Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 267 fois
  • 74 J'aime
  • 4 Commentaires

Une initiatrice amicale (One Shot)

Chapitre 1

Hétéro

Pascal, âgé de 19 ans, vivait en compagnie de ses parents et de sa soeur aînée Aline dans un appartement de la banlieue parisienne.


Un soir, les parents de Pascal décidèrent d’aller manger au restaurant et de passer la soirée avec un groupes d’amis à eux. Saisissant l’occasion, Aline convia ses amies pour une "soirée entre filles".


Durant tout l’après-midi qui avait précédé cette soirée, Aline n’avait eu de cesse de répéter à son frère de ne pas lui mettre la honte devant ses copines. Lassé de l’entendre radoter sans arrêt, Pascal lui avait assuré qu’il resterait dans sa chambre en s’occupant comme il le pouvait.


Comme ils l’avaient prévu, les parents de Pascal sortirent vers 20h pour rejoindre leurs amis au restaurant. Un quart d’heure plus tard, le bruit d’une voiture se fit entendre dans l’allée. Aline se précipita à la fenêtre pour voir qui était le nouvel arrivant.


— Ce sont elles, va dans ta chambre et surtout restes-y.

— C’est bon, j’avais compris.


Pascal monta dans sa chambre tandis que sa soeur accueillait chaleureusement ses amies.


Depuis sa chambre, le jeune homme entendit des éclats de rire puis des pas qui se dirigeaient vers le salon. Puis les bruits se turent, laissant Pascal livré à son ennui.


Ah, comme il aurait aimé avoir été plus prompt que sa soeur ! S’il l’avait été, il aurait pu inviter sa petite amie Noémie. Avec elle, au moins, il ne s’ennuierait pas.


Maudissant la situation, Pascal alluma son lecteur DVD et y inséra le disque d’un film d’action afin de tromper son ennui. Alors qu’il était arrivé à la moitié du film, le garçon fut pris d’une forte soif.


Mettant le film sur pause, Pascal sortit de sa chambre et se dirigea vers la cuisine pour se préparer un verre d’eau. En passant devant le salon, il entendit les filles discuter. Au début, il n’y prêta aucune attention mais un mot que l’une des filles laissa échapper éveilla sa curiosité.


— Il faut qu’ils en aient une grosse sinon on ne sent rien.

— Oui mais encore faudrait-il qu’ils sachent s’en servir parce que sinon, on souffre, nous.

— En gros, il faut trouver l’oiseau rare.


Pascal ressentit les effets de l’excitation au niveau de son entrejambe. Le verre d’eau pouvait attendre. Il avait un besoin bien plus souverain à assouvir. D’autant plus qu’il avait trouvé un support à l’assouvissement dudit besoin en la personne d’Elisa, l’une des meilleures amies de sa soeur.


Pascal s’éclipsa le plus discrètement possible et regagna sa chambre. Il fit lentement glisser la fermeture éclair de son pantalon et se débarrassa du vêtement. Une fois son sexe à l’air, le jeune homme laissa sa main le masturber à loisir. Se pouvait-il qu’il soit l’oiseau rare de l’une de ces ravissantes jeunes femmes ?


Alors qu’il s’adonnait à sa rêverie coupable, quelqu’un frappa à sa porte.


Immédiatement, Pascal jeta son pantalon sur une chaise et se recouvrit d’une couverture avant de dire "Entre" à la nouvelle venue. La porte s’ouvrit et livra passage à Elisa.


— Ah, Elisa ! Je peux t’aider ?

— Je crois que c’est moi qui peux t’aider.

— Comment ça ?

— Je t’ai vu avant. Je sais que tu as surpris notre conversation. Et vu l’état dans lequel tu es, je crois être arrivée au bon moment.


Pascal rougit en voyant le doigt d’Elisa pointé sur la bosse qui déformait sa couverture.


— Sérieusement, tu es complètement ivre et que dirait ma soeur si elle savait que tu as couché avec moi ? De plus, j’ai déjà une copine.

— Je n’ai pas bu une seule goutte d’alcool. Je conduis, moi. Par contre, ta soeur et les autres sont ivres mortes dans le salon. Comme elles se sont endormies, je voulais voir comment tu occupais ta soirée.

— Bon, d’accord mais j’aime ma copine. Je ne peux pas lui faire un coup dans le dos pareil.

— Vous l’avez déjà fait, au moins ?

— Non, elle ne se sent pas encore prête.


Sans répondre, Elisa rejeta la couverture aux pieds de Pascal.


— Eh bien, avec une queue comme ça, normal qu’elle ait peur.


La jeune femme saisit la verge de Pascal et la branla. Le garçon se laissa alors aller. Sentant que Pascal avait cédé, Elisa posa ses lèvres sur le gland de son partenaire et les fit coulisser le long de sa verge.


Il ne fallut pas longtemps à Pascal pour éjaculer dans la bouche de sa partenaire. Elisa avala la semence de son jeune partenaire avec une mine de dégoût.


— Tu aurais pu prévenir...

— Désolé, je pensais pouvoir tenir mais je n’ai jamais couché. Je pensais me réserver pour ma copine.

— Eh bien, il va te falloir une prof pour apprendre à te retenir avant de pouvoir espérer baiser ta copine. Retrouve-moi demain chez moi et on finira ce qu’on a commencé.


Épilogue : Pascal rendit plusieurs fois visite à Elisa. Grâce aux conseils avisés de son initiatrice, Pascal sut y faire avec les femmes.


FIN

Diffuse en direct !
Regarder son live