Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 5 106 fois
  • 58 J'aime
  • 2 Commentaires

A travers le miroir

Chapitre 2

Nouvel an

Travesti / Trans

A travers le miroir (2) Nouvel an.


Avec Patrice, nous vivons maintenant à Paris dans un petit deux pièces du Marais. Je suis tout le temps habillée en femme, nous passons pour un couple hétéro aux yeux de tous. Patrice a un travail stable dans une grande entreprise. Je vis de petits boulots, avec des employeurs qui ne sont pas regardants, car mon numéro de Sécu commence par 1 et que je ne ressemble pas du tout à l’homme que je devrais être, d’autant plus que j’ai décidé de ne plus jamais porter de pantalons. Désormais, je serai toujours en jupes ou robes.


La fin de l’année arrive, nous sommes invités pour un réveillon costumé. Ce réveillon est prévu sur deux soirées puisque nous serons là sur un week-end. Pas d’obligation de tenues, à part une obligation : comme toutes les femmes présentes ne seront pas de « vraies filles » il faut que toutes nous ayons le cou dissimulé afin de masquer notre pomme d’Adam.


Nous serons costumés en habitants du Far West. Patrice sera habillé en cow-boy, je serai sa femme. Nous trouvons donc un loueur de costumes, chez lui nous faisons connaissance de Sophie qui est la retoucheuse. Nous nous amusons du fait qu’elle et moi avons le même prénom. Tout le monde l’appelle So, alors que pour tout le monde je suis Phie (qui est le début de mon prénom masculin). Puisque le courant passe bien avec elle, nous lui proposons de fêter avec nous ce changement d’année. Elle accepte avec enthousiasme, elle sera la fée Clochette.


Le soir du 31, nous nous retrouvons tous les trois chez nous avant de partir. Après avoir fait visiter à So notre nid d’amour et bu le verre de l’amitié, nous prenons la voiture pour aller à notre réveillon qui va durer deux jours. Le lieu de la fête est une magnifique grange superbement décorée. Pour ce qui est des participants, il y a des toutes les époques et de toutes les inspirations, c’est une féérie de costumes.


Tous les trois nous profitons pleinement du buffet, Patrice et moi dansons sur toutes les musiques, les slows nous permettent de profiter de nos corps. Ce qui est le cas de tous les couples présents.

Passé les embrassades de minuit, arrive le moment de l’élection du plus beau costume parmi les trois catégories proposées femmes, hommes et couples. Nous sommes inscrits dans la catégorie couple, je me suis inscrite dans celle de femmes ainsi que notre fée Clochette. Après délibérations du jury, je termine à la deuxième place, Clochette est quatrième. Les acclamations des convives poussent les trois premières à dévoiler leurs dessous. Je suis fière de montrer à tous mes bas retenus par ma guêpière et le string qui masque mon microsexe. Nous finissons toutes les trois dans une sorte de cancan endiablé.


Lorsque je redescends du podium So se jette sur moi pour me féliciter, elle en profite pour me prendre dans ses bras et m’embrasser, je trouve que parfois ses bisous sont proches de ma bouche. La soirée continue alternant danses et jeux divers et variés. Plusieurs fois So m’invite pour un slow, je la suis avec l’assentiment de Patrice. Ces danses sont l’occasion de discuter et rigoler comme le feraient deux bonnes copines. Ses mains se font parfois baladeuses, sans franchir une sorte de ligne rouge. De toute façon je suis fidèle à mon Patrice. Durant cette soirée, Clochette profite de certains slows pour être très câline avec certaines femmes qu’elle embrasse parfois et caresse avec passion.


Au bout de la nuit, nous allons nous coucher dans un grand dortoir, dormir dans des sacs de couchage nous impose une certaine retenue dans nos caresses. Patrice et moi dormons tous les deux lovés l’un contre l’autre, Clochette à nos côtés comme la bonne copine qu’elle est devenue. Plusieurs fois au cours de la nuit il me semble la sentir me caresser le dos, la nuque ou les cheveux, mais la fatigue est trop grande et mon amour pour mon homme trop fort pour que je fasse quoi que ce soit.


Après une collation prise dans la bonne humeur et une après-midi passée à divers jeux arrive « l’épisode 2 » de notre réveillon.

Cette soirée commence par un défilé des convives, chacun se présentant sur le podium, seul ou en couple. Avec Patrice nous essayons de savoir qui sont les travesties, sans succès. Pour nous, seules des femmes biologiques sont présentes. Ce début de soirée nous permet de faire connaissance avec d’autres couples, je suis toujours prise pour ce que je suis : une femme. Quelques hommes me draguent plus ou moins ouvertement, cela me trouble et me fait penser que je suis enfin reconnue pour ce que je suis tout au fond de mon être. So, quant à elle s’est trouvé une amie avec qui elle semble passer de bons moments. Cela nous fait plaisir de la voir heureuse. La soirée, puis la nuit se passent délicieusement. Nous dansons comme des fous. Arrive le moment de se coucher, nous retrouvons tous les deux notre place et nos sacs de couchage, fatigués nous nous lovons l’un contre l’autre pour une nuit de repos.


Ce moment du coucher nous permet de voir de superbes femmes passer dans des tenues de nuit qui laissent penser aux ébats qui vont suivre. Que ces tenues sont belles et tentantes. Pour ma part je n’ai gardé que mon string sur lequel j’ai passé une nuisette noire transparente, il faut que je sois belle pour mon homme et pour montrer aux autres la femme qui je suis. Dans la pénombre des soupirs de plaisirs se font entendre, des ombres chinoises nous montrent des couples en train de se donner du plaisir. Pour notre part après quelques caresses, nous passons aux choses sérieuses. J’embouche Patrice pour une fellation dont j’ai le secret, et qui, je sais, va le porter au 7ème ciel. Lécher, téter, sucer, branler ce beau sexe est pour toujours moi un ravissement et une source de plaisir. Ce soir c’est encore plus vrai après ces deux soirées magnifiques. Une fois qu’il a retrouvé de la vigueur, elle revient vite quand on est jeune, c’est lui qui me donne du plaisir.


Tout mon corps est caressé, suçoté, léché, puis Patrice me pénètre longtemps avec douceur et délicatesse, comme il sait si bien le faire. Notre orgasme est puissant. Qu’il est bon de sentir et de garder sa liqueur de vie en moi. Après ce moment de plaisir intense, nous sombrons dans les bras de Morphée. So passe la nuit avec sa nouvelle amie. Le lendemain dans la voiture nous la trouvons épanouie et avec plein d’étoiles dans les yeux et sans doute des papillons dans le corps. Ce trajet en voiture est l’occasion de revivre ces deux jours de fête inoubliables.


A suivre ...

Diffuse en direct !
Regarder son live