Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 27 557 fois
  • 32 J'aime
  • 0 Commentaire

Tout fout le camp

Chapitre 1

Inceste

Il est des jours ou les évènements font que l’on a l’impression que tout fout le camp.Moi c’est Jérôme vous vous souvenez de moi je vivais et je vis toujours avec maman,Virginie et sa fille Carole ma ’ nièce’ qui m’adorre et me remonte le moral lorsque celui-ci est au raz des paquerettes.Aprés bien des péripéties,allant d’un lit à l’autre ou recevant dans le mien,je n’avais toujours pas eu de relation charnelle avec Carole hormis quelques attouchements ’innocents’,effleurement d’un sein ou posage de main sur ses fesses ou son bas ventre de mème mon sexe bandant contre ses fesses enfin rien de bien plus important.Hier au soir après un souper légèrement plus arrosé que d’habitude nous venions de fèter les seize ans de Carole,maman nous avait concocté un exellent repas à base de fruits de mer et de poissons le tout accompagné de vin blanc,et en additionnant à cela l’appéritif le champagne au dessert et le cognac au café nous étions tous plus ou moins gais,assis dans mon fauteuil au salon je continuais de sirotter ma fine cognac alors que les femmes m’avait abandonné pour faire leur toilette et se mettre en tenue de nuit.La première qui vint me rejoindre au salon fut Virginie en chemise de nuit et deshabillé rose le tout assez court laissant voir qu’elle ne portait pas de culotte,la seconde Carole portait la mème tenue d’un vert pale mais elle portait un slip blan, mais comme d’habitude elle prit place sur mes cuisses et se lova contre moi,l’alcool aidant Virginie fini par s’endormir bien avant que maman ne réapparaisse,sa chemise de nuit était remontée et laissait voir sa toison ce que remarqua Carole qui me le désigna en pointant son doigt dans sa direction.

---’Regarde tonton maman t’offre un spectacle plus interressant que la télé’.

---’Voyons réveille la pour qu’elle change de position avant que ta grand-mère n’arrive’.

---’Voyons tonton pour une fois que le spectacle est gratuit’,mais croisant mon regard elle comprit que je n’avais pas envie de plaisanter et elle se leva pour réveiller sa mère qui en profita pour se lever nous embrasser et regagner sa chambre.

---’Dis tonton j’ai révé ou elle t’as embrassé sur les lèvres je crois qu’elle est drolement pompette maman’ et elle reprit sa place sur mes cuisses et en s’asseyant elle se rendit compte qu’elle venait d’asseoir sur une chose qui avait changé de consistance et qui se trouvait au contact de ses fesses.

---’Hum le cinoche t’as mis en forme tonton’

---’Bon arrette et va t’asseoir dans un fauteuil’.

---’Non grand mère va trouver louche que je ne sois pas à ma place habituelle’et tout en disant cela elle envoya sa main en reconnaissance et s’emparra de ma queue.

---’Ben dis donc t’es vachement costaud et......’et elle s’interrompit car maman venait de nous rejoindre.

---’Carole ce n’est pas tout mais il faudrait que tu ailles au lit demain tu vas devoir te lever de bonne heure nous avons rendez vous chez le coiffeur à 10hrs.Carole a contre coeur se leva nous souhaitant une bonne nuit et s’en alla retrouver son lit.Maman s’était assise dans le fauteuil précédement occupé par Virginie et m’offrait exactement le mème spectacle,mais par contre elle ne dormait pas et avait visiblement envie de se faire prendre.Aussi je me levais,sortis ma queue et la fit mettre à genoux sur le fauteuil pour la prendre sans ménagement,j’étais là à la besogner lorsque je me rendis compte que quelqu’un nous observait et ce quelqu’un n’était autre que Carole qui fit demi tour quand elle se sentit découverte.Maman ne s’apperçut aucunement de la situation et aussi je redoublais mes coups de boutoirs afin de libérer le contenu de mes bourses ce qui ne se fit pas attendre,lorsqu’enfin je me retirais de sa fente je continuais de cracher mon venin et elle m’emboucha afin d’avaler le reste.

---’Bon excuse-moi lui dis-je je vais prendre une douche et me mettre au lit’.

---’D’accord je reste là j’irai lorsque tu auras fini et bonne nuit mon grand’.

---’Bonne nuit maman’.En arrivant dans la salle de bains je me mis nu et aussitôt sous la douche passant de l’eau chaude à l’eau froide vice et versa afin de me stimuler et passer une bonne nuit.Fini la douche et après avoir nettoyer le bac j’enfilais mon peignoir de bain et filait droit dans ma chambre bien que celle-ci soit pourvue d’une salle de bain je préfère la salle de bain commune à la villa,je venais à peine de refermer la porte et complètement nu,je finissais le séchage lorsque la porte s’ouvrit laissant parraitre Carole qui s’empressa de la refermer.

---’Bon que veux-tu ?’.

---’Cela fait longtemps que toi et grand mère faites cela?’.Je ne répondis pas à la question et m’empressais de voiler mon corps à son regard.

---’Pourquoi ne réponds-tu pas?’.Je sentais la colère l’envahir,ses yeux étaient larmoyants.

---’Oui cela fait longtemps que nous faisons cela,nous avons toujours fait en sorte de te tenir en dehors de nos ébats et nous étions persuadés que tu étais dans ta chambre’.

---’Eh bien c’est raté j’avais oublié ma bouteille d’eau minérale’

---’Bon je te demanderais de n’en parler à personne’.

---’Ne t’inquiète pas,je ne dirais rien,ni mème à maman mais au fait ne le ferais-tu pas aussi avec maman?’.Géné je fis l’impasse sur sa question simplement en lui disant.

---’Je te remercie ma chérie va donc au lit maintenant’.Ignorant ma réponse elle rétorqua.

---’Je tai posé une question et j’attends la réponse’.

---’Bon oui je le fais aussi avec ma soeur,tout comme je l’ai fait aussi avec grand-mère c’est d’ailleurs elle qui nous avait surpris quand ta mère n’avait que quinze ans c’est là que tout à commencer et depuis nous sommes toujours ensemble,bon file à présent bonne nuit’.Et elle me laissa sans mème répondre.La nuit fut agitée tournant et retournant sur mon lit,sept heures du matin sonnaient au carillon du salon lorsque je décidais de me lever pour aller faire un tour au belvédère c’est là haut que je me réfugie lorsque tout va mal,mais en sortant de ma chambre je tombais nez à nez avec Virginie.

---’Que fais-tu?’.

---’Je sors prendre l’air’.

---’Tu m’attends je viens avec toi’.

---’J’ai envie d’ètre seul excuse moi j’y vais’.Arrivé tout la haut je me rendis compte que la cabanne de l’hermite était toujours là,elle avait aussi était remise en état,un écriteau était fixé sur la porte avec l’inscription ’Amis de passage ce modeste logis est pour vous la clé est dans la petite boite faites en sorte que ce lieu soit propre en partant et refermez en partant’.Je pris la clé dans la boite et ouvrit la porte pour voir l’intérieur un lit avec un matelas et deux couvertures propres ,une table deux chaises voila tout le mobilier composant ce havre de paix.J’en étais la de ma contemplation lorsque des pas crissèrent sur les gravillons de l’entrée.Virginie était là.

---’Bon que se passe-t-il pour que tu sois dans cet état?,il y avait longtemps n’est pas que tu n’était pas venu ici,alors qu’y a-t-il?’.

---’Il y a que Carole nous a surpris hier au soir avec maman et elle sait également pour nous et que tout à commencer entre nous lorsque nous étions adolescents.’

---’Et que lui as-tu dis à son sujet ?’.

---’Rien pour l’instant mais elle ne va pas tarder à poser des questions et c’est cela qui me rends nerveux’.

---’Bien nous allons rentrer à la villa en passant par la boulangerie et ramener des croissants,nous ferons en sorte d’ètre clean’.De retour les croissants à la main nous trouvames maman dans la cuisine préparant le petit déjeuner et Carole assise lisant le journal’.

---’Bonjour ma chérie lui dis-je en l’embrassant sur le front’

---’Bonjour tonton bien dormi?’.Sentant un brin d’ironie dans sa question je ne répondis pas.Tranquillement nous primes notre petit déjeuner puis maman demanda à Carole de se préparer pour leur rendez-vous ce qu’elle refusa avec pour raison une migraine et préférant se remettre au lit.

---’Bien comme tu veux et vous que faites vous ce matin’.Virginie dit qu’elle allait en ville faires des emplettes et moi je devais passer au bureau pour récupérer un dossier.

---’Bien nous déjeunerons vers 13 heures’.Une fois prète maman quitta la villa et nous étions seuls Virginie et moi dans la cuisine quand Carole réaparut toujours en déshabillé.

---’Vous ètes encore là vous deux?vous ne deviez pas sortir?’

---’Oui je vais me préparée et je m’en vais’dit Virginie et moi je me levais et quittait la cuisine sans un mot.J’étais allongé sur mon lit toujours en short lorsque Carole frappa à la porte n’obtenant pas de réponse elle entra et vint s’asseoir sur le lit.

---’T’es faché parce que je connais votre secret’Je ne répondis et elle s’allongea à mes côtés et posa sa tête sur ma poitrine et je sentis sa main se mettre à carresser ma queue qui se mit à enfler et durcir et tirant sur l’élastique du slip elle mit à jour ma bite fièrement tendue qu’elle recommença de carresser pour enfin l’emboucher pour me pomper.A cet instant prenant conscience de l’évènement je l’obligeais à cesser.

---’Non Carole je ne peux te laisser continuer retourne dans ta chambre’.

---’Pourquoi?’.

---’Parce que je ne veux pas faire cela avec toi ma chérie’.

---’Parce que je suis ta fille’et sur ce elle repris ma bite dans sa bouche et me pompa jusqu’à ce que j’explose au fond de sa gorge.

---’Ce sera aussi notre secret’me dit-elle.

L’histoire de mes aventures avec les femmes de ma vie s’arrette là pour l’instant.Peut-ètre qu’un jour je raconterai la.............????????

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder