Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 7 401 fois
  • 89 J'aime
  • 4 Commentaires

E.S: Le Train

Chapitre 1

Hétéro

L’Ecole du Sexe

Chapitre I: Le Train


A l’âge de 14ans, mes parents décidèrent de m’envoyer pendant les vacances d’été dans une école « spéciale ». Je ne me réjouissais pas de devoir passer mes vacances à étudier!

« Tu verras Liam, quand tu y seras tu ne voudras plus revenir! » Me disait mes parents

Je partis donc pour cette école si «extraordinaire ».

Mes parents m’accompagnèrent à la gare. J’avais préparé ma valise de vêtement mais ma mère me donnait une autre valise en plus.

« Qu’est-ce qu’il a dedans? »

« Tu verras, me répondit-elle avec un petit sourire, tu pourras l’ouvrir dans le train. »

Après de brefs au-revoir, je montais dans le train et m’installais dans un compartiment.

Rapidement une jeune fille entra dans mon compartiment:

« Je peux m’asseoir avec toi? » Me demanda-t-elle

« Oui bien entendu! »

Elle était brune, des yeux bleus, des petits seins pointues, tout simplement magnifique.

« Comment t’appelles-tu? »

« Liam et toi? »

« Clara. Est-ce que tu sais ce qu’on enseigne dans cette école? »

« Aucune idée! Mes parents m’ont dis qu’elle était spéciale et que ça allait me plaire »

« Moi aussi, ils ont rajouté que c’était la meilleure chose à faire à mon âge »

Je jetais un œil à ses bagages qu’elle avait rangé au dessus de son siège. Il y avait deux valises.

« Tu as préparé tes affaires? »

« Oui mais ma mère m’a donné une autre valise en plus en me disant de l’ouvrir une fois le train parti seulement »

J’étais vraiment surprise et je me posais de plus en plus de question.

« Moi aussi »

« C’est bizarre quand même… »

Elle eut un petit sourire

« Imagine, ils nous envoient dans une école de sorcier genre Harry Potter… »

Je fronçais les sourcils comme si je prenais cela au sérieux.

Je regardais Clara dans les yeux, et tout les deux, nous avons éclaté de rire à cette idée stupide.

Le train parti enfin.

Je discutais avec Clara un moment. C’était une fille adorable, intelligente, et pleine d’humour.

Au bout d’un certain temps elle proposa:

« Et si on ouvrait nos valises mystère maintenant? »

J’hochais la tête en signe d’assentiment.

Je prenais ma valise et découvrait son contenu:

Une panoplie de sous-vêtements sexys, des plus virils au petit string pour hommes en passant par les maillots noir en latex. En fouillant un peu je découvrais une paire de menotte velours, un paquet de bougie, des godes vibrant ou non, et tout un tas d’autres objet sexuel.

J’essayais de cacher tout cela à Clara trouvant cette situation horriblement gênante, et lui jetais un regard furtif:

Elle déballait le contenu de sa valise sans aucune honte et pourtant le contenu était très proche du mien : Des petites tenues en tout genre, des godes de toutes forme et de toutes taille et autre œufs vibrants.

« Je crois qu’on ne va pas travailler ni les maths ni la sorcellerie dans cette école! »

« Tu ne crois quand même pas que… »

Elle me regarda avec un petit sourire assez coquin:

« Je crois bien qu’on va apprendre à baiser. »

Elle déboutonna alors son chemisier se retrouvant devant moi en soutien-gorge.

« Mais qu’est-ce que tu fais? »

Elle libéra sa petite et délicieuse poitrine sous mes yeux, je restais bouche bée.

« Si on va apprendre à baiser, ce qui m’a l’air fort probable étant donné nos fournitures scolaire, autant s’exercer un peu avant d’arriver! »

Je sentais mon sexe durcir peu à peu dans mon jean.

Elle fit glisser sa jupe jusqu’au sol, sa petite culotte blanche était rendue presque transparente par la mouille qui coulait abondamment sur ces cuisses. On devinait sa petite fente.

Elle glissa deux doigts à l’intérieur et commença à se masturber en face de moi, les jambes grandes écartées sur le siège.

« Allez Liam ! Je suis sur que t’es à l’étroit dans ton jean ! Montre-moi là ! »

Je ne bougeais pas d’un cil, contemplant cette beauté fatale qui m’excitait plus que tout.

« S’il te plaît montre-moi la. » Me supplia-t’elle en faisant la moue.

Je revenais à moi et réalisais la chance que j’avais. Une fille trop sexy écartait les cuisses pour moi!

Je déboutonnais mon jean à la hâte et en sortait ma queue raide comme jamais!

Elle recroisa avec grâce ces douces jambes et s’agenouilla, les mains sur mes cuisses.

Clara pencha sa tête vers ma bite et pris mon gland entre ses chaudes lèvres.

Elle engloutit mon membre petit à petit, accélérant au fil des minutes. Me léchant la verge, me titillant le gland, laissant couler sa salive le long de ma virilité, aspirant mes bourses et branlant ma queue avec frénésie.

Je sentis monter en moi la jouissance, et sans la prévenir, trop occupé à savourer cet instant merveilleux, j’éjaculais un puissant jet dans sa bouche, le second sur ses lèvres, le troisième sur sa joue et le dernier dans sa bouche qu’elle ouvrit bien grand pour ne pas perdre de gouttes.

Nous plongions dans les yeux l’un de l’autre pendant en vérité quelques secondes seulement, mais ce moment me parut durer des heures. Son regard bleu me transperçant jusqu’au plus profond de mon âme, son visage maculé de ma sève, ses lèvres roses légèrement entrouverte, réunis par des filets blancs. Elle referma lentement sa petit bouche passa sa langue sur ses lèvres, déglutis et repris mon sexe en bouche pour le nettoyer brisant ainsi ce langage silencieux qui passait par nos yeux.

Elle vint s’asseoir sur mes genoux, une jambe de chaque côté de mon torse et m’embrassa langoureusement. Sa langue était délicieuse, l’arrière-goût de sperme n’était pas très dérangeant. Cela dura je ne sais combien de temps, jusqu’à ce que quelqu’un entre dans le compartiment en se raclant la gorge:

« Excusez-moi, on est presque arrivé il faudrait se mettre en tenue, voici une brochure qui vous dit comment vous habillez »

C’était un jeune homme à peine plus vieux que nous, il déposa les deux brochures sur le siège et repartit.

Je réalisais maintenant qu’il était habillé avec un grand peignoir violet.

Clara déposa un léger baiser sur mes lèvres et se leva pour regarder la brochure.

« Dommage on a pas eu le temps de vraiment baiser »

« C’était génial quand même! J’ai adoré ta bite, et en plus je suis sur qu’on aura plein d’occasion de le faire une fois à l’école! »

Je regardais à mon tour la brochure, les garçons et les filles de première année (14ans) doivent porter un peignoir blanc, et bien entendu rien en dessous.

Je regardais dans ma valise et trouvais mon peignoir, sur le col il y avait une inscription « E.S » accompagné d’un pénis et d’un vagin.

Une fois vêtu de mon peignoir, Clara se jeta dans mes bras, je sentais ses seins pointer au travers du tissu:

« Promets moi que même si il y a beaucoup de monde et plein de filles trop canon tu reviendras me voir quand même »

« Je te le promets Clara »

Le train s’arrêta.

Diffuse en direct !
Regarder son live