Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 854 fois
  • 26 J'aime
  • 1 Commentaire
  • Corrigée par l'équipe

le temple du tigre

Chapitre 1

Gay

Edmund avait fêté ses 26 ans récemment, quelques jours plus tard, il prit l’avion pour rejoindre l’équipe d’expédition de son oncle Peter, une fois l’avion atterri, il descendit, alla récupérer ses valises et entra à l’aéroport où son oncle venait juste d’arriver.


— Ha ! Edmund ! fit ce dernier, désolé, je suis un peu en retard.

— Pas grave, dit Edmund, au moins tu es venu me chercher à l’aéroport, c’est l’essentiel.

— Je suis également désolé de ne pas avoir pu venir pour ton anniversaire...

— Ce n’est pas de ta faute, et puis maintenant que je suis là, on va pouvoir passer un peu de temps ensemble de rattraper ça !

— Au fait, mon cadeau t’a plu ?

— oui, je l’ai même sur moi, regarde.


Edmund plongea sa main dans le col de son t-shirt et exposa un genre de pendentif en forme de tigre noir avec des rayures dorées. Son oncle fit un sourire satisfait et ajouta :


— Je suis content que mon cadeau te plaise, je savais que tu aimes les tigres, j’avais pensé à toi lorsque je l’ai trouvé.

— Il est magnifique oncle Peter, dit son neveu avec un grand sourire.


Ils sortirent de l’aéroport, Edmund avait constaté que son oncle était habillé d’une veste en cuir, d’un chapeau brun de type fédora, un pantalon beige, des chaussures noires, une chemise couleur kaki, pratiquement la panoplie complète du personnage d’Indiana Jones, il manquait juste le fouet. Edmund savait qu’il aimait bien les films sur le personnage en question, il se dit qu’il voulait sans doute lui exhiber fièrement son nouveau look, ce qui l’amusa un peu. Edmund quant à lui, portait tout simplement un t-shirt, un short et des sandales, il a préféré s’habiller légèrement, de crainte d’avoir trop chaud dans la jungle. Après avoir marché un certain temps, ils arrivèrent à un campement, Edmund y vit quelques hommes "probablement des collègues de mon oncle, pensa-t-il".


— Hé bien Peter, serait-ce ton fameux neveu ? fit l’un d’eux.

— En effet, je vous présente Edmund, présenta Peter, il est venu me rendre visite pour quelques jours.

— Bonjour, salua l’intéressé.

— Je ne l’imaginais pas avec ce physique, ajouta un autre homme avant de demander à Edmund, tu fais du sport ?

— Oui ça m’arrive, répondit le neveu de Peter.


En effet, Edmund avait un physique assez musclé, il était souvent considéré parmi les plus beaux garçons et avait du succès. Son oncle lui présenta chacun de ses collègues : Gaspard, Benoît, William et Loïc. William était assis sur une chaise face à un ordinateur et Loïc leurs avait fait signe et les avait rejoints pour informer Peter que la tente pour son neveu était prête, Loïc conduit donc Edmund à sa tente et il y posa ses valises, les ouvrit et prépara quelques affaires. Il rejoignit ensuite le reste du groupe qui s’était rassemblé autour de William qui consultait ses notes.


—... Donc si on se fie à ça, nous approchons du temple du tigre, affirma l’informaticien.

— Tant mieux ! fit Gaspard, on va enfin trouver ce temple et découvrir ce qui s’y cache !

— Le temple du tigre ? répéta Edmund un peu perdu.

— Nous recherchons un ancien temple sacré qui appartenait à un culte vénérant une figure divine appelée "le tigre sacré", expliqua Peter.

— Wouaw, fit son neveu.


Edmund écouta les quelques récits sur le temple qu’ils ont pu obtenir avec fascination, il avait à présent plus qu’envie de voir ce fameux temple de ses propres yeux.


Edmund fût envoyé récupérer du bois pour le feu, il prit la précaution de ne pas trop s’éloigner du campement, juste assez pour le garder en vue. Il ramassa quelques branches, puis il eut la sensation bizarre d’être observé, il regarda autour de lui, mais ne vît rien ni personne. Il se mit à hausser les épaules puis continua de ramasser les branches tout en se mettant à fredonner quelques airs. Il entendit un bruit à proximité et regarda dans la direction où il avait entendu le bruit, et approcha avec curiosité et méfiance, il vit soudain quelque chose courir au loin, Edmund n’avait malheureusement pas bien vu la chose, mais il lui sembla avoir vu quelqu’un.


— Bizarre... pensa-t-il à voix haute.


Le soir arriva, tous se réunirent autour du feu de camp, ils se mirent à parler du temple, à rire, se raconter des anecdotes de leurs vies : comme par exemple que Loïc s’était trouvé une petite amie et ça faisait des mois qu’ils sortaient ensemble, William d’une amusante anecdote de son enfance avec son chien et Gaspard de quelques souvenirs de la fac avec Peter, Edmund repensa à ce qu’il avait vu plus tôt dans la journée, mais fût tiré de ses pensées par Loïc.


— Hé! t’en fais pas pour ce que t’as cru apercevoir dans la jungle !

— Estime-toi heureux de ne pas être tombé sur un prédateur, fit Gaspard, le sourire narquois.

— On te demandait si tu avais quelqu’un, dit Loïc à Edmund.

— Ha heu... non, répondit Edmund, j’ai été en couple au lycée, mais on a rompu.

— Qu’est-ce qu’il s’est passé? demanda Peter.

— Il n’était pas assez appliqué dans notre relation, répondit son neveu, je l’ai donc quitté.

— Ha, fit son oncle, tant pis, c’était pas la bonne personne.

— Bah ! tu es encore jeune, tu es beau garçon et tu as un super physique, tu arriveras bien à trouver quelqu’un d’autre, ajouta Loïc.


Plus tard, la soirée se termina, ils éteignirent le feu et allèrent chacun dans leurs tentes pour dormir. Une fois dans sa tente, Edmund se déshabilla complètement et enfila un nouveau boxer avant de s’installer dans son sac de couchage et ferma les yeux. Quelques minutes se sont écoulées avant qu’Edmund ne se rappelle avoir oublié de refermer sa tente, au moment d’ouvrir les yeux, il fut saisi d’un sursaut et poussa un gémissement de surprise face à ce qu’il voyait :


Un mec presque nu sur lui en train de le regarder, il sembler avoir à peu près le même âge qu’Edmund, il avait un corps musclé, les cheveux bruns, comme il faisait noir, Edmund ne voyait pas bien la couleur de ses yeux. Edmund trouvait ce mec vraiment très beau, à tel point qu’il se demande s’il n’est pas en train de faire un genre de rêve érotique. L’intrus jeta un œil vers l’amulette du tigre, le prit en main et l’examina.


Edmund était trop subjugué par la beauté de ce mec habillé, semble-t-il, uniquement d’un pagne en cuir pour faire quoi que ce soit, il craignait que ce dernier en profite pour le lui voler, mais ce dernier le reposa à sa place, il lui jeta un dernier regard puis s’en alla.


Edmund dans son élan pour le suivre s’empêtra dans son cas de couchage, le temps de s’en défaire et de sortir la tête de sa tente en regardant dans tout les sens... il avait déjà disparu. Edmund rentra sous sa tente et la referma derrière lui en se demandant encore s’il n’avait pas rêvé de cette étrange rencontre.

Diffuse en direct !
Regarder son live