Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 2 083 fois
  • 1 J'aime
  • 0 Commentaire

Une belle surprise

Chapitre 1

Divers

Par une belle soirée d’été, alors que nous terminions notre soirée en regardant un film légèrement érotique à la télé, mon épouse m’invite à la rejoindre rapidement au lit pour la satisfaire d’une ? énorme envie ? comme elle me l’explique à cet instant.


Nous nous couchons sur notre lit et j’entame de l’embrasser goulûment mais à peine avons nous flirté quelques instants que ma belle me dit ? je suis trempée de désir ?. Je fais un peu l’étonné et lui demande ? qu’est ce qui t’as mis dans cet état ? tout en connaissant d’avance la réponse mais espérant l’entendre de sa bouche. ? Les caresses dans le film, çà m’a excitée de les voir se caresser ? me répond-t-elle. ? Sent comme je suis mouillée, vas-y mets ta main tu va sentir ? Je profite pour glisser ma main entre ses cuisses et là, effectivement, à proximité de sa petite chatte, je sens déjà l’humidité de son excitation, je suis encore à quelques centimètres de ses lèvres et ses cuisses sont enduites de ce liquide de désir. Je laisse alors ma main se poser sur sa chatte toute entière et j’en profite pour laisser mon majeur se glisser lentement et doucement entrer ses lèvres ; Effectivement, elle est trempée, sa chatte est devenue une fontaine de jouissance. Cela m’excite terriblement, je me glisse plus bas dans le lit et je lui écarte les jambes afin de glisser ma tête dans son entre jambes et d’entamer un cunnilingus. Ma langue commence par laper l’extérieur de son sexe, son sexe qu’elle rase en un petit rectangle bien symétrique disposé juste au-dessus de ses lèvres car elle sait que j’aime un sexe rasé de près, même rasé complètement mais elle n’aime pas le raser totalement. Je suis encore à lécher ce petit rectangle de toison que je goutte déjà à son plaisir, ma langue entreprend alors de titiller son clitoris et de se glisser entre les lèvres de son petit minou, elle en ressort trempée, j’en profite pour savourer le goût de son liquide. Elle commence à faire de petits soubresauts au niveau des hanches, et me dit à cet instant : ? retourne toi et donne-moi ton sexe que je te suce ? Je m’exécute et me place dans la position du ? 69 ?, je reprends le cunnilingus là où je l’avais laissé en pénétrant plus profondément ma langue dans sa chatte. Elle commence par passer sa langue autour de mon gland et ensuite le prend à pleine bouche en le suçant de plus en plus fort.


Après quelques minutes de sucions, je lui demande de s’arrêter avant que je ne décharge, je suis tellement excité que je parviens difficilement à contrôler ma lance, je me retire de ma position et en profite pour calmer ma jouissance tout en me repositionnant à côte de mon amour et en lui donnant quelques bisous au passage sur le bout de ses seins qui pointent comme de véritables pics érigés vers le ciel. C’est à cet instant que ma surprise fut totale : J’étais encore occupé à lui sucer les tétons lorsqu’elle me dit tout à coup : ? Prends le vibro et caresse-moi ! ? Je n’en crois pas mes oreilles, elle me demande de prendre un vibro que j’avais acheté il y a plus d’un an croyant lui faire une surprise ; et à cette époque, elle ne l’avait pas entendu de cette manière, elle avait trouvé cela répugnant et ne voulais pas en entendre parler. J’avais alors rangé le vibro au fond de la garde robe en gardant espoir qu’un jour il puisse servir à nos ébats.et cet instant était proche, tout proche. Je me lève donc sans dire un mot et cherche désepérement l’objet enssevli dans le fond de la garde robe, je le trouve, le déballe car il était toujours dans son emballage d’origine et y place les deux piles fournies ; je reviens vers le lit et me place à ses côtés.


Je suis couché sur le dos et elle me dit : ? j’ai envie de me mettre dos à toi, sur toi ? Elle se glisse au dessus de moi et viens couvrir mon sexe par la fente de ses fesses. ? Caresses moi les seins ? m’ordonne-t-elle. D’une main je lui titille du bout du doigt le bout du téton alors que de l’autre main je lui prend l’autre seins et le malaxe fermement. Après quelques instants, je laisse ma main droite glisser le long de mon corps pour prendre le vibro que j’avais placé tout près de moi ; j’enclenche les vibrations et me dirige vers son entre-cuisses. Sans rien voir, je cherche doucement la fente de son sexe pour y déposer le bout du vibro et tenter de le stimuler encore plus avec les vibrations. Il n’y a pas un bruit sauf celui émis par le vibro. Je caresse lentement les abords de son sexe, et tout à coup, sa main droite viens rejoindre la mienne et guide le vibro juste sur son petit clito, elle me dit : ? là, c’est bon, oui ?. J’en profite pour garder sa main entre la mienne et le vibro pour qu’elle me guide aux endroits qui lui sont les plus agréables. Et puis, je tente de retirer doucement ma main du vibro pour la laisser continuer seule.


Elle ne dit rien et continue à se caresser les lèvres avec le gode. Je remonte mes deux mains sur ses seins et recommence à les caresser de plus belle. Mon sexe est hyper tendu dans l’entre de ses fesses, je bandes encore plus à l’idée qu’elle est occupée à se donner du plaisir ; ce qu’elle n’a jamais voulu faire auparavant. Tout en malaxant ses seins, je constate que le bruit du vibro est devenu plus sourd tout à coup et je sens ses fesses se resserrer contre mon sexe. J’abandonne un de ses seins et glisse lentement une main jusqu’à son bas ventre ; Là, je constate qu’elle s’est enfoncée le vibro au fond de sa chatte, qu’elle lui imprègne des mouvements de va et viens assez lents et qu’elle a poussé les vibrations au maximum ; je bandes encore plus fort, mon sexe va éclater. Elle oscille son bassin en poussant son corps vers le vibro et en pénétrant à chaque fois le gode au plus profond de son sexe, elle accélère le rythme de ses mouvements, son souffle s’accélère, ses fesses se resserrent de plus en plus, les va et viens sont de plus en plus rapides et profonds ; le bruit gras du frottement entre le gode et la mouille de son excitation résonne dans la pièce avec le bruit sourd du vibro. le vibro long de plus de 17cm disparaît maintenant totalement dans sa chatte. Elle le tient du bout de ses doigts et l’enfonce vigoureusement à fond de corps. Elle ne le ressort plus, elle le maintient enfoncé et le pousse de toute ses forces au plus profond de son ventre, elle gémit de plus en plus. Je suis tellement excité que je décharge tout mon sperme entre ses fesses. Elle continue encore un très court instant et lâche ensuite un râle de jouissance tout en relaxant tout son corps sur le mien. Elle retire doucement le vibro luisant de sa jouissance et le pose sur le bas de son ventre.


On reste un instant sans bouger et on dit en même temps : ? Dieu que c’est bon. ? Elle se relève et se dirige vers la porte de la chambre, me laissant le spectacle de ses fesses et des ses cuisses sur lesquelles coulent le sperme et la mouille.


Quelle belle surprise..pourvu que cela se reproduise.

Diffuse en direct !
Regarder son live