Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 2 787 fois
  • 8 J'aime
  • 0 Commentaire

TANYA

Chapitre 10

SM / Fétichisme

Chapitre 10 : C’est l’heure des remerciements.


J’avais invité Mika le médecin, Cris qui était venu avec sa camionnette, et Alain l’ami de la patronne de Stella, pour venir prendre l’apéritif, sans leur parler de la finalité de la soirée. Tanya et Stella savaient ce qu’elles auraient à faire. Après leur arrivée, et avoir échangé des banalités d’usage, mes deux compagnes étaient chargées du service.

Pour cela, elles avaient mis leurs robes triangle qui étaient si excitantes. A chaque fois qu’elles remplissaient les verres, elles n’hésitaient pas à se pencher plus que nécessaire, afin que mes convives aient une excellente vue sur leur anatomie. Ces derniers, qui ne se gênaient pas avec moi, et me firent remarquer que j’avais de la chance d’être avec elles. Je leur proposai alors d’assister à une présentation de mode de mes deux amies. Ils acceptèrent avec enthousiasme.


Tanya et Stella partirent dans leur chambre pour se changer, et revinrent avec la robe de soirée. Au fil de la soirée, la longueur des vêtements raccourcissait, et ils devenaient de plus en plus sexys. Je voyais à leur attitude que le spectacle était plus que plaisant pour mes invités. Ils se tortillaient sur leur canapé, et essayaient de cacher la bosse qui déformait leurs pantalons. Le défilé se termina par des applaudissements lorsque les filles apparurent dans leurs maillots de bains brésiliens.


Mes amis me remercièrent chaleureusement pensant que c’était la fin. Je leur expliquai alors que pour les remercier de leur aide, chacun pourrait retirer une pièce des derniers vêtements qu’elles arboraient, et le garder en souvenir. Mika, par politesse, opta pour le haut de Stella, Cris garda celui de Tanya, et Alain hésitait entre les deux bas restants, il se décida pour celui de Tanya. Stella pour ne pas être en reste, retira le sien, et me l’offrit. Toutes deux étaient maintenant dans leur plus simple appareil, et prenaient différentes poses, comme si mes invités étaient en train de les photographier.


Avant l’apothéose, elles firent quelque chose qui n’était pas prévu au programme. Elles embrassèrent passionnément tour à tour chacun de leur bienfaiteur, en se collant à eux comme des ventouses. Ces derniers, pris par l’ambiance, n’hésitèrent pas à laisser leurs mains courir sur les corps offerts.


Il était temps qu’elles terminent, la sonnette d’entrée retentit. Mes invités furent surpris de cette ingérence si tardive, et semblaient empruntés et inquiets. Nullement embarrassées par leur tenue, ou plutôt par leur manque de tenue, Tanya et Stella se dirigèrent immédiatement vers l’importun. C’était plutôt une importune, qui en fait ne l’était pas, mais au contraire qui était attendue : Sonia arrivait juste à l’heure. Fidèle à mes recommandations elle se présenta nue, sans se douter que nous n’étions pas seuls.


Une fois qu’elle prit conscience de la présence de mes convives, elle marqua un arrêt net, figée par la stupéfaction. Tanya lui glissa un mot à l’oreille, puis Sonia reprit sa progression vers notre direction.


— Mes amis. Annonçai-je avec solennité. Je vous présente Sonia, qui est venue pour votre bon plaisir.


Celle-ci pâlit, rosit, puis finit par être rouge comme une pivoine, en se doutant de ce qui l’attendait.


Tanya et Stella la placèrent au centre de la pièce, puis se dirigèrent pour aller chercher mes amis. A peine ceux-ci furent-ils levés de leurs sièges, que leurs deux hôtesses entreprirent de les déshabiller méticuleusement. Après un instant, il n’y avait plus que moi à être encore vêtu.


Je ne sais pas si Mika, Cris et Alain avaient déjà vécu ce genre de situation, ou s’ils pensaient ou non à leurs compagnes respectives, en tous cas ils semblaient totalement à l’aise. Leur excitation inhiba tous leurs complexes, et sans attendre, ils se dirigèrent vers Sonia.


Celle-ci, sachant ce qu’elle nous redevait pour son nouveau bonheur retrouvé, et peut-être heureuse d’une nouvelle expérience, n’opposa aucune résistance.


De leurs côtés, mes amis, bien que plus que fortement attisés par ce qu’ils venaient de voir, n’en n’étaient pas pour autant des fauves assoiffés de sexe. C’est avec beaucoup de prévenance qu’ils commencèrent par la caresser.


Alain lança le premier timidement ses mains en direction de la poitrine de Sonia. Voyant qu’elle se laissait faire, Cris s’appropria les fesses. Mika semblait attendre patiemment, et profitait du spectacle. Pour sa part, Sonia restait presque totalement inerte à ces divers attouchements. En voyant nos trois invités prendre de l’ampleur du côté du bas-ventre, Stella appuya légèrement sur les épaules de Sonia. Comme si elle n’attendait que cet encouragement, Sonia se mit à genoux, et prit les deux sexes les plus proches dans ses mains. Tanya, d’une légère pression sur les fesses de Mika, l’encouragea à participer plus activement. Lorsque la troisième virilité fut tout proche d’elle, Sonia n’eut pas d’autre choix que de le glisser entre ses lèvres.


Ne voulant pas faire de jaloux entre les trois hommes, sa bouche papillonnait de l’un à l’autre des attributs masculins prêts à exploser.


Absorbé par le spectacle, je n’avais pas vu venir mes deux amies. Ce n’est que lorsque je sentis leurs mains me dévêtir, que je sortis de cette belle contemplation.


Lorsque je fus nu à mon tour, elles copièrent leur attitude sur celle de Sonia. Maintenant, nous les garçons, étions bien pris en main, ou plutôt en bouche, par ces demoiselles.


Alain, qui avait été le premier à franchir le pas, se déversa sans retenue entre les lèvres de Sonia. Elle ne fit pas de façon, pour bien déguster entièrement ce cadeau. A peine celui-ci fut-il satisfait, que Sonia repartit à l’assaut des deux autres invités, qui attendaient leur tour avec impatience. Mika ne tarda pas à imiter Alain, en faisant don lui aussi de son nectar. Sonia eut à peine eut le temps de déglutir, que Cris lui prit la tête, et la dirigea derechef vers son extrémité. Si Alain avait été à peine plus long à se répandre, la pauvre Sonia aurait eut le visage et les cheveux aspergés par le trop plein de plaisir de Cris.


Cette dernière m’étonna par la facilité, avec laquelle elle subissait ce que nous lui imposions. Nous n’avions eut aucunement besoin de la forcer. Je trouvais cela un peu dommage : un peu de résistance de sa part m’aurait davantage exacerbé les sens, même si je n’avais guère besoin.


Je ne fis guère le malin, car à mon tour, et fidèle à une habitude maintenant, je partageai le plus équitablement possible, mon bonheur entre Tanya et Stella.


Pendant que nous reprenions un peu de force, Tanya et Stella firent comprendre à Sonia, qu’après les garçons, elles aussi voulaient leur part de satisfaction.


Stella approcha alors son ventre du visage de Sonia, qui lança sa langue droit devant elle. Stella lui prit la tête à deux mains, et la colla contre elle, en lui imprimant la cadence. Tanya, qui ne voulait pas restée simple spectatrice, investit la poitrine de Stella. La vue des trois filles collées l’une à l’autre était hautement érotique, mes invités ne s’attendaient pas à une telle soirée.


Stella finit par avoir ce qu’elle attendait, et laissa la place vacante à Tanya, qui ne perdit pas une seconde pour la remplacer. Elle aussi savait ce qu’elle voulait, en guidant les mouvements de tête de notre voisine. Tanya fut un peu plus longue à exploser que Stella. Sa jouissance ne se vit que par la raideur que son corps prit en une seconde, mais aucun son n’était sorti de sa bouche.


Les invités, émus par cette scène, commencèrent par reprendre un peu de dynamisme, et voulaient encore profiter de Sonia. Mika se lança le premier cette fois, et l’invita à s’allonger sur le canapé. Il s’étendit sur elle, et l’embrassa tendrement. Son bas ventre commença alors à s’affairer sur celui de Sonia, en rien de temps il la pénétra sans façon. Cette dernière, fit de son mieux pour recevoir son visiteur, en lui caressant le dos pour le stimuler.


On voyait au visage de Cris qu’il n’allait pas rester spectateur bien longtemps. En effet, alors que Mika était en pleine action, il lui fit comprendre que lui aussi aimerait bien participer. Mika fit un savant demi-tour, en entrainant sa compagne dans son mouvement. Sonia présentait à présent son fessier à Cris. Celui-ci caressa les fesses offertes, et glissa un doigt entre les deux. Sonia écarta davantage les cuisses pour lui faciliter la caresse. Un deuxième doigt vint titiller la petite rosette déjà bien échauffée. Puis Cris dirigea son sexe au même endroit, et pénétra Sonia. Pendant que Mika et Cris s’agitaient en cadence, Alain se dirigea vers le seul endroit qui pouvait encore l’accueillir : la bouche de Sonia.


Celle-ci était comblée dans tous les sens du terme. Physiquement parce que 3 mâles avaient pris position dans toutes ses ouvertures, et moralement parce que cela n’avait pas l’air de lui déplaire. Et elle le démontra rapidement, en laissant râlant de plaisir assez bruyamment. Mika fut le suivant, et Alain ensuite. Sonia était inerte à présent, attendant que Cris ne se libère à son tour.


Mais ce dernier, n’était pas encore prêt, et continuait ses vas et vients dans les reins de Sonia. Peu à peu, elle sembla reprendre vie, et calqua les mouvements de son bassin sur ceux de Cris. Ils parvinrent simultanément au plaisir.


Durand tout ce temps, Tanya et Stella étaient restées dans les bras l’une de l’autre à se caresser délicatement, scotchées par la vision du quatuor.


Lorsque les trois invités eurent libéré Sonia de leur étreinte, cette dernière demanda à se rafraîchir. Tanya et Stella la guidèrent et l’accompagnèrent à la salle de bain. Leur absence dura assez longtemps, et pendant que l’on entendait l’eau de la douche couler, d’autres sons nous arrivèrent également. Les trois filles n’avaient pas l’air de s’ennuyer.


Tout le monde se remit à l’ouvrage après un petit temps de repos, et c’est lorsque que tous furent repus de sexe que la soirée s’acheva.


Mes amis repartirent chez eux, non sans me remercier chaleureusement, et en me complimentant sur la surprise que je leur avait offert. Ils me précisèrent qu’ils seraient toujours présents pour une prochaine soirée. Sonia regagna elle aussi son domicile sereine, elle n’avait plus à se justifier auprès de toutou Denis.



Quand à Tanya et Stella, je les autorisai exceptionnellement à passer la nuit avec moi. Mais assommé par la fatigue, je ne tardai pas à m’endormir.


Merci d’avance pour vos commentaires, plaisants ou non.


azkinato@hotmail.fr

Diffuse en direct !
Regarder son live