Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 753 fois
  • 123 J'aime
  • 10 Commentaires
  • Corrigée par l'équipe

La transformation de Matthieu et Jade

Chapitre 1

La découverte de Matthieu

Erotique

C’était en plein milieu des vacances d’été, il faisait beau. Matthieu et Jade n’étaient pas partis, ils préparaient leurs entrées à la fac. Ils passaient pratiquement toutes leurs journées ensemble. Ils avaient tous les deux 18 ans depuis peu et étaient meilleurs amis depuis longtemps. Jade était assez grande, blonde avec des formes qui se remarquaient. Matthieu faisait 1m80, il était châtain et un peu musclé. Après une longue journée de balade en forêt, Matthieu et Jade rentraient chez eux. Ils habitaient dans des pavillons avec jardin à quelques rues l’un de l’autre. Au moment de se séparer, Jade proposa :


— On pourrait aller au cinéma demain ? En plus, les salles sont climatisées.

— Je vais essayer de voir ça avec mes parents, j’ai plus beaucoup d’argent de poche en ce moment, et je ne les vois pas souvent avec le travail qu’ils ont l’été.

— Ou sinon, tu peux venir voir un film à la maison, mes parents partent demain matin en Espagne, on sera tranquille.

— On peut faire ça, j’ai juste une séance de sport à faire dans l’après-midi.

— Parfait, à demain !


Même séparés, Matthieu et Jade étaient très liés, ils passaient leurs soirées à s’envoyer des SMS ou à s’appeler pour parler de tout et de rien, cette soirée ne faisait pas exception. Ils débattirent longtemps sur le choix du film du lendemain.


Matthieu se réveilla vers 10h avec quelque chose dans la bouche qui le dérangeait. Après quelques instants dans les vapes, il se rendit compte qu’il avait une mèche de cheveux dans sa bouche, et aussi qu’il était nu, lui qui dormait toujours en caleçon. Mais à qui pouvait bien appartenir ces cheveux, les siens étaient toujours très courts. Il se rappelait très clairement s’être endormi et n’avoir rien fait après, que s’était-il passé ?


Toujours dans son lit, mais dans la pénombre, il reconnut alors qu’il n’était plus dans sa chambre, mais dans celle de Jade. Ne comprenant rien, il décida de sortir du lit. Alors qu’il alluma l’interrupteur, la lumière révéla son reflet dans le miroir, il était dans le corps de Jade. Tout autant affolé qu’intrigué, il se précipita sur le portable de Jade pour essayer de comprendre. Il déverrouilla le téléphone avec l’empreinte digitale pour envoyer un message à son amie :


[SMS]

>Jade, il s’est passé quelque chose !!!

<Je crois qu’il m’est arrivé la même chose, je comprends rien

>OK, à trois on le dit en même temps ?

<d’accord...

>1

>2

>3

>Je suis dans ton corps !!

<On a échangé nos corps

>Mais qu’est-ce qu’il se passe, tu te rappelles de quelque chose ?

<bah je me suis endormi chez moi, et c’est tout, je te cache pas que je suis pas rassuré

>tu peux venir chez moi pour qu’on trouve une solution,

>enfin chez toi, tu comprends

<d’acc, mais si je croise tes parents ça va être bizarre, puis je connais pas tes affaires

>Ne t’inquiète pas, ils sont partis au travail. Prend une douche et mes vêtements sont dans l’armoire bleu.

<merci,

<mes habits sont dans le meuble blanc

<tu sais où est la salle de bain

<ET NE TE LAVE PAS LES CHEVEUX

>haha, OK je note, prépare-toi, je t’attends ;-)

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Sur ces mots, Matthieu décida d’aller prendre une douche rapide, peu habitué à son nouveau corps ainsi qu’à sa chambre. Une fois sorti et séché, il chercha de quoi s’habiller, et tomba sur une culotte rose dans l’armoire, ainsi qu’un short en jean et un chemisier blanc. Il décida de ne pas mettre de soutien-gorge, même s’il en avait déjà manipulé, il n’était pas sûr de le mettre correctement, et il savait que Jade n’aimait pas en mettre en été.


Il se plaçait, encore nu, devant le miroir pour mieux observer les courbes du corps de son amie, qui était désormais le sien. Elle avait des seins relativement bien proportionnés, qui tenaient bien en main sans être étouffants, des hanches un peu larges avec un fessier bien galbé et musclé et une petite toison au niveau de l’intimité. Des idées lui traversèrent l’esprit, mais il se retint, ce n’était pas le moment. Alors qu’il mit la culotte rose, il ressentit une sorte d’impulsion lorsque le tissu rencontra l’entrejambe. Ses bras se couvrirent de chair de poule et ses seins se mirent à pointer. Bien qu’ayant peu d’expérience, il comprit tout de suite ce qui lui arrivait. Le tissu avait frotté contre le clitoris, désormais gonflé. Une rêverie lui traversa l’esprit. Et si... ? Mais il n’allait pas oser, il ne pouvait pas faire ça avec le corps de son amie, mais il était tellement curieux d’un autre côté...


— Je regarde juste, elle n’en saura rien. Se dit alors Matthieu.


Le corps de Jade s’asseyait par terre, dos contre le mur et face au miroir, habillé seulement d’une petite culotte. Le regard se baladait d’abord sur la poitrine, qui avait ces deux seins qui pointaient avec des tétons colorés. Puis les yeux se posèrent sur le morceau de tissu qui recouvrait l’intimité. Les jambes s’écartèrent pour y observer les monts et creux qui y étaient. Incapable de s’en empêcher, Matthieu commença à caresser du bout du doigt le morceau de tissu. Le dos du pouce effleura ses lèvres par-dessus le tissu, avant de remonter doucement le long de la fente et d’arriver au clitoris. Le doigt tourna autour, faisant ressentir des frissons à tout le corps. Sans s’en rendre compte, la main gauche avait doucement saisi un sein, et le massa gentiment, avant d’arriver au téton, pincé très délicatement, ce qui eut pour effet d’électriser tout le corps. Ces petits aller-retour ne se firent que durant quelques minutes, mais la culotte de Jade avait changé de couleur.


Elle était tout humide à force de stimuler le clitoris et les seins.


Alors que son entrejambe était rempli de cyprine qui s’étalait également sur les cuisses, il décida de ne plus se contenter de son ongle pour masser le clitoris, mais d’utiliser tous ses doigts pour aller chercher ces sensations inconnues dans ce corps nouveau. La main était par-dessus la culotte, et essayait d’aller en dessous, pour malaxer les lèvres et y obtenir du plaisir. Alors que des gémissements commençaient à s’échapper avec une voix aigüe, la culotte, désormais trempée de mouille, vola dans la pièce. On pouvait désormais voir l’intégralité de Jade dans le miroir, avec le sexe et l’intérieur des cuisses mouillés de plaisir. Pendant que la main gauche massait de plus en plus vigoureusement le sein, la main droite avait toute la vulve à sa disposition. L’index et le majeur voyagèrent longuement autour du mont de Vénus, avant de se glisser à l’intérieur des lèvres et y faire des aller-retour.


La respiration s’accélérait, et le plaisir montait vers l’orgasme. La cyprine continuait de s’écouler. Alors que les doigts redescendaient le long de la fente, ils effleurèrent l’entrée du vagin. Mais que faire, risquerait-il de trahir l’intimité de son amie ? Mais la tentation était trop forte, une fois qu’on a dépassé les bornes, il n’y a plus de limite. Un premier doigt décida alors de s’aventurer dans le vagin. C’était chaud et humide, la sensation d’être "à l’intérieur" de Jade, de soi. Après trois ou quatre aller-retour dans le vagin, la pulsion de faire rentrer un deuxième doigt était trop forte. Les deux doigts s’insérèrent sans difficulté, les parois étaient très bien lubrifiées, et les va-et-vient se faisaient sans difficulté. On pouvait alors voir dans le miroir une belle blonde, avec sa main gauche se massant les seins à tour de rôle, ses deux doigts qui entraient et sortaient du vagin.


Le pouce faisait des tours entre les lèvres et le clitoris, avec un visage gémissant et se mordant la lèvre de plaisir.


Les gémissements se faisaient de plus en plus longs. La respiration se saccadait. Les stimulations étaient multiples, fortes, nouvelles. Le vagin commençait à se contracter par à-coups, la chaleur intérieure se faisait plus forte et de plus en plus de cyprine inondait l’entrejambe. L’orgasme arriva rapidement, traversant tout le corps d’une sensation de bien-être. Un long gémissement retentit tandis que les muscles se contractèrent par soubresaut. De petits jets de cyprine sortirent de l’entrejambe tandis que le corps entier tremblait sous l’orgasme.



Matthieu était resté allongé sur la moquette, nu, l’entrejambe trempé de cyprine. Il n’en revenait pas, il venait d’avoir un orgasme féminin avec le corps de son amie. Comment lui annoncer ? Se demanda-t-il, fallait-il lui dire ? Il penserait à ça plus tard, pour l’instant, il décida de s’essuyer l’entrejambe avec la serviette, se rhabiller (avec une autre culotte), et se prépara un petit-déjeuner dans la maison de son amie. Mais à peine était-il entré dans la cuisine que la sonnette retentit, Jade devait être arrivé.

Diffuse en direct !
Regarder son live