Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 29 319 fois
  • 157 J'aime
  • 11 Commentaires

Une famille un peu spéciale

Chapitre 1

matin coquin

Inceste

Tout d’abord, je précise qu’il s’agit d’une fiction de la première à la dernière lettre.


Je vis avec ma famille à la campagne dans la villa où j’ai grandi et appris les plaisirs du sexe. Je m’appelle Loïc, vingt ans, et je suis étudiant en première année de médecine. Mon frère Kévin a dix-neuf ans, il est en première dans un lycée professionnel. Notre sœur Elise a dix-huit ans et est en terminale S. Ensuite, nous avons Ludivine, notre maman qui est mère au foyer, Marc notre père qui travaille en intérim dans le BTP, et pour finir, Tommy, le chien de la famille.


Mon frère et moi sommes plutôt athlétiques, et comme tous les garçons, on est très porté sur le cul depuis l’adolescence. Elise a un style réservé et timide avec les inconnus, mais une fois en confiance, elle est vraiment accessible. Maman est une mère poule et papa un adulte de quarante ans avec un cerveau d’adolescent.


Nous sommes très nature dans notre mode de vie au quotidien et pratiquement sans aucun tabou. Tout est proposé, rien n’est imposé comme on a l’habitude de dire. Le partage est une valeur très importante au sein de la famille. Nous faisons preuve de respect les uns envers les autres et c’est tout naturellement que nous avons été initiés au sexe par nos parents. Depuis, nous pratiquons régulièrement en famille, principalement le matin et le soir. Nous partageons la même chambre à coucher avec un grand matelas pour tous.

Ce matin, je me suis réveillé en forme et avec une putain de gaule !

Je regarde autour de moi et aperçois à l’extrémité du grand matelas, ma mère faisant la bête à deux dos avec le daron. Des gémissements étouffés et une odeur de sperme embaument la chambre familiale.


— Bonjour maman !


Elle me répond en chuchotant :


— Bonjour mon cœur !


Mon père accélère la cadence et s’enfonce au plus profond de son vagin en grognant. Au bout d’une minute, mon père se retire en laissant une coulée de sperme s’échapper de sa chatte.


Elle me dit :


— Parfait, ton père a fini de vider ses couilles, la place est libre si tu veux.


Je lui réponds simplement :


— OK j’arrive.


Mon père à maman et moi :


— Je file à la douche.


La place ainsi libérée, je la pénètre avec pour seul lubrifiant le sperme du paternel. J’ai l’impression de baiser un yaourt chaud, mais ça fait vraiment du bien de bon matin.


Maman me dit :


— Vas-y soulage-toi ! Crache ton foutre !


Elle sait comment m’exciter de bon matin, en sachant pertinemment qu’en baisant sans protection, elle peut tomber enceinte. Rien à foutre d’avoir un frère ou une sœur en plus, alors j’accélère à mon tour le rythme et je finis par jouir en elle en l’embrassant. Je me retire en essayant de ne pas déranger Kévin et Elise. Ces derniers ont été réveillés par nos ébats et se retrouvent maintenant en 69 pour se bouffer le cul mutuellement. Je décide de les laisser tranquilles et c’est complètement nu que je me rends dans la cuisine pour le petit-déjeuner. Au bout de quelques minutes, je vois arriver Kevin à poil dans la cuisine.


Je demande à Kévin :


— Bien dormi Frangin ?

— Bof, Elise m’a réveillé dans la nuit pour lui bouffer la chatte...


Il est visiblement exténué donc peu enclin à faire des galipettes. Elise et le reste de la famille nous rejoignent pour le petit-déjeuner familial.

On est dimanche, donc pas d’école, mais il faut encore programmer notre journée et définir les tâches ménagères pour chacun. Pendant les discussions, Kévin affiche une érection et caresse la chatte d’Elise sous la table.


Maman, agacée, lui dit :


— Pas à table Kévin !


Kevin grommèle et se lève brusquement de table.


Maman ajoute :


— Où vas-tu ? On n’a pas fini tu sais ?


Sur quoi Kévin énervé répond :


— Je vais pisser ! Je peux ouais ?!


Papa ajoute :


— Tu sortiras les poubelles et le chien quand tu seras calmé !


Tout le monde a son programme avec les devoirs du lycée pour Elise, le rangement du garage pour papa pendant que maman s’affaire en cuisine, et du sport type renforcement musculaire pour moi.


Kévin est rentré de sa promenade avec le chien. Il se balade naturellement à poil dans la maison comme le reste de la famille d’ailleurs...


Au bout d’une minute, j’entends des gémissements dans la cuisine. Je décide d’aller voir en me doutant de ce que j’allais trouver. Effectivement, maman se trouve à quatre pattes avec Kévin qui se déchaîne dans sa chatte en lançant des insultes et jurant de l’engrosser. Excité par le spectacle, c’est tout naturellement que je me suis dirigé bite à la main vers le duo. Maman ouvre la bouche pour accueillir ma bite afin de lui offrir une gâterie dont elle a le secret. Sa langue parcourt mon sexe en insistant sur le gland et avec la sensualité d’une actrice porno.

Je fus le premier à gicler mon Yop tout chaud suivi de très près par le frangin qui arrosa copieusement sa chatte.

Kévin plus calme embrasse tendrement maman dans un long baiser.


Kévin à nouveau de bonne humeur nous dit avec ironie :


— Avec ce goût de sperme dans la bouche, j’ai l’impression d’avoir sucé Loïc.


Sur quoi je réponds avec la même ironie :


— Impossible de décharger dans ta bouche, tu suces vraiment trop mal frérot.


Sur ces mots et dans la bonne ambiance retrouvée, nous entendons de nouveaux gémissements cette fois depuis la chambre d’Elise. Amusés, nous faisons des commentaires sur l’endurance du paternel et imaginons comment il doit s’y prendre pour satisfaire la sœurette. Vous imaginez donc notre surprise quand notre père nous rejoint dans la cuisine pour un casse-croute. Les gémissements d’Elise s’amplifient.

Mais qui se tape notre sœur ??

Diffuse en direct !
Regarder son live