Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 357 fois
  • 11 J'aime
  • 6 Commentaires

Une longue journée

Chapitre 1

SM / Fétichisme

Préface


Bonjour à tous,

Tout d’abord, il s’agit là de mon premier récit érotique (totalement fictif) ; deuxièmement, je ne sais pas si on peut décemment appeler ça un récit du fait de sa brièveté... J’ai écrit ça assez rapidement, d’où le style et la narration succincts, allant à l’essentiel. Je voyais également ce récit comme une sorte d’introduction à une série plus longue...

Tout commentaire constructif et critique sera grandement apprécié !!

Merci de prendre le temps de me lire ^^

Anna



Une journée comme les autres.

Il pleut dehors. J’entends la pluie taper contre les carreaux.


Je suis bien au chaud à l’intérieur, sous la couette : le corps nu de ma maîtresse frotte contre le mien. Elle veut me baiser, comme à chaque fois que l’occasion se présente. Je me suis réveillée comme ça, nue, les mains attachées dans le dos. Elle a fourré ma culotte dans ma bouche pour que je ne fasse pas trop de bruit. Ce fut sa langue sur mes orteils qui me réveilla. Elle sait tout de mes fantasmes et de mes fétiches : elle sait l’attrait particulier qu’ont les pieds pour moi.


Là, elle passe sa langue entre chacun de mes orteils cela suffit à me faire frissonner. Elle couvre mes pieds de sa salive, ignorant mes gémissements étouffés superbement.

Puis je sens sa langue remonter. Très vite, elle atteint mon entrejambe. Ses lèvres se posent alors sur les miennes, sa langue se fraye un chemin et pénètre mon intimité.


Maîtresse Estelle est la reine des cunnis. Il n’en faut pas plus pour me faire mouiller à grands flots, si bien que j’ai peur de la noyer sous mon jus. Elle semble s’en moquer et ses coups de langue ravageurs se font plus incisifs. Je jouis en très peu de temps.

"Alors, ma petite catin ? Ça t’as fait plaisir ?" me demande-t-elle la voix pleine de malice.

Je marque mon assentiment d’un signe de la tête, incapable de prononcer quoi que ce soit à cause de la culotte entre mes dents.


Maîtresse Estelle sors du lit, avant de revenir quelques secondes plus tard. Allongée comme je le suis, je ne parviens pas à distinguer ce qu’elle tient dans ses mains.

La surprise est donc totale lorsqu’elle m’enfonce son gode favori dans la chatte. Le gode a une fonction vibrante qu’elle s’empresse d’ailleurs d’activer : mes gémissements reprennent de plus belle et, à travers mes yeux à demi-fermés par le plaisir, je la vois sourire.


"J’en ai pas fini avec toi", dit-elle en se penchant à nouveau sur moi.

Je sens alors quelque chose se refermer brutalement sur mes tétons et même avec mon bâillon, je parviens à crier de douleur et de plaisir. Ma maîtresse a toujours eu un faible pour les pinces à linge....


Me laissant à peine le temps de récupérer, je sens ses doigts s’attaquer à ma rondelle ; sans autre cérémonie, son index s’enfonce d’un coup tandis que les autres massent le contour de mon anus. Les nombreuses heures passées à m’entraîner au sexe anal m’empêchent d’éprouver un trop grand inconfort - c’est tout le contraire !!

Elle me masse ainsi quelques minutes, allant jusqu’à me donner quelques léchouilles même si ma mouille qui coule suffit à lubrifier mon anus. Puis, finalement, je sens la sensation familière du silicone contre ma rondelle. Toujours en me regardant dans les yeux, maîtresse Estelle pousse d’un coup sec et le plug rentre sans trop d’effort, m’arrachant quelques grognement de douleurs au passage - mais une fois en place, me fait un bien fou.


"J’ai quelques courses à faire, amuse toi bien pendant mon absence, Azure..."

Maîtresse Estelle se détourne et sors de la chambre, sans plus prêter attention à mes gémissements désespérés.


La journée va être longue.

Diffuse en direct !
Regarder son live