Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 19 811 fois
  • 28 J'aime
  • 12 Commentaires

[tuto] Comment tirer son coup avec…

Chapitre 1

La meuf canon de votre classe

Trash

Prologue :


Je m’appelle Hyacinthe, et mon physique est aussi ridicule que mon nom. Vous pensez sans doute que je n’ai pas beaucoup baisé. Et c’était vrai, jusqu’à ce que je rencontre Victor. Victor est un Master Pick-up Artist. Il est connu comme un des plus grands tombeurs dans les cercles de drague les plus select. Certains noms sur sa liste de trophée auraient de quoi vous surprendre, des tops modèles, des chanteuses, des stars de cinéma, et parmi ces dames, beaucoup de femmes mariées. Mais ce n’est pas juste un incroyable séducteur, c’est aussi un pédagogue exemplaire. Grâce à ses conseils, ses astuces et stratégies, moi qui ne réussissait à avoir une relation avec une femme qu’en lui inspirant pitié, je suis devenue une sexe-machine. La semaine où j’ai suivi ses recommandations, j’ai couché avec plus de femmes que je n’en avais jamais touché auparavant. Les collègues qui se moquaient de moi me regardent maintenant avec admiration pour mon sex-appeal.


Mieux encore, j’ai maintenant confiance en moi. Quand je vois une femme qui me plaît, je sais quoi faire et quoi lui dire pour que le soir même elle soit dans mon lit à gémir sous mes assauts répétés. Alors si moi je peux y arriver, c’est que vraiment tout le monde en est capable. Pour cela, il suffit de suivre les instructions du Master Pick-up Artist Victor. Et plutôt qu’écrire un livre de conseil, je l’ai convaincu que le meilleur endroit pour partager ses connaissances approfondies sur les femmes était sur un site où les hommes viennent se branler. En effet, qui se branlerait s’il pouvait à la place enfoncer sa queue dans de la chatte soyeuse et mouillée ? Personne. Alors, lisez ce qui suit, et vous n’éprouverez plus jamais la nécessité de revenir sur ce site !


1) Comment tirer son coup avec la meuf canon de votre classe


Bonjour, je suis Victor. Master Pick-up Artist. Et si vous lisez ces lignes, c’est que vous voulez suivre mes leçons. Vous pouvez trouver mes conseils choquants, mais ils sont le fruit d’une expérience de toute une vie. Si vous les appliquez à la lettre, vous deviendrez un mâle alpha et pourrez coucher avec toutes les femmes qui plaisent. Je vais commencer comme il se doit par le début, à l’intention des lecteurs les moins expérimentés, les lycéens de dix-huit ans.


Vous êtes donc au lycée, et bien entendu votre préoccupation la plus urgente est de trouver une jolie petite chatte pour vous vider les couilles. Nous sommes tous passés par là. Mais attention, il y a des erreurs à ne pas commettre. D’abord, pas de précipitation ! Ne foncez pas tête baissée sur la première chatte en chaleur que vous voyez passer. Vous êtes un mâle, vous avez un esprit rationnel et de la volonté. Ces deux qualités manquent cruellement aux femmes et sont celles dont vous devrez vous servir. Imaginer que votre lycée soit un supermarché, allez vous acheter un fruit pourri sous prétexte qu’il est le premier sur le dessus de la pile ? Non, vous allez chercher la plus belle pomme. Même si ça vous prend quelques minutes de plus, vous savez que ça vaut le coup. Et bien, c’est pareil avec les meufs de votre lycée. Choisissez toujours la plus belle et jetez les moches.


Ce n’est pas qu’une affaire d’égo. Si vous baisez une moche, parce que c’est plus facile, vous vous ferez une sale réputation et il vous deviendra bien plus difficile de grimper en gamme. C’est pour cela qu’il faut viser tout de suite le produit de marque, la meuf la plus goûtu de l’étalage.


Deux points importants : Ne draguez pas dans tout le lycée. Il y a sans doute de meilleures meufs dans la classe d’à côté, c’est vrai. Mais concentrez-vous d’abord sur votre classe. Pourquoi ? Pour une raison pratique. Vous avez les mêmes horaires, ce qui veut dire qu’une fois que vous aurez abattu votre gibier, vous pourrez vider votre chargeur entre ses cuisses entre chaque cour. Non seulement c’est agréable, mais ça aide à la concentration pendant les cours. Selon les statistiques, les lycéens qui fourrent de la chatte au lycée ont des résultats 64 % supérieurs aux blaireaux qui se branlent.


Ensuite, ce n’est pas parce que vous baisez le canon de votre classe que vous ne pourrez pas baiser aussi la plus grosse cochonne du lycée. Le succès appelle le succès. C’est le deuxième point qui explique la nécessité de se taper la plus belle nana de votre classe, vous accroîtrez votre réputation. Imaginez que vous jouez à un jeu vidéo, si lors de votre premier combat vous battez un "slime" vous aurez l’air ridicule. Si vous battez un dragon, vous aurez la classe. Si vous combattez un boss, vous mourrez. N’ayez pas peur de "grinder", taper vous les meufs les plus belles les unes après les autres… et refuser d’avoir affaire aux thons.


Vous m’objecterez peut-être que vous avez un coup de cœur pour une fille qui n’est pas la plus canon de la classe. Vous bandez plus pour elle que pour aucune autre. Ne vous en faites pas, une fois que vous aurez baissé le canon, elle sera flattée que vous vous intéressiez toujours à elle. Il ne vous faudra que quelques compliments avant qu’elle ne vous suce la bite. Quand on a vaincu un dragon, affronter un troll est facile. Mais cela n’arrivera pas. Dans toutes mes expériences de coach j’ai remarqué une chose, quand un type dit qu’une fille pas top lui plaît, il se ment à lui même. Il baisse ses objectifs parce qu’il manque de confiance en lui. Une fois qu’un de mes disciples s’est tapé la vraie bonasse, il ne s’intéresse jamais plus à la meuf pour qui soi-disant il en pinçait.


Une dernière chose avant d’entrer dans le vif du sujet. Quelle est la fille la plus canon de votre classe ? Cela peut donner lieu à discussion... mais pas pour ceux qui connaisse les règles de base. Le premier critère est évidemment la taille des nichons. Si une meuf fait en dessous de 95 C, éliminez-la, c’est un thon. Le second critère est son cul, c’est le plus important quand vous la baisez. Vous ne voulez pas vous taper un dépôt de graisse. Finalement, préférer les blondes. Statistiquement, elles baisent 25 % mieux que les brunes et 60 % mieux que les rousses. Pour le visage, on peut tolérer certaines imperfections, mais il est des plus important qu’elle ait les lèvres pulpeuses. C’est non seulement un atout esthétique, mais ça change le plaisir pris lors d’une pipe d’un facteur de 38 %.


Vous avez défini votre proie, alors analysons l’environnement, le lycée. Vous êtes dans la même classe, cela vous donne un avantage que vous regretterez tout le reste de votre vie : elle ne peut pas se sauver. Imaginer un lion enfermé avec une gazelle pendant une année. Il est impossible qu’elle ne passe pas à la casserole. Mais ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous enseignez comment vous plantez vos crocs dessus pour la fin de l’année scolaire, mais une méthode infaillible pour plonger votre dard dans sa chatte en trois jours max. Et pour cela vous disposez d’un second avantage. Votre cible est jeune, tout juste dix-huit ans. Sachez qu’avant d’avoir vingt-quatre ans une gonzesse ne cherche pas un homme pour se mettre en couple définitivement. Non, dans leurs jeunes années les meufs sont des salopes qui cherchent à coucher avec l’homme le plus dominant qu’elle trouve. Elles pensent qu’il leur donnera le plus de plaisir, et qu’elle aura un meilleur statut vis-à-vis des autres femelles. (Et elles ont raison, cela se vérifie dans 77 % des cas.)


Mais pour ce qui nous intéresse, cela signifie qu’elle n’hésitera pas une seconde à vous ouvrir ses cuisses si elle pense que vous êtes le mâle dominant de la classe. En fait dans 64 % des cas, les lycéennes se masturbent le soir en s’imaginant se faire prendre par un camarade de classe. Donc si vous imposez votre statut elle mouillera déjà pour vous.


Reste à obtenir ce standing. Cela peut vous sembler compliqué. Il y a probablement des élèves qui sont plus musclés, d’autres qui sont plus intelligents, plus beaux, et qui ont plus de répartie que vous. Mais ce n’est pas grave, l’astuce n’est pas que vous soyez le mâle dominant, mais que votre cible pense que vous l’êtes.


Et pour une lycéenne, il y a un argument imparable pour lui assurer que vous êtes l’alpha. C’est la taille de la bite. Une lycéenne est une salope qui prend son pied la nuit en s’imaginant d’énormes mandrins la bourrer. Sur les sites de vidéo porno, la recherche numéro un pour les jeunes femmes de dix-huit à vingt ans est : "Baisée par une grosse bite." Et vous avez un argument en béton pour les convaincre que vous avez la plus grosse : les vestiaires, et les urinoirs. Dites en passant que vous avez vu la queue des beaux gosses de votre classe, et faites-en une description comique. « Sa queue, on croirait que c’est celle d’un enfant... un enfant nain. » Pour éviter qu’elle ne croie que vous mentez, parlez de quelques mandrins de types très moches. Montrez du doigt le mec le plus obèse de la classe et déclarez : « Il a une bite, on dirait une batte de base-ball, c’est monstrueux. » Attention ! Comme je vous l’ai dit, les jeunes femmes et les lycéennes sont d’énormes salopes, et désigner quelqu’un comme ayant une grosse queue c’est lui donner un avantage considérable, même s’il est moche. Il suffit qu’un jour elle soit en chaleur pour que vous retrouviez votre cible avec la queue du gros lard dans la gorge. Insister sur la monstruosité de la queue et du type. Informez-la qu’il ne prend pas de douche au vestiaire après le sport. Indiquer que c’est une compensation pour sa laideur, mais qu’il reste une merde difforme.


Comme vous parlez énormément de queues, il est probable que votre cible vous soupçonne d’être gay. Elle va forcément faire une réflexion du genre : « tu t’intéresses beaucoup aux bites des autres... » c’est le moment de lui foutre la vôtre sous son nez. Pas littéralement bien sûr... pas encore… Mais dites-lui que vous êtes toujours étonnée que la queue des autres soit si petites par rapport à la vôtre. Rien qu’à cette phrase, sachez que sa moule vient de s’humecter. Elle va répondre un : « Ah oui ? » un peu gênée, et curieux. Elle est ferrée, il ne reste plus qu’à remonter la ligne et elle aura bientôt ses lèvres pulpeuses autour de votre queue. N’hésitez pas. Demandez-lui si elle veut la voir. Elle refusera au départ, mais insistez et dites-lui que vous lui en enverrez une photo sur son phone.


Passez de la parole aux actes, et prenez une photo de votre queue. Mais ne soyez pas bête, ne l’envoyez pas directement. Faites d’abord un tour sur Photoshop. Doubler ou tripler la taille ! Ne vous inquiétez, quand elle découvrira la vraie taille de votre gourdin, il sera trop tard pour qu’elle fasse marche arrière. Si elle aime l’humour, vous pouvez écrire tout du long de votre membre : « Je pense à toi. » Si elle est plus sérieuse, mettez une échelle graduée. À quatorze centimètres, indiquez : "Moyenne Française." À vingt-six, marquez "Rocco Siffredi" et ne la grandissez pas beaucoup plus que celle de Rocco, elle pourrait prendre peur... Envoyez votre photo et vous pouvez être certain qu’elle passera la nuit la main dans la chatte à imaginer que vous la fourrer avec votre grosse bite.


Le lendemain, demandez si ça lui a plu. Ne soyez pas déçu si elle ment en disant que c’est qu’une bite. Elle va jouer les blasées, mais en même temps elle est en train de visualiser votre énorme queue dans votre slip. Vous ne pouvez toutefois pas la baiser tout de suite. Même si c’est une femelle et une salope et qu’elle en a envie, il faut mettre des gants. Demandez-lui une photo en retour. Qu’elle se prenne à poil ou se photographie juste la chatte si elle fait la difficile. Arguer que c’est une juste compensation. Si elle refuse encore, dites que vous voulez qu’elle vous rende votre photo, et qu’elle la supprime. Demandez à aller chez elle pour être sûr qu’elle l’efface. Ce qu’elle va assurément refuser. Parlez fort, faites entendre autour de vous qu’elle demande aux mecs des photos de leur bite, que c’est une salope. Ne serait-ce que pour vous faire taire, elle va finir par céder. Si vous avez l’impression de lui forcer la main, rassurez-vous : elle en a secrètement très envie. Attendez le soir, et vous recevrez une photo intime de sa personne.


Son utilité est toute trouvée, masturbez-vous dessus et photographiez sa photo avec votre semence dessus. Multipliez le foutre répandu sur la photo avec Photoshop. Vous pouvez aller jusqu’à quintupler, il faut juste que la photo reste identifiable comme étant votre cible nue ou sa chatte. Le lendemain, montrez-lui l’emploi que vous avez eu de sa photo. Elle sera très flattée, et un peu honteuse. Mais surtout, cela démontrera le colossal débit de sperme dont vous êtes capable. Les femelles sont toujours conquises quand elle se trouve face à un mâle reproducteur puissant. Maintenant, elle sait que vous êtes un alpha, et que vous avez bandé et giclé sur elle, ou du moins sur sa photo. Elle est en chaleur, même si elle essaie de le cacher.


Il est possible que votre cible soit une vraie salope, et qu’elle ait envie de se prendre immédiatement un coup de bite. Cependant, nous ferons l’hypothèse que la femelle que vous draguez est une salope réfractaire. C’est-à-dire qu’elle a tout aussi envie de se prendre un coup de bite qu’une vraie salope, mais qu’elle ne le montre pas, et elle irait jusqu’à refuser si vous lui proposiez.


Cela ne doit pas vous empêcher de la traiter comme votre petite amie. Vous n’avez pas couché ensemble (pas encore), mais vous lui avez montré votre bite, et elle, sa chatte. La prochaine étape est de l’inviter à déjeuner dans un Macdo ou un quelconque fast-food. Au lycée, commencez à la toucher, essayer de l’enlacer. Si elle se montre rétive, insistez à haute voix sur le fait que vous avez échangé vos photos d’organes génitaux, répétez-le de plus en plus fort, devant témoin jusqu’à ce qu’elle cède et accepte vos attentions galantes ainsi que votre invitation. Elle peut faire la difficile et dire que ce n’est pas sa chatte sur sa photo. Dans ce cas, elle vous a trompé et vous pouvez légitimement vous montrer agressif. Pour cela, dites que vous allez partager sa photo avec reste de la classe. Vous allez utiliser le mail qu’elle vous a envoyé en ajoutant comme sujet : « Est-ce bien la chatte de "Nom de votre cible", qu’en pensez-vous ? » Si elle manque de jugement et vous accuse de chantage, répondez : « Tu débloques, c’est toi qui m’as menti. Tu t’es foutu de ma gueule, alors je vais demander la vérité aux autres. » Il faut bien lui faire comprendre que c’est sa faute, qu’elle a voulu jouer avec vous, mais que vous ne vous laissez pas faire. Elle va invariablement se montrer plus conciliante. Poussez votre avantage. Ordonnez-lui d’aller dans les toilettes et de se filmer la chatte. Là, vous aurez la certitude de voir sa moule en vrai. Personnellement, j’aime savoir ce que je vais baiser avant d’y enfoncer ma queue. Ça enlève du mystère, mais certaines salopes ont des chattes vraiment moches, il vaut mieux être averti et les éviter.


Comme vous l’invitez à déjeuner au fast-food. Vous devrez payer son burger, cela montrera votre courtoisie, tout en restant raisonnable comme prix à payer pour la tringler sur une longue période. Informez-la que maintenant que vous êtes son petit ami, elle doit vous inviter chez elle. Si elle ne vous considère pas comme tel, rappelez-lui les photos échangées, que toute la classe vous a vu partir avec elle pour déjeuner... bref, tout le monde sait que vous êtes son petit ami, sauf elle. Dites-lui qu’elle est amoureuse de vous sinon elle ne serait pas venue ici avec vous, et elle n’aurait pas envoyé de photo d’elle. Elle vous aime, mais n’ose pas le dire par pudeur. C’est le moment de dire de la façon la plus sincère dont vous êtes capable : « Moi je t’aime. Depuis que je t’ai vu, j’ai su que l’on était fait pour être ensemble. On est le plus beau couple du lycée et tu fais battre mon cœur. » Mettez-y autant de romantisme que vous pouvez. Une jeune salope croit à ces conneries. Mais insistez surtout sur l’amélioration de son statut social qu’elle aura grâce à vous. Vous avez la plus grosse bite et les autres mecs vous respectent pour ça ; les femelles sont souvent assez bêtes pour penser que les mecs ont ce genre d’ordre social. Pour l’invitation, faites en sorte que ce soit chez elle et pas chez vous. Un gibier doit se trouver dans son élément pour être à l’aise, à découvert elle reste sur ses gardes et peut mordre. Et non seulement elle sera plus confiante, mais elle vous présentera aussi à sa famille ce qui renforcera votre statut de petit ami dans son esprit.


Lorsque vous allez chez elle, soyez respectueux de sa mère. Une femelle et son enfant ont des liens très étroits et si vous vous faites apprécier de la maman, cela ne pourra être que profitable vis-à-vis de sa progéniture. Avec son père, restez juste poli. Il sait que vous êtes là pour baiser sa fille, il ne va pas se montrer amical. Restez calme, ne vous aplatissez pas, prouvez à sa fille que vous êtes de taille face à lui. Si elle a un frère ou une sœur, soyez presque méprisant. Dans une famille, les sœurs sont presque toujours en compétition, en dédaignant sa frangine vous lui permettez de faire acte de supériorité, ainsi elle ne sera que plus heureuse de vous servir de vide couille. Elle pensera qu’elle marque un point contre sa sœur. Quant à son frère, montrez-vous supérieur. Utiliser ses points faibles. Si c’est un type musclé, faites des blagues sur les haltérophiles idiots. Si c’est un geek, parlez sport. Montrez que c’est une merde pour ce qui est d’assurer physiquement. Une meuf prend presque toujours son frère comme modèle. Montrer que vous valez mieux que lui, ça la fera mouiller.


Dès les présentations finies, montez dans sa chambre. Ne la laissez pas tergiverser à se demander si vous allez vraiment baiser ou pas. Vous êtes venu pour ça et il faut que ce soit tout de suite clair dans son esprit. Quand elle vous a invité (ou du moins accepter de vous recevoir), elle ne savait pas trop où cela allait mener. Mais elle sait qu’inviter un garçon, ça signifie prendre le risque de finir avec une bonne grosse dose de sperme dans la chatte. Et il faut qu’elle comprenne que c’est ce qui va arriver, elle ne pourra pas vous demander de partir alors que vous êtes chez elle que depuis un quart d’heure. Ce n’est pas poli. Profitez de cette règle pour attaquer immédiatement.


Quand vous entrez dans sa chambre, fermez la porte et si possible mettez le verrou. Faites un commentaire sur le lit : « Juste la bonne taille pour nous deux. » ou « on va être serré dessus. » Inutile de lui laisser le temps de répondre ou t’entamer une discussion. Commencer à retirer votre pull, polo ou ce que vous portez comme haut. Elle saisira que vous ne blaguez pas.


Si elle n’enlève pas elle aussi ses vêtements, demandez ce qu’elle attend. Si elle dit qu’elle n’a pas envie, qu’elle ne pensait pas que vous feriez ça. Dites-lui qu’elle a juste peur, mais que tout va bien se passer que vous allez assurer. Plus une salope est jeune, plus il faut la rassurer. Si elle reste immobile et ne le fait pas d’elle-même, commencez à lui retirer ses vêtements. Profitez-en pour la caresser, beaucoup de salopes ont besoin de temps avant d’avoir la chatte en chaleur, cela peut prendre une dizaine de minutes. Sucez-lui les nichons, renversez-la sur le lit, embrassez-la.


Ne soyez pas trop long non plus, elle pourrait penser qu’elle passera à la casserole une prochaine fois. Dissiper cette idée ridicule en enfonçant quelques doigts dans sa chatte pour commencer.


Attention quand vous retirez votre pantalon et votre slip. Si votre queue est vraiment petite, cela peut poser problème. N’oubliez pas que c’est votre argument de vente numéro un. Donc, demandez-lui de fermer les yeux, que ce ne sera que meilleur, et enfoncer vous dans sa chatte avant qu’elle n’ait un aperçu de la petitesse de votre membre. Une fois qu’elle se sera fait baiser, elle aura bien du mal à s’avouer qu’elle s’est fait avoir. Et elle sera même prête à prétendre que la taille ne compte pas.


Si votre taille est normale ou grande, pas de problème, elle se demandera un instant si vous ne lui avez pas menti. Mais primo, elle n’a pas encore l’habitude de voir des bites et cela restera à l’état de pensée, peut-être pensera-t-elle aussi que vous n’êtes pas encore complètement bandé. Deuxio, c’est une salope. Vous avez passé dix minutes à la chauffer, elle n’a qu’une envie, c’est de se faire enfiler, peu importe la taille.


Commencez par la faire sucer. Elle ne refusera pas, une salope pense que c’est un genre de préliminaire pour un garçon. N’hésiter pas à lui enfoncer votre queue profondément, vous êtes en face d’une salope novice. Elle connaît mal la marche à suivre, même si elle a eu d’autres garçons avant vous. Et elle ne sait pas si eux suivaient la procédure normale. Faites-lui comprendre que sucer est l’acte le plus anodin qui soit dans une relation sexuelle, un hors-d’œuvre.


Si vous-même n’êtes pas un vétéran du sexe, vous risquez de cracher la purée à peine votre queue se sera-t-elle enfoncée dans sa gorge. Ne vous en faites pas, faites une blague du genre : « Tu ne savais pas si t’aimais le foutre ? Maintenant t’es fixée. » ou « Surprise ! » ou un compliment : « T’es tellement sexy que je n’ai pas pu résister. » Laissez-la avaler votre foutre tout en gardant votre queue dans sa bouche. Videz-vous tranquillement, naturellement. Cela montre que vous êtes dominant, et ne laisse pas de doute (ni de choix) quant à ce que vous attendez d’elle quand elle vous pompe.


Prenez le temps de reprendre quelques forces. Demandez-lui si elle a quelque chose à manger ou un café. Montrez que même chez elle, c’est vous le roi, et qu’elle n’a qu’à vous obéir comme une parfaite hôtesse de maison. Une fois que vous bandez à nouveau, dites-lui quelque chose comme : « Je vais te faire grimper aux rideaux, t’es prête ? » et « Serre les dents si tu ne veux pas que ta famille t’entende te faire ramoner à fond. » Remplacer "famille" par "voisin", si vous êtes seuls dans la maison.


Enfoncer votre queue dans sa chatte. Si elle est vierge, il faudra insister, n’ayez pas de crainte ; au pire elle poussera juste quelques petits cris. Laissez-lui un peu de temps pour se remettre et éviter de la pilonner immédiatement, autrement elle risque de se montrer revêche. Après son dépucelage, rien ne vous empêche de la prendre en levrette, une salope aime se sentir dominer, qu’on lui claque ses fesses. Éviter tout de même de la traiter de sac à foutre ou de bouffeuse de pine, elle n’est pas encore consciente qu’elle est maintenant une vraie pétasse et elle pourrait mal le prendre. Au contraire, dites-lui que vous trouvez ça merveilleux de s’enfoncer dans sa chatte, que le sexe n’a jamais été aussi bien qu’avec elle. Une fois que vous vous êtes vidé en elle, faites preuve d’esprit critique et soulignez qu’elle va devoir fournir des efforts pour être une partenaire satisfaisante. Que ce serait extra si elle faisait preuve de plus de souplesse dans ses positions, qu’elle se repose trop sur vous, et manque d’enthousiasme. Vous pouvez vous étonner : « Tu as aimé ? Vraiment ? Je n’en étais pas sûr, vu que tu ne réagissais pas beaucoup... Tu ne serais pas frigide ? » Souvenez-vous que vous allez beaucoup la baiser, alors il va vite falloir la faire progresser de son niveau de simple salope à salope accomplie.


Maintenant que vous la tringlez, faites-le copieusement savoir autour de vous. Cela confortera votre statut. Dans les premiers jours, profitez d’elle dès qu’une occasion se présente, faites-vous sucer dans les toilettes entre deux cours. Aux repas, il est indispensable que vous trouviez le temps pour lui péter sa chatte baveuse. Si vous ne l’habituez pas immédiatement à ce qu’elle obéisse à vos quatre volontés, elle se montrera d’autant plus résistante par la suite. Et si elle est habituée à vous pomper le dard entre chaque cours, elle profitera bien plus du jour où vous n’avez pas envie de lui faire avaler votre foutre. Ce sera un cadeau que vous lui faites...


Soyez prévenu. Certaines salopes ne sont jamais contentes. Il arrive qu’elle se mette en tête qu’elles n’ont pas envie d’être avec vous ou qu’elles ont été manipulées. Pas de panique ! Les salopes sont des êtres orgueilleux, et c’est un défaut sur lequel on peut facilement jouer. Ainsi, vous avez un délai entre quinze jours et un mois avant qu’elle ne refuse votre queue. C’est le laps de temps nécessaire à une femelle pour se rendre compte et intègre le fait qu’elle s’est fait avoir. Mais n’attendez pas la fin du délai. Si vous êtes vraiment face à une salope mécontente, lorsque vous sentez qu’elle met moins d’entrain à avaler votre sperme, laissez-la tomber. Faites savoir que ce n’était pas un si bon coup que ça. Il faut donner l’impression que c’est elle qui est une salope défectueuse, et pas vous qui n’assurez pas votre statut d’Alpha. Ainsi vous trouverez très facilement une nouvelle pétasse pour la remplacer. Ne soyez pas non plus trop sévère dans les jugements que vous rendez sur elle. Si vous déclarez que sa moule pue, on se demandera pourquoi vous êtes resté avec elle aussi longtemps. Affirmez plutôt qu’elle n’arrêtait pas de gueuler quand vous la baisiez, vous trouviez ça drôle au début, mais ça devenait pénible à la longue.


Le mot de la fin.


C’est à nouveau Hyacinthe. J’avais, hélas, déjà quitté le lycée avant de rencontrer Victor. Mais je l’ai vu conseiller le fils d’un de mes amis, un puceau. Quelques jours plus tard, je l’ai revu et il avait une lycéenne au bras. Je lui ai demandé si les conseils de Victor lui avaient été profitables ; il a répondu que sa copine avait encore le cul en feu. J’ai vu sa petite amie rougir comme un feu rouge. Dire qu’une semaine plus tôt il n’arrêtait pas de balbutier lorsqu’il parlait à une fille ! C’est pour ça que je peux vous certifier la véracité et l’efficacité de ces conseils ! Alors, éteignez votre ordinateur, et vous savez ce qu’il vous reste à faire !


Diffuse en direct !
Regarder son live