Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 787 fois
  • 70 J'aime
  • 4 Commentaires

Tranny secretary high school

Chapitre 4

rentrée scolaire

Travesti

— Bienvenue dans la TRANNY SECRETARY HIGH SCHOOL ! dit à Samantha une belle cinquantenaire en tailleur chic, quand celle-ci pénétra dans son somptueux bureau.

— Asseyez-vous, je vous prie.


Je me présente, mon vrai nom est Antoine Duchemin, mais vous devrez m’appeler Mme ANTOINETTE. J’ai été escorte travestie pendant plus de 20 ans et je suis maintenant la directrice de cet établissement. Le but de cette école est de faire de vous de vraies secrétaires comme il en existait autrefois, avant que les mouvements tels que "balance ton porc" ne gâchent ce métier.


La directrice poursuivit son monologue.


— Qu’est-ce qu’une vraie bonne secrétaire ? me direz-vous.


Un patron espère que pendant qu’il sirotera le café qu’elle vient de lui apporter, sa secrétaire glissera sous son bureau pour lui prodiguer une gâterie. Une bonne secrétaire doit être disponible pour agrémenter les longs trajets en voiture que l’activité professionnelle de son patron impose. Elle devra également toujours avoir la bouche et l’anus disponibles pour accueillir comme il se doit ses clients. Maintenant, les secrétaires de ce genre n’existent plus. C’est pour remédier à ce manque que j’ai décidé de créer cette école.


Je connais parfaitement les attentes de vos futurs employeurs, et je vous garantis qu’en sortant de cet établissement, vous aurez une situation stable et très bien rémunérée."


Samantha n’avait pas bougé ni prononcé un seul mot depuis qu’elle était assise dans son fauteuil.


— Vous me semblez bien timide. Beaucoup plus que sur les photographies que vous nous avez transmises en tout cas, reprit Mme ANTOINETTE.


Samantha était terrorisée. Sa mère lui avait promis de lui broyer les testicules avec Lydia s’il ratait l’entretien.


— C’est que tout cela est encore très nouveau pour moi. Mais ne vous inquiétez pas, c’est juste un peu de trac.

— C’est bien normal. Vous n’êtes pas la seule.


C’est pourquoi les élèves de première année ont chacune une élève de deuxième année comme marraine. Pour vous, j’ai choisi ANNABELLA. dit la directrice en désignant une jeune femme qui se tenait un peu à l’écart.


Cette "fille", enfin ce garçon travesti, était une magnifique blonde légèrement plantureuse. Elle portait une belle robe à fleurs rouge et noire, des lunettes, et de beaux escarpins vernis rouges de 10 centimètres. Samantha remarqua en particulier la grosse fleur rouge en tissu sur le côté de sa chevelure, qui achevait de lui donner l’allure d’une pin-up des années 50.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


— Bonjour Samantha. Je suis ANNABELLA, mais tout le monde m’appelle "ANNA".

— Enchantée.

— Mlle ANNABELLA, je vous confie notre nouvelle élève, dit Mme ANTOINETTE pour clore l’entretien.

— Viens Samantha, je vais te faire visiter l’école, et ensuite, je te montrerais où se trouve ta chambre.


Dès qu’elles furent sorties du bureau de la directrice, ANNA prit la main de Samantha dans la sienne. Celle-ci la retira vivement.


— La directrice a raison. Tu es une petite sauvageonne. Il va falloir t’apprivoiser.


Samantha resta sans rien dire, l’air triste.


— Il ne faut pas te formaliser. Ici, on se tient toutes par la main. Et puis, ne fais pas cette tête-là, c’est vraiment dommage. Tu es tellement jolie.

— Mais j’en ai marre qu’on parle toujours de moi au féminin. Je suis un garçon, pas une fille !

— Pas ici ma petite, pas ici. Allez viens.


ANNA reprit la main de Samantha dans la sienne. Elle se laissa faire... La jeune fille expliqua à sa filleule le fonctionnement de l’école en même temps que l’emplacement des divers bâtiments.


— C’est plus grand que je l’imaginais. C’est magnifique.

— Oui, la directrice a fait entièrement restaurer un ancien château.

— Cela a dû coûter une fortune.

— Mme ANTOINETTE a gagné beaucoup d’argent quand elle était escorte trans de luxe, et je pense qu’il doit y avoir pas mal de riches banquiers dans son carnet d’adresses.


Samantha sourit pour la première fois depuis son arrivée à l’école.


— Ah, ça fait plaisir de te voir sourire. Tu es encore plus belle.


Elle baissa les yeux en rougissant.


Les deux élèves s’arrêtèrent aux pieds d’un bel escalier en pierre. ANNA approcha sa bouche de sa filleule, mais celle-ci s’écarta.


— Je ne te plais pas ?

— Si, tu es très belle, mais... je n’ai jamais fait ça.

— Embrasser un travesti ?

— Ni un travesti, ni une fille ni qui que ce soit d’autre.

— C’est incroyable. C’est la première fois que je croise quelqu’un comme toi ici.


Et sucer..., coucher...?


Samantha secoua la tête.


— Même pas avec une fille ?

— Non.

— Laisse-moi faire, je vais t’apprendre. Ca va te dérider.


Annabella descendit lentement devant Samantha en déposant des petits baisers un peu partout sur son corps. Une fois assise sur ses talons, elle releva la jupe de sa filleule et retira son string. Puis elle sortit la queue qui se dressait devant elle et la prit dans sa bouche. Samantha ferma les yeux et commença à gémir de plaisir.


— Tu ne peux pas faire ça ici.

— Et pourquoi pas ?

— On risque de nous voir.

— Et alors, tout le monde fait ça dans l’école. Et puis, si j’ai la chance d’être surprise par une prof, je pourrais même avoir des points en plus !


Annabella reprit le pompage du gland. Comme pour confirmer ce qu’elle venait de dire, un couple d’élèves descendit l’escalier.


— Salut ANNA. Je vois que tu t’occupes déjà de ta filleule !


Elle leur dit bonjour de la main et leur fit un petit clin d’œil tout en continuant à sucer. Samantha gémissait de plaisir. Elle n’avait jamais imaginé qu’on puisse donner autant de plaisir avec sa bouche. Elle se mit à gémir de plus en plus fort. Sa marraine la sentit se contracter, et arrêta ses mouvements en maintenant la verge serrée entre ses lèvres. Elle attendit quelques secondes que les secousses qui jaillissaient dans sa gorge s’arrêtent, avant d’ouvrir la bouche et faire admirer le résultat à sa filleule.


— Surtout, il ne faut pas oublier d’avaler, lui dit-elle après avoir dégluti.


ANNA reprit Samantha par la main. Celle-ci ne protesta pas quand elle lui caressa le dos de la main avec le pouce.


Une fois arrivées dans la chambre.


— Il faut que je te dise quelque chose. J’ai déjà une petite amie, dit Samantha.

— Une vraie fille ?

— Oui.

— C’est pas grave, je ne suis pas jalouse.


ANNA prit sa filleule dans ses bras.


— Non s’il te plaît, je n’ai pas envie.

— Petite menteuse, répondit sa marraine en lui palpant la queue à travers sa jupe.

— S’il te plaît, laisse-moi.

— Ca ne me plaît pas de te laisser. J’ai envie de toi.

— Non, on pourrait nous surprendre.

— Et alors, toutes les élèves de première année couchent avec leur marraine.

— Ils y sont obligés ?

— Habitue-toi à toujours dire ELLES.


Non, personne n’est obligé. Elles le font, car elles aiment ça. Toi aussi, tu aimes ça d’ailleurs.


— Non pas moi.

— Tu ne sais pas mentir.


ANNA lui donna une série de baisers passionnés dans le cou. Samantha fermait les yeux en poussant de petits gémissements. Sa marraine mit son index dans la bouche pour l’humidifier, puis commença à titiller délicatement la rosette de sa filleule.


— Et ça, tu ne vas pas me dire que tu ne n’aimes pas.


Samantha se mit à gémir plus fort.


— Ton petit trou est tout serré. Tu n’as pas beaucoup l’habitude, n’est-ce pas ?

— Non. Je ne l’ai fait que deux fois, avec ma sœur et avec mon oncle.


Je ne suis pas homo. Je ne voulais pas venir ici. C’est ma mère et ma sœur qui m’y ont forcé.


— Raconte-moi tout.


Samantha expliqua en détail comment elle avait intégré l’école.


— Je vois, ça n’a pas dû être une expérience très agréable. Maintenant, je comprends mieux ton comportement. Mais avec moi, ce sera différent.


Elle enfonça lentement son doigt dans l’anus de Samantah et se mit à le tourner délicatement.


— J’aimerais bien connaître ta famille, en particulier ta sœur.


Tu as de la chance d’en avoir une pareille. Moi, c’est tout le contraire, je suis fils unique et mes parents ne supportent pas que je me travestisse. Ils m’ont renié.


Samantha avait maintenu sa tête contre l’épaule de son amante durant tout le récit, et commençait à onduler ses fesses de plaisirs. Sa marraine lui releva la tête et déposa un baiser sur ses lèvres.


— J’ai envie de toi, murmura-t-elle.

— Pas moi...

— Menteuse.


ANNA retira son doigt et fit se retourner sa filleule. Elle lui demanda de se pencher en se tenant au montant du lit. Samantha obéit sans discuter, elle était dans un rêve. Elle sentit le sexe s’enfoncer en elle. C’était bon, rien à voir avec la brutalité de sa sœur ou de son oncle.


— Alors, tu n’aimes toujours pas ?


Samantha tourna la tête pour donner un baiser à son amante.


— Oh si !

— La prochaine fois, c’est toi qui me feras l’amour.


ANNA n’avait quasiment plus besoin de bouger. Samantha s’empalait elle-même sur sa queue avec frénésie. Le jet tiède qu’elle reçut au creux de son ventre lui donna le plus puissant orgasme qu’elle ait jamais connu.


Lorsqu’elle sentit que Samantha allait jouir en même temps qu’elle, ANNA serra le bout du gland pour éviter que son jet se répande sur le lit. Elle attendit que les soubresauts de la verge se calment puis se pencha vers sa filleule, et pour la deuxième fois en moins d’une heure, elle recueillit son sperme dans la bouche.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder