Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 13 193 fois
  • 89 J'aime
  • 4 Commentaires

Une jeune fille se fait prendre par son chien

Chapitre 2

Zoophilie

Après avoir assisté à l’accouplement d’une jeune fille par son chien dans les fourrés d’un parc alors que je faisais mon jogging, la belle m’avait quitté de fort mauvaise humeur alors que je l’avais pris en photo en pleine saillie, elle était revenue sur ses pas pour que je lui donne le numéro de mon portable.

Dans l’après midi, j’ai bien pensé à cette gamine prise, enfilée par son compagnon, j’aurais bien aimé être à la place de l’animal, car cette petite cochonne était assez bien foutue.

Dans la soirée, mon portable sonne, c’est Magalie dit elle, la fille et le chien, je voudrais tout d’abord m’excuser pour ma mauvaise humeur, de plus je souhaite vous revoir.

Elle me donne rendez vous pour le lendemain vers dix huit heures chez elle, elle me donne l’adresse qui n’est pas bien loin, environ à quatre cents mètres de chez moi.


Je me rends à l’adresse indiquée un peu anxieux, mais heureux et curieux de revoir cette fille qui je pense doit être un bon coup, j’échafaude certains plans, mais peut être que je me fais des idées…

Arrivé, je sonne à la porte, la demoiselle me fait entrer en souriant, elle me fait asseoir et m’offre un café.

Elle est vêtue d’une jupette assez courte, et d’un petit haut assez léger et de surcroît transparent, ce qui me laisse le plaisir et l’excitation d’admirer ses cuisses et ses petits seins.

La fille s’est bien aperçue que mes yeux étaient surtout intéressés par ses trésors.

Elle se penche à plusieurs reprises, me laissant apercevoir par instant sa poitrine, elle croise et décroise ses cuisses, faisant remonter sa jupette ce qui me laisse le loisir de découvrir ses cuisses assez haut, j’ai même pu apercevoir la couleur de son slip.

Nous discutons de choses et d’autres, pour essayer de se justifier, elle m’explique qu’elle a eu deux copains en un mois, qui après l’avoir sauté, l’ont quitté, c’est à la suite de ces relations tumultueuses qu’elle a décidé d’adopter un chien pour se consoler me dit-elle avec un petit sourire...

Cet animal qu’elle a récupéré dans un chenil s’est avéré assez porté sur le sexe avec la gente féminine, elle qui se trouvait en manque d’homme suite à ses ruptures avait saisi l’occasion, elle s’en était dit-elle fort bien accommodée.

Elle m’explique qu’il est très demandeur et toujours en forme, qu’il est très difficile de lui refuser, elle évite d’être accompagnée ou en compagnie de quelqu’un quand il est avec elle car cela devient assez gênant, surtout pour elle.

Nous plaisantons en nous familiarisant l’un à l’autre, elle me fait part de son manque d’homme, même si sexuellement son compagnon la comble de ce coté là.

Son envie de mâle est bien perceptible à mes yeux, tout en discutant nous nous rapprochons l’un de l’autre, nous regardant dans les yeux, nos lèvres se touchent, et s’unissent dans un profond baiser, mes mains ne restent pas inactives, et partent explorer le corps de la demoiselle qui ne demande que çà.

Nous nous caressons, nos bouches ne font qu’une, nos langues s’entrelacent, je mets à jour sa frêle poitrine, assez ferme, que je caresse, je triture ses tétons, très vite remplacé par ma bouche pour sucer ses bouts de sein assez volumineux.

Je soulève sa jupette, écarte sa petite culotte, pour investir sa minette avec mon index, je m’insère entre ses lèvres vaginales qui commencent à s’humidifier, je frotte et masse son clitoris qui semble grossir sous la pression de mes doigts.

La mignonne s’abandonne dans mes bras en soufflant et en poussant de petits cris alors que je pistonne son abricot qui sous les caresses que je lui prodigue est devenu tout juteux.

C’est alors que le chien qui était couché dans sa panière se lève et vient lécher la moulette très humide de sa maîtresse, qui lui demande d’aller se coucher.

Mais l’animal ne comprend pas, et n’a que faire de ce qu’elle lui dit.

Nous continuons de nous embrasser, mes mains s’activent sur ses seins, pendant que l’animal lui lèche copieusement son entre cuisses qu’elle écarte sous les caresses de son compagnon.

J’ai envie qu’il me prenne me dit-elle tout bas, excitée et un peu gênée, vas-y fais toi plaisir dis-je un peu contrarié de la tournure que prend cette rencontre.

J’avais espéré un autre déroulement, mais la belle en a décidé autrement…

Elle se positionne à quatre pattes sur le sol, le cul bien cambré, la bête elle est prête à se faire sa maîtresse, il lui saute sur le dos, l’enserrant avec ses pattes de devant, il la pénètre d’un seul coup.

Il s’active vigoureusement pendant dix bonnes minutes, puis se fige collé à sa maîtresse, je me positionne devant la fille en lui présentant mon sexe qui est tout rouge et bien raide lui faisant comprendre que moi aussi j’ai envie qu’elle me donne quelque chose.

La minette me regarde avec un sourire, prend ma queue dans sa main pour me branler, puis la prend en bouche pour me faire une bonne fellation en poussant ma bitte bien au fond de sa bouche

Pendant qu’elle me pompe copieusement, son compagnon collé à la belle est en train me dit-elle de se vider en elle.

Elle me fait part de ce liquide tiède qui coule sans cesse et qui lui donne beaucoup de plaisir.

Je ne suis pas long à mon tour à me vider en plusieurs jets assez fort qui atterrissent sur sa figure et ses seins, les dernières gouttes sont recueillies par sa langue, puis avalées tout en me regardant dans les yeux.

Les deux amants se séparent, elle vient dans mes bras pour m’embrasser, en me demandant que la prochaine fois elle souhaite que je la prenne car elle a très envie de sentir à nouveau le sexe d’un homme au fond de son ventre.

Si ce récit vous a plu, je me ferai un plaisir de vous faire part de la suite…

Diffuse en direct !
Regarder son live