Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 502 fois
  • 4 J'aime
  • 0 Commentaire

Une collègue très chaude

Chapitre 1

Divers

Ce soir là, nous étions invité chez l’une de mes collègues afin de faire un petit dîner comme nous en avions l’habitude entre collègues. Mais une fois n’est pas coutume, ce dernier fut très arroser. C’est alors qu’elle me proposa de rester loger chez elle. J’avais appris que 3 semaine plutôt elle avait quitter son mari qui ne la touchait plus depuis quelques mois et qui rentrait trop souvent ivre mort.


De ce que je la connaissais, je la savais très prude et pas très portée sur les plaisirs charnels. Cette abstinence ne semblait pas l’ennuyer. Mais cela ne m’empêchais pas de fantasmer sur et d’imaginer les scénario les plus chauds. C’est une femme de 30 ans dont les 2 grossesses n’ont en rien affecté son physique, elle est brune, 165cm une petite poitrine et un cul d’enfer.



Donc la soirée arriva, nous fîmes le dîner qui se passa sans encombre, mais déjà j’avais constaté qu’elle me lançait des regards aguicheurs. La soirée s’annonçait chaude, après avoir mangé, nous avons poursuivi en jouant à quelques jeux de société l’ambiance était électrique.

Vers deux heures et demi tout le monde parti car le lendemain nous devions travailler . A peine avait elle refermé la porte qu’elle vint me rejoindre sur le canapé, là nous avons discuté 5 minute et puis là d’un coup, elle se jette sur moi et m’embrasse à pleine bouche et en y mettant la langue. Elle me savait célibataire ce qui certainement déclencha en elle une vive émotion. Je la testai en la caressant un peu partout ce qu’elle semblait apprécier outre mesure.

Là, je su que je pouvais y aller, le je lui enlevai son col roulé, découvrant cette petite poitrine qui ressemblait à celle q’une adolescente. Deux petits seins fermes pointaient déjà vers le ciel, je dégrafai son sous-tien et commençai à lui titiller le bout des seins elle adorait cela et se tordait de plaisir. Ensuite, elle s’occupa de moi en me déshabillant complètement. Elle décida de m’embrasser partout sur le corps ce qui déclencha une vive réaction. Je fini par lui enlever sa mini-jupe et descendis avec ma langue en partant de sa bouche , lui entourant les seins lui lechouillant le nombril en passant par l’intérieur de ses deux cuisses. Son plaisir était encore plus fort, elle n’avait jamais eut un tel traitement et lorsque je commençai à lui lécher sa petite amende elle parti dans une jouissance incontrôlable. Je me gavai de son jus de plaisir.


Là pour me remercier elle attrapa mon membre qu’elle enfourna aussi rapidement dans sa bouche, elle adorait sucer, lécher et après quelques minutes je ne su retenir ma semence qui alla s’étaler sur tout son visage et qu’elle avala avec un regard qui en disait long.


Elle se coucha sur le parquet en écartant les jambes et me demanda de la prendre comme une vraie salope, juste le temps de récupérer mes forces et j’entamai une pénétration faite de vas et viens rapides et réguliers. Peu après nous changeâmes de positions et elle vint s’empaler sur ma queue luisante de ses sécrétions. C’était elle qui était aux commandes, elle n’avait jamais eut cette chance, elle m’embrassa passionnément. Nous changeâmes une dernière fois de position, elle était à 4 pattes sur le canapé voulant que je la prenne par derrière et là nous jouissons ensemble. Je m’écroule sur elle tellement j’ai donné.


Là pas encore rassasiée elle recommence une fellation afin que mon membre durcisse et me demande de l’enculer chose que je n’ai jamais faite ni elle non plus. Donc précautionneusement je présente mon gland à l’entrée de son petit cul et doucement enfonce la porte petit à petit l’anneau s’écarte et je m’y enfonce. Les mouvements se font intenses et rapides, elle adore ça. Voilà que je sent la sève monté en moi elle me demande de tout déchargé au fond. Je m’exécute et là une vague de cris s’échappe de chacun d’entre nous et nous nous écroulons jusqu’au lendemain matin dans notre jus.

Diffuse en direct !
Regarder son live