas.Bref je me doucha et m’habilla cool puis je descendis dejeuner mais pendant que j’avalais mes cereales, le telephone sonna et ma mere repondit puis m’appella:

c’est pour toi eric

je pris le combiné et dis bonjour, c’etait ma tante elle voulait me voir et m’invitais à diner par la meme occasion mais elle n’en dis pas plus me laissant sur ma faim et imaginer un autre plan baise.Je raccrochais et terminais mes corn flakes puis prit la route.J’arrivais vers 11h.

Elle m’ouvrait la porte et je la vis avec un regard severe envers moi puis elle me lança sur un ton sec:’VA T’ASSEOIR DANS LE SALON J’ARRIVE’

Je m’executais et prenais place sur le fauteuil et observais le tapis sur lequel je l’avais faite jouir, je voyais quelques traces legeres de secretion et de sperm melangés dans la fusion de nos deux corps.Le bruit de ses pas me faisait revenir à la realité,elle etait debout devant moi magnifiquement vetue d’une jupe et d’une chemisette.

Caroline ouvrait le bal par ces mots:Alors t’as pris ton pied hier soir ptit salaud

moi:Mais que veux tu dire? il ne s’est rien passé je t’assures

caro:j’etais bourrée alors tu m’as baisée salopard

moi bredouillant:Mais non tu etais ivre et je t’ai couché dans le lit, ça n’a pas etait plus loin ,crois moi

caro:AH OUI attends je reviens

Je la vis prendre une paire de bas qui etait sur la table et me les lançait en pleine figure en criant:ET LE SPERM QUI LES ENDUISENT EST VENU TOUT SEUL PEUT ETRE TOUT COMME LE PEU DE TA JOUISSANCE QUI RESTAIT SUR MON VENTRE.

J’etais pris merde et je lui avouais:OUI on a fait l’amour mutuellement et tu etais consentente,comprends moi j’etais en manque.

elle s’asseya et commença à sangloter et à verser quelques larmes et bafouiller ses phrases:OH MON DIEU......sniff tu m’as baisée, t’aurais pu ne pas le faire je suis ta tante oh nooooon......snifff et est que tu as joui en moi?

moi:pas enormement je me suis retiré en jouissant.

caro:OH c’est pas vrai je vais appeller michel il faut qu’il soit au courant de tout tu m’as fais l’amour alors que je n’etais pas dans mon etat normal en quelque sorte tu m’as violée.

moi:mais non reflechis tu en avais envie ton mari ne te baise plus comme avant, tu m’as tout deballé.

caro:peu importe

Elle prit le telephone et commençait à chercher dans son agenda le numero ou residait son mari qui etait chez de la famille.

Je paniquais et faut dire qu’a ce moment precis je perdis totalement les pedales.Je pris son repertoire et le jeta à terre violement et dit:

’tu ne diras rien autrement.....’

autrement quoi tu vas me sequestrer ou me baiser me reponds dit elle

tu l’auras voulu j’ai une envie folle de toi et nous allons baiser comme ça tu changeras d’avis car tu vas aimer hummmmm...

elle me gifla fortement.Furieux je la saissis par la taille et la plaqua tout contre moi et tenta de l’embrasser mais elle refusait en criant des petits non pas convaincant.Tout en la maintenant fermement,je la fis s’allonger sur le sol et lui bloqua ses deux bras puis je fus surpris par le sourire qui illumina son visage.

moi:mais qu’y a t’il?

caro:je voulais savoir jusqu’ou tu pourrais aller eric si je te poussais à bout eh ben je suis servie,tu n’aurais pas hesiter à me violer.je t’adore et hier soir j’etais parfaitement consciente de notre partie de jambe en l’air.

Je la relevai immediatement et sans que je puisse dire un mot elle me roula une galoche ou nos langues se melangerent avec fougues puis elle me prit la main et m’amena dans sa chambre.Je ne disais plus rien,je me contentais de la regarder se deshabiller.Elle fit tout tomber et garda que sur elle des bas autofixant.

’Je sais que ça t’excite les bas,alors qu’est ce que t’attends viens me prendre’

EN 10 secondes j’etais à poil et m’avançai vers elle,je l’embrassais puis nous basculames sur le lit.Nous nous sommes mis dans la position du 69.

elle me suçait lentement avec une douceur que je n’avais que rarement ressenti avec mon ex.Quant à moi je devorais avec volupté sa croupe qui m’etait offerte,je tournoyais ma langue entre ses deux levres et m’y enfoncer par accoup.elle commençait à mouiller c’est le moment que je choisissais pour arreter ce merveilleux 69 et je la penetrais de tout mon long,je n’eus aucun mal la lubrification de sa mouille aidant.J’entamais mon limage regulier.

nous accomplirent deux ou trois positions avant que je ne lache ma semence en trois jets distincts dans son vagin puis nous nous ecroulerent dans les bras de l’un de l’autre,nous embrassames et avons longuement discuté sur le fait qu’elle m’avait piegé.

Nous avons fait une pause casse croute et avons refait l’amour trois fois durant la journée et deux fois le soir.A la fin j’en suis sorti extenué et mort de fatigue.

malgré le retour de son mari nous avons eu des rapports sexuels constant et mensuel dont un assez hard lors d’un voyage en train mais ceci vous le saurez dans la prochaine histoire.

merci!!!

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder