Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 578 fois
  • 11 J'aime
  • 3 Commentaires

Une petite envie au réveil.

Chapitre 1

Hétéro

J’ai caché la clef sous le tapis de ma porte d’entrée. Tu la trouves facilement et entres, en prenant soin de ne pas faire de bruit. Tu refermes derrière toi avec un tour de clef et tu la laisses dans la serrure. Tu longes le couloir et aperçois la porte de ma chambre entrebâillée. Tu la pousses et me trouves, allongée, en nuisette, endormie.


Tu te déshabilles en silence tout en me dévorant des yeux et en imaginant tout ce que tu vas me faire... Délicatement, tu remontes ma nuisette et découvres que je ne porte pas de sous vêtement. Alors tu glisses ta main entre mes cuisses pour les ouvrir et tu caresses lentement mon intimité. Je suis déjà bien mouillée et tu entreprends de me lécher la chatte, goulûment... Tu alternes les coups de langue, tu suces mon abricot, le mordilles, insères ta langue dans mon trou. Je gémis, me cambre, halète et tu t’actives de plus belle. Tu me fais jouir et lèches tout mon jus consciencieusement...


Puis, tes lèvres quittent mon minou et remontent sur mon ventre pour aller trouver mes seins. Tu sais comme j’aime quand tu t’occupes d’eux alors tu prends bien le temps de les lécher. Je gémis de plaisir et tu te délectes de mes tétons.


En suçant un de mes petit bout, tu remarques mon gode, posé sur la table de nuit et tu t’en saisi. Tes lèvres redescendent sur mon ventre pour retrouver mon minou, trempé, que tu lèches à nouveau. Mais cette fois, en plus, tu introduis lentement le gode dans ma chatte. Ta langue me lèche, tes lèvres m’aspirent pendant que ta main impose au gode des allers retours de plus en plus rapides. Je jouis à grand cris. Tu relèves la tête et murmure "tu aimes ça, hein ?" Je te réponds d’un gémissement.


Puis, tu déclares : "à mon tour maintenant". Tu installes tes jambes de chaque côté de mon visage et me le caresse avec ta queue puis, tu la places devant mes lèvres et l’enfonces dans ma bouche très lentement. Millimètre par millimètre. Tu sens la chaleur de mes lèvres et la douceur de ma bouche se refermer sur toi et pousses un grognement de contentement...


Tu ne t’es jamais montré vulgaire jusqu’à présent mais cette fois, c’est différent : je suis endormie. Alors tu dis "putain qu’elle est bonne ta bouche... Je vais la baiser". Tu t’amuses à entrer et sortir ta queue en répétant "tu l’aimes ma queue hein?" et je réponds dans mon sommeil par des gémissements. Ça t’excite encore plus et tu te redresses pour me l’enfoncer entièrement, jusqu’au fond de la gorge. Tu restes quelques secondes puis te retires. Et tu recommences. "Putain, tu suces trop bien, salope!".


Tu accélères les va et vient et je te suce goulûment dans mon sommeil. Tu répètes "ah tu l’aimes ma queue ! Tu la suces bien ! Tu la sens emplir ta bouche ?"


Tu es très excité à présent et tu n’as plus qu’une idée : me limer la chatte. Alors, tu prends un préservatif dans la boîte posée sur la table de nuit, l’enfile, et t’insères lentement dans ma chatte trempée, jusqu’au fond. "Tu veux que je te baise ?" je te réponds oui. Alors, tu soulèves mes jambes et me martèles à fond. Je cris sous la violence de la jouissance. Tu me retournes et me prends en levrette. Tu aimes cette vision de mon cul pendant que ta queue me lime à un rythme fou. Je jouis encore et encore.

"Tu aimes ça salope, quand je te prends comme une chienne?"


La vision de mon cul t’excites et tu me dis alors "je t’ai baisé la bouche et la chatte, il reste plus que le cul" alors tu sors ta bite de mon minou et l’insères tout doucement dans ma petite rondelle toute serrée. "Il est bon ton cul putain". Tu accélères le mouvement au fur et à mesure que mon petit trou se dilate et me fais jouir encore.


Puis, tu sens que tu veux jouir à ton tour. Tu me retournes, retires le préservatif et te branles au dessus de mon ventre. "Tiens, prends ça!" dis tu en lâchant ton jus sur mon ventre et mes seins. "Tu es une bonne salope".


Tu replaces tes jambes de chaque côté de mon visage et me fais nettoyer ta queue avec ma bouche.

"Je t’ai bien baisé hein salope ? Tu aimes ça !" je te réponds dans un gémissement.


Satisfait, tu te rhabilles, retournes ouvrir la porte en laissant la clef dans la serrure et pars en claquant la porte derrière toi.

Je me réveille quelques instants après ton départ. Je me sens trempée et j’ai la chatte et le cul en feu. Je sens ta jouissance sur ma poitrine.


Je me dirige sous la douche et aperçoit que la porte n’est pas fermée à clef. Je tourne la clef, un sourire aux lèvres et me glisse sous la douche. Là, Je me caresse en repensant à toutes ses sensations entre le rêve et la réalité et je me fais jouir...

Diffuse en direct !
Regarder son live