Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 23 455 fois
  • 313 J'aime
  • 6 Commentaires

Une petite voisine très surprenante ...

Chapitre 3

Voyeur / Exhibition

Une petite voisine très surprenante-3


Il y a quelque chose d’addictif à jouer les voyeurs. On aime tous regarder par une fenêtre que ce soit dans un sens ou dans l’autre. Sur internet, le nombre de sites proposant des vues de cameras de surveillance ce compte en milliers. Et les pseudos versions pornos en millions.


Si bien que là, assis sur mon canapé devant l’écran de mon smartphone à regarder ma jeune voisine embrasser son petit ami, je me sens soudainement qualifiable d’une banalité affligeante. Mais quand elle jette discrètement un oeil vers moi, à travers nos deux téléphones secrètement en ligne et en mode appel vidéo, ce sentiment disparait aussitôt au profit d’une excitation démentielle.



— Hnnnn ... Emma t’es si ... Waaahh, essaye de dire le jeune gamin dans sa vingtaine lui aussi, aussi beau qu’insipide si je dois en juger en tout impartialité...


Ma jolie voisine est effectivement torride dans son pull/robe en laine, au col montant et sans manches dont les ouvertures laissent allègrement voir ses énormes seins. Et lorsqu’elle se mets à genoux devant le jeune homme, lui défait sa ceinture baisse son bermuda sans quitter une seconde l’objectif de son smartphone posé sur sa table de nuit, je sais que c’est à mon attention qu’elle effectue chacun de ses gestes sans que le jeune homme ne soit au courant.


 La robe est si courte qu’elle est remontée à taille d’Emma dès qu’elle s’est baissée ... et j’ai sur mon écran le garçon debout et de dos, short baissé, et accroupie devant lui Emma, jambes largement ouvertes et sa toison si excitante. Elle ne me quitte des yeux pendant qu’elle sort le sexe dressé de son petit ami, et encore moins quand elle le met dans sa bouche ...


— Ahnnn Emma je ... attends je ... voulais parler ...

— Mmh, Mmmmh parlez de quoi ? De l’autre jour ? Dit-elle entre deux aller retours de sa bouche sur le sexe lisse et vraiment raide.


Ils s’étaient disputés en effet il y a quelques jours, j’y avais même assisté malgré moi. Mais je n’avais jamais su pourquoi. Lui a l’air de vouloir en parler, Emma, elle, est plus dissipée, et continue sa fellation tandis que sa main remonte entre se cuisses et se mets à caresser la toison luisante de désir.


— Hnnnn Emma tu ... Tout ne se règle pas avec du sexe...

— Mmmmhh... quoi ? tu ... Hmm..Mmmm... Tu n’aimes plus que je te suce ?

—Hnnn si mais ... je ... Je voulais parler de ton infidélité Emma !


Elle s’interrompt et le regarde en levant la tête, sans pour autant s’arrêter de le branler ou de se caresser, elle ...


— Jérôme on a vingt ans, on est bien ensemble et j’aime ta bite. J’aurais pas dû fricoter avec Ianis mais on va pas en faire toute une histoire, ok ?

— Je ... pensais que ...

— Je suis à toi mon beau, dit-elle alors en reprenant son sexe entre ses délicieuses lèvres.

— C’est ... c’est vrai ?

— Mmmhh je ... Hmmm oui ... qu’est-ce qui te ferait ... Mmm... plaisir pour te le prouver ?


Elle lèche sa tige de la base au gland lubriquement, le jeune gamin n’est décidément pas à la hauteur de la libido en feu de ma voisine délurée. Elle l’enflamme comme elle veut, et se fait aussi du bien tant ses doigts deviennent fouineurs entre ses lèvres intimes charnues ...


— Tu ... Mmmmhhh, continue-t-elle, tu aimerais me ... baiser sans capote, pour te prouver que je ne suis qu’à toi ?

— Aaahn je ... ooh je ne ...

— Tu pourras jouir en moi si tu veux ... ça te plairait ? lui demande-t-elle droit dans les yeux en le branlant rapidement.

— Oh oui, Emma ... Aaaah !


Elle le manipule comme elle veut, cette fille est délicieusement diabolique. Elle se redresse alors et monte sur le lit, à quatre pattes tournée vers l’objectif de son téléphone, et donc vers moi... Elle tourne la tête vers le jeune homme.


— Viens alors mon beau, viens me baiser comme tu veux.


En disant ça elle remonte la robe sur ses hanches, lui libérant la vue sur sa croupe. Face à moi, elle sourit à sa caméra, m’incluant dans leur jeu sans qu’il ne se doute de rien. Le jeune homme ne se fait pas prier, et monte se le lit derrière la belle. Sur mon écran son visage me fait face et me regarde. Et même si c’est lui qui est dans la pièce avec elle, je sais que c’est à moi qu’elle s’adresse en fait.


— Mmh oui ... viens, viens me la m... Aaaahhh !


Elle est projetée vers l’avant d’un coup lorsqu’il s’enfonce en elle sans aucune retenue. Elle se mord la lèvre, regarde encore vers moi et les soubresauts recommencent, puis s’accélèrent au fur et à mesure que le petit ami se mets à la prendre.


— Ahnnn oui vas-y mon beau ... Aaaah oui comme ça !

— Ooooh Emma t’es ... Wow !

— Ahnnn oui j’adore ce que tu m’fais, vas-y, encore !


Il est au dessus d’elle, agrippé à ses hanches et s’escrime à la prendre ainsi par derrière. Elle ne m’a pas "lâché" des yeux depuis le début ...


— Ooooh oui mon chéri tu m’baises bien ! Aaaahh ! j’adore ... J’adore ta bite !!!

— Ahnnn Emma t’es si chaude ! T’es vraiment ...

— Aaaah !! ... Une salope ? C’est ça que tu ... Aaahnnn ... que tu veux dire ? 

— Je ne ... Hnnn ...


Elle se retourne alors un court instant vers lui.


— C’est ce que tu veux que je sois mon chéri ? Ta petite salope ?

— Oh oui je ... j’adorerais ça !


Et Emma regarde de nouveau vers moi en souriant. En me souriant.


— Ahnnn oui alors ... vas-y mon chéri, baise ta petite salope !


Le jeune homme ne se fait pas prier et redouble d’effort à tamponner la croupe d’Emma.


— Aahhn oui comme ça !! Baise ta salope mon chéri ! Baise-moi bien par derrière !

— Oh ouais, t’es une bonne salope comme ça à quatre pattes !


Il me semble déceler une pointe de sourire moqueur dans le regard d’Emma, même si les coups de reins de son petit ami semble aussi lui faire plaisir ...


— Ahnnn oui !! Encore oui !! Baise-moi ! OUI !


Elle est secouée par les coups de reins face à la caméra mais ne la quitte pas des yeux, enfin, ne me quitte pas des yeux. Et lorsqu’elle reprend de le haranguer, c’est en fait clairement à moi qu’elle parle :


— Oooh oui je veux être ta petite salope, Ahnnn je ...veux être ta petite salope rien qu’à toi !

— Ohhh tu ... tu m’excites trop je vais jouir ...

— Oui ! FAIS-LE !! JOUIS EN MOI !!! OUI !!!

— Ooooh !!!


Le cri rauque du gamin remplit la pièce, et les yeux d’Emma dans les miens ne se quittent plus.


— Je ... suis désolé ma puce j’ai été un peu rapide, dit-il en s’asseyant sur le lit.


Emma se redresse à côté de lui, et l’embrasse.


— Mais non c’était super mon chéri. Tu m’as faite jouir, j’ai adoré.

— Tu veux ... qu’on s’allonge un peu tranquille, poursuit-il.

— Non je ... si ça t’embête pas j’ vais te laisser y aller, j’ai un rendez-vous... médical, dans pas longtemps.

— Ah ... ok ...


Le pauvre jeune homme ne comprend décidément pas grand chose, et je le vois sortir de la maison par ma fenêtre, je constate qu’Emma a raccroché notre "communication". Un SMS arrive juste après :


[SMS]

< Le spectacle t’a plu alors ?

> Beaucoup.

< Ça t’a excité ?

> Enormément.


Un petit instant passe et ...


[SMS]

< Tu as compris que c’est à toi que je parlais ?

> Il m’a bien semblé, en effet. Mais j’aimerais que tu me dises maintenant clairement ce que tu veux.


Autre temps d’attente et puis ...


[SMS]

< Je veux être ta petite salope.

> Miam ... Et puis-je savoir en détails ce que ça implique, ce que ... tu m’offres ?

< Tout. Mon corps, mes mots, tout.

> J’ai beaucoup de chance ... Alors dis-moi. Il t’a faite jouir ?

< Non.

> Tu as envie alors ?

< J’en peux plus !

> Alors viens, maintenant, telle que tu es.


Et quelques secondes plus tard, à travers ma fenêtre je vois ma surprenante petite voisine sortir de chez elle dans cette même sublime pull-robe que j’ai vu sur la vidéo. L’indécence de sa tenue est phénoménale dans la rue de notre lotissement, heureusement déserte à cette heure de la matinée.


Elle marche lentement ,pieds nus, en fixant son regard dans ma direction. Elle regarde autour d’elle, puis passe ses pouces dans les ouvertures des bras, les rapproche et libère ainsi ses seins qui se retrouvent exposé en plein jour, en pleine rue.

Cette jeune femme est une bombe, sous tous les aspects que le mot peut revêtir. Elle continue de marcher, retrousse sa robe à sa taille dévoilant encore un peu plus impudiquement sa chatte poilue ... encore luisante du foutre de l’autre gamin.


Quand elle passe ma porte d’entrée, je l’attends dans le salon.


— Quitte ta robe ma belle, lui demandé-je simplement.


Elle s’exécute et la laissant tomber par terre elle vient se blottir contre moi, puis m’embrasse. Elle me regarde ensuite, intensément. Elle est si petite bon sang ... Son visage m’arrive à peine à la poitrine ...


— Pourquoi tu es là ? lui demandé-je alors, ce qui la surprend.

— Parce que tu me plais.

— Et ton petit ami alors ?


Elle hésite, un court instant. Et moi j’en profite pour glisser ma main entre ses cuisses, deux doigts directement entre ses lèvres encore trempée de ... l’autre.


— Aaahnnnn je...

— Il ne te plaît plus physiquement ?

— Si mais je ...Mmmmh...

— Il ne te baise pas assez bien ?

— Parfois oui mais ... 

— Dis-moi !


Je branle doucement son sexe trempée de tant de sécrétions... Elle gémit, mais son regard reste planté dans le mien.


— Je l’aime, il est gentil, mignon et attentionné... Mais une ... Hnnnn ... une autre part de moi aime aussi ... le tromper, être infidèle, être ... dans l’interdit !


J’accentue mes doigts, je tourne sur, et en elle, entre ses lèvres charnues et je glisse jusqu’à son clito puis repart aussitôt, lui refusant d’en profiter trop longtemps, la frustrant du bout des doigts.


— Tu aimes être infidèle ? dis-je en lui enfonçant d’un coup majeur et annulaire profondément en elle, ma crochetant littéralement.


— AAAHHH !! OUI ! J’aime ça !


Sans lâcher mon étreinte sexuelle je la guide jusqu’à mon canapé en la tenant par la taille de l’autre main, je la fait s’assoir et s’adosser dans les coussins. Elle s’y vautre lourdement et ses jambes se relèvent et s’ouvrent alors, instinctivement écartées largement. Ma main enfoncée de deux doigts en elle, elle me regarde presque plaintive...


— T’as des tas de gamins disponibles à ta fac ... plus jeunes, plus endurants, alors pourquoi moi ?


Ma main plaquée sur sa chatte, mes gros doigts enfoncés dans son vagin si étroit, j’ondule lentement en elle, la faisant ahaner et gémir de plus belle ...


— Aahnnn !! Tu ... T’es sûr de toi ... ça m’excite et ... et puis t’es ... t’as de l’expérience ...

— Parce que je sais faire jouir les petites putes comme toi ? dis-je pour la provoquer.

— Aaaaahhh je ... oui je ...

— Tous les mecs de mon âge t’excite ou juste moi ? Dis-le !

— Les ... Aaahhnnnn ... les sexys comme toi, bien foutus, oui !

— Ça te fait mouiller de te faire branler sur le canapé d’un vieux comme moi ?

— Ahnnn oui !!

— T’as pas honte ? Tu pourrais être ma fille, c’est ça qui t’excite ?

— Aaaahhh oui je ... oui aussi !

— Oooh, mais t’aurais pas un fantasme secret toi ?

— Ahnnnnn je ... non je ne peux ... Aaahnnnnnn !!


Elle est sur le point de jouir mais ... je ressort d’un coup mes doigts de sa chatte trempée de cyprine et attrape la touffe de ses poils en poignée en tirant dessus.


— AAAHHH !

— Tu ne jouiras que quand tu auras répondu à toutes mes questions, tu veux bien  ?

—Hnnnnn oui ... t’es horrible, dit-elle dans un sourire frustré.

— Alors, dis-moi : Qu’est-ce que tu aimes physiquement chez un quadra par rapport à tes jeunes amants !?


Je ne desserre pas, la poignée de ses poils dans ma main, j’attrape son sein de l’autre. Elle me défie du regard.


— J’aime l’écart d’âge, le côté pervers que tu as, tes rides, ton ventre, tes grosses mains, ta ... ta bite aussi bien sûr... me répond-elle. Ça m’excite que ... Hnnnn ... que t’aies baisé des tas de femmes avant moi, et que ça soit mon tour maintenant...


Satisfait de sa réponse, je lâche et fait de nouveau glisser mes doigts entre ses grandes lèvres. Elle sont assez étonnamment longues pour son âge... Emma coule littéralement, et mes doigts passent entre les replis jusqu’à son clito, tournant fermement dessus ...


— Aaaahnnnn ouiiiii, putain tu me rends dingue ...

— T’as envie que je te baise pas vrai ?

— Aahhh oui... j’en peux plus !


Je me délecte de la faire attendre, en continuant la lente masturbation. Elle dégouline sur mes doigts, ses jambes relevées et largement écartées.


— Alors réponds : tu as un fantasme secret, je me trompe ?

— Hnnnnn je .... Aaaahhh... Oui mais ...

— Quand est-ce-que ça a commencé ? continué-je de demander en accélérant mes mouvements de doigts en elle.

— Quand ... Aaahhh ! quand ...

— Dis-le Emma !!

— Quand j’ai vu mes parents baiser !! AHNNN !!


Je retire alors soudainement mes doigts de sa chatte qui coule littéralement partout, que ce soit sur ma main, le canapé ou entre ses cuisses. Emma halète et se contorsionne, sa frustration est à son paroxysme et quand elle tend sa propre main vers sa toison collante pour finir ce que j’ai commencé, je la lui attrape et réenfonce trois de mes doigts en elle. Le gémissement rauque qui suit est démentiellement excitant...


— Rhaaaahhhhhhh !!! Tu ... Ahnnnn je t’en supplie j’en peux plus, Aaahhhh... Laisse-moi jouir ....


Cette fois ci je ne retiens plus ma main et me mets à la branler ardemment de mes trois doigts et du pouce qui appuie à chaque pénétration sur son clito durci.


— Tu les as espionnés ? C’est ça ? T’as maté tes propres parents ?

— Aaaahhhh oui !!!

— Ça t’as excité de voir ton père baiser ta mère ?

— AHHHH !!! OUI ! 

— Comment il l’a baisait ?? Dis-moi !

— Par ... Aahnnnn, par derrière !!! Aaahhh !!!

— Tu t’es branlé en les matant ? Hein ?

— AAHHH Oui !! Oui je l’ai fait !

— Ça t’a fait jouir de voir ton père défoncer ta mère à quatre pattes ? 

— Aaahhnnn oui !! AAAHNNN JE VAIS ...

— T’aurais aimé être à sa place , pas vrai ? T’aurais aimé qu’il te baise comme elle ?! DIS-LE !!

— OUI !! AAAAAHHHH !!! OUIiiiiiiiiiiiiii !!!


Un énorme jet de cyprine jaillit alors de sa chatte, arrosant tout moi y compris, et tout son corps se tend d’extase, ses membres contractés, sa tête renversée, elle hurle et gémit en même temps l’orgasme qui la terrasse.


Je reculle un peu et l’admire, sa respiration saccadée et profonde, tandis qu’elle regarde à nouveau doucement vers moi. Elle est trempée, tant de sueur que de mouille. Complètement ouverte sur mon canapé souillé de ses sécrétions, elle laisse ses jambes largement écartées retomber au sol.


— Ooohhh Ben je ... J’ai ... J’ai jamais joui comme ça, putain c’était ... Hmmmm...


Elle se recroqueville alors sur le côté, sans me quitter des yeux.


— Tu ... vas encore me faire jouir ce soir ?

— Reviens quand toute ta maison sera endormie, et tu verras bien ... dis-je sans grand mystère.

— Tu ... n’est pas choqué par ce que ... je t’ai dit ?

— Que tu fantasme sur ton père et sur les mecs qui lui ressemblent ? Pas du tout ... Mais tu as ... titillé ma curiositén donc ...


Je m’éloigne un instant, et vais dans mon garage chercher un truc bien précis. Quand je reviens, Emma est debout devant l’évier de la cuisine et se sert un verre d’eau.


— Saurais-tu ... jouer les espionnes pour moi aussi ? lui demandé-je en lui montrant un stylo bien particulier.

— Qu’est-ce... que c’est ? me demande-t-elle.

— Un stylo caméra. je veux que tu le poses discrètement et de manière appropriée dans la chambre de tes parents. Et ce soir si on a de la chance, on regardera ensemble leurs cabrioles ... ça te dis ?

— Hmmm ... j’adore t’es trop pervers ! me dit-elle avant de m’embrasser sur la bouche, langoureusement.


Je la regarde alors, et ses yeux fixés dans les miens relèvent le défi ...


( A suivre )

Diffuse en direct !
Regarder son live