Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 20 539 fois
  • 192 J'aime
  • 8 Commentaires

Tina coquine

Chapitre 1

Découverte

Zoophilie
192
5

Tina avait 28 ans et moi 26 quand on s’est connus. Ce fut torride tout de suite. Coup de foudre. Tina était très libérée sexuellement et nous avons exploré toutes les facettes de ce que le sexe pouvait proposer. Exhib, sodo, bi sexualité et j’en passe...


Rapidement, elle me présente à sa mère Ninou qui vit le plus souvent seule, son mari étant souvent absent. Ninou est une petite femme très en formes et qui aux dires de Tina a de gros besoins...

Nous passons nos week-ends et nos temps libres chez Ninou dans sa maison à la campagne. Sans être exhib, Ninou l’été, porte des tenues assez légères qui dévoilent son décolleté généreux et ses cuisses charnues... j’avoue qu’elle m’excite beaucoup, mais Tina suffit à me donner ce que je veux ainsi dire : tout. Ninou a un petit caniche toy. Son jeu préféré est de venir se frotter sur nos jambes quand nous sommes assis. Parfois je le laisse faire jusqu’à ce qu’il s’épuise tout seul...


Quand Ninou, qui a quelques amis, s’absente pour un cinq à sept, presque tous les jours, elle nous laisse la garde de son chien. Cet été, par une belle journée, Ninou partie, nous nous installons dans le jardin pour prendre le soleil... avec Youki.

Nina à son habitude est nue, allongée sur une couverture dans un coin abrité pour ne pas trop exciter le voisin qui mate régulièrement Ninou et Tina. En maillot dans un transat, je commence la lecture d’un livre. Au bout d’un moment, Youki vient vers moi et commence à se frotter sur ma jambe, je sens enfin un peu de son foutre s’échapper sur moi... je le repousse en riant et il s’éloigne un peu. Puis il se dirige vers Tina qui somnole, les jambes un peu relevées et suffisamment écartées. Je la regarde depuis un moment et je suis passablement excité aussi. Je regarde Youki s’approcher d’elle, je me mets à fantasmer et je bande comme un fou. Youki, enfin contre elle, commence par la humer et puis donne un petit coup de langue sur la chatte de Tina qui se redresse d’un bond...


— Enfin Youki, dit-elle mi-rieuse mi colère, on fait pas ça...


Youki trépigne et dandine... et revient à la charge... Je demande à Tina de le laisser un peu... Tina s’allonge et Youki se met à lécher sa belle chatte qui, au fur à mesure, s’ouvre sur les coups de langue. Je vois le sexe de Tina s’humidifier et Tina onduler doucement du bassin. Je la connais parfaitement et je sais qu’à ce moment elle commence à prendre du plaisir. Tina se met à gémir, ce qui a pour effet de m’exciter encore plus, et Youki se frotte maintenant contre sa chatte. Je suis comme un fou, je regarde le chien se frotter sur la Tina... Comme la position n’est pas trop aisée pour Youki, soudain Tina le prend dans ses mains et le colle sur son sexe. Je la vois très excitée et Youki commence à aller et venir sur elle...


— Hummm dit-elle, je le sens presque en moi... c’est bon, elle gémit. Youki stoppe enfin, il vient de jouir sur Tina, il est tout poisseux et le sexe de Tina aussi, il brille du sperme de Youki qui s’est retiré.


Tina est loin d’être rassasiée et moi non plus. Je la fais mettre à quatre pattes et le la baise aussitôt comme un chien.


— C’est bon de te faire baiser par ton chien là...?

— Ouiiiii vas-y défonce-moi...

— Je suis ton gros chien, je te baise comme une salope...


Nous ne tardons à jouir avec un plaisir intense décuplé par cette nouvelle aventure. Le soir, Ninou nous trouve un peu bizarres, mais sans plus. Et enfin nous avons compris que Youki est le jouet de Ninou pour les soirées d’hiver...


Les jours suivants, nous recommençons et Tina est de plus en plus tentée par une vraie pénétration et moi de plus en plus excité à l’idée de la voir se faire prendre comme une chienne par un vrai mâle...


Donc nous partons en chasse pour débusquer le chien de nos fantasmes. Dans la campagne, les chiens ne manquent pas et nous trouvons un chien berger croisé aux abords d’une ferme. La première fois, nous l’attirons avec des bonbons et nous jouons avec lui, il est très docile et nous suit facilement, car on s’éloigne de la ferme. Tina lui présente son sexe qu’il sent, met un coup de langue rapide, pensant à un jeu, et il est vient vers moi chercher une récompense. Nous n’allons pas plus loin dans notre approche et nous rentrons... le chien nous abandonne à l’approche de sa maison. Le jour J, avant de partir, Tina s’offre à Youki pour garder son sperme sur elle afin que le chien trouve l’excitation pour la prendre. Tina est nue sous une robe tee-shirt légère, rien ne doit entraver ce moment...


Notre ami le chien est content de nous retrouver, il remue la queue et nous fait la fête. Un petit bonbon et nous voilà partis tous les trois dans un petit coin tranquille avec des buissons pour nous dissimuler. Tina joue avec le chien qui commence à sentir l’odeur du sperme de Youki et se fait entreprenant. Il glisse son museau sous la robe de Tina et renifle son sexe, il met quelques coups de langue puis passe derrière et renifle encore. Tina immobile, les jambes écartées, le laisse jouer avec sa vulve qu’il commence à lécher. Tina s’allonge sur le dos, robe relevée en écartant les cuisses. Le chien se met entre ses cuisses et la lèche avidement. Tina souffle et gémit, elle approche son doigt et commence à se masturber. Je bande comme un fou... et je vois le sexe de belle taille du chien sortir de son enveloppe. Rouge turgescent et brillant de liquide séminal. Je fais comprendre à Tina que le chien est prêt...


— Moi aussi, dit-elle, j’ai trop envie qu’il me prenne comme sa chienne...


Elle se met à quatre pattes dans l’herbe, totalement nue. Le chien tourne autour d’elle, très excité maintenant, sent sa vulve odorante et se prend à deux fois pour monter sur son dos. Son sexe cherche son chemin, je le vois buter entre les fesses de Tina. Soudain d’un coup de reins, il s’enfonce en elle... Tina hurle de douleur ou de plaisir, je ne sais plus. Il se met à la pilonner tandis que Tina gémit. Je ne perds un instant de ce moment unique, ma Tina prise comme une chienne par un bâtard bien monté. D’un coup sec, il se verrouille en elle...


— Oh mon Dieu, il grossit, il me remplit... Tina est au bord de la rupture, elle gémit, elle est écarlate.


Encore quelques va-et-vient et le chien se cale au plus profond. Il déverse en elle son foutre. Tina crie de plaisir...


— Il arrête pas de jouir, dit-elle, je suis remplie, c’est chaud, comme c’est bon...


Le chien reste collé à elle pendant de longues minutes. Son sexe s’arrache dans un bruit de succion, une grosse boule sort de la chatte de Tina qui crie de plaisir. Le chien s’allonge et entreprend la toilette de son sexe... Tina s’écroule à plat ventre, elle se caresse encore et jouit devant moi. Quand elle a fini, rassasiée, j’entreprends de lui essuyer sa chatte et ses cuisses dégoulinantes... Amoureusement, je la caresse, elle reprend ses esprits. Nous rentrons et Tina m’avoue avoir connu une jouissance qu’elle ne soupçonnait pas. Le soir dans la chambre, je l’ai prise comme une chienne en chaleur, je m’étais retenu toute la soirée... je me voyais en chien fidèle en train de baiser ma maîtresse...

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder