Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 24 444 fois
  • 189 J'aime
  • 3 Commentaires
  • Corrigée par l'équipe

Lætitia, jeune mère célibataire

Chapitre 1

Erotique

Cette histoire est la suite de ‘Laetitia, femme délaissée’.


— Hannn... Hannn... Hannn...


Cela fait quasiment neuf mois que la somptueuse Lætitia est enceinte. L’accouchement n’est plus qu’une question de jour. Un rêve qu’elle a depuis tellement longtemps et qui s’est réalisé grâce au patron de son (bientôt) ex-mari.

Un mariage des plus toxiques qui l’a amenée à une infidélité qui fut magique pour la jeune femme, lui donnant l’incroyable surprise d’être fécondée.

Depuis, elle vit chez Daniel, qui n’aurait jamais cru avoir un enfant et une telle femme chez lui ! Ils ne sont pas en couple, mais se sont autorisés à remettre le couvert, au moins jusqu’à l’accouchement.


La grossesse est magique pour les deux. Lætitia se sent tellement en vie après une dizaine d’années de quasi-dépression. Elle sent la vie pousser dans son ventre, la meilleure sensation qu’elle n’a jamais eue auparavant.

Pour Daniel, c’est aussi incroyablement gratifiant. C’est son spermatozoïde qui a accompli cet exploit, et à bientôt 60 ans, il n’aurait pas cru avoir l’occasion d’avoir un enfant.


Mais il n’y a pas que la vie qui est intéressante, il y a aussi le sexe.

La femme mariée a vu sa libido sacrément augmenter durant ces derniers mois. De ce fait, toutes les nuits, sans exception, durant les quatre derniers mois, leurs deux corps ne forment qu’un. Et toujours de la même façon. Lætitia a un blocage pour le faire de façon ‘traditionnelle’, alors ils le font par-derrière, pour le plus grand plaisir de Daniel qui trouve son petit trou divin !


Allongé sur le lit, Daniel sodomise doucement et tendrement Lætitia.

Les deux mains de la jeune femme sont posées sur son ventre, bien gros et bien rond, portant leur enfant dont ils n’ont pas voulu connaître le sexe avant le jour J.

Daniel a une main sur son ventre également, avec ses doigts touchant ceux de son amante. Il aime cette communion érotique quand ils font l’amour. Il aime dire à Lætitia qu’elle est la plus belle baleine qu’il n’a jamais vue.


Coucher avec une femme enceinte n’est pas une première pour lui. Il y a bien longtemps, il a couché avec une de ses collègues dont le compagnon l’avait laissée tomber après six mois de grossesses. Mais là, il s’agit de sa femme enceinte. Même s’ils ne sont pas en couple, c’est lui qui l’a mise enceinte. Sa deuxième main est sur un de ses seins avec son bras sous sa nuque lui servant d’oreiller. Il malaxe tendrement ce sein d’une grosseur prodigieuse ! Déjà, en temps normal, la poitrine de la belle trentenaire aux cheveux noirs et aux yeux azur affiche une taille 90E, mais avec la grossesse, ce n’est pas un bonnet qu’elle a pris, mais deux ! Un 90G qui est loin de passer inaperçu. Elle s’amuse à dire à Daniel que le poids de ses seins est plus lourd que celui de son ventre.


Une véritable alchimie a lieu entre les deux amants, que ce soit au lit comme dans la vie en général. Mais leur différence d’âge leur apporte quelques désagréments.

Les parents de Lætitia ont eu un choc quand elle leur a appris qu’elle allait avoir un enfant avec Daniel et qu’elle divorçait avec Damien après l’avoir trompé.

Ses parents aimaient beaucoup son mari. Un homme avec la valeur du travail qui allait très loin dans ce qu’il faisait. Ils ont eu tout d’abord honte de leur fille avant d’apprendre toute la souffrance mentale qu’elle endurait. Ils sont tombés de haut et ont vu une partie de la vie de leur fille qu’ils ignoraient. Ils la voyaient désormais heureuse de porter la vie. Voulant le meilleur pour leur fille, ils ont fini par accepter son choix. Mais la pilule a été difficile à passer. Il faut dire que Lætitia vient d’avoir trente ans il y a peu de temps et Daniel va sur ses soixante ans.


Dans le lit, les deux amants continuent leurs activités sexuelles.

Daniel fait aller et venir son pénis bien proportionné dans l’anus étroit de Lætitia, mais habitué au passage de son gourdin. Que ce soit par-devant ou par-derrière, lui faire l’amour est un pur bonheur. Les spasmes des parois du petit trou qu’il pénètre lui font toujours un effet de dingue. Il garde ses yeux fermés pour bien se concentrer à la tâche.

Cela fait une bonne demi-heure qu’ils sont dans cette position.

Une demi-heure que Lætitia profite du traitement que subit son petit trou.

Une demi-heure que Daniel pelote ce gros nichon bien ferme dans sa main.

Une demi-heure que ses oreilles écoutent la douce mélodie de la voix de son amante. Il varie ses coups de pine selon les réactions de la future mère, se permettant de donner un coup plus violent que les autres, de temps en temps, pour faire gémir plus fort son amante.


Les doigts de Lætitia, posés sur son gros ventre en dessous de ceux de son amant, posés sur les siens, se dégagent pour venir enlacer ceux de Daniel. De ce fait, ils sont main dans la main. Dès qu’elle fait cela, Daniel sait que c’est qu’elle est proche de l’orgasme.

Son autre main se met à pétrir le sein avec plus de fermeté alors que son sexe accélère le mouvement dans son petit cul. Un grognement de sa part, un gémissement jouissif de la sienne et tous deux atteignent l’extase en même temps. Lætitia garde un sourire béat en se sentant se faire remplir. Même si le contenu de ses couilles qui se vident se retrouve dans son fondement anal et non pas dans son utérus, elle ressent un immense plaisir.


Daniel se retire doucement de son anus dégoulinant de son foutre et il vient embrasser Lætitia. Cette dernière lui rend son baiser avant de diriger son visage vers sa majestueuse et énorme paire de seins.


— Lèche-moi les seins...


Il ne se fait pas prier et vient tendrement dévorer cette chair imposante qui n’attendait que ça. La grossesse de Lætitia mit un feu dévastateur à sa libido. Et même quand le sexe est fini, elle a encore besoin de ressentir du plaisir pendant que ses spasmes de jouissance se dissipent. Daniel est alors aux anges, car ce n’est pas tous les jours qu’une femme vous tend sur un plateau son bonnet G ! Déjà ses seins magnifiques normaux d’un bonnet E d’avant sa grossesse lui donnent une trique d’enfer quand il les regarde remuer sous ses vêtements, là, il est comme fou ! Il donne tout ce qu’il a pour rendre satisfaite la bénéficiaire de ces joyaux.


— Donne-moi ton sexe mon amour, je le veux une dernière fois entre mes lèvres...


Il se redresse pour présenter son pénis d’environ quatorze centimètres dans son état actuel, à moitié bandé et un peu mou. Moins impressionnante dans sa longueur et son épaisseur que lorsque son sexe est bien dur.

Mais Lætitia le prend tout de même en bouche pour le suçoter avec douceur et tendresse pendant que sa main vient presser avec sensualité les deux boules qui lui ont donné un enfant. Avant d’arrêter ce traitement très doux.


— Tu veux un verre d’eau ?

— Je veux bien, merci.


Pendant que Daniel part chercher son verre, elle enfile sa nuisette de nuit. Daniel ramène le verre d’eau et admire sa chère Lætitia boire un bon coup avant de poser le verre sur le sol et de s’installer confortablement dans le lit.

Même si elle a une chambre bien à elle, elle reste dormir avec Daniel le temps de la grossesse qui va bientôt arriver à terme. Il vient s’installer auprès d’elle et cette dernière entame une discussion qu’il avait espéré ne pas avoir.


— L’accouchement est pour bientôt.

— Oui, notre vie va bientôt bien changer.

— Oui, surtout au niveau de... la nuit. Tu te souviens de ce qu’on a convenu ?

— Oui, qu’on arrêterait de coucher ensemble une fois que le bébé serait là.

— Ce fut une belle liaison. Mais je pense que c’est une bonne idée de ne pas la poursuivre. Il ne faudrait pas tout mélanger... Tu en penses quoi ?

— Que te faire l’amour est vraiment magique ma belle ! Mais si tu veux qu’on arrête, je le comprends et je l’accepte même si j’aurais aimé que ce rêve ne s’arrête pas.


Un dernier baiser et les deux amants se couchent, Daniel derrière son amante, collé contre ses fesses, espère que ce n’est pas la dernière fois qu’il fait l’amour avec cette femme magnifique et sensuelle, qui va lui donner un enfant.


********************************************************************


4 jours plus tard, à l’hôpital, Lætitia a une petite fille en train de lui téter le sein, prenant son tout premier repas de son existence. L’accouchement s’est bien passé et c’est une fille que les deux adultes ravis voient arriver dans leurs vies.

Diffuse en direct !
Regarder son live