Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 971 fois
  • 1 J'aime
  • 0 Commentaire

Et tout devint réalité

Chapitre 1

Voyeur / Exhibition

J’allais entrer dans la chambre en plein après-midi, ma femme était assise en tailleur, adossée à la tête du lit. Elle ne portait que des sous-vêtements couleur chocolat. Le soutien-gorge moulant parfaitement ses jolis seins, j’apercevais leurs pointes à travers la dentelle. Sa position faisait que son slip cachait son sexe, mais je pouvais voir les poils de son pubis à travers le haut du slip. Elle avait l’air très détendue et ne semblait pas me voir. Ses mains caressaient ses cuisses, lentement, à l’intérieur, mais sans jamais arriver jusqu’au tissu. Elle regardait ses mains, puis ses seins et à nouveau ses mains sur ses cuisses. Comme si elle découvrait le plaisir qui montait, ses gestes sont devenus plus rapides sur sa peau. Sa respiration s’est accélérée d’un coup et elle a serré très fort ses mains sur les muscles de ses cuisses en renversant la tête en arrière. Alors, elle s’est lancée dans le plaisir. Ses mains sont montées caresser ses seins. Puis pendant qu’elle en laissait une passer dans la dentelle exciter l’un et l’autre, son autre main est descendue vers son ventre. Son slip s’humidifiait. Elle a commencé à haleter faisant glisser son doigt sur ses lèvres, appuyant de plus en plus fort. Ça ne lui suffisait plus, elle était allée trop loin pour ne pas toucher cette moiteur qui l’envahissait. Le geste a été lent, mais sûr. Elle a remonté sa main pour la glisser à l’intérieur du slip. J’ai deviné son majeur qui la pénétrait. Un gémissement, un instant de répit, un instant de jouissance. Elle a retiré sa main, porté son doigt à sa bouche et léché ce nectar du plaisir. Alors sa main est redescendue, s’est glissée sous la dentelle et le sexe toujours couvert, elle s’est caressée, alternant frôlements et pénétrations lentes. Après un moment, elle s’est arrêtée, sans doute au bord de la jouissance. allongeant les jambes, elle a ôté son slip dont l’état ne laissait aucun doute quand à son plaisir. Elle s’est remise en tailleur, et sans aucune retenue, elle a recommencé à se caresser, d’une main, puis des deux, l’une écartant ses lèvres, l’autre se glissant entre elles et parfois se pénétrant. La tête rejetée en arrière, elle gémissait doucement. mais le plaisir ne pouvait pas s’arrêter là. Elle a baissé la tête et regardé son sexe. Son majeur passait sur son clitoris puis pénétrait sa chatte et recommençait, de plus en plus vite, de plus en plus profondément. Elle se regardait se branler et elle aimait ça. Ses gémissements s’intensifiaient avec la rapidité des gestes et la montée du plaisir. C’est presque en criant que son doigt a pénétré son sexe une dernière fois, y est resté pendant qu’elle se laissait tomber sur le côté. Un orgasme intense, seule, plaisant. Je venais de voir ma femme se faire jouir et j’ai aimé ça !


Diffuse en direct !
Regarder son live