Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 8 692 fois
  • 39 J'aime
  • 0 Commentaire

Ma toute première fois

Chapitre 1

Divers

Ma vie sexuelle a commencé très tôt,il faut dire que les enfants nés dans les pays chauds sont favorisés par plusieurs facteurs,la chaleur plus les origines latines une alimentation assez relevées font qu’ils sont enclins à une envie de sexe assez jeune.Moi-mème si mes souvenirs sont bons je crois que je devais avoir une dizaine d’années lorsque j’ai commencé à me chatouiller l’élastique en regardant certaines revues pornos que nous piquions les uns ou les autres chez nos cousins plus grand que nous.Mais cela n’était pas suffisant il fallait trouver autres choses de mieux car se branler pour se vider les bourses n’était pas une activité des plus réjouissante alors que nos cousins se vanter de leurs exploits devant nous.

-Tiens celle-la,on lui donnerait le bon dieu sans confession alors que c’est une vraie cochonne tu ne peux savoir comme elle suce bien me disait mon cousin Gilles.

-Et sa copine elle est pire t’as pas fini de lui en mettre plein la chatte qu’elle veut que tu l’as prennes par derrière disait mon autre cousin Antoine.Après avoir entendu cela je tournais les talons et partait me masturber dans les toilettes lesquelles étaient communes pour les cinq familles du premier étage.Nous habitions à cette époque en afrique du nord et les familles du premier étaient quatre famille européenne d’origine italienne et une famille nord africaine.Ma famille se composait de mes parents ma grand-mère et mes deux soeurs dont je suis l’ainé.Donc après avoir été exciter par les aventures relatées par mes cousins j’étais debout dans les toilettes entrain de m’astiquer la queue les yeux fermés quand je fus vigoureusement gifflé par la voisine F.... une musulmane de l’age de ma mère et dont le mari était en france.

-Viens je vais t’accompagné chez tes parents petit cochon et de plus tu ne fermes pas la porte.

-Non ne dis rien à mes parents ils vont me tuer.

-Bon je ne dis rien pour cette fois mais attention.Sur ce je remballais le tout et partais en courant.Arrivé chez moi je tombais sur ma soeur qui remarqua aussitôt ma joue passablement rosie par la claque qu’elle venait de recevoir.

-Que t’es-il arrivé?

-Rien je me suis battu et tu m’ennuis.A l’heure du repas notre mère nous appela pour passer à table et me dit.

-Cette après midi tu iras avec F.... elle a besoin d’un coup de main pour aller à la rivière avec elle surveiller les deux petits pendant qu’elle lavera son linge.

-Oui maman.Là je crois que c’est mal parti pour moi avec l’affaire que j’ai sur le dos,la F....va en profiter et moi mes loisirs vont se transformer en corvées.A table personne ne parlait seul les parents avaient ce privilège,nous devions demander la permission et attendre l’autorisation soit du père ou de la mère sinon nous avions une punition,ils ne laissaient rien passer mème la grand-mère.Une fois l’autorisation de quitter la table acquise j’allais rejoindre F.......les portes étaient toujours ouvertes et je m’annonçais en entrant.

.F.......je suis là.

.Entre j’arrive prends le petit dans son lit,je vais m’occupais de l’autre.Pour ce faire je devais aller dans sa chambre,je filais donc récupérer le petit et en passant devant la salle de bains je vis F......affairait au débarbouillage du second,je pris le bambin dans mes bras et revint à la salle de bains F...était accroupie devant son gamin les genoux un tantinet écartés laissant apparaitre son entrejambe dépourvu de sous vètements et m’offrait une toison noir et bien fournie,à la vue de spectacle je me mis à bander.

-Je peux descendre et attendre dans la cour.

-Non attends il faut d’abord descendre la poussette alors mets le gosse sur le tapis du salon,nous allons descendre en premier le linge et ensuite la poussette et en dernier les enfants.Ce que nous avons fait aussitôt les gamins prèts et mettre à nouveau rincé l’oeil.Et nous voila partis pour une marche de deux kms,à mi-chemin F.....s’arreta et me dit.

-Vu la chaleur qu’il fait nous allons laisser les petits chez ma tante nous les récupèrerons au retour et comme cela ils seront au frais.

-Et moi lui demande-je?.

-Et toi tu viens avec moi.Bon que faire sinon obeïr,Nous déposames les enfants chez leurs tante et continuames jusqu’à la rivière,là personne et nous nous arretames à l’ombre d’un vieux pont de pierre à cette époque de l’année le niveau avit plus que baissé l’eau nous arrivait au genoux.F....se mit en devoir de commencer son lavage.

-Pourquoi viens-tu ici laver le linge.

-Parce le linge est mieux laver avec cette eau et de plus le faire sécher ici il a meilleur odeur.Pendant ce temps je m’amuser à jeter des cailloux plats et compter le nombre de rebonds sur la surface de l’eau.

-Viens voir un peu ici.Je m’approchais d’elle et attendis,cinq minutes plus tard elle ne m’avait toujours rien demandé.Puis sans me regarder.

-Qui t’as appris ce que tu faisais ce matin dans les toilettes?.

-Personne.

-Ecoute ne dit pas de mensonges si tu as fais cela tu as du voir un autre le faire.

-Non c’est mon cousin qui m’en a parler,il m’a dit que lorsqu’il voyait des jolies filles il avait son truc tout dur et il faisait çà pour le calmer.

-Bon tu as quel age maintenant?

-14 ans bientôt 15.

-Et çà fait longtemps que tu joues avec

-Oui je sais plus peut-ètre 2 ou 3 ans.Elle se leva et vint s’assoir prèt de moi,en s’asseyant je pus à nouveau voir sa chatte toujours aussi nue.

-Je peux te demander quelque chose?Elle me fit signe que oui

-Pourquoi tu ne mets pas de culotte?

-Chez nous nous n’en portons pratiquement jamais.Mais comment sais tu cela?

-Je l’ai vu dans la salle de bain tout à l’heure et maintenant quand tu viens de te baisser.

-Bon et alors tu vas te toucher derrière un buisson et revenir parce que ton machin à gonfler je vois la bosse sur ton short.

-Non non ........

-Fais moi voir ton pistolet comment il est chargé.Je me mis debout et ce fut elle mème qui baissa mon short et mon slip.Ma bite lui sauta au visage non pas que j’en avais une grosse comme les adultes mais un bon 15cms.Elle le prit dans sa main et le tatta, le serra et de son poignet commença de l’agiter.

-Tu aimes ça,cela se voit tu deviens plus dur,et son autre main partit sous ses jupes.

-Que te fais-tu avec ta main?

-La mème chose qu’à toi petit voyou.

-Tu peux me l’a montrer ta chose?Me regardant droit dans les yeux elle me dit non pas ici allons dans le maïs nous mettre à l’abri.Arrivés dans un endroit en profondeur cachés des regards indiscrets elle s’allongea sur la couverture et releva sa jupe,elle avait un triangle de poils bien noirs et épais,m’agenouillant à ses côtés je posai ma main sur cette toison ce fut pour elle comme une décharge électrique elle ouvrit ses cuisses et m’offrit le spectacle de sa fente,pendant que je regardais sa blessure elle s’empara de ma queue et se remit à me branler doucement.

-Tu peux me faire la mème chose avec ton doigt et carresser la fente en dedans.Dès que mon doigt s’insinua dans le sillon elle fut prise de convultions ce qui me fit peur.

-Non continu c’est bon.Puis elle me demanda si je savais quoi faire avec ma queue toute raide,et devant mon ignorance me plaça entre ses jambes et guida mon engin dans sa chatte.Quand elle sentit le gland à l’entrée de son vagin elle me commanda de pousser en avant puis me guida dans mes allers et venue.Elle tenait toujours ma bite du bouts des doigts,je ne fus pas long à jouir ce qu’elle sentit et devina à mes coups de reins incertains et me fit sortir de son ventre et de mouvements de sa main me fit cracher le contenu de mes couilles.

-Ca c’est notre secret si tu es sage nous recommencerons et surtout pas un mot à tes cousins.Au fait tu as vu le liquide qui est sorti de ta queue,eh bien quand tu le laisses dans la chatte d’une fille ça peut devenir un bébé,c’est comme ça qu’on les faits.

-Pourquoi as tu fait ça avec moi?

-Parce que depuis que mon mari est en france je ne l’ai jamais fait et maintenant voilà plus d’un an qu’il est parti.

-Allons finir la lessive.Et nous sommes rentrés tranquillement chez nous.

Diffuse en direct !
Regarder son live