Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 3 244 fois
  • 4 J'aime
  • 0 Commentaire

Le terrible choix : Vanessa ou Olivia

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

Mon nom, c?est Silvio. J?ai 20 ans, brun teint mat car je suis fils d?un Français Marseillais marié à une Espagnole. Je sors avec une fille qui s?appelle Vanessa qui a 19 ans, étudiante en droit. Elle fait style pétasse maquillée à la mode et sûre d?elle qui mâche son chewing-gum en regardant les gens de haut. Pourtant, je suis tombé amoureux d?elle. Rapidement, on s?est fiancé et on envisage vraiment de se marier. Le seul truc, c?est que je lui ai toujours caché mes problèmes de drogues et surtout le fait qu?il m?arrive de dealer pour arrondir les fins de mois. Car je suis vendeur et je gagne un salaire de misère. Mais je me dis que si j?ai réussit à cacher ça à mes parents (car c?est craignos , ils sont cathos) Vanessa ne verra rien. Et si ça marche avec elle et qu?on décide d?avoir des enfants, faudra que j?arrête ces conneries. Je décide alors de réunir une certaine somme puis d?arrêter. Pour ça, je coupe la coke et gonfle les parts d?herbes. Je revends les restes et je garde le fric. Le pire c?est que ça marche et le fric arrive rapidement. Vanessa et moi vivons bien et on s?aime. On a plein de projets. J?ai acheté une grosse caisse. Tout va pour le mieux. Aujourd?hui, Olivia, ma maman, nous rend une petite visite. Seule la semaine car mon père bosse dans le transport maritime et on le voit un mois sur deux. Vu qu?elle travaille pas , elle s?ennuie un peu car mes soeurs sont mariées et mon dernier frère est en pension. Elle va dîner avec nous ce soir et va faire des courses avec Vanessa cet après midi. En plus, en ce moment, il fait beau du coté de marseille. Elles sont différentes mais s?entendent très bien. Vanessa s?habille en pétasse sans l?être vraiment mais pour s?exprimer comme elle dit. Elle est châtain, cheveux bouclés et mesure 1m68.Elle est mince. Deux fesses bien sportives et qui sont fermes. Elle a une petite poitrine siliconée. Comme elle met des décolletés avantageux, ses seins sont ronds et c?est beau à avoir. C?est pas du ratage. Elle a le teint mat et revendique ses racines d?italienne (aussi) bien qu?elle en parle pas un mot (tout comme moi). Elle a une mini jupe en jean avec veste assortie. On la croirait sorti d?un des ces magazines pour ado, là où y?a des chanteuses de son âge voire plus jeune. Elle est à fond dans la mode. Perso, je trouve ça ridicule mais elle fait comme ça lui chante. Au lit avec, c?est le pied et j?aime la regarder se promener nue même si je sais que y a pas que du naturel. Mais on s?y fait. Olivia, ma maman, a plus de formes et elle est moins provoc. Elle a 43 ans, d?origine Espagnole , et mariée jeune, à 18 ans. Yeux marrons avec des cheveux bruns qu?elle teint en châtain roux. Elle a le visage typée d?une femme du sud. Bronzée, visage souriant. Elle est contre la chirurgie esthétique et elle a une mentalité catho. Un peu plus petite, le teint mat et un peu plus de forme aussi. Elle mesure 1m58 environ. Elle porte une croix catho et collier et plein de bijoux. Habillée un peu plus soft, en pantalon noir, elle porte une chemise marron assez ample avec un léger décolleté. Elle a des fesses un peu ronde (car elle est trés gourmande, son péché mignon) et elle est plutôt bien fournie en poitrine. Je confirme car je l?ai déjà vu à la plage les seins nus. Même si elle est catho, il lui arrive quelque fois d?enlever le haut de son maillot pour se bronzer les nib l?été. Ca, Vanessa le fait pas mais tant mieux car j?aime pas que les mecs regarde ma meuf. C?est pas les mêmes seins ; ceux de Vaness sont plus petits mais plus rond et fermes car siliconés. Ceux d? Olivia sont beaucoup plus gros mais tombent un peu car ils sont naturels. On voit la différence aussi quand elles marchent côte à côte. Les seins de Vaness sont bien statiques mais pour maman, on voit que ça bouge beaucoup et que c?est lourd sous la chemise marron. Les mauvaises langues diront que c?est parce qu?elle est Espagnole qu?elle a des gros seins mais je suis pas convaincu par ça. Niveau cul, Vaness tient le devant. Ses fesses sont bien fermes , bien rondes alors qu?Olivia, ses fesses sont un peu plus grosses. Peut être la maternité où la bouffe. Voilà, toutes les deux resplendissent de beautés, de joie de vivre et ça me fait du bien que ces deux femmes fassent parties de ma vie. C?est l?été en plus, c?est cool. Vanessa a un caractère de cochon mais elle sait être une fille rigolote quand il faut. Maman, elle est plutôt douce et cool. Les caractères d? Olivia et Vanessa se complète un peu. Elles pourraient être en oppositions mais elles s?entendent très bien. Tout ce petit monde, toute cette joie de vivre va basculer d?un coup dans l?horreur. Le soir,en rentrant du boulot, je découvre une lettre qu?on a glissé sous la porte. Dans l?enveloppe, une photo montrant deux femmes à genoux, en sous-vêtements, ligotées et bâillonnées. Ces deux femmes, je les reconnais. Ce sont Vanessa et Olivia . Derrière la photo est écrit : bave pas au keufs sinon on fait morfler tes pétasses. On te rappellera. Je devine que c?est mon traffic à l?origine de l?enlèvement. Le monde s?écroule alors. Il faut payer le prix d?une vie facile acquise dans l?arnaque et le traffic de stup. J?ai trop exagéré pour les parts. Je me suis fait griller. Ils m?ont grillé. Ils veulent me faire payer à travers ma fiancée et ma mère. Vanessa et maman devaient faire les courses ensemble aujourd?hui. Ils ont du les suivre et les enlever. J?attends en panique J?ai envie d?appeler les flics. Non, putain, faut pas, surtout pas.. C?est dégueu ce qui m?arrive. Vers Dix heures, mon portable sonne. On me donne rendez-vous dans une baraque. Une fois arrivé au lieu du rendez vous, je vois qu?on m?attendait. Un grand magrébhin me fait monter. En haut, il y a un attroupement dans une chambre avec des rires d?hommes. On perçoit le cri strident d?une femme. Un gars baraqué au crâne rasé, plein de piercing me voit et sors de l?attroupement. Il me tape dans le bide. Je tombe et il me castagne la gueule.

— Alors, petit con ! C?est toi qui a fait le malin hein eh ben viens voir !

On me traîne et on me pousse devant le lit.

-Regarde , tu la connais celle là !

Sur le grand lit, une femme qui est nue, à la peau mat, aux cheveux teint en châtain roux est en train de se faire violer par deux hommes. D?autres sont autours et regardent le viol. Cette femme, c?est Olivia, c?est maman. On lui a enlevé ses précieux bijoux,sa croix catho et son alliance en or. Elle a été totalement dépouillée de ses fringues et de ses sous vetements. Les deux hommes sont sur elles. L?un est sur elle et la baise avec sauvagerie et l?autre lui maintient les bras. Le choc est terrible pour moi. Voir maman, nue, dans cette posture est inimaginable. Ses deux lolos sautent a cause des coups de hanches de son agresseur. Elle essaie de se défendre mais ils sont trop forts et elle ne peut que hurler et pleurer. Son violeur bestial la baffe pour la faire taire. Il est d?une violence incroyable dans sa baise. Sa pénétration est violente, sans respect pour la femme. Il plonge la tête dans les nib comme pour les manger. On dirait un fou furieux. Il lui mord un téton et elle a mal.

-Tu arrives à temps, on vient juste de commencer ! Les gars en ont eu marre d?attendre. On a choisi celle là parce qu?elle a des gros roploplos bronzés et un assez beau cul ! et en plus on a vu que c?est une espagnole ! Pour la branlette, c?est l?idéal.

Dans une autre pièce, se trouve Vanessa. Ligotée et bâillonnée a une chaise. Elle est en sous tifs. String et soutient- gorge rose. Je suis traîné devant elle qui me regarde en pleurant.

-Vois, ton salaud de fiancé ! A cause de lui, sa mère se fait violer et toi, tu vas y passer aussi

Il s?agenouille devant elle. Lui baisse légèrement le string rose. Il contemple la chatte et écarte les jambes de Vanessa. Il la lèche.

-Hmm ! Je vais te faire jouir et mieux que ton abruti de mec.

La langue commence à faire jouir Vanessa dont on a baissé le bandeau. Malgré la situation horrible actuelle, elle éprouve du plaisir. J?entends les cris de maman qui a recommencé à hurler malgré les claques. Des insultes envers elle sont dites. Je les entends. Puis des coups à nouveau. Vanessa est en train de jouir pendant que celui que je viens d?apprendre qu?il s?appelle Igor, lui met un doigt.

-Libère là !

Le magrebin de tout à l?heure la détache. Igor, lui enlève totalement son string. Elle ne se débat pas et au contraire, lui offre sa chatte. Il la lèche à nouveau et lape la mouille de son petit sexe rasé. Vanessa se tordille de plaisir. Elle gémit, elle se laisse enlever son soutient gorge. Elle est nue maintenant. Ses seins ronds et siliconés tombent. Igor les touche, les tâtes mais pas violemment. Il explore la texture, sent le silicone des seins qui sont refaits. Vanessa se laisse explorer le corps. Il l?embrasse. Les langues se mêlent, Vanessa participe, elle est consentante à se faire baiser ici devant moi. Igor caresse le corps de ma fiancée, l?explore. Elle est souple. Il me regarde et veut me montrer qu?il la fait jouir, qu?elle est à lui. Il lui caresse les longues Jambes bronzées et ses mains s?arrête sur ses deux fesses fermes. Il les masse alors. Il la force à s?agenouiller. Elle comprend ce qu?il veut. Elle défait la braguette de son pantalon déformé par la bosse. Elle sort un pénis qui fait un bon trente cm. Elle le met dans sa bouche. Elle lui fait une belle pipe, comme elle me fait à moi. De son coté ,à l?inverse de Vanessa, maman est malmenée sur le lit, la chatte ravagée par les autres. Après avoir été baisée violemment par les deux, ses agresseurs tentent de lui faire faire une pipe. Elle se débat mais ne peut rien faire. On lui ouvre la bouche et elle reçoit un gros sexe qu?elle suce minablement. Elle pleure et manque de vomir. Elle a pas l?habitude de ces pratiques là. L?homme insiste pourtant. Il veut se faire sucer et jouir dans la bouche de cette espagnole classieuse. Elle est le genre de femme qu?il ne pourrait jamais se faire dans des conditions normales.

-L?espagnole de merde qui sait pas sucer.

Elle reçoit une claque.

-Suce moi, allez !

Il la reclaque. La femme gobe le sexe. Il se masturbe alors et jouit dans la bouche. Ca déborde

-Avale, l?espagnole ! Avale !

Les yeux humides, elle le fait. Malgré les nausées. Elle toussote. Et son copain blond surfer prend la suite car il veut se faire sucer aussi. Il est plus jeune, une gueule de surfer minet. Cette femme lui plait. Elle pourrait être sa mère et la situation l?excite. Elle n?a pas le choix. Maman prend le sexe en bouche. Il la prend par les cheveux et il gueule tout en lui tirant les cheveux :

-Vas y la maman , suce moi, suce moi !

Toujours nulle à la pipe, Olivia se fait insulter. Le minet lui tire les cheveux en arrière.

-Tu vas faire un effort, salope ! suce mieux !

Elle reprend la bite et le minet la lui enfonce entière dans la bouche . Elle manque de s?étouffer. Au moment ou la jouissance arrive, il se retire et lui jute en pleine face. Aveuglée et dégoûtée, elle bascule en arrière mais le minet la retient.

-T?es qu?une nulle pour la suce ! Ton mari , il doit se faire chier avec une catho comme toi.

-On va essayer la branlette. Mazette, regardez ! Elle a une bonne paire, l?espagnole, et c?est du naturel ça.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

-Ca nous vient d?Espagne! Les Espagnoles ont des gros seins !

l?homme qui parle lui malaxe les gros lolos sans délicatesse en lui faisant mal. Le minet lui tient les bras et son copain en profite pour carrer sa grosse bite entre les seins. Le minet la secoue. Les gros lolos bronzés secouent alors sur la bite du mec. Il finit par frotter les lolos autour de sa bite pour se branler dessus. Sa bite disparaît dans les deux nib .

-Regardez, regardez, c?est du bonheur ! c?est comme dans les films de culs !

Entre les deux seins, il éjacule. Son sperme jaillit alors. Il lui en met plein partout sur les nichons. Ca coule et ça coule. Une fois branlé entre les nib de maman, il la prend par les épaules et la balance à ces collègues.

-Nous aussi on va se branler sur tes nibs, vu que t?es nulle à la suce

Le froti-frota recommence. Le blondinet rie et s?amuse à la tenir pour la secouer et que les lolos secouent sur les bites de ses collègues. Ca jute et Olivia reçoit du sperme partout sur les seins et la face. Elle grimace de dégoût et elle sent le liquide visqueux sur elle. Le pire, c?est en avoir plein sur le visage. D?en avaler des lampées qui coulent dans sa bouche et même dans les narines. Beurk.

Après l?avoir ploter de partout, juter sur sa figure et ses seins, ils la plaquent contre le lit. C?est le viol à nouveau. C?est très violent et les cris d?Olivia ne font que les exciter davantage. Elle se débat si vivement que deux sont obligés de la maintenir pour qu?elle puisse être pénétrée. Tant d?énergie pour ce corps d?1m58. Oui, 1m58 de chair à plaisir bronzée, de bonnes fesses et de seins opulents pour ces tarés probablement drogués. Car à ce niveau, pour eux, la personne n?existe plus. Peut importe qu?elle s?appelle Olivia, qu?elle soit Espagnole, qu?elle soit une maman de quatre enfants. Igor, qui a réussit à retenir sa gicle suite à la pipe, s?assoit sur la chaise. Il s?est réservé pour la baise. Vanessa monte sur lui. Elle s?empale alors sur son gros sexe en remuant lentement. Sa fente s?écarte et la mouille permet au gros sexe de rentrer sans dégat. Je suis partagé entre jalousie et attiré par ma fiancée qui se fait baiser là. Je ne pense plus à maman qui se fait violer à coté. Non, seule Vanessa m?attire. Il y a presque un coté bandant à voir ma fiancée se faire baiser devant moi. Elle remue du bassin en soufflant et Igor la regarde. Il met ses mains sur les seins ronds. Il prend son pied avec ma nana. Une vraie garce. Il la pénètre et la baise donc. Elle ferme les yeux, tord sa bouche gonflées au rouge à lèvres rose. Elle sue comme Igor. Ensemble, ils bougent en suivant le rythme de la baise d?Igor. Vanessa est consentante , il n?y a plus de doute. Jaloux, j?ai envie d?étrangler Igor mais je suis mal en point et il y a ses collègues. Ca dure au moins un quart d?heure. Il se retient bien , le bougre. Mieux que moi. Le con de vanessa est remplie du sperme d?Igor. Pourvu qu?il ne la mette pas enceinte. Pas ça. Elle sent le sperme en elle la féconder. Elle s?ouvre et lui gicle a fond. Elle gémit. Elle accueille la substance féconde. Elle écarte les jambes pour s?ouvrir à son sexe gros. Le magrébhin se branle en la traitant de pute. Igor continue à vider son jus. Vanessa embrasse l?homme sous elle. J?ai une érection en la voyant jouir et trembler. Igor a fini. Il la pousse violemment . Elle ne lui sert plus et veut la donner au magrébhin. Mais il s?est branlé comme un taureau. Il a plus de jus pour elle. Les autres rappliquent alors. Ils se sont défoulés sur maman. D?ailleurs, ils l?ont emmené plutôt traîné avec eux devant Igor. Maintenue et pendant mollement entre blondinet et un de ses collègues. La tête en arrière, bouche ouverte, la figure pleine de sperme. Je ne réalise pas que cette femme nue , humiliée et violée soit Olivia. C?est horrible. Son corps est ravagé de partout. Ses larmes ont fait couler son maquillage. Son rouge à lèvres dilué par le sperme. A force d?avoir été baisée si violemment, elle a l?impression que sa chatte lui brûle ,que son ventre est trop rempli de sperme et qu?il va éclater. Ses seins opulents d?où s?écoule encore du sperme sont marqués par la violence des gens qui ont mordu et malaxé sa poitrine sans délicatesse. Des marques de doigts et de griffures sont visibles sur les gros lolos. Son corps est donc ravagé mais il n?y a pas que ça. Elle est totalement détruite moralement. C?est comme si le ciel lui était tombé sur la tête. Elle qui était si heureuse de vivre est anéantie par cet acte barbare. C?est pire que le viol de son corps malmené. Son mental est définitivement affecté. Peut-être que Vanessa a compris qu?en se laissant baiser par Igor, elle n?aurait pas eu à subir le viol collectif. Igor semble satisfait. Non seulement il a baisé la nana de celui qui l?a blousé mais en plus, il a anéanti moralement et physiquement celle qui l?a mis au monde.

-Voilà, tes femmes ont payé pour tes merdes ! maintenant a toi de souffrir un peu.

Je me retrouve roué de coup devant les deux femmes de ma vie. Vanessa pleure, maman implore. Ces animaux me pissent dessus alors. Je saigne de partout. Je dégouline de pisse C?est horrible.ca pue.

-Va falloir payer maintenant !

-j?ai rien Igor, rien, j?ai claqué le fric

-J?en ai rien à foutre ! Tu trouves le pognon comme tu peux et histoire de faire accélérer les choses, on va garder ici une des deux femmes en otage.

-oh non, non, laisse les ! elles ont suffisamment payé pour mes conneries !

-Tu choisis connard ! ta mère ou ta copine ! Celle qui va rester se fera baiser ici tous les jours jusqu?à ce que tu payes ce que tu nous dois ! et t?as pas intérêt à baver au flic sinon

— Laissez les, elles n?y sont pour rien, j?ai compris la leçon ! je vous en prie !

— Fallait pas nous entourlouper, abruti ! Maintenant, tu payes !

— Oh non, vous ne pouvez pas faire ça !

— La preuve que si ! Nous on en a rien à foutre alors t?as dix secondes pour choisir ou on garde les deux ! Et c?est pas l?envie qui m?en manque ! Ta fiancée baise bien et l?espagnole plait beaucoup à mes collègues.

Les larmes me viennent. Quel choix horrible . Je regarde Vanessa et maman, toutes deux pleurantes. Toutes deux humiliées et violées. Toutes deux traumatisées par cet acte odieux. Deux belles femmes pleines de vie réduites à l?état de choses sexuelle. c?est triste et c?est ma faute. Mais l?une d?elle va devoir rester dans ce lieu et subir les pires horreurs. Qui choisir ? J?en veux à Vanessa d?avoir baisé aussi facilement avec Igor et je ne veux plus qu?elle me trompe. Je ne veux pas non plus qu?elle subisse le sort de maman. Et maman d?ailleurs, c?est horrible ce qu?elle a subit. Un viol collectif, elle qui l?a toujours redouté. Elle est en si piteuse état. C?est elle qui a le plus souffert dans cette histoire. Je ne peux pourtant pas la laisser ici. Je pense à mon père, a mes deux soeurs et à mon frère en ce moment. Comment justifier ça auprès d?eux ! Je ne peux pas les priver de maman, je ne peux pas la laisser souffrir le martyr ici. Mais Vanessa, elle est la femme de ma vie, mon amour et je me refuse de la laisser se faire violenter ici.

-Alors, tu te grouilles à choisir !

Igor regarde Vanessa en souriant. Il espère que je vais la laisser. Il se goure. Je vais pas lui faire ce plaisir. Il l?a baisé devant moi pour m?humilier, me prendre ma chérie. Même si elle a été d?accord de baiser avec lui, je ne veux plus qu?il profite d?elle.

Avec hésitation, j?ai choisit. Oui, j?ai choisit la femme qui serait sacrifiée pour ma connerie. Celle qui va rester ici au bénéfice de l?autre.

-Libérez Vanessa

-J?entends pas ?

-Libérez Vanessa !


Je dis ça en pleurant tout en ayant vu Vanessa me cocufier avec Igor. Maman écarte les yeux terrorisée. Surprise et écoeurée que j?ose la laisser à ces violeurs fous. Moi, son fils aimé. Moi son fils a qui elle a donné le sein, qu?elle a protégé et pour qui elle aurait tout donné. Il l?abandonne à ces sadiques, il l?a trahie. Après tout ce qu?elle a subie, elle n?attendait qu?une chose : Que ça cesse . Mais non, ça va pas cesser. Bien au contraire,l?horreur commence pour elle alors que Vanessa est libre, Vanessa qui a cocufié, Vanessa qui a baisé avec Igor sans opposer la moindre résistance. C?est elle qui aurait du rester pas maman. La peur la gagne et elle tente de se débattre mais elle est solidement maintenue.

— T?es qu?une merde ! tu sacrifies celle qui t?a donné le sein pour ta fiancée ! Ta fiancée qui s?est laissé baisée devant toi !J?y crois pas !

— Je suis désolé, maman, désolé, désolé

— Tu es désolé mais c?est ta faute tout ça, sale con ! Tu vois, l?espagnole, ton fils est un enfoiré. Non seulement il m?a volé et provoqué votre viol à toute les deux mais en plus il te laisse à nous probablement parce qu?il est jaloux que sa copine aie pris son panard avec moi.

Elle éclate en sanglot, brisée moralement tandis que l?un des violeurs libère Vanessa.

-Z?avez entendu les gars, c?est l?espagnole qui reste !

Applaudissements et joie collective sauf pour Igor peut-être. Igor me regarde et saisit maman avec violence. Elle hurle. Il la gifle plusieurs fois.

-Ferme la, l?espagnole ! Il est temps que t?arrête de crier comme ça.

Il la force à se mettre à quatre patte comme une chienne.

— Ecarte plus les jambes,Je vais te faire crier en espagnol, moi !

Il se déboutonne et sort à nouveau son gros pénis. Il la saisit par les hanches. Elle est à quatre patte, soumise et résignée.

-Voilà ! tu vois, tu pourras te dire qu?à partir de maintenant, elle aura tout le temps une bite dans le cul qui va la limer jusqu?à ce que tu reviennes. Faut que tu saches que j?organise des petites fêtes dans le coin avec des collègues pas très fins et pas très saints d?esprits. J?espère seulement que son cul va tenir le coup. Au pire, il reste sa bouche et sa chatte. Et puis elle a aussi des gros seins. Alors traîne pas, connard !

Sur ce, il lui claque les fesses qu?elle a un peu rondes. Il approche sa bite prés du trou culier et l?encule devant nous . Il la lime en nous regardant. Son gros sexe rentre et sort du cul d? Olivia. La douleur est terrible pour Olivia car ce genre de pratique sexuelle humiliante est inimaginable et elle n?a jamais pensé une seule fois le faire. Vanessa se couvre le visage et pleure. La vue de sa belle-mère, au corps nu et ruiné, se faisant sodomiser l?écoeure. Le visage de maman exprime une immense douleur. Elle râle. Son beau visage méditerranéen est anéanti par l?expression de la douleur. Je n?ai jamais vu cette expression sur son visage, jamais. C?est terrible,traumatisant pour moi aussi.

-Encore vierge du cul à ton âge ? Et on dit que les espagnoles sont des chaudes ! Des conneries ça !

Igor lui écarte les fesses pour agrandir le trou. Puis il commence à accélérer ses coups de bites. A chaque coup, il lui arrache un cri de douleur. Le grand Magrebhin remarque les seins bronzés qui rebondissent a cause des coups de hanches. Il a à nouveau une trique qui se voit à travers son jean. Tous reprennent de la force en voyant ce corps d?espagnole bronzé à quatre patte et aux gros lolos qui dansent.

-Regarde bien. Aujourd?hui, j?encule ta mère mais si tu payes pas, ce sera ta pétasse de Vanessa qui sera là la prochaine fois et qui sera offerte à mes collègues.

Je prend ma Vanessa par la main et on court. Apeurée, elle en oublie jusqu?à sa nudité. Ses pieds nus sont écorchés par les cailloux mais elle s?en fout. Elle veut partir. Je ne pense pas à maman, je veux pas y penser. J?entends les violeurs éclater de rire et maman crier de douleur. Je fuis, je suis un lâche qui pue la pisse. Ma copine m?a fait cocu et ma mère est condamnée. Mon joli petit monde est détruit. J?ai tout perdu à cause de la drogue, tout . On croit que c?est bien au début, le fric tombe, la vie est fastoche mais quand faut payer les pots cassé, c?est l?horreur. Celle que je pensais devenir ma future femme va sans doute me haïr et me plaquer. Et maman, ma maman chérie que j?ai trahi, que j?ai préféré abandonner à ces malades mentaux plutôt que Vanessa,en attendant que je trouve la somme du remboursement. Silvio Silviohard@aol.com.

Diffuse en direct !
Regarder son live