Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 5 420 fois
  • 4 J'aime
  • 0 Commentaire

Une étudiante surprise

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Bon me revoici, après vos commentaires j’ai décidé de vous ecrire la suite. Après cette partie à trois avec papa, tonton et lucien, j’avais un peu honte et j’étais angoissée en pensant au week end qui arrivait, où je verrais mon pere, lucien et surtout ma mère. J’avais le sentiment de l’avoir trahi et je ne savais pas comment j’allai réagir face à elle. Le samedi arriva et tout ce passa comme d’habitude, mon père ne fit rien qui puisse me gener et moi, bien que plus réservée qu’à la normale, je ne montrai rien. Le repas eu lieu dans une bonne ambiance jusqu’au moment où mon père annonça la venue de lucien et de son fils pour le café. Marc, le fils de lucien avait mon age, et nous étions à l’école primaire et au collège ensemble, puis il a pris une voie professionnelle . Je n’étais pas très contente mais je rallais sur le fait que l’on aurait pu rester ? tranquille ? en famille. Maman se mit à rire en disant que c’était bien la première fois que je devenais casanière. Les invités arrivèrent, tous se passa le plus courtoisement du monde, Marc était en face de moi le regard fixe, je compris qu’il savait, ma gène repris et je rougi un peu, ma mère pris cela pour de la timidité ( on est fleur bleue à cette age dit-elle). Bref, après avoir discuter de tout et de rien ma mère nous annonça qu’elle partait chez la coiffeuse, et qu’elle ne serait pas rentrée avant 18h, je commençais à comprendre le piège mais j’étais décidé à ne pas y tomber. Et ce qui devait arriver, arriva, à peine ma mère partie, mon père ouvrit la discussion sur mes ? qualités ?, et me demanda directement si je voulais bien en faire profiter Marc, rouge de confusion et de colère je lui répondis qu’il en était pas question, alors Marc pris la parole, et m’expliqua qu’il était amoureux d’une fille plus âgée que lui (25ans) mais qu’il était puceau ( le nigaud je ne m’en doutais pas) et qu’il me demandait cela comme un service à une amie. Je trouvais cela touchant et acceptais de le ? prendre en main ? mais que lui, Lucien râla ? en tant que père je dois surveiller son éducation ? me dit-il, et mon père rajouta qu’en tant que chez de maison il se devait de surveiller l’accueil des invités. Aussi je les ai pris au mot, ? ok vous surveillerez, mais que surveiller, vous aller voir mais ni toucher ni participer, c’est ça ou rien ? Lucien et papa, déçus acceptèrent ( faute de grives...) Nous sommes tous monté dans ma chambre, je fis déshabiller Marc, il était mignon, une jolie queue callotée avec un superbe gland, je me suis mise nue à mon tour et j’ai commencé à le branler, le prépuce découvrit le gland de façon naturelle et là, horreur il était recouvert de ? fromage ?, vexée je l’envoi se laver la queue, son père fut surpris que Marc ne sache pas se laver intimement parce que lui c’est propre me dit-il en m’exhibant sa bite tendue et fière. Et oui, mais aujourd’hui tu joues tout seul répondis-je un peu effrontée. Marc revint tout penaud, je le rassurai et me mis à genoux pour ma petite prière buccale. Hummm une bonne queue en bouche y a pas mieux, mais j’oubliais qu’il était puceau et en moins de 20 secondes le voilà qu’il jouit le con, j’en avais plein la bouche, il y avait longtemps que les couilles étaient pleine...Bon c’est pas grava mon grand on va recommencer plus lentement, regarde d’abord, j’appelais alors Lucien pour qu’il vienne me faire un broutage de minou dans les regles de l’art, tout en demandant à papa de commenter. Lucien ne se le laissa pas demander deux fois, il me lecha, la fente, écarta mes lèvres, me baisa avec sa langue, pendant que son fils regardait et que papa lui disait : ? tu vois il lui suce le clito, il faut mordiller mais pas trop, aspirer, enfoncer ta langue dans le sexe ? je suis partie dans un orgasme ? genial ? Fier lucien laissa la place à Marc, il apprend vite le bougre, il me lecha lui aussi avec beaucoup d’application, il prit même des initiatives, en me mettant deux doigts dans le cul, et yahou deuxième pieds de l’après midi. Enfin nous passâmes aux choses sérieuse, le petit marc rebandait et je lui propose une levrette, sur ce je me mis à quatre pattes, les fesses bien hautes, il me perfora d’un coup, il me besogna, comme il s’était vidé avant, il m’a prise très longtemps, troisième pieds, n’y tenant plus je lui demande, gentiment, de me sodomiser, il le fit sans rechigner en bon élève, mais j’avais oublié les deux autres, ils n’en pouvaient plus mon pere me supplia de lui faire une pipe, ainsi que Lucien . Comme je suis une gentille fille, et bien élevée j’acceptai de sucer Lucien pendant que son fils me sodomisait. Marc derrière, Lucien en bouche et mon père en ? solitaire ? he he he. Lucien jouit le premier, son sperme est mon bon que celui de Marc , plus salé, enfin Marc grogna, aussi je me mis à crier, jouis dans ma bouche, vient, il décula aussitôt, sorti le préservatif et me remplit la bouche une deuxième fois ( j’adore). Les deux invitée sont satisfaits demandai-je d’un ton mutin ? leurs sourire me répondirent, par contre Papa lui râlait. Tu me laisses tomber , tu n’as pas l’esprit de famille. J’eu alors une idée, ? Marc ta copine, elle aime le sexe ? ? heu oui pourquoi ? ? tu sais tu risques alors de faire des parties à plusieurs avec elle, tu aimerais cela ? ?, Marc s’enthousiasma à cette idée, aussi lui dis-je ? tu sais dans les touzes il faut être bi, as tu déja sucé un homme ? ? Je vis le visage de mon père blémir, alors continuai-je, mon petit Marc il faut apprendre, et la seule queue raide ici est celle de mon papa, aussi je vais t’apprendre. Je me mis à genoux devant mon pere et appela Marc, il vint me rejoindre, je commence d’accord ? je pris mon père en bouche, lechai le gland, massai les couilles puis marc pris la suite, sous mes conseils. Mais c’est qu’il suçait bien aussi, il a pris la bite à papa entièrement, aspira, massa les testicules, avec ce traitement papa ne put tenir longtemps, il jouit dans la bouche de Marc, qui avala sans rien dire. Il se retourna alors vers moi pour me demander mon avis, admirative je ne put qu’applaudir. Papa fut cependant vexé d’avoir pris son plaisir dans la bouche d’un homme, et oui mon papa tout arrive. Nous nous sommes rabillés avant que maman ne rentre, Quand elle arriva elle nous trouva à table devant un café, surprise de constater que nous n’avions rien fait de l’après midi, sinon avoir joué les ? mauvaise ? ? langues.


Laurie


Ps, Ibn Battuta je t’attend...


Diffuse en direct !
Regarder son live