Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 183 fois
  • 13 J'aime
  • 3 Commentaires

Le tournage

Chapitre 1

Hétéro

Je me présente Thomas 23 ans, je suis les cours Florent pour être acteur. Les cours sont assez intenses, et la concurrence rude pour atteindre le haut niveau. Pour payer mes études, je fais de la figuration sur de grands tournages, cela me permet aussi de me créer un réseau et de voir les plus grands exercer.

Sur chaque tournage je rencontre beaucoup de stagiaires ou d’assistants qui eux souhaitent percer en tant que réalisateurs, il m’arrive donc d’avoir de temps en temps un rôle dans un court métrage.

Aujourd’hui après avoir joué un passant sur la dernière scène de la journée, Thomas le cadreur est venu me voir pour me parler d’un scénario qu’il voulait mettre en scène, il me proposa de lire le scénario et d’en reparler le lendemain.

C’était l’histoire d’une fille qui surprend à plusieurs reprises son frère qui l’espionne, elle rentre dans son jeu en lui donnant plus d’occasions de la mater et un jours alors qu’elle se laisse espionner dormant nue dans son lit, son frère va un peu plus loin que d’habitude et elle se laisse faire perdant ainsi sa virginité. Le scénario était assez basique, mais je ne refusais que rarement des rôles car ils étoffaient mon CV.

Le lendemain je revis Thomas et lui dis mon intérêt pour le rôle, il m’expliqua qu’il voulait faire un casting car il avait proposé ce rôle à 2 autres personnes. Nous nous sommes donc retrouvé à la fin de la journée dans une grande salle où se trouvait une caméra, Thomas et deux autres personnes : Maxime le responsable de la lumière et Alizée la comédienne jouant le rôle de la sœur. Avec Alizée, qui avait juste 18 ans, nous avons joué une scène ensemble, elle était très jolie avec des long cheveux châtains et des yeux verts, la réplique était facile et fluide c’était un bonheur de jouer avec elle. A la fin de la scène Maxime me demanda de sortir pour qu’ils puissent faire le point ensemble. A mon retour il m’apprit qu’ils voulaient que ce soit moi qui interprète le rôle mais que je devais d’abord me mettre nu devant eux, pour s’assurer que je pourrai le faire le jour du tournage. J’étais très gêné, mais comme l’avais dit Thomas il fallait que la gêne soit aujourd’hui et pas le jour de tournage, je me déshabilla donc entièrement devant mes trois spectateurs. Thomas m’annonça qu’ils allaient nous laisser seuls avec Alizée pour qu’on puisse parler de la scène finale ensemble ; Alizée me demanda de s’assoir sur le canapé qu’il y avait au fond de la salle et commença à se déshabiller pour que le jour du tournage aucun regard, aucune émotion ne vienne perturber la journée. Elle ne me fit pas de strip-tease mais quand elle enleva son soutien-gorge et que je vis ses petits seins je n’ai pas pu contrôler une vive érection, elle enleva rapidement son jean et son string pour me faire découvrir un joli sexe couvert d’un léger duvet. Elle me rejoint sur le canapé et nous discutâmes des aspects techniques de cette scène de sexe.

Le soir je me masturbai en pensant à Alizée et son joli corps, je me demandais si je pourrai arriver à sortir avec elle. Le premier jour, Alizée vint avec son mec et cassa ainsi tous mes espoirs, je profita quand même de la vue de son corps à plusieurs reprises. Le tournage devint un peu plus tendu le deuxième jour car Alizée sous jouait certaines scène et cela énervait Thomas. En fin de journée eu lieu la scène de sexe.

Dans la peau de mon personnage je passai devant la chambre de ma sœur, la porte était légèrement ouverte, je poussai un peu plus la porte et vit ma sœur nue allongée sur le dos, je m’approchai doucement regarda ma sœur, je baissai mon pantalon et mon caleçon, l’angle de la caméra ne pouvais pas filmer mon sexe qui était maintenant en érection. Je m’approchai d’Alizée et vins avec mes mains écarter ses jambes, Alizée faisait toujours mine de dormir, j’admirai cette magnifique fille nue, que je ne connaissais que depuis quelques jours, les jambes écartée devant moi et vins m’allonger sur elle. Heureusement qu’on avait envisagé ensemble le fait que je puisse avoir une érection, je plaçai comme prévu avec ma main mon sexe juste au-dessus du sien et fit mine de la pénétrer, je fis plusieurs mouvement de bassin, mon sexe frottant sur ses poils pubiens, ses seins bougeaient au même rythme, j’étais entièrement dans mon rôle et essayait de retenir une éjaculation qui aurait été très compromettante quand j’entendis un « COUPE ». Alizée me repoussa vivement et enfila son peignoir, Thomas n’était de nouveau pas content de sa façon de jouer et surtout la manière dont elle interprétait la pénétration surprise de son frère.

La scène fut retournée 3 fois et perdit au fur et à mesure l’érotisme de la première fois. La cinquième fois où je lui écartais les jambes il me sembla que son sexe luisait, et quand je pris le mien pour le mettre en place sur elle je laissai trainer mon petit doigt sur sa fente vérifiant ainsi qu’Alizée était en train de mouiller. Je feignis un déplacement de lentille pour arrêter la scène. Nous reprîmes de suite le tournage et quand je pris mon sexe dans la main, cette fois je le descendis et le plaça au niveau du siens et la pénétra, elle eut un cri de surprise et ouvris les yeux mais j’enchainai par plusieurs mouvements de va et viens, elle referma les yeux et ne dis rien. Son sexe enserrait ma queue comme jamais, je profitais de cette fille à peine majeur, son corps contre le miens, mon sexe qui plongeait dans son antre, je réalisais que je ne la connaissais pas et j’étais en elle sans préservatif. Je voulais profiter de ce moment le plus possible avant que le metteur en scène ne coupe cet instant magique. Je continuais mes coups de rein mais en ralentissant la cadence car je ne pouvais quand même pas jouir en elle, je sentis alors ses bras m’enlacer, ses seins se coller contre mon torse et son souffle contre ma joue, soudainement son corps se raidit et ses ongles se figèrent dans mon dos, elle fit quelque mouvement de bassin qui eurent raison de moi et je me vida en plusieurs jets à l’intérieur d’Alizée, nous restâmes comme ça quelques instant avant que Thomas arrête la scène. Il nous félicita de cette interprétation très réaliste pendant que je m’extrayais de « ma sœur ». Heureusement nous ne dûmes pas retourner cette scène, quand j’eu mis mon peignoir Alizée avait disparue. Je ne savais pas qu’elle attitude avoir envers elle, je le recroisa plus tard dans les couloirs honteuse et furieuse elle me reprocha d’avoir profité de la situation et insista sur le fait qu’elle ne voulait plus jamais me voir ; ce qui se passa.

Diffuse en direct !
Regarder son live