Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 18 783 fois
  • 70 J'aime
  • 2 Commentaires

trois générations

Chapitre 3

Inceste

Lèna est toujours pelotonnée sur son lit quand nous pénétrons dans sa chambre

« j’ai discutée avec papy Lèna et on a prit tous les deux la décision que ce qui s’est passé aujourd’hui dans ta chambre restera entre nous, papy m’a tout expliqué sur la façon dont cela s’est passé, je ne t’en veux pas, je dirai même que je suis contente que tu es eu ton premier orgasme avec papy, au moins tu en garderas un souvenir positif »

« maman, tu es super, tu es la meilleure, j’avais si peur de ta réaction» s’écrie Lèna en venant se jeter dans les bras de sa mère.

« eh bien voilà , on est deux femmes à présent » lui dit Céline.

Lèna vient se jeter à mon cou et m’embrasse sur les joues.

« tu as été super mon papy adoré, je t’aime »

Je me rhabille et quitte l’appartement le cœur léger mais en étant pressé d’être à demain.

Lendemain 13 heures je sonne chez Céline, la porte s’ouvre sur une apparition de rêve.

« viens, entres dépêches toi je ne veux pas que les voisins me voit habillée comme ça » me dit elle.

J’entre vite fait.

« tu vois cette fois ci je me suis faite belle rien que pour toi » me dit elle

Elle a revêtue une mini jupe avec des bas résille et elle porte un haut hyper moulant sous lequel on devine ses seins libre de toutes attaches et les tétons qui pointent sous le tissu tout ça porté avec des escarpins, avec une petite lanière autour de la cheville. Elle est bandante en diable. A chaque pas ses seins tressautent. Alors ça te plaît me demande t’elle.

« si ça me plaît, tu rigoles, tu es superbe, vraiment magnifique, tu risques le viol si tu sors habillée comme ça» lui dis je en rigolant.

« ah au fait! je ne t’ai pas fait la bise. Bonjour papa » fait elle en venant s’appuyée contre moi et écrasant ses seins contre ma poitrine, je sens ses tétons malgré l’épaisseur de tissu qui les sépare de ma peau, instantanément ma verge se réveille et commence à gonfler.

« tu permets que je contrôle si je te fais vraiment de l’effet » me dit elle

Elle descend sa main et la pose avec autorité sur ma braguette.

« humm! si j’en juge par la bosse que je sens sous ma main je ne te laisse pas indifférent, je ne me suis pas donnée du mal pour rien, je me suis même fait un lavement, j’ai voulu être toute nette pour la suite afin d’honorer comme il se doit le fier attribut qui grossit dans ton pantalon, déshabille toi papa, je veux pouvoir la regarder depuis le temps que j’attends ce moment: enfin la queue de mon papa pour moi toute seule, je suis certaine que ma sœur m’envierait si elle savait » me dit elle.

« oui, bon, on ne va pas mettre tout le monde au courant non plus, tu crois pas » lui dis je en rigolant.

«  oui, tu as raison, aujourd’hui elle n’est que pour moi et mon cul » me dit elle.

Pendant qu’elle parlait, je me suis mis nu, et mes 23 cm sont à présent dressés presque à la verticale.

« la vache! comme tu bandes, pire qu’un jeune, t’es encore vachement en forme pour ton âge papa, je vais être gâtée, je me demande si je n’ai pas été un peu trop gourmande car un calibre pareil dans les fesses ça ne doit pas passer tout seul, mais je compte sur toi pour bien me préparer mon petit trou n’est ce pas »

«  je ferai tout ce qu’il faut pour ça ,comme avec Lèna » lui dis je

« elle n’a pas arrêté de me parler de toi lorsque tu es parti la dernière fois, elle m’a fait des éloges sur ta douceur, ta manière de t’y prendre, la façon dont tu l’as mise en confiance. ET tu sais ce qu’elle m’a dit en dernier je te le donne en mille, eh bien elle aimerait bien essayer la sodomie avec toi aussi. Alors là je ne savais plus quoi lui dire étant donné que c’était mon envie aussi et que nous venions juste d’en parler tous les deux. Je lui ai répondu que l’on en parlerait un jour avec toi. Merci maman m’a t elle répondue »

« on peut attendre qu’elle revienne de son cours » lui dis je

« mais tu es un vieux pervers, tu veux sodomiser la mère et la fille en même temps » me dit elle en rigolant.

Je ne sais pas quoi répondre.

« je rigole papa, c’est sûre que ça pourrait être génial mais pour ma première fois avec toi je préfères être seule car parfois je me lâche au niveau du vocabulaire si tu vois ce que je veux dire et malgré que je sois ouverte à beaucoup de choses j’aimerai autant que ma fille ne m’entende pas parler comme ça, elle fera son expérience elle-même de ce côté-là, je ne veux pas qu’elle croit que sa mère est une grosse salope, tu comprends papa »

« oui, bien sûr Céline, ta mère et moi en usant souvent aussi de ce genre de vocabulaire pour donner du piment à nos relations » c’est vrai que c’est plutôt un truc de grands adultes tu as raison elle a encore le temps pour ça, mais en attendant je suis nu et toi tu es encore habillée.

« oh excuse moi, je manque à tous mes devoirs, tu aimerais voir quoi en premier, mes seins, ma chatte ou mon cul » me dit elle.

« tes seins pour commencer »

Elle enlève son haut et ses deux magnifiques globes de chair apparaissent, deux gros melons avec au milieu des tétons superbes qui bandent naturellement. Céline s’avance vers moi et me dit

« tu veux les goûter »

J’approche ma bouche et aspire un mamelon, je le mâchouille entre mes lèvres, le pince avec les dents, je le tète comme un bébé puis je passe à l’autre, mes mains malaxent sa grosse poitrine, elle commence à soupirer:

« hummm c’est bon, suce moi mes mamelles papa, comme un bébé, j’adore ça »

Ses tétons sont durs comme des pointes de crayon, je ne m’en lasse pas. Elle a attrapé ma verge et la caresse doucement, je bande comme un âne.

« enlève moi ma jupe papa » me dit elle entre deux soupirs, mes mains s’affairent sur les boutons et je fais tomber le dernier rempart, elle ne porte rien dessous. Je lui caresse les fesses pendant que ma bouche descend lentement sur son ventre, elle n’a plus que ses bas sur elle, je descend toujours et arrive sur son mont de vénus qui est totalement rasé .On dirait une chatte de petite fille, lorsque j’arrive sur son clito, elle pousse un feulement et plante ses mains dans mes cheveux pour me retenir, elle écarte ses jambes et envoie son bassin en avant en l’écrasant contre ma bouche

« lèche moi le clito papa, vas y j’adore ça, aspire le avec ta bouche vas y fort » me commande t’elle.

Je fais ce qu’elle me demande et en plus je lui enfonce deux doigts dans la chatte en même temps, sa grotte est déjà toute trempée de mouille, elle gémit de plus en plus fort.

« oui vas y suce moi, baise moi avec tes doigts bien à fond » son bassin bouge contre ma bouche comme si elle voulait lui faire l’amour, je passe mon autre main derrière elle, je fouille entre ses fesses, trouve l’entrée convoitée et lui enfonce directement mon index dans l’anus.

« Ahhhhhh! oui fiste moi mes deux trous, vas y, plus fort, bien à fond, j’adore dans mon cul et dans ma chatte, je mouille comme une pute » s’écrie t’ elle je commence à me prendre au jeu en l’entendant parler ainsi.

« je vais te fourrer ma grosse queue dans ton cul » lui dis je.

« oh oui et bien au fond je veux la sentir m’écarteler le cul » répond t’elle

Je la prends aux hanches et la retourne toujours debout et lui ordonne d’écarter les jambes, ce qu’elle fait. J’ enfonce mon visage dans sa raie culière en lui écartant les fesses des deux mains ma langue pousse sur son œilleton, j’y enfonce la pointe au plus loin, je dépose le plus de salive possible puis je lui enfonce un doigt, puis deux, puis trois, je lui pistonne le cul pendant que mon autre main lui travaille le clito, Céline pousse de vrais râles de plaisir.

« ohhhhh papa, comme c’est bon ahhhhhhhhhh ouiiiiiii »

« mets toi en levrette et ouvre toi bien à fond comme une chienne »

« oui papa tout de suite, voilà, regarde je suis toute cambrée, mon cul tendu vers toi, il attend sa récompense »

En effet j’ai rarement vu un cul cambrée à ce point là, j’en bande encore davantage, je n’y tiens plus, il faut que je sodomise ce cul tout de suite, il est trop beau.

« je vais tenir ma bite dans la main et tu vas reculer ton gros cul dessus jusqu’à ce que ta rondelle touche mon gland ok ma salope »

« oui, oui, oui, je viens sur ta bite, je vais me sodomiser dessus » gémit elle

Elle recule sa rondelle, arrive contre mon gland, elle pousse, il disparaît à l’intérieur en même temps quelle laisse échapper un petit cri.

« putain! qu’elle est grosse ta bite elle m’ouvre en deux, ça me remplit tout l’anus »

« allez continue, il y en a encore un bon morceau à rentrer » lui dis je

Mais elle a arrêté de pousser et commence un va et vient sur mon gland, je reste passif et la laisse faire puis doucement elle recommence a pousser, alternant les va et vient et les poussettes, je sens ma bite progresser dans son rectum.

« ça rentre papa, tu m’éclates le cul avec ton pieu, je sens chaques millimètres qui me pénètre, tu vas me défoncer mon cul de chienne et me donner tout ton foutre, mon salop »

Mon chibre est rentré de moitié mais tous ces va et vient ont fait monter mon envie de jouir, je n’y tiens plus, je la saisis aux hanches et lui rentre le reste d’un trait comme un sauvage, mon ventre bute contre ses fesses et ma bite a totalement disparue dans son cul.

« AHHHHHHHHHH, tu me déchires, tu m’éclates le cul, non, non oh putain qu’elle est grosse, mon cul va exploser, ahhhhhhh j’ai malllllllll »

« tais toi salope, c’est ce que tu voulais non! ma grosse bite dans ton cul de chienne eh bien tu l’as maintenant alors arrête de gueuler et profites en » et je commence à la pistonner d’abord lentement puis de plus en plus vite comme un forcené, ses plaintes se sont transformées petit à petit en gémissements puis en vrai cris de plaisir.

« ohhhhhh! ouiii! je la sens bien m’ouvrir mon cul, vas y défonce moi le, enfonce moi ta bite de cheval au fond de mes entrailles, fais moi jouir du cul, vas y, vas y, encore plus fort, ouvre moi en deux, je vais jouirrrrrr, donne moi ton foutre, lâche le dans mon cul de chienne en chaleur »

Je n’en peux plus de me retenir, je lâche mon sperme en longs jets au fond de son cul.

« ouiiiiiiiiiiiiiiiii! je le sens, tu m’inondes de ta semence, je sens les jets chauds dans mon cul, je jouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii aussiiiiiiiii ahhhhhhhhhhhhhhhhh c’est trop bonnnnnnnn »

Je reste un instant avachi sur son dos totalement fiché en elle, complètement épuisé, puis je me retire, le sperme dégouline sur sa chatte, elle se retourne vers moi.

« putain papa qu’est ce que tu m’as mis! je n’ai jamais joui comme ça avec une sodomie c’était génial, je vais avoir du mal à marcher, mon œillet a du mal à se refermer, je ne regrette pas d’avoir attendu 30 ans » me dit elle.

« moi aussi céline, avec Lèna j’ai déjà joui comme jamais mais là c’était encore meilleur »

« j’envie ma fille de ce qui va lui arriver »

« comment ça » je lui demande.

« mais le jour ou tu la sodomiseras elle »

« ah parce que j’ai ton approbation maintenant »

« oui, mais à une condition papa »

« et laquelle »

« c’est que je sois présente afin de pouvoir la préparer, tu auras à coup sûr plus de mal qu’avec moi, n’oublie pas que son petit œillet est vierge et étant donné la taille de ta bite je ne voudrais pas qu’elle soit blessée» me dit elle.

« comme tu le voudras après tout c’est normal que tu veilles sur ta fille, mais dis moi: j’aimerais te poser une question céline à propos de ta sœur »

« oui ,laquelle? »

« tu m’as dis tantôt qu’ado vous parliez toutes les deux de mon sexe, crois tu qu’elle puisse avoir les mêmes envies que toi aujourd’hui »

« pourquoi cette question papa, tu veux la sodomiser aussi, décidément ça va devenir une habitude chez toi. Pour répondre à ta question, je ne pense pas car elle est heureuse avec son mari et je ne crois pas qu’elle ait ce genre de penchant, moi j’ai toujours été plus dévergondée qu’elle, tu ne te rappelles plus» dit elle.

«  oui c’est vrai tu as raison, faut que je me calme, mais ta fille et toi vous m’avez réouvert mon appétit sexuel en deux jours et je me suis dis pourquoi ne pas en profiter maintenant à mon âge avant que la machine ne s’enraye, je ne vais pas rajeunir »

« et pourquoi tu n’essaierais pas avec maman! je suis certaine que tu rêves de la prendre par son petit trou depuis le temps qu’elle te le refuse »

« oui c’est vrai, au cours des années c’est devenu un fantasme, mais je ne vois pas ce qui pourrait la décider car j’ai tout essayé depuis longtemps » lui dis je.

«  papa ce que je vais te dire resteras strictement entre nous et après ce qui s’est passé ces derniers jours je pense que tu es d’accord avec moi. Sous mon apparence de gentille mère au foyer et de femme divorcée, j’adore le sexe et j’en profite à fond, je fais régulièrement des partouzes, je fréquente les boîtes échangistes avec un copain, je traîne dans les sex shops et j’ai tout un tas de sex toys cachés dans ma chambre et j’ai même fait pire mais ça je ne te le dirai pas, cela reste mon secret. je te fais une proposition, que dirais tu de sodomiser ta femme et ta petite fille en même temps et moi aussi bien sur accessoirement pendant la même soirée »

«  ça serait le rêve de toute homme ce que tu me proposes mais je ne vois pas comment cela pourrait être réalisable ma chérie » lui dis je quand même estomaqué par sa proposition.

« Lèna sera d’accord j’en fait mon affaire, moi n’en parlons pas et maman je pense savoir comment je pourrais faire pour qu’elle accepte, laisse moi un peu de temps et je te tiendrai au courant, ok »

« Bien sûr Céline à partir de ce moment j’attends ton coup de fil avec impatience » lui dis je.


la suite ?

Diffuse en direct !
Regarder son live