Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 21 930 fois
  • 199 J'aime
  • 1 Commentaire

Une séance photo surprenante !

Chapitre 2

Hétéro

La jeune femme se tient debout devant moi, seulement vêtue de sa chemise. Sa demi-nudité ne semble plus du tout la gêner, elle rit devant mon air ébahi et m’invite à reprendre les photos. Elle allume la radio et se colle dos au mur, puis elle commence à bouger son bassin de façon sensuelle au rythme de la musique. Les yeux fermés, comme en transe, elle se trémousse lentement me laissant entrevoir sa culotte tachée pendant que je m’active à la prendre en tournant autour d’elle, me rapprochant et m’éloignant...


Elle ouvre les yeux et me fixe intensément. Sans arrêter de danser sur place, elle commence à déboutonner sa chemise, d’abord les trois boutons du haut. Elle remet les mains dans les cheveux et referme les yeux alors que j’aperçois le début de ses seins qui ne sont pas emprisonnés par un soutien-gorge. Puis elle déboutonne lentement les derniers boutons et se remet à se trémousser devant mon objectif. La chemise s’entrouvre du coup jusqu’à la culotte, je fixe son joli nombril mais les seins me sont encore inaccessibles.


La musique s’arrête, elle rouvre les yeux, transpirante, et me regarde intensément. Elle reprend son souffle et me demande si les photos sont réussies... sans reboutonner sa chemise, elle se déplace et vient juste à côté de moi regarder sur l’écran de mon appareil. Alors qu’elle fixe les photos qui défilent, je me peux m’empêcher d’observer son visage, son cou dénudé que j’ai envie d’embrasser, je me penche et mate discrètement ses seins sous la chemise. Elle semble hypnotisée par l’écran, j’en profite pour déplacer subtilement l’appareil photo pour qu’elle se rapproche encore plus de moi... elle est carrément collée à moi, ses doigts posés sur mon torse semblent jouer du piano, je ne bouge plus. Sans me regarder, elle prend le bas de mon t-shirt et tire vers le haut, j’ai juste le temps de jeter mon appareil sur le fauteuil. Elle pose ses mains sur mon torse et m’embrasse sur tout le corps, remontant vers le cou, jusqu’à ce que nos langues se rencontrent. Nous nous embrassons fougueusement, j’attrape ses fesses que je pétris, je lui tire les cheveux en arrière pour l’embrasser dans le cou. Elle défait ma ceinture et glisse ses petites mains dans mon caleçon. Elle commence à faire coulisser mon chibre qui grossit au contact de ses douces mains mais je veux savourer ! Je la repousse et la contemple : sa petite culotte est trempée, et la chemise lui tombe des épaules, elle n’a presque plus aucun secret pour moi. Elle attrape sa chemise et la jette par terre en me défiant du regard, je n’en peux plus et la plaque contre le mur, je lui maintiens les mains au-dessus de la tête d’une main et lui embrasse ses beaux seins gonflés par l’excitation. Ma main libre se glisse dans sa culotte, sa chatte est trempée, je caresse son clitoris puis enfonce deux doigts sans prévenir ! Elle gémit et me mord l’épaule, son bassin se balance d’avant en arrière sur mes doigts, je la laisse faire et m’occupe de sa poitrine. Au bout de quelques minutes, elle est prise de convulsions, son corps se met à trembler et un orgasme fulgurant la fige tandis qu’elle pousse un long gémissement. Je lui laisse reprendre ses esprits, deux doigts toujours dans sa chatte, coulissant doucement. Elle se dégage de mon étreinte, baisse lentement sa culotte et prend mon poignet qu’elle retire doucement, elle porte mes doigts à sa bouche et les suce en me fixant dans les yeux, j’ai une érection de fou, elle s’en rend compte lorsque mon sexe touche sa jambe. Elle rigole, le prend en main et m’entraîne comme si elle tirait sur une laisse. Je la suis jusqu’à sa chambre, j’en profite pour mater son petit cul qui est parfait, bien rebondi, il donne envie de mordre dedans !


Elle me pousse sur le lit et s’agenouille devant mon chibre qui n’en finit plus de grandir. Elle est là, entre mes jambes, ses grands yeux bleus fixant ma bite avec envie. Elle pose ses petites mains sur mes cuisses qu’elle caresse, puis commence à mettre de petits coups de langue sur ma bite qui réagit en tressautant. Ça la fait rire, ses yeux pétillent tandis qu’elle louche sur mon morceau de chair. Puis d’un coup, elle avale ma pine ! Elle essaye de la prendre entièrement en bouche mais n’y arrive pas, alors je pose mes mains sur sa tête et imprime un mouvement régulier. Elle me regarde tout en me prodiguant une fellation incroyable, je sens que je vais juter dans sa bouche alors, sans la prévenir, je lui bloque la tête aussi profondément que je peux autour de ma bite ! Elle me regarde avec de grands yeux bleus étonnés, ce qui m’achève ! Je jouis à grosses giclées dans sa bouche que je relâche. Elle avale une partie de ma semence et recrache le reste. Je la contemple, toujours agenouillée entre mes cuisses, ma pine à peine dégonflée... elle se relève et vient s’allonger contre moi, ses seins posés contre mon torse, ses jambes m’entourant, quel bonheur de sentir son corps chaud contre le mien !


Elle caresse mon sexe qui reprend de la vigueur, m’embrasse et me chevauche, s’empalant d’un coup sur mon sexe à nouveau tendu comme un arc ! Je me dis qu’elle va m’épuiser !! Elle commence à s’agiter d’avant en arrière, je vois ses petits seins se balancer au-dessus de moi, je ne peux pas m’empêcher de les prendre à pleines mains et les malaxer, je me redresse et les lèche, les mordille. Je sens Céline gémir, elle ne va pas tarder à jouir à nouveau, quand soudain, une autre jeune femme passe la tête par la porte de la chambre !


Diffuse en direct !
Regarder son live