Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 86 827 fois
  • 113 J'aime
  • 0 Commentaire

Une maman soumise

Chapitre 1

Inceste

Rémi, seize ans, arrive chez lui vers quinze heure. Il rencontre son copain Marc, dix sept ans, qui sort de la villa.

-Alors, mon pote, çà va, demande Rémi, tu viens de voir ma soeur?

-Ben oui, répond Marc, mais elle était pas trop câline aujourd’hui. Alors, j’en ai profité pour donner un coup de queue à ta mère.

-A bon, salaud, tu as fais çà? Elle c’est laissée faire?

-Putain, tu l’aurai entendu crier quand elle a joui. Elle en voulait encore la pute. Rébecca s’occupe d’elle.

Marc prend son scooter, et se sauve.

Rémi entre dans la maison. Il arrive devant la chambre, la porte est ouverte. Il marque un temps d’arrêt.

Sa mère est couchée sur le dos, cambrée sur ses pieds, en train de se faire caresser par sa fille.

-Alors, maman, tu sens comme mes doigts glissent sur ton clitoris, c’est bon, hein? Et comme tu t’es faites prendre par la grosse queue de mon copain. Comme il t’a faite crier, supplier."Encore, encore". Et maintenant, c’est ta fille qui te doigte, et qui va te faire jouir. Tu te régales, salope.

-Vas-y, ma chérie, gémit Odile, soit pas méchante avec moi.

Chatte bien ta maman, fais lui du bien. J’avais tellement envie qu’on s’occupe de ma mounette. Et ton copain, quand c’est qu’il revient?

-Je sais pas, répond Rébecca, il te fait du bien, hein?

Rébecca aperçoit son frère.

-Oh, super, dit-elle, regarde qui est là maman? Rémi. Viens mon frangin. Maman est chaude, fais toi faire une turlutte.

Tu veux bien maman?.

-Oui, oui, approche mon fils, maman va te tailler une pipe.

Rémi se déshabille, et s’avance vers sa mère. Il lui soulève la tête, et pose le bout de sa queue contre ses lèvres.

Odile le décalotte, jouant avec le gland du bout de sa langue, puis l’avale entièrement.

Rémi ferme les yeux, et commence a se branler dans la bouche de sa mère.

De voir la scène, Rébecca saisit une main libre d’Odile, et la plaque contre sa chatte.

-Et moi maman, tu m’as fais un petit bouton aussi, vas-y, tu peux me le gratter. On a tout l(après midi pour s’amuser.

Rémi est prêt Ses mouvements s’accélèrent dans la bouche de sa mère. Odile creuse ses joues pour mieux aspirer la queue de son fils. C’est sur, elle va tout avaler.

-Haaaaa, hurle Rémi, la pute, comme elle me suce, haaa, çà c’est de la turlutte.

Odile écarquille les yeux. La queue de son fils est en train de se vider au fond de sa gorge.

-Maman, crie Rébecca, mais tu me fais jouir, vas-y, t’arrête pas, comme tu chattes ta fille, ouiiiii, ouiiii.

Sans que personne la touche, Odile joui pour la troisième fois.

-Oh mon dieu, j’ai jamais connu çà avec vôtre père. Mes chéris, comme je vous aimes. On recommencera, promis?

Rébecca saisit son frère par les couilles, et le tire vers elle. Elle s’allonge sur le dos, et écarte ses jambes, les cuisses largement ouvertes.

-Maman, regarde comme mon frère va me prendre, dit Rébecca.

Rémi, la queue en érection, se place contre la chatte de sa soeur, et la pénètre.

Rébecca noue ses jambes dans la dos de son frère.

Odile se met sur le côté, passe une main entre les jambes de son fils, lui gratte les couilles, et, du pouce, joue avec son petit trou.

-C’est bon ce que te fais maman? Dit-elle, tu aimes. Tes testicules sont pleins salaud. Tu vas voir comme ta sour va te les vider.

Puis, d’un coup, Odile enfonce son pouce dans le cul de Rémi.

-Haaa, maman, qu’est-ce-que tu me fais, salope, hurle Rémi.

-Je t’encule, mon chéri, sourit Odile, c’est pas bon. Tu vois que maman peux te doigter aussi. Tu veux que j’arrête?

-Non, non, vas-y maman, cure bien mon petit trou. Vous allez me faire jouir toutes les deux. Man, presse moi les couilles , s’il te plait.

-Moi aussi je crache, crie Rébecca, Rémi, comme tu me fais jouir salaud. Nique bien ta soeur. Je sens que tu te vides dans ma chatte, c’est chaud, c’est bon. Oui..oui..

Epuisés, les amants s’écroulent sue le lit.

-On mérite dix minutes de repos, propose Rébecca.

Odile se couche entre son fils et sa fille.

-Dix minutes, pas plus, dit-elle.

Diffuse en direct !
Regarder son live