Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 670 fois
  • 118 J'aime
  • 3 Commentaires

Une nouvelle amie

Chapitre 1

Lesbienne

Bonjour, chers lecteurs, chères lectrices.

Je m’appelle Nora. Pour vous parler un peu de moi, je suis une jeune femme brune de 19 ans de taille moyenne ayant pour atouts une jolie poitrine ronde et ferme ainsi qu’un joli petit fessier "de rêve" comme le disent les garçons.


Leurs commentaires et leurs regards me faisaient me sentir à la fois fière et mal à l’aise. Autant, ils me donnaient l’impression d’être à leur goût, autant ils me faisaient prendre conscience de la jalousie des autres filles.


Avec la jalousie des filles et l’intérêt que me témoignaient les garçons, je ne savais plus trop où donner de la tête. Finalement, ne voulant pas risquer de perdre l’amitié de mes copines, je décidai de m’habiller un peu moins sexy tout en restant plus ou moins moderne.


Heureusement pour moi, ce changement de look suffit à faire taire les commentaires des garçons et à faire changer leur regard de "cible" ainsi qu’à me préserver de la jalousie, probablement mesquine, des autres filles.


Je me tins donc à cette "résolution vestimentaire" et continuai à discuter et à délirer avec mes copines sans me préoccuper le moins du monde de mon image auprès de la gent masculine.


Mais, un jour, nous eûmes la surprise de constater la présence d’une nouvelle élève dans la classe. Notre professeur se présenta brièvement à elle et lui d’en faire de même avec la classe. Lorsqu’elle eut fini sa présentation, notre prof nous demanda de nous présenter chacun à notre tour à la nouvelle.


Elle s’appelait Ivanna. Ses parents venaient de Sofia, en Bulgarie et étaient arrivés en France depuis un peu plus d’une vingtaine d’années, ce qui expliquait l’absence d’accent dans sa voix.


Les garçons étaient littéralement scotchés en la voyant. Les filles, elles, la voyaient déjà comme une rivale. Quant à moi, je ne pus m’empêcher de lui lancer un regard empreint d’une certaine mélancolie.


Belle, elle l’était. Ses longs cheveux blonds tombaient en cascades derrières ses épaules. L’expression de fausse innocence de son regard lui donnait un charme supplémentaire. Quant à sa tenue, elle ressemblait en tout point à celle que je mettais encore quelques mois auparavant pour plaire aux garçons. Ivanna portait un chemisier blanc soulignant avec classe sa poitrine et un jean moulant mettant en valeur ses cuisses et son fessier. Dans cette tenue, elle était sexy sans être vulgaire.


Lorsque toute la classe se fut présentée à Ivanna, le prof commença son cours en nous annonçant que nous aurions des exposés par groupe de deux à lui rendre deux semaines plus tard au maximum.


Le prof tira les groupes au hasard à l’aide de petites cartes de papier sur lesquelles il avait inscrit les prénoms de la classe. Le hasard voulut que je me retrouve avec Ivanna. Le prof distribua les sujets à la classe puis Ivanna et moi jaugeâmes notre matière: la deuxième guerre mondiale.


Le sujet étant très vaste, nous décidâmes de nous y mettre tout de suite. Ivanna me proposa donc d’aller chez elle pour commencer notre exposé. J’acceptai l’idée de bon cœur et envoyai un texto à mes parents en leur expliquant brièvement la situation.


Lorsque la sonnerie retentit, Ivanna et moi nous dirigeâmes vers chez elle. En arrivant, elle me présenta à ses parents qui m’accueillirent chaleureusement avec un large sourire. Ils nous proposèrent de boire quelque chose. Ivanna et moi bûmes un coca puis montâmes dans sa chambre pour commencer notre présentation.


Par réflexe, je regardai autour de moi afin de me faire une image de la chambre de ma nouvelle camarade. Les murs étaient couverts de posters de Marilyn Monroe et d’autres acteurs que je ne connaissais pas. Puis, tout à coup, mon regard tomba sur une photo posée sur son bureau. Il s’agissait de notre classe. La photo devait avoir été prise quelques mois auparavant.


Ivanna perçut mon trouble et m’expliqua la présence de la photo.


« Ah, oui. C’est vrai. Je voulais savoir à quoi ressemblerait la classe et le prof m’a gentiment fait parvenir cette photo. Tu es très... Jolie sur cette photo. J’ai l’impression que tu as bien changé de look. Et moi qui voulais te ressembler...»


Je fus surprise par son explication. Cette fille que je connaissais à peine admirait mon ancien look. D’ordinaire, lorsque quelqu’un me parlait de mon look, j’étais du genre à le lui renvoyer en pleine figure mais, là, Ivanna en avait parlé avec une telle sincérité que je ne pus émettre qu’un petit "merci" que je voulus sincère.


« Je t’en prie. J’espère que je ne t’ai pas mis mal à l’aise car ce n’était pas mon intention... Si c’est le cas, je te demande pardon.


— Non, ne t’excuse pas. J’apprécie ton avis sur ma tenue. Si j’ai changé de tenue, c’était pour ne pas froisser mes amies à propos des garçons.


— Je comprends mais est-ce réellement à toi de changer? Tes copines pourraient aussi s’habiller comme toi il y a quelques mois. Ce n’est que mon avis. Je suis nouvelle et je ne veux pas de problèmes avec qui que ce soit.


— Ne t’inquiète pas, Ivanna. Je pense que tu as raison. Merci.»


Je me penchai ensuite vers elle pour lui donner une bise amicale sur la joue puis, soudainement, décidai de changer de cible. Je mis derrière sa nuque, l’autre sur ses hanches et l’embrassai à pleine bouche. À ma grande surprise, Ivanna ne se déroba pas et me rendit mon baiser.


Ivanna me fit assoir sur le lit et me retira mon pantalon avant de me rejoindre. Mes mains lui déboutonnèrent son chemisier, mettant à nu sa superbe poitrine. Je levai ensuite les bras pour l’aider à me retirer mon T-shirt.


Toutes deux en petite culotte, Ivanna nous caressâmes mutuellement les seins en nous échangeant un baiser langoureux. Mes mains massèrent les seins d’Ivanna durant quelques instants avant de descendre sur sa petite culotte et la lui retirer, exposant à mon regard une chatte magnifiquement entretenue.


Ivanna fit de même avec la mienne. À présent toutes les deux nues, nous nous masturbâmes chacune l’une l’autre en échangeant un baiser passionné. Ma main libre parcourait son corps, en caressant chaque centimètre. Celle d’Ivanna se promena sur mon visage en descendant tranquillement jusqu’à ma poitrine qu’elle massa longuement de sa main experte.


Tandis que nos mains s’affairaient sur le sexe et la poitrine de l’autre pendant que nos langues s’enroulaient l’une autour de l’autre dans un agréable baiser lesbien, je sentis une sensation de plaisir parcourir mon ventre. J’entendis ensuite Ivanna ronronner de plaisir, signifiant qu’elle aussi n’allait pas tarder à jouir.


Les caresses d’Ivanna faisaient monter le plaisir en moi, me faisant ronronner d’aise tandis qu’au fur et à mesure que je caressais les attributs de ma partenaire, je sentais sa cyprine couler sur ma main. Ivanna et moi interrompîmes notre baiser et, dans un râle de plaisir, jouîmes toutes les deux sur la main de l’autre.


Apaisées par ce petit plaisir lesbien, nous nous rhabillâmes et Ivanna alla chercher du papier pour que nous puissions nous essuyer les mains. Nous refîmes ensuite le lit afin d’effacer toute trace de notre ébat puis nous mîmes à notre présentation.


Je la connaissais à peine mais je l’aimais déjà...

Diffuse en direct !
Regarder son live