Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 10 033 fois
  • 50 J'aime
  • 3 Commentaires

Une envie trop forte pour être retenue

Chapitre 2

Avec plusieurs hommes

J’échange quelques mots avec mon partenaire privilégié de ce début de soirée. Quelques banalités, sans plus, je lui précise mes envies, mais en profite pour lui proposer un petit marché entre nous. En effet, j’ai envie de m’abandonner totalement aux différents plaisirs qu’offre ce lieu ce soir et pour ça, j’ai besoin d’un ange gardien. Je lui demande donc de veiller sur moi et de rester avec moi toute la soirée, il pourra bien sûr continuer à participer à la réalisation de mes envies, mais je lui demande surtout de veiller à ce que les hommes qui m’approcheront seront couverts avant de me pénétrer, ainsi que d’assurer cette présence protectrice qui me permettra de me lâcher totalement. En échange, je lui offre une soirée, plus tard, ou il pourra faire ce qu’il veut de moi, m’utiliser ou me partager, à sa guise. J’ai parfois un petit coté soumise, et ce deal m’excite quelque peu.

 Sans grande hésitation, il accepte volontiers, Paul sera donc mon protecteur et bienfaiteur ce soir. J’ai déjà gouté à sa queue, je la veux encore, mais bien d’autres également…

 Je lui propose de nous rendre dans la partie humide du club, que j’affectionne particulièrement. Direction le Hammam, j’ôte mon paréo, lui sa serviette, petite douche et nous voilà dans cette grande pièce pleine de vapeur humide.

 Trois des murs de cette grande pièce sont composés de deux grandes marches qui servent en fait de bancs sur deux niveaux et sur le quatrième, une banquette de la taille d’un petit lit, face aux bancs. C’est sur ce dernier emplacement que nous allons. Paul s’assied adossé au mur, et je viens me mettre face à la pièce, mon dos collé à sa poitrine. Nous sommes seuls pour le moment. Il me caresse la poitrine délicatement, je glisse une main dans mon dos pour flatter son membre que je sens rapidement durcir sous mes doigts.

 La porte s’ouvre, plusieurs personnes entrent, la vapeur m’empêche de distinguer combien, mais je dirais au moins quatre. Cela-dit, étant donné la réparation qu’ils prennent dans la pièce, j’en conclue à au moins un couple qui prend place à notre gauche, et deux personnes seules, des hommes à coup sûr, un s’assied en face de moi, un à notre droite. Paul doit se douter que nous allons bientôt avoir des échanger directs avec ces personnes, je sens sa vigueur grandir dans mon dos. Il décide de prendre les choses en main.


 Il glisse ses paumes entre mes jambes, qu’il écarte largement pour que mes pieds tombent de part et d’autre de la banquette, il me fait légèrement avancer le bassin, j’ai ainsi la tête sur sa cuisse, sa queue, maintenant parfaitement dressée sur ma joue. De ses doigts, il glisse de ma poitrine à mon entre jambe particulièrement humide. Le fait d’être ainsi exposée et offerte aux regards m’excite. La vapeur empêche certainement les personnes présente de me voir précisément, mais ils ne peuvent ignorer ma position totalement offerte…

  J’empoigne le membre de Paul que je masturbe doucement, je sens un de ses doigts entrer en moi, c’est délicieux. Je ferme les yeux, et me laisse aller pour profiter totalement des minutes qui vont venir. Je ne tarde pas à percevoir des mouvements autour de nous, je sens des mains sur mes jambes, et sur mon ventre. Très vite, ce sont au moins deux paires de mains, puis trois que je sens parcourir ma peau, puis rapidement trop pour que je puisse les compter. Mes seins sont malaxés, caressés, léchés, je sens des doigts, nombreux, tour à tour entrer dans ma chatte et flatter également mon cul. Je garde une main sur le sexe de Paul, comme un point de repère, mais de mon autre bras, j’explore les alentours. Je caresse des jambes, empoigne des queues, plus ou moins grosses dont certaines se portent à ma bouche pour mon plus grand plaisir. Je sens également une paire de jambe plus fine, une femme à coup sûr, je remonte entre elles, c’est à mon tour de glisser mes doigts dans une fente humide.


La mienne est offerte à qui le voudra, mais j’adore aussi profiter d’une telle offrande. Je glisse mes doigts entre des lèvres charnues et manifestement tout aussi trempées que les miennes. Je remonte ma main un peu plus haut, et tire sur le bras appartement à ce corps féminin pour guider sa bouche vers moi. Nous nous embrassons goulument, le gland de Paul toujours contre ma joue. 

 Je tourne légèrement mon visage, et nous léchons ce bâton tendu toutes les deux. Elle gémit, elle aime autant que moi. Lorsque ses lèvres sont collées aux miennes, je la sens tressauter au rythme de petit claquement de bassins. Son partenaire, ou simplement un des hommes présents est en train de la prendre en levrette pendant qu’elle m’embrasse et suce la queue de mon amant du soir, penchée en avant. 

 Mon excitation grimpe d’un cran, je ne mouille plus, je coule. Les mains et les doigts en moi ne s’y trompent pas. Un court instant, elles quittent toute mon intimité, puis je sens une bouche qui vient littéralement aspirer mon jus, des mains attrapent mes chevilles, m’écartant encore plus les jambes, ma chatte et mon cul leurs appartiennent, cette langue se glisse partout pour mon plus grand plaisir, des doigts continuent de m’explorer, je suis déjà au bord de la jouissance….

 Je pense que ce sont les mains de celui qui me lèche qui viennent se loger derrière mes genoux, me relèvent les jambes, et c’est autour de mon petit cul, bien excité et déjà bien détendu que la langue vient se promener. Il me tourne autour, puis de temps en temps appuie un peu plus fort, m’arrachant chaque fois un gémissement de bonheur. 


 Ma bouche quant à elle est toujours occupée à embrasser cette demoiselle qui semble être la seule avec moi, et sucer la belle queue de Paul. Je ne cherche même plus à savoir combien nous sommes, ni combien de doigts ou de mains se promènent sur moi. Je profite de cet instant, simplement.

 La bouche sur mon cul suspend ses caresses, puis je sens un gland à l’entrée de mon antre. Rapidement je vérifie la protection de latex, puis soulagée, je m’offre à lui, l’attirant à moi signe de mon envie d’être possédée. Il s’appuie un peu plus fort, son gland écarte mes chairs et prend possession de mon conduit étroit. C’est un délice. Des doigts, je ne sais à qui ils appartiennent, s’introduisent dans ma chatte qui crie famine. Je ne suis pas encore comblée, mais je m’approche de l’extase. Mon cul se rempli petit à petit, et lorsque je sens enfin qu’il est plein et comblé, mon amant du moment me donne un bon coup de bassin, déclenchant mon premier orgasme ici. Il recommence plusieurs fois de suite. Je perds pied sous ses coups de boutoir, il me baise, m’encule, vivement comme j’aime, des doigts dans ma chatte me titillent à la perfection, ma partenaire de pipe quant à elle m’embrasse plus fougueusement encore. Je sens à ses soubresauts que son partenaire accélère aussi le mouvement, elle gémit fort dans ma bouche.


 Je lui demande de venir sur moi. Paul s’extrait de sous ma tête, me laisse allongée, tandis que ma partenaire vient s’assoir sur moi, m’offrant son juteux abricot à lécher.

Diffuse en direct !
Regarder son live