Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 3 949 fois
  • 18 J'aime
  • 0 Commentaire

Une irrésistible envie de rencontrer un étranger

Chapitre 4

Soirée d'Halloween

SM / Fétichisme

Chapitre 4


L’Halloween. Avec un groupe de professeurs, nous sommes allés à une fête dans un bar de la ville et nous devions nous déguiser. Moi et mon amie Toon sommes toutes les deux allées avec le thème correspondant à des démones. Nous portions toutes les deux des cagoules rouges, un maquillage rouge, des griffes aux doigts, et bien sûr des cornes sur la tête. Nous avions également une fourche à trois doigts pour compléter notre accoutrement.


Nous sommes arrivés là-bas et l’endroit était plein à craquer. Quand nous avons commencé à boire, j’ai dit à Toon que si je n’avais pas de bite ce soir, je serais très déçue elle a éclaté de rire. Nous voulions faire la salope ensemble et nous pensions que les cagoules seraient une idée amusante car personne ne saurait exactement qui nous sommes. Nous étions assises dehors un peu plus tard et à ce moment-là, nous étions un peu saoules et c’est là que ça a commencé. Il y avait un garçon qui est sorti pour fumer une clope et il a commencé à me draguer et j’ai regardé Toon et nous nous sommes tous les deux échangé un regard complice.


-Qu’est-ce que deux démones prévoient de faire ce soir, a-t-il demandé.


-Si tu voulais sauter la petite conversation et te faire sucer!


Le regard sur son visage lol. Il pensait que nous plaisantions mais nous lui avons dit non, nous allions vraiment le sucer, je lui ai pris la main et l’avons amené dans la ruelle et au bout il y a ce petit coin qui est isolé. Nous l’avons amené là-bas et nous nous sommes mis devant lui et je l’ai allumé en lui palpant l’entrejambe. Toon a commencé à le caresser pendant que je sortais sa bite et j’ai craché dessus, puis nous l’avons sucé à tour de rôle et j’ai défié Toon à savoir que celle qui le ferait jouir devrait faire un gage. Nous nous sommes mises à rire. Nous l’avons fait jouir et c’est Toon qui a eu droit à son sperme.


Nous avons donné à cet homme la meilleure pipe qu’il ait jamais eue et nous en voulions plus, alors nous sommes retournés à l’intérieur. Nous avons dansé un moment et j’ai repéré deux gars au bar habillés l’un en pirate l’autre en cowboy.


-Toon, ça te dit un cowboy ou un pirate?


Elle s’est mise à rire et nous sommes allées les rejoindre. Nous nous sommes présentées. Ils nous ont payé à boire, c’étaient deux étudiants australiens qui apprenaient la langue thaï, ce qui permet d’obtenir un visa longue durée. Ils avaient dans la trentaine et ils étaient beaux garçons. J’ai fait la même chose de façon aussi directe que précédemment.


-Mon amie et moi voulons vous faire une pipe?


Le cowboy me dévorait des yeux, nous avons fait cul-sec avec nos verres et ils nous ont suivi à l’extérieur. Nous les avons sucés en même temps, au même endroit en changeant de bite plusieurs fois.


Retour au bar avec ces deux hommes, ils nous ont payé à boire à nouveau, nous avons dansé. Toon m’a demandé tout à coup où se trouvait l’endroit où Frank m’avait amené.


-C’est tout près, deux rues plus bas!


-Ils sont sympas, on y va?


Vingt minutes plus tard, nous y étions, il y avait des petits salons occupés puisque les rideaux étaient tirés. Nous nous sommes installés tous les quatre sur le sofa, assises sur les genoux de nos mâles à qui nous roulions des pelles. Dès que la serveuse est venue amener nos consommations, Toon a chevauché le cowboy. Des gémissements venaient des autres salons et Toon se donnait à fond en me jetant des regards complices. J’ai d’abord donné vie au sexe de mon pirate en le suçant puis je l’ai aussi chevauché en essayant de suivre le même rythme que Toon. Nous y sommes restés plus d’une heure à baiser comme des diablesses dans cet endroit. Après la première baise, moi et ma copine nous nous sommes mises à nous embrasser et après un moment, nous avons changé de partenaire, j’avais envie de tester le cowboy à mon tour! Toon ouvrit ses cuisses, elle avait toujours sa culotte, elle attira le pirate et ce dernier fit glisser ce dernier rempart et enfouit son visage dans la fine toison brune respirant à pleine bouche son parfum de chatte qui en émanait. Puis il s’est relevé.


— Allonges-toi, a-t-il dit.


Tandis qu’il se déshabillait sans la quitter des yeux. Elle a basculé par-dessus mes cuisses.

Il l’a pris dans ses bras et il se sont embrassés à pleine bouche, mêlant leurs langues dans un profond baiser. Mon cowboy laissait ses mains errer sur mon corps. Il eut tôt fait d’enlever ma culotte aussi, puis mon haut de corps, dévoilant mes seins ronds et fermes aux tétons tendus. Il s’est laissé couler à genoux devant le sofa, j’ai ouvert mes cuisses. Il a posé un baiser sur mon ventre puis sa bouche a commencé à vagabonder sur ma chatte.


Je regardais Toon, la tête tendue en arrière, les yeux clos, elle gémissait sous les coups de langue. Sa langue s’enfonçait dans l’intimité mouillée puis, glissant entre les lèvres, venait agacer le clitoris. Le bas-ventre de Toon se soulevait, se ruant au-devant des caresses. Le pirate s’attardait sur le bouton, s’amusant à faire la faire gémir. Toon gémissait de plus en plus vite, de plus en plus fort. Son bouton excité lui lançait des vagues de frissons qu’elle ne contrôlait plus. Elle jouit enfin d’ un ultime soubresaut puis retomba sur le sofa. Elle ouvrit les yeux et m’a sourit puis, sans un mot, pris le sexe tendu devant elle dans sa main et d’un coup de rein il pénétra au fond de sa bouche.


Mon cowboy aussi me faisait plaisir, je l’ai attiré vers moi, mes cuisses ouvertes, j’ai ceinturé sa taille avec mes jambes. J’étais chaude et humide à souhait, je voulais le sentir en moi. Je l’ai fait prendre place sur le sofa pour le chevaucher bien décidé à jouir une nouvelle fois. Il essayait d’attraper avec ses lèvres, mon sein ou ma bouche que les mouvements de nos corps lui dérobaient sans cesse. Il voulait capturer mes lèvres et nos langues se sont rencontrées, c’est sans avertir qu’il a explosé. Il a grogné de satisfaction à la sensation de ma chatte enserrant sa queue puis sous mes encouragements. Nous sommes restés immobiles un long moment joue contre joue.



Je me souviens à peine de quoi que ce soit d’autre mais nous sommes parties un peu plus tard et avons ramené de la pizza dans mon appartement et je me suis évanouie au lit.


Sérieusement, j’avais une gueule de bois terrible le lendemain. Toon dormait, profondément, nue dans mon lit. Au réveil, nous avons déjeuné avec la pizza et elle m’a rappelé le fil de la soirée.


C’est alors que ma mémoire commence à devenir floue. Toon jure que je suis retournée et que j’ai flashé un autre mec et que j’ai commencé à le supplier pour qu’il sorte avec nous dans la ruelle, mais honnêtement, je n’en ai aucun souvenir. Il n’est pas sorti avec nous, et nous sommes retournées à mon appartement.


Quelle soirée!

Diffuse en direct !
Regarder son live