Le site de l'histoire érotique

Une autre idée du couple

Chapitre 1

34
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 10 903 fois

34

2

Karine et Laurent vivent tranquillement dans leur pavillon de banlieue parisienne. A 32 ans pour les deux, ils ont situation confortable, un rythme de vie tranquille. Une même idée du couple à long terme et surtout une envie commune ne pas avoir d’enfants.


Cela fait maintenant plus de 5 ans qu’ils sont ensemble maintenant. Tout est quasi parfait, si ce n’est parfois la routine qui pointe le bout de son nez. Surtout que Laurent, bien que responsable commercial dans une grande société, est plutôt discret effacé en privé, ce qui contraste avec son caractère professionnel. D’autant que physiquement il est plutôt bien. Il a un physique assez discret, brun, un peu moins d’1m80, 75 kilos légèrement musclé, bien proportionné, mais un charme certain.


Ce qui le complexe le plus c’est son sexe, d’une taille certes raisonnable en action, une quinzaine de centimètres mais ridiculement petit au repos. Complexe qu’il développe uniquement par rapport à Karine, lui n’est pas spécialement actif sexuellement. Il faut dire qu’il a du mal à être excité, la passion s’est vite éteinte, et malgré quelques essais fantaisistes. Déguisements, menottes, beaucoup de choses y sont passés, pour l’instant sans succès.


Karine elle est beaucoup plus pétillante dans la vie. Très élégante, 1m63 pour 54 kilos, fine avec de beaux cheveux longs, blond vénitien, bouclés. Un joli fessier délicatement rebondi, de beaux seins en poire, bonnet C.


Elle aime profondément Laurent, pourtant ce problème de sexualité devient de plus en plus persistant. Elle ne veut pas à son âge déjà ressentir la lassitude sexuelle dans son couple. Elle veut se sentir désirée, que son homme lui montre qu’il a envie d’elle. Elle ne veut pas revivre les frissons du début, simplement qu’elle se sente femme.


Un soir alors qu’ils se sont encore disputés à cause de ça, Karine décide de sortir pour aller quelques maisons plus loin chez son amie et voisine, Amanda. Cela fait plusieurs fois que cette dernière joue le rôle de sa confidente. Amanda finit par lui avouer qu’elle aussi elle a eu le même problème il y a quelques temps, sauf que depuis tout va mieux grâce à son mari, Patrick.


"Tu sais Karine, on a eu le même souci que vous l’année dernière. Je voulais pas t’en parler avant parce que c’est toujours un sujet compliqué mais là je vois bien que ça vous pèse de plus en plus avec Laurent.


— Vraiment ?! Je comprends pas pourquoi tu m’en as pas parlé ? Surtout que vous avez l’air si bien ensemble


— On l’est, encore plus désormais d’ailleurs. Je te l’ai dit c’est un sujet pas forcément facile à aborder. Pas le fait qu’on ait eu ce souci, je veux parler de la façon dont on s’en est sort


— Comment ça ? Tu sais que tu peux tout me dire pourtant !


— Oui oui je sais bien... Bon écoute on a eu quasiment le même problème que vous. Pat n’avait plus envie de moi, on tournait en rond tous les deux. Du coup un jour il m’a proposé une solution radicale, qu’on invite quelqu’un pour nos ébats.


— Et c’est de ça dont tu avais peur de me parler ?


— Attends j’ai pas dit faire des plans à trois. Non Pat m’a proposé que je couche avec un autre homme, devant lui. Du candaulisme quoi.


— Ouah, c’est inattendu certes mais rien de choquant non plus !


— Oui enfin au début, disons que très vite Pat est devenu plus soumis que voyeur...Pour être clair c’est devenu une sorte de petite lopette, qui se travestit et se met à notre service quand mon amant est là.


-...., Karine reste interloquée


— D’ailleurs Mike, mon coach sportif, le beau black, c’est lui mon amant


— Je ne sais pas si je suis envieuse ou effrayé par cette situation


— C’est parce que tu n’as pas essayé. Crois-moi une fois que t’as goûté à un vrai mec, ton mari pour le sexe c’est fini. Cela ne change rien à notre relation si ce n’est lorsqu’il y a mon amant. Le pire c’est que Pat aime cette situation. Mais il ne fait rien de sexuel avec Mike. Il est juste travesti pour l’humiliation que cela apporte. Il n’empêche que je suis tellement épanoui depuis qu’on a commencé à faire ça je ne peux que te pousser dans cette voie, d’autant que Mike a des amis qui je suis sur te donneront envie, et qui recherchent ce genre de relations.


— Je ne sais pas comment réagirait Laurent si je lui parlais de ça


-Déjà toi tu en penses quoi ?


— Je te mentirais si je te disais que je ne voulais pas essayer


Amanda voyant que Karine était en train de céder, pris son téléphone pour montrer à Karine les photos de trois amis de Mike. Le premier était un black trop en chair pour Karine, le second un blanc dans un style rugbyman n’ayant pas plus ses faveurs. Et le troisième était un black très carré, des muscles très marqués grand, puissant. Karine restant bouche bée devant la photo.


"Je vois que Madame a eu un petit coup de foudre


— Tu crois qu’on pourrait se rencontrer enfin si je lui plais aussi évidemment parce que


— Je t’arrête tout de suite ! Tu es magnifique crois moi la question ne se pose même pas, il va craquer sur toi.


En rentrant chez elle Karine est toute excitée. Comme si une bouée de sauvetage venait de lui arriver alors qu’elle se noyait.


Elle prépare un petit dîner, allume quelques bougies. Quand Laurent rentre il est agréablement surpris par cette attention, sachant l’ambiance qui régnait depuis quelques temps il ne peut cependant s’empêcher de demander :


"Qu’est-ce qui se passe chéri ?


— Assieds-toi Chéri il faut qu’on parle"


Karine raconte toute la conversation qu’elle a eu plus tôt avec Amanda. Durant toute la discussion Laurent, ne fait qu’approuver sans répondre. Lorsqu’elle évoque le passage du travestissement, de l’humiliation elle voit son visage rougir. Elle choisit de ne pas relever et continue jusqu’à la fin.


Sentant bien que Laurent était entre la gêne et l’excitation, elle se lève s’approche de Laurent, lui caresse le sexe et lui murmure à l’oreille :


"Alors ça te plairait hein de me voir me faire baiser par un autre mec, encore plus un black avec une grosse queue pendant que toi tu serais en train de mater comme une petite lopette à côté, un bon cocu qui aime que sa femme se fasse baiser"


Immédiatement Karine sent sous sa main la trique la plus dure qu’elle n’ait jamais senti de la part de Laurent, et tout cela n’était encore que des paroles.


Sans tarder Karine appelle Amanda pour lui raconter, mais surtout pour lui demander de la mettre en contact avec Antoine le bel étalon black dont elle allait sûrement rêver cette nuit... certainement comme Laurent