Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 27 372 fois
  • 296 J'aime
  • 7 Commentaires

Une fille et sa mère beaucoup trop torride

Chapitre 1

Inceste

Je me présente, je m’appelle Alex, j’ai 24 ans et je vis avec ma copine Clara qui a également 24 ans. Nous sommes étudiants dans une grande ville. Je suis assez sportif, je fais de la natation au niveau régional et un peu de musculation quand j’ai le temps.


Tous les étés pendant les vacances, nous revenons vivre chez les parents de ma copine, car ils ont une très grande maison avec piscine dans le sud.


Mon histoire commence donc durant ces deux mois d’été. Son père est souvent en déplacement et sa mère Estelle a 48 ans. J’ai toujours apprécié la mère de ma copine, car elle est très sympathique avec moi, nous nous entendons très bien, mais elle est aussi très belle. C’est une somptueuse brune de 1m70, cheveux longs, poitrine moyennement grosse et des fesses assez imposantes, car très sportive. D’ailleurs, ma copine m’avait déjà demandé comment je trouvais sa mère, ce à quoi j’avais répondu honnêtement être très attirante. Ma copine ressemble beaucoup à sa mère, mais elle est longiligne, avec un petit cul parfait.


Il m’était arrivé plusieurs fois de faire des rêves érotiques avec ma belle-mère, qui se stoppaient à chaque fois net par un réveil des plus frustrants et une trique monumentale.


Nous prenons donc la route pour rentrer et le fait de savoir que j’allais passer deux mois aux côtés d’Estelle me remplissait de bonheur et d’excitation. Nous arrivons quatre heures plus tard aux alentours de midi et nous installons nos affaires dans la chambre de Clara. Nous prévoyons une après-midi piscine, car il fait très chaud. Nous installons nos serviettes sur les transats et nous allons directement dans l’eau. Ma copine me grimpe dessus à califourchon et je la promène d’un bout à l’autre de la piscine. Après dix minutes dans l’eau, sa mère arrive en maillot deux pièces rouge et ses lunettes aux verres si foncés qu’on ne peut voir à travers et s’installe sur un transat en face de nous. Comme je ne peux pas voir ce qu’elle regarde, je n’y prête pas trop attention, mais je remarque que ma copine qui est donc face à moi agrippée regarde avec insistance sa mère et je ne comprends pas trop pourquoi.


L’après-midi continue avec séance crème solaire et bronzage. De temps en temps, et quand je le peux, je regarde ma copine et sa mère discuter entre elles et je me dis intérieurement que ces deux femmes sont extrêmement sexy dans leur maillot, et rien que le fait de penser à leurs corps sans maillot fait apparaître une bosse dans mon short de bain. L’après-midi se termine en apéro sur la terrasse et dîner, rien de plus normal.


Après le dîner, ma copine et moi allons nous doucher avant d’aller dormir, nous nous déshabillons et prenons la douche ensemble. Nous profitons de cette grande douche à l’italienne qui nous manque tant lorsque l’on rentre dans notre petit appartement citadin. Ma copine vient donc coller sa poitrine chaude contre mon dos et me chuchote à l’oreille qu’elle a envie de moi, de me sentir en elle... Je me retourne et l’embrasse vigoureusement en lui attrapant ses fesses rebondies. Elle commence à me caresser les couilles doucement, tout en remontant vers ma queue déjà raide. Elle s’approche de nouveau de mon oreille et me dit : tu crois que je n’ai pas vu ton érection cette après-midi au bord de la piscine petit coquin...


— Désolé, mais je te matais et tu es extrêmement sexy dans ton maillot.

— Mmm tant mieux.


Sur ces mots, elle descendit lentement vers ma queue, me prendre en bouche. C’était divin, mais elle s’arrêta net pour finir la douche et aller baiser correctement dans son lit. Dès notre arrivée dans la chambre, Clara me pousse sur le lit et vient directement s’empaler sur ma queue raide comme de la pierre.


— Mmm c’est trop bon, prends-moi...


Je commence à la prendre doucement puis j’accélère le mouvement pour lui procurer un maximum de plaisir.


— Mange-moi les seins !


Elle attrape ma tête et la met dans sa poitrine afin que je m’occupe de ses tétons qui sont très durs. Clara est souvent assez bruyante, mais d’habitude, quand nous sommes chez ses parents, elle essaie de ne pas faire trop de bruits, car la chambre de ses parents est juste en dessous de la sienne. Mais ce soir, elle ne fait pas du tout attention et se laisse porter par son plaisir. Nous continuons pendant approximativement 15 minutes de cavalcade endiablée puis Clara se relève et vient s’asseoir sur mon visage, me présentant sa belle chatte toute mouillée avec ses grosses petites lèvres que j’adore lécher et sucer.


— Tu aimes quand je m’assois sur ton visage hein...?

— Oh oui j’adore, et je sais que tu aimes jouir comme ça...


Elle commença à onduler son bassin, frottant sa chatte sur mon visage et ma langue lorsqu’elle se crispa et jouit dans un dernier cri de plaisir. Quelques secondes après cet orgasme, elle reprit ses esprits et retourna s’occuper de ma queue avec sa bouche.


— Oh oui, c’est trop bon ma chérie, prends-moi bien profondément. Elle n’arrivait pas à la prendre en entier, ayant une queue assez longue, mais c’était divin.


Après des minutes de gorge profonde, je sentais mon gland extrêmement dur, massif et très sensible...


— Mmm je vais jouir...


Elle retira ma queue de sa bouche, cracha dessus et me branla. Je laissais échapper au moins 10 longs jets de sperme partout sur les draps et sur mon bas-ventre, la quantité était très importante.


Après cette bonne baise, ma copine me regarda et avec un clin d’śil, me dit : j’espère que ma mère ne nous a pas entendus...

Diffuse en direct !
Regarder son live