Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 7 148 fois
  • 27 J'aime
  • 0 Commentaire

un trio torride

Chapitre 1

Gigi Franck et moi

Divers

Franck


Depuis que j’avais divorcé et que je vivais avec Gigi, nous partagions des moments intenses et torrides en amour sous toutes ses coutures, et nous le vivions ultra bien.

De mon divorce, j’étais resté en très bon terme avec mon ex beau-frère Franck (frère de mon ex femme), on s’appelait assez régulièrement et il ne me prenait pas la tête en tant qu’ancien bof.

Faut dire que j’avais connu Franck très jeune et aujourd’hui il avait 50 ans et moi 55. Un jour il m’a appelé en me disant qu’il avait un déplacement dans notre région et que si nous étions d’accord, il passerait le week-end avec nous. Bien entendu, nous lui avons répondu qu’il serait le bienvenu chez nous.

Il est arrivé un vendredi soir après son boulot et nous avions préparé la soirée. Le repas, sa chambre ainsi que l’ambiance.

Gigi avait revêtue une magnifique robe légère, assez courte et légèrement transparente. Moi de mon côté j’étais plus classique en jean et chemise.

Franck lui était en costard cravate, mais sitôt arrivé on l’a encouragé à se mettre à l’aise et à enlever sa cravate.

Nous avons bavardé en buvant l’apéro, et avant de passer à table Franck nous dit

« Ca vous dérange si je prends une douche et si je me mets à l’aise ? »

« Non du tout lui a répondu Gigi, fait comme chez toi »

Quand Franck est revenu vers nous, on en croyait pas nos yeux. Il avait revêtu un paréo, qui lui allait fort bien d’ailleurs, mais c’était surprenant. Une fois la surprise passée, je lui dit

« Dit donc Franck, je m’attendais pas à te voir dans cette tenue, qui te va fort bien par ailleurs », et Gigi de rajouter

« Oui je confirme tu es magnifique dans cette tenue »

« Je ne savais pas si j’allais la mettre devant vous, mais vous me rassurez en me disant tout cela, ça me conforte »

Nous avons passé un super moment pendant le repas à rigoler et se rappeler des moments festifs anciens, puis nous sommes passés au salon pour discuter encore.

Au bout d’un moment, me tournant vers Franck, je lui dit

« Franck on se connaît depuis très longtemps et je peux te parler directement, tu es un beau mec, tu as tous les ingrédients à 50 ans pour emballer toutes les filles que tu veux, et pourtant je ne t’ai jamais vu avec une fille, tu préfère les hommes, tu peux me répondre ce n’est pas de la curiosité malsaine »

« Oui effectivement mais j’ai un très gros problème, je peux vous en parler en toute franchise car tu n’es plus que mon ex beau-frère. Voilà quand j’ai eu 25 ans, j’étais encore puceau et un jour Maman Josée m’a prise à part pour me dire qu’elle se faisait du soucis pour moi car elle me voyais toujours sans fille »

Je lui ai expliqué qu’en fait j’avais eu quelques opportunités mais qu’à chaque fois au moment fatidique pas ta trac tout tombé par terre, je perdais mes moyens, je me posais des tas de questions idiotes qui me faisaient débander. Elle me conseilla alors d’aller voir une professionnelle qui me mettrait à l’aise, mais ça ne me tentait pas, de plus je lui dit :

« Tu sais maman, je vais t’avouer quelque chose qui ne va peut être pas te faire plaisir, mais tant pis. Les seuls moments ou j’ai confiance en moi et ou je ne me pose pas la moindre question c’est quand je suis dans ta chambre »

« Ca me surprend quelque peu, mais à la réflexion pas tant que cela, continu »

« Oui quand tu n’es pas là je vais dans ta chambre, et je m’habille avec tes affaires, tes robes, tes bas, tes culottes, tes soutien-gorge … et quand je me regarde dans ta glace, je bande comme un taureau et je me branle en jouissant très fort »

« Tu sais Franck je suis pas tellement surprise car je m’étais aperçu que mes culottes étaient parfois souillées de ton sperme, mais j’ai jamais osé t’en parler ».

C’est comme ça de fil en aiguille que j’ai avoué à Maman que j’étais en fait amoureux d’elle et que pour moi il ne pouvait y avoir qu’elle qui prenne ma virginité et m’éduque en amour.

Le lendemain, sachant vers quelle heure elle allait rentrer, je me suis installé dans sa chambre en ayant mis une robe à elle que j’avais remontée très court avec une ceinture, des bas mais pas de culotte. Quand elle est rentrée elle m’a appelé et je lui ai répondu que j’étais en haut. Je ne savais pas sa réaction, quand elle m’a vu, elle a eu un grand sourire en me disant

« Depuis hier je ne pense qu’à ça et j’espérais bien te trouver dans cette tenue, tu me plais comme ça »

Putain, je bandais et je voyais aussi Gigi très excitée. J’ai dis à Franck

« il faut chaud, ça te dérange pas si je me mets en slip ? »

« Pas du tout Marcel, tu peux même te mettre tout nu » J’étais excité par son récit et je me suis carrément mis à poil, et bien sur il a vu mon érection complète.

« Je vois que ça te laisse pas insensible »

« Franck je suis nu tu peux en faire autant et toi Gigi aussi »

On s’est retrouvé à poil tous les trois et Gigi me caressait la queue. Franck a cntinué son histoire

Maman est venue contre moi et je lui ai dit que j’étais puceau et que je voulais que ce soit elle qui me dépucèle.

« Oui mon fils je vais te prendre ta virginité, je vais t’éduquer et on va se donner du plaisir »

Maman m’a sucé et pour moi c’était une première, elle m’a allongé sur son lit, elle m’a écarté les jambes et elle m’a pris par le cul avec son doigt. J’ai joui immédiatement. Elle m’a demandé de la lècher à mon tour elle aussi toute écartée en me demandant de lui bouffer le cul et la chatte.

Tant et si bien que 5 mn plus tard je bandais à nouveau. Elle est venue sur moi et c’est elle qui s’est introduit ma bite raide dans sa chatte gluante. Quel bonheur de pénétrer Maman, jamais j’aurais imaginé un tel plaisir, j’étais au paradis, ma tête tournait, mes yeux se révulsaient, j’ai cru que j’allais tomber dans les pommes tellement je ressentait cet indéterminable plaisir dans le sexe de ma mère.

Voilà comment Maman m’a montré la voix de l’amour, mais le côté si je puis dire négatif, c’est que c’était tellement bon avec elle que je n’ai plus eu envie d’aller voir ailleurs. J’avais 25 ans et Maman 50 et on baise encore aujourd’hui alors qu’elle a 75 ans, mais extrêmement portée dessus encore.

Franck bandait, moi je bandais, je me suis mis à genou devant Franck et je lui ai dit

« Franck tu m’as excité et j’ai très envie de te sucer devant Gigi, tu es d’accord »

« Ho que oui Marcel, tiens prend ma bite »

Sa queue dans ma bouche, Gigi est allé embrasser Franck puis elle s’est mise à cheval sur lui et elle s’est fait ramonée par la bite raide de Franck. De mon côté, je suis allé l’embrasser et de sentir sa langue au fond de ma bouche me faisait bander encore plus.

Je me suis mis en levrette sur le tapis et j’ai demandais à Franck de me prendre comme ça. J’ai senti sa bite plutôt longue et fine me prendre jusqu’aux couilles

« Oui Franck vas y défonce moi ouiii regazrde Gigi comme je me fais enculer, c’est trop boooon »

J’ai senti Franck déverser son jet puissant dans mon cul tout ouvert, et je me sentais apaisé et heureux.

Gigi elle en voulait encore, donc je l’ai prise sur moi et j’ai commencé à la limer. Devant ce spectacle Franck a rebandé et il s’est mis derrière Gigi pour la prendre par le cul. Pour la première fois de sa vie Gigi était prise par 2 hommes en même temps.

Tout le week end on a baisé comme des fous.

En partant, nous avons dit à Franck qu’il serait le bienvenu surtout s’il revient avec sa mère Josée.

Diffuse en direct !
Regarder son live