Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 8 458 fois
  • 59 J'aime
  • 0 Commentaire

une cliente de passage

Chapitre 1

Hétéro

Cela est une histoire vraie que je me réjouit d’avance de partager:

Un jour au bureau une femme se présente et demande un référence que je n’avais pas ce jour là (je dissimule mon métier et mes produits par discrétion). Elle avait quelque chose de spécial, un peu pulpeuse et sexy, un peu ingénue, très sympa et une petite discussion nous mit à l’aise, sans plus. Le feeling était là et je l’avais bien ressenti! Je lui promit que le lendemain elle aurait son article à condition de venir vers 18h. En fait elle avait suscité en moi une envie très forte que ses mots innocents n’ont fait qu’aviver. Je tentais donc le tout pour le tout en la faisant venir à une heure où tous mes employés seraient partis, avec bien sûr une idée derrière la tête!

Le lendemain, je me suis arrangé afin de rester propre et j’ai languis l’arrivée de l’heure fatidique. Elle arriva, ponctuelle et je l’invitai à rentrer dans les bureaux en fermant derrière elle, prétextant l’arrivée inopinée d’autre clients à cette heure de fermeture.

Elle était habillée en robe jupe voilée, un chemisier décolleté affolant, des lunettes de vue à la mode et des talons assez hauts. Cette tenue très excitante n’était pas anodine pour la suite des événements. J’avais plus ou moins cerné son caractère et avais senti qu’elle pouvait discuter à bâtons rompus. Je lui dit que c’était rare une si belle créature chez nous et qu’elle m’avait tapé dans l’œil. Elle ne fut pas choquée de mes propos, ce qui me donna du courage pour la suite.

Je devins de plus en plus entreprenant et lui affirma qu’elle était très désirable, et que sa tenue m’affolait. Elle me répondit être flattée et que j’avais raison de le dire. C’est là que je compris (elle me le confirmera après) qu’elle aussi avait une idée derrière la tête. A ce moment je pris le taureau par les cornes et lui demanda en lui prenant la main: "depuis hier j’ai envie d’une chose très précise, me laisseriez-vous faire?" Elle me répondit oui d’un geste de la tête. Elle tournait le dos à un bureau sur lequel je la poussait gentiment pou s’y appuyer, je me suis mis à genoux en soulevant sa jupe, dévoilant de superbes cuisses galbées et lisses, j’approchai ma bouche de son sexe en l’embrassant par dessus sa culotte. Son immobilisme était un signe sans équivoque de son accord. De mes doigts j’écartais sa culotte en faisant apparaître sa chatte épilée. Ma langue cherchait son humidité que je découvris très rapidement. Sa propreté et son odeur intime ont amplifié mon envie J’étais dans un état de transe tellement c’était bon et que, finalement elle était bien foutue sous ses vêtements. Ses gémissements m’ont encouragé, je suis remonté vers sa bouche pour l’embrasser et terminer de l’allonger sur le bureau. Je sortis ses seins magnifiques de son corsage et comme un enfant, ne savais plus par où commencer. Elle s’offrait totalement à moi. Je redescendis vers sa chatte, lui ôta sa culotte et écartais ses jambes pour dévorer littéralement sa chatte devenue encore plus trempée de désir.

Mon visage entre ses cuisses et mes mains qui courraient partout sur son corps et ses gémissements de plaisir, c’était fabuleux!

A un moment elle se leva et en m’embrassant défaisait mon pantalon. Une fois mon sexe dehors, elle émit un "Hummmmmm" de contentement en ajoutant, "elle est belle". Elle semblait apprécier la taille de ma queue, tendue de désir pour elle. Elle s’empressa de se baisser pour me sucer. Elle avait de l’expérience et sa bouche brûlante te chaude était parfaitement adaptée à ses va et vient sur ma queue. Le plaisir n’était pas loin et pour me retenir, je la relevais pour l’embrasser. Une minute après notre baiser langoureux, ventre contre ventre chauds et humides, devenait un appel à la pénétration. Poliment je présentais ma bite tendue devant sa chatte en lui demandant; "je peux?". Un baiser sur ma bouche fût sa réponse. Je commençais donc à la pénétrer, tout en douceur, doucement et progressivement. Je voulais faire durer ce moment particulier de cette première fois. Une fois en elle, je me rendis compte qu’elle était profonde et large, chaude et humide, un vrai volcan. Elle était belle dedans et dehors! Je commençais alors un léger va et vient entre ses jambes en surveillant ses réactions; elle était aux anges et ses gémissements devenaient des petits cris de jouissance. J’accélérais le rythme au moment où ses cris trahissaient son orgasme. Elle partit dans un plaisir bruyant qui me rendit fou d’excitation. Me retenant un peu comme je pouvais, je me retirais et finis sur elle en me masturbant et profitant de ses mains qui se joignaient aux miennes. Le plaisir fût intense et son ventre maculé de sperme en témoignait!

Un dernier baiser avant de l’aider à se nettoyer, elle se remit de ses émotions et partit, non sans me dire que la veille elle avait très bien compris pourquoi elle revenait!

Cette histoire est réelle, contée comme je l’ai pu! Je l’ai revue.

merci de m’avoir lu.

Diffuse en direct !
Regarder son live