Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 18 369 fois
  • 46 J'aime
  • 0 Commentaire

Une après midi ennuyeuse

Chapitre 1

Lesbienne

Je suis seule depuis le début de l’après midi et je m’ennuie. Je suis passée d’une chaîne à une autre sans trouver d’intérêt. Je me promène dans la maison furette, cherche rien ou tout, me suis changée déjà deux fois des jeans a la jupe, de la jupe à la robe j’ai quittée la robe et me regarde dans le miroir? Une jolie fille, peut-être un peu forte. Suis en culotte et sg me regarde, rectifie ma coiffure, touche mes seins regarde mon ventre. Ma culotte est bien blanche sans tache. Mon ventre plat. Tiens quelque poils qui dépasse il faut que je me refasse le maillot. Oui plus tard. Je passe ma main sur mon pubis. Si je me met de profil c’est vrai qu’il est bien bombé. Je suis debout devant ce miroir et m’observe sous toutes les coutures. De profil, je suis un peu cambrée, mes fesses sont bien rondes, avec ma culotte taille basse, je devine la raie de mes fesses. Et ma poitrine, un peu petite non! Je quitte mon sg pour mieux juger. Ronde ferme mais oui vraiment petite. Et puis les auréoles brunes et les pointes qui n’en sont pas. Je passe la paume dessus doucement je l’effleure. C’est mieux comme ça, les pointes sont ressorties un peu. Je pétris mes seins j’aime bien ils sont doux et puis j’ai la chair de poule quand je le fais. Mes pointes sont bien ressorties maintenant, c’est mieux. Mais ça m’a donnée des idées, dommage que mon copain ne soit pas avec moi. Je quitte ma culotte, comme ça je verrais mieux Me lisse les poils. J’écarte les jambes pour voir ma minette. Je l’aime bien ma minette. J’ai vraiment besoin de me faire le maillot. Je m’assoie devant la glace en tailleur, lisse mes poils, me caresse un peu l’aine et les cuisses. Passe un doigt sur mes lèvres, et effleure mon bouton. Non, tu ne vas pas faire ça toute seule. Je ne me suis plus masturbée depuis longtemps. Pas depuis que mon copain m’a dépucelée. Bon, je vais chercher des ciseaux et mon rasoir et me fait le maillot. Quand même, avant de me relever, je passe encore mon doigt entre mes lèvres et sur mon bouton, c’est bien agréable. Je reste un moment comme ça c’est bon et chaud Aller, arrête ma fille, ce soir, ton copain sera avec toi. Je me lève, cherche le matériel dans la salle de bain. Mais ou a t-il bien pu être mis, encore ma soeur qui l’a utilisée et pas remis en place. Bon j’ai plus qu’a aller fouiller dans ses affaires. Je suis nue et seule dans la maison. Sa chambre est a l’autre bout du couloir, si quelqu’un rentre! ! Mince tant pis, j’y vais comme ça ! J’arrive à sa chambre, elle a du laissée sa télé allumée, j’entends des gémissements, pourtant je suis seule. J’ouvre la porte, entre Mince excuse moi! ! ! Cécile est sur son lit; jupe relevée, chemisier ouvert et elle se fait du bien Je vois son bassin qui ondule, elle a un doigt dans sa chatte et elle jouie. Elle ne m’a pas vue. Je referme la porte. A peine refermée, je l’entend qui crie -C’est toi Sylvie? -Heu oui, excuse moi je croyais que tu étais sortie -Entre, je suis finalement restée aussi. -Attends un moment je reviens, je vais me mettre quelque chose sur le dos -Pas la peine, après ce que tu viens de voir ! ! ! J’ouvre la porte et passe la tête en riant. -dis donc tu est bien jeune pour faire ça! Cécile est toujours allongée, jambes ouverte, et sa main sur son pubis. -Entre, viens elle me fait un sourire d’ange prise en défaut. Je m’approche d’elle et m’assoie sur son lit. -ça t’a fait du bien au moins Je lui caresse les cheveux et le front avec douceur. Cécile, c’est ma petite soeur, ma protégée de toujours, je suis sa confidente. -Tu es nue toi aussi? -Oui, je cherche les accessoires pour me faire le maillot. Regarde comment mes poils ont poussés, ça fait sale. Cécile met sa main sur mon pubis et joue avec ma toison -Oui c’est vrai, ils sont long. C’est pas comme moi, regarde j’en ai presque pas. Mes yeux se porte sur sa motte a peine auréolée de quelque poils. Ses lèvres sont encore entre ouverte. -Fait attention a ne pas de faire de mal! Tu le fais souvent, depuis quand? Tout en lui parlant et sans y prêter attention, j’ai poser ma main sur sa minette et passe un doigt dessus. Elle soupire et tend le bassin. Je me penche et lui embrasse le ventre. Mais sa main pousse ma tête sur son pubis et elle écarte les cuisses. Je ne sais pas si elle l’a fait exprès, mais je me suis retrouvée avec la bouche sur son petit sexe et je l’ai léché. D’abord a peine, mais comme elle se cambre plus, ma langue a trouvée son petit bouton et je lui est fait un broute minou dans les règles. Elle a longtemps joue sous ma caresse et son doigt c’est introduit en moi et faisait un va et viens délicieux. J’ai jouie aussi sous sa caresse et après avoir reprise mes esprits, je l’ai grondée en lui disant de ne plus recommencer ce genre de chose -c’était pourtant bien! Moi j’aimerais bien qu’on recommence. Elle est toujours devant moi, avec sa jupe relevée a se toucher la minette. Je me suis étendue a côté d’elle pour lui expliquer qu’entre soeur, . Et puis aussi qu’elle est jeune, les premiers emoie etc etc Elle ne répondait pas, mais sa main ne quitte pas son pubis et je la sens toute chose à côté de moi; Un coup d’oeil, elle continue la petite cochonne. Je ne dit plus rien et commence moi aussi a me toucher doucement et discrètement. Mes gestes deviennent plus rapide, ma respiration aussi, je me doigte profondément à côté d’elle. Elle c’est levée, me regarde, me touche, me caresse et se met nue elle aussi. Je m’en fiche l’excitation monte tous peu arriver je vais jouir Dans une demi inconscience, je sens ses mains parcourir mon corps, se joindre a la mienne. Je retire mes doigts et les lèches lui laissant la place. Elle s’active en moi et viens se mettre a califourchon sur mon corps tendu. Elle se frotte sur mes seins et je sens sa petite vulve humide sur ma bouche. J’ouvre les yeux et vois ses fesses les caresses, les malaxe. Je la lèche et j’oublie qui elle est. Ses doigts ont quittés mon vagin, je les réclame et me tends, m’arque boute. Mais à la place je sens quelque chose de froid sur mes lèvres et qui me pénètre lentement. Cette chose me remplie et mon excitation monte d’un cran. C’est énorme, et puissant je me sens écartelée mais bien et la chose va et viens en moi tape au fond de mon vagin. J’ai ses fesses devant moi et lèche son anus. Nous ne sommes plus qu’un sexe, je lui enfonce non doigt dans l’anus et ma langue dans sont vagin serré. Elle crie et continu son va et viens en m’offrant ses fesses. Son doigt s’égare aussi sur mon anus et le pénètre. Nous jouissons ensemble comme des possédées, et nous écroulons l’une sur l’autre. Apres un moment de répit, je la dégage de dessus moi et retire le concombre qu’elle m’a introduite. -Petite salope, tu pourrais me faire mal avec ce truc, heureusement que je ne suis plus vierge et que je mouillais bien. -Elle rie, se moque de moi, m’appelle la fille au concombre. Je l?attrape, la met sur mes genoux et la fesse mais je me fais aussi mal qu’elle et elle rie de plus belle Ha oui tu va voir ce que ça fait Dans la position ou elle est, elle me présente ses fesses. J’écarte les lobes et commence a lui forcer le petit trou Il est humide de nos sécrétions et mon doigt rentre facilement. Elle a cesser de bouger et me dit dans un souffle - continue Je la fait mettre a 4 pattes, jambes ouverte, trouve une brosse au manche rond et après quelque caresses autour de son anus, j’introduis le manche en elle. Elle se cambre plus et c’est elle qui commence le va et viens en se touchant le minou. Je me place devant elle et lui ordonne de me lécher ce qu’elle fait avec un plaisir évident et je jouie une nouvelle fois. On est restées comme cela le reste de l’après midi, a se caresser et s’aimer de toute les façon possible, j’ai fait attention a sa virginité et elle c’est encanaillée comme j’aurais jamais cru possible. Le soir lorsque nos parents sont rentrés, nous étions deux filles sages qui s’était ennuyées.

Diffuse en direct !
Regarder son live