Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 436 fois
  • 97 J'aime
  • 2 Commentaires

Tranny secretary highschool (bis)

Chapitre 1

COURS DE LANGUES Chap 9

Divers

Claudia se remet des émotions qu’elle vient d’avoir avec Samantha, son petit copain.


— En fin de compte dans cet école, tu passes tout ton temps à BAISER avec ANNA!

— Non, lui répond Samantha d’un air indigné. On a aussi des cours.

— Ah oui, quoi par exemple?

— Des cours de math, de français... et également des cours d’anglais. D’ailleurs c’est la matière où j’ai le plus de difficultés. Heureusement qu’ANNA est là pour m’aider.

— Ah mon avis, elle doit le faire à sa manière. Je suis sûre que c’est encore un truc cochon. Vas-y raconte!


Samantha commence son récit. Le premier cours d’anglais a eu lieu il y a 2 mois et demi:


« Bonjour, je me présente. Je suis Miss GLORYHOLE, votre professeure de langue. Je précise qu’il s’agit d’Anglais. Pour ce qui est des autres langues vivantes, c’est Mme ANTOINETTE elle-même qui se charge de donner les cours.

Je suis née et j’ai grandi en Angleterre, plus précisément dans la région du SUSSEX.


— Après cette introduction fracassante, Miss GLORYHOLE a marqué une petite pause avant de reprendre son discours.


"Votre groupe est celui où on été rassemblées celles qui ont le plus mauvais niveau dans la langue de Shakespeare. Mon but n’est pas donc pas de faire de vous des interprètes ou de vraies secrétaires bilingues, mais juste de vous donner quelques notions de bases indispensables pour votre futur métier. D’une part car certaines d’entre vous seront amenées à travailler à l’étranger, mais surtout parce-que beaucoup de patrons français préfèrent s’adresser à leurs secrétaires en Anglais pour certains travaux "particuliers".

Je considère que vous partez toutes du niveau zéro, ce qui je pense est proche de la réalité. Pour celles dont ce n’est pas le cas, je suis persuadée que vous apprendrez quand même beaucoup de choses.

Je vous parlerai autant que possible en anglais pour que vous soyez habituées à entendre cette langue, mais rassurez-vous je traduirai systématiquement en Français."


— Elle s’est arrêtée de nouveau quelques instants pour nous laisser le temps d’assimiler ses paroles.


"J’utilise une méthode visuelle simple, mais très efficace pour faire rentrer le vocabulaire dans la tête des élèves les plus récalcitrantes.

Je vais vous projeter sur grand écran des montages audiovisuels comportant : le mot en Anglais, sa traduction, sa prononciation, et... pour être sur que vos cerveaux enregistrent bien, un beau dessin en couleur.

Vous devrez répétez ensemble le terme en Anglais plusieurs fois afin de bien l’assimiler et de le prononcer correctement."


— J’étais très concentrée. Je n’avais jamais rien foutu en Anglais durant toutes mes études et j’étais complétement nulle. Cette fois-ci, je voulais vraiment me rattraper.


"On va commencer par quelques termes à savoir par cœur : We will start with a few terms that you should necessarely know."

J’en donnerai de nouveaux à chaque cours. "I will give some other at each lesson."


— Miss GLORYHOLE a ensuite débuté le cours proprement dit en lançant le film.

J’ai vu le dessin d’une grosse verge apparaitre sur l’écran, avec les termes COCK et DICK ainsi que leur traduction BITE et QUEUE.

Quand l’écran a affiché "repeat after me", nous nous sommes toutes mise à répéter en chœur COCK, DICK... en s’efforçant de bien prononcer.


— L’image d’une belle poitrine est ensuite apparue et j’ai répété "BOOBS BOOBS.." avec mes camarades. Ca a ensuite été une paire de couilles ( BALLS) puis un cul "ASS". La photo m’a fait penser à celui d’ANNA, et je me suis dit qu’elle avait peut-être servie de modèle pour le montage.

Le film s’est poursuivi avec d’autres noms à connaitre, bitch, slut.. mais aussi des adjectifs tels que : hard, deep, big, large... 

Ensuite, il a eu quelques verbes de base : To Suck (Sucer), To Fuck (Baiser), To Swallow (Avaler)....


— J’ai recopié tout les termes avec application en notant à chaque fois la traduction.

La projection s’est poursuivie par des petites phrases telles que : "The boss is fucking his secretary very hard" (Le patron baise sa secrétaire très fort), qui reprenaient l’ensemble des termes abordés avec évidemment une petite vidéo d’accompagnement.


— Quand le film s’est terminé, Miss GLORYHOLE a stoppé l’appareil.


"Maintenant, vous allez essayer de mettre en pratique ce que vous venez de voir".

« Samantha, si votre patron vous dit : Suck my dick little bitch !  Que faites-vous?"

« Je le suce ? »

« Oui, c’est bien. Mais une d’entre vous aurait-elle la traduction exacte ? »


— Une autre élève a levé la main.


« Suce moi la queue petite salope ! »

« Oui, bravo mademoiselle. Excellent. »


— Et pour terminer le cours, on a fait des petits jeux de rôle de ce genre entre nous.


— Quelques temps plus tard dans la chambre, ANNA a regardé mes notes comme elle doit le faire régulièrement en tant que marraine.


"Tu as de bons résultats dans l’ensemble, sauf en Anglais. »

"Oui je sais. J’avais un très mauvais niveau dans cette matière en arrivant ici. Je ne foutais rien au collège et au lycée. Maintenant il faut que je rattrape. C’est dur."

"Je vais t’aider à réviser. Je vais te poser des questions comme si j’étais ton patron, et toi tu devras me répondre en Anglais comme-ci tu étais ma secrétaire. OK?

"OK".

« Samantha please, can you give me some tea? » (S’il vous plait Samantha, pouvez-vous me servir une tasse de thé ?)


J’ai répondu avec un accent à couper au couteau. « Auf course boss ». ( Bien sûr patron)


« Présente bien tes fesses sous mon nez pendant que tu sers le thé » 

« Oh, very nice skirt, can i touch it ? » m’a ensuite précisé Anna. (Oh, quelle jolie jupe, je peux la toucher?)

« If you want soeur ». (Si vous voulez Monsieur).


ANNA s’est mise à me caresser les fesses sous ma jupe. Je me suis insurgée.


« Oh nauti boy, you asked to tuch my skirt, not my ass ! » (Oh, vilain garçon! Vous m’avez demandé de toucher ma jupe, pas mon cul!)

« Don’t you like it ? » (Tu n’aimes pas ça ?)

« Oh yes, very well thank you. » ( Oh si, merci beaucoup.)

« And what if i put a finger in this little hole ? »

« Hein ? » 

« Samantha, ton patron te demande si tu as envie qu’il t’introduise son doigt dans le cul. »

« O yes, wif plaisieur. » (Oh oui, avec plaisir.)

"Il y a du travail à faire" m’a dit Anna en levant les yeux au ciel.


— Puis elle a fait le bilan de la situation.


« C’est très bien ma chérie, mais il y a deux ou trois choses à améliorer. En particulier ta prononciation. Ton accent est vraiment horrible. On va faire un essai, répète après moi!"

« Let me suck your cock, mister Smith! » (Laisser moi vous sucer la queue monsieur Smith).


— J’ai répété : « Lait mi seuk your coke, mister Smiss. » Anna n’était pas satisfaite du tout.


« Non, ça ne va pas, surtout le S de suck. Pointe légèrement ta langue hors de tes lèvres lorsque tu le prononces. Comme-ci tu y passais ta langue pour faire comprendre à quelqu’un que tu as envie de le sucer."


— J’ai essayé de nouveau : « Let me SUCK your cock, mister SMITH ». Cette fois-ci Anna était ravie.


« Et bien voila, c’est parfait. Il suffisait juste de trouver des explications que tu comprennes. Allez on reprend :"

"Take my dick in your mouth!"


— Dick, mouth. Je me souvenais, et j’ai gobé la queue du patron.


"Put your tongue around the cock." 


— ANNA a tourné sa langue dans sa bouche pour me faire comprendre.


"Tu apprends l’anglais et tu révises tes cours de fellation en même temps. Si c’est pas merveilleux ça!’ m’a dit ANNA en commençant à gémir de plaisir.


— J’ai essayé de faire des phrases toute seule.


"Humf, humf, your cock taste very good." (Humf, votre bite est délicieuse.)

"Don’t speak with my dick in your mouth! ( Ne parle pas la bouche pleine). It’s not correct." m’a répondu ma marraine.

"I come. Don’t forgett to swallow it all! I don’t want to mess my pants!" a t’elle rajouté ensuite dans un râle de plaisir. (Je viens. N’oublie pas de tout avaler ! Je ne tiens pas à salir mon pantalon.)


— Je n’avais pas besoin de traduction. Je savais déjà à l’époque que mon amante ne supporte pas qu’on laisse s’échapper une seule goutte de sperme. J’ai maintenu la bouche fermée pour recevoir le foutre aux fond de la gorge.


— Et a part prendre des COURS de LANGUES avec ANNA, tu faisais quoi d’autre? 


— Arrête de m’interrompre à tout bout de champs Claudia. J’ai pas fini l’histoire.


Samantha reprend son récit :


— Après avoir déchargée dans ma bouche, ANNA m’a embrassé langoureusement, mêlant ainsi nos parfums respectifs.


"On va changer de rôle. Maintenant c’est moi qui fait la secrétaire, et toi le patron." 


— Anna m’a expliqué en français un petit scénario, avec pour consigne de le traduire en Anglais.


"Oh, what a beautifuls BOOBS" a dit le patron quand la secrétaire s’est penchée sur son bureau. (Oh, quelle jolie paire de seins.)

"Do you like them? Do you wants to touch them?" m’a répondu ANNA. (Vous les aimez ? Voulez-vous les touchez ?)

"Oh yes , of course. With great pleasure" (Oh oui bien sûr. Avec grand plaisir.)

"And my ass Miss Samantha, do you wants to touch it too?" (Et mon cul mademoiselle Samantha, voulez-vous le touchez aussi ?)

"Hum, yes." (Hum, oui.)

"Oh Miss Samatha, I see that your cock is very hard. Let me get your pants off!" (Oh mademoiselle Samantha, je vois que votre bite est très dure. Laisser moi baisser votre pantalon.)


— Comme j’étais en jupe, ANNA a fait semblant de me défaire la braguette et de descendre mon pantalon sur mes chevilles.


"And now, take my ass Miss!" (Et maintenant, prenez mon cul Mademoiselle !)

"Anna, can i go inside hard?" (Anna, je peux y aller fort.)

"As hard as you can Miss Samantha" (Aussi fort que vous pouvez mademoiselle Samantha.)


— Je ne savais plus quoi dire. Heureusement que Anna m’a suggéré la réponse avant de s’empaler sur ma queue.


"Dis à ta secrétaire qu’elle a un très beau cul."

"Oh ANNA, You have a beautiful ass!" 

"Maintenant dis lui que c’est une petite salope! On dit "SLUT" en anglais."


— J’ai traduis la phrase comme j’ai pu. Anna elle était en train de s’empaler comme une folle sur ma bite.


"Oh thank you mister SMITH, can you fuck me harder, please..."


— Là, je n’avais pas besoin de traduction et je me suis mise à pistonner furieusement son anus.

ANNA haletait. Depuis plusieurs minutes, elle ne disait plus que "Yes, Yes, Fuck, Fuck..." Je ne savais plus quoi faire.


"Je dis quoi maintenant?"


— Anna m’a répondu en criant :


"NOTHING! Just FUCK ME HARDER!" (RIEN !! DEFONCE MOI PLUS FORT !!)

Diffuse en direct !
Regarder son live