Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 9 589 fois
  • 37 J'aime
  • 1 Commentaire

Trio entre édudiants

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

Nous formons un drôle de trio. Je suis le garçon du groupe dans notre collocation. Je ne commande pas du tout. Je me laisse diriger par les deux autres colocataires, Sabine et Monique. Nous avons le même âge, 22 ans.

Nous sommes étudiants dans la même faculté, pour nous loger nous n’avons trouvé que cette solution. Notre rôle est défini d’avance: je suis chargé de faire les courses, à dire vrai, je ne suis pas bon à grand-chose Sabine qui s’y connaît un peu a choisi la cuisine, et Monique le ménage, attention: le ménage pas les lits. Même si nous nous connaissons un peu, il nous faut un bon mois pour être à l’aise. J’aime traîner au lit, maintenant je dois me lever le premier pour me raser, me laver, me doucher, le tout rapidement. Ensuite les filles se succèdent dans la salle de bain.

Je dois avouer que je j’ai le béguin pour les deux filles. Le soir je suis obligé de me masturber: je me vois toujours avec l’une d’elle; couché sur elle avec ma bite bien enfoncé dans leur sexe. Je suis d’un naturel timide et n’ose pas le leur dire. Jusqu’au jour où un soir, vers 19 heures en rentrant de faire des courses, je vois Monique assise dans une voiture embrassant une autre fille sur la bouche. Je m’arrête trente secondes pour bien observer: elles me font bander. Ainsi la fille que je voulais avait une liaison avec une autre.

En entrant dans l’appartement je ne peux faire autrement qu’en parler à l’autre locataire. Sabine blêmit. Il me semble qu’elle doit avoir un sentiment pour Monique.

Sabine m’entraîne dans ma chambre où je me laisse faire. Elle laisse la porte ouverte. Je ne sais comment elle arrive à me déshabiller totalement comme elle le fait: je commence à bien bander. Si elle caresse ma bite, elle ne me branle pas. Elle est vite nue. Quel spectacle, mon Dieu quel spectacle que sa nudité. Elle est très sexy, blonde entièrement, ces yeux bleus brillent en me regardant. Je voudrai me retourner pour venir sur elle: pas question, c’est elle qui commande. Je reste sur le dos, ma bite bien dressée. Jusqu’à présent sa main n’a fait que me toucher légèrement. Maintenant elle est à cheval sur moi, ma bite dans sa main. J’espère qu’elle va venir sur moi. C’est en parti vrai. Seulement en partie: elle est juste à la hauteur pour se branler le clitoris avec le gland. Elle ne s’en prive pas.

Enfin Sabine se laisse descendre sur mon mat. Je sens bien ses tissus doux qui enveloppent mon sexe. Elle baise sacrément bien. Je la sens jouir quand elle se retourne pour me donner sa chatte à lécher. Elle prend ma bite et nous entamons un 69 bien réussi, jusqu’au moment de l’arrivée intempestive de Monique. Je suis en train de débander quand je les regarde toutes les deux: elles se battent réellement. Elle ne se donnent pas de coups de poings, mais des gifles jusqu’au moment où elle me font bander à nouveau: voir deux filles se battre me met en érection.

Arrive l’instant fatidique: la tête de Monique est juste entre les jambes de Sabine. Comme je sais que Monique ne crache pas sur les filles je me demande si……….

Le si arrive, attirée certainement par l’odeur, Monique pose sa bouche sur le sexe de notre amie. Je peux voir que sa langue bouge pas mal: elle la suce comme une dératée. Sabine ne proteste pas; elle se laisse sucer comme jamais certainement. Sabine se tourne pour être comme il faut: elles commencent un 69 comme je n’en ai vu que dans les films pornos.

J’entends les gémissements des deux nanas. Je suis à leur coté, je regarde ce spectacle terriblement excitant. Je prends ma bite pour me branler. Je commence mes longs mouvements de vas et vient. Je suis même sur le point d’éjaculer, quand la main de Monique m’entraîne vers le cul de Sabine. Elles deviennent folles de sexe. J’entre lentement dans le premier cul facilement: elle a l’habitude de la sodomie. Je suis tout au fond de l‘anus, elle gémit plus fort. Je la sens jouir. Elle presse ma bite à tel point que je vais partir à mon tour.

Monique veille, je ne jouis pas encore, elle me fait sortir de ce cul où j’étais bien pour me diriger vers le sien. J’entre en elle aussi facilement que dans Sabine, plus facilement même. J’ai une surprise de sentir deux doigts qui viennent dans l’anus. C’est la première fois que je me trouva ainsi pénétré. Ce n’est pas mauvais! C’est excitant.

J’ai limé son cul, elle me pénètre le mien pendant que j’investis celui de notre amante.

Cette fois je n’en peux plus du tout, je suis obligé de jouir. Mon jet de sperme part dans le postérieur de Nicole. Aussitôt la bouche de Sabine vient lécher ce qui coule.

Elles sont encore plus sensuelles que je le croyais. J’arrive à me dégager de leur étreinte pour m’endormir.

Je suis surpris le matin au réveil quand elles se font des manières ensemble: encore un 69 qui les réuni; A voir l’état du lit elles n’ont pas dû arrêter de baiser cette nuit. Les voir encore ainsi me donne la trique. Cette fois je ne vais pas me contenter de cul il me faut un con, un vrai. Je les sépare pour prendre celui de Nicole puisque j’ai déjà baisé avec Sabine. Elles se laissent faire. Nicole est sur le dos, le jambes ouvertes, pleine de salive. Je la branle à peine, elle mouille encore,je suis dans son ventre quand je sens la langue de Sabine venir sous ma pine pour entrer dans mon cul.

Je pensais dire adieu aux études: nous avons des résultats sensationnels. Nous choisissons les mêmes options pour ne pas être séparés. A raison d’une baise pas jour nous sommes toujours satisfaits même si parfois nous nous trompons de partenaire.

Diffuse en direct !
Regarder son live