Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 786 fois
  • 40 J'aime
  • 0 Commentaire

Une soirée aux thermes

Chapitre 5

On se revoit au bar

Avec plusieurs hommes

Le reste du week-end se déroula normalement et nous ne reparlions pas de notre soirée. Il fallait que je laisse descendre la pression surtout pour Nathan. Malgré cela, je n’arrêtais pas d’y penser. Je devais trouver un plan pour qu’il veuille à nouveau refaire la même chose.


Nous reprîmes le travail le lundi et les jours suivants passèrent sans que j’arrive à trouver la solution pour aborder le sujet. Par chance le jeudi soir, je reçus un message d’un téléphone allemand, un message de Tobias. Toute contente, je m’empressais de l’ouvrir et de le lire :


— Salut ma belle, comment vas-tu depuis le week-end dernier ? Est-ce que toi et ton copain voudriez aller boire un verre avec moi demain ou samedi soir ?


Enfin, j’avais une raison d’en parler à Nathan. Tobias proposait simplement d’aller boire un verre, rien de plus. Je ne voyais pas pourquoi il refuserait. Comme je m’y attendais après lui avoir parlé de la proposition, il accepta sans trop de problèmes. Il s’attendait à ce message après mon échange de numéro avec Tobias. Une heure avant de partir le samedi, Nathan eut un appel du travail, il y avait une grosse panne et il devait absolument venir afin de trouver une solution avec l’équipe technique. J’étais écœurée, surtout qu’il allait en avoir pour plusieurs heures. J’étais déjà prête et avais vraiment envie d’y aller même si c’était juste pour boire un verre une heure avec Tobias. Je dis à Nathan :


— Je ne peux pas y aller seule, j’aime pas annuler au dernier moment comme ça ?

— T’es sérieuse ?

— T’inquiète pas, je bois un verre, je reste une heure et je rentre. Je n’ai vraiment pas envie de rester devant la télé alors que j’ai passé une heure à me préparer.


Je continuais à argumenter quelques minutes avant qu’il accepte finalement de me laisser aller. Après tout, j’irais dans un bar bondé, il n’y avait pas de risque que ça dérape comme au spa.


Trente minutes plus tard, j’arrivais à l’endroit prévu. Nous devions nous rejoindre dans une rue animée connue pour être le point de rencontre de tous les jeunes pour aller boire un verre le week-end. Il y avait bien une vingtaine de bars qui se suivaient où chacune de leur terrasse était pleine de monde. Il faisait bon en ce début de printemps et les gens voulaient en profiter. J’avais l’habitude de sortir ici alors je retrouvais le bar indiqué par Tobias sans trop de problèmes. J’avais hâte d’apprendre à le connaître davantage et de voir si au-delà du sexe qui avait été fantastique, il était sympa. A peine arrivée devant le bar, je le vis arriver au loin avec un grand sourire dès qu’il croisa mon regard.


— Salut Manon comment vas-tu ? Me dit-il en me faisant la bise tout en mettant sa main sur mon épaule.

— Ça va merci et toi ? Répondis-je avec un léger frisson.

— Tu es seule ?

— Oui Nathan devait travailler, je n’avais pas envie d’annuler au dernier moment.


Il eut un grand sourire et me dit qu’il était vraiment content que je sois quand même venue. Je le trouvais aussi beau que la première fois, voire plus avec son étincelle dans les yeux et son style vestimentaire vraiment à la mode. Il m’invita à le suivre dans le bar. A peine entré, il dit bonjour à l’un des barmans avant de saluer un serveur. Il paraissait être un habitué et son assurance m’émoustillait légèrement. Il continua sa route jusqu’au fond du bar qui était relativement grand. On s’installa à une table et on commença à discuter de tout et de rien pendant quelques minutes avant de prendre notre commande. Il était rare que je prenne de l’alcool, mais ce soir, j’en avais envie, alors je pris un gin-tonic pour me mettre dans l’ambiance.


Au fil de la discussion, je voyais régulièrement Tobias baisser les yeux vers mes seins et mon entrejambe. Mon jeune Allemand ne devait pas arrêter de penser à notre moment de folie. Il ne devait espérer qu’une chose, avoir un second round avec moi. S’il savait à quel point j’avais la même idée. J’avais réussi à convaincre Nathan pour aller boire un verre, mais aller plus loin seule avec Tobias ne faisait pas partie du deal. J’en avais quand même envie, bien que l’ambiance se prêtait moins qu’au spa et que je ne pouvais pas faire ça sans mon copain.


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Je décidais de continuer à en apprendre sur Tobias. J’appris qu’il avait appris à parler français très jeune, car son père, militaire, avait été basé en France pendant plusieurs années avant de revenir en Allemagne il y a six ou sept ans. J’appris également entre autres qu’il avait dix-huit ans et qu’il était en l’équivalent de la terminale en Allemagne. Jamais je n’aurais pensé être attiré par un jeune de son âge et je me demandais s’il s’en était vanté auprès de ses amis, qui de toute façon ne l’avaient certainement pas cru.


Nous commandâmes un second verre qui me fit rapidement monter le rouge aux joues. Maintenant que nous avions échangé pas mal de banalités, Tobias devenait plus entreprenant et la conversation commença tout doucement à s’orienter vers le sexe.


— Tu es vraiment belle ce soir, ça change du spa.

— Merci beaucoup, dis-je en rougissant légèrement.

— Déjà que je pensais être le plus chanceux du monde après notre soirée, mais là te voir aussi belle et sexy me rend encore plus content.

— T’es pas mal non plus, tu fais plus homme, répondis-je.

— Merci, je peux te demander quelque chose ? Me dit-il en rougissant à son tour,

— Oui, vas-y,

— C’était la première fois que tu faisais ça à trois ?

— Oui c’était la première et toi t’avais déjà eu des conquêtes ? Répondis-je toujours aussi rouge.

— Oui deux filles avant toi et la première fois comme ça. Qu’est-ce que tu en as pensé ?


Avant que je puisse répondre, on fut coupé par l’arrivée d’un jeune que devait connaître Tobias, car il s’arrêta pour le saluer. Il me regarda d’un air interloqué avec un sourire en coin avant de se retourner rapidement vers Tobias, qui lui lança un regard noir. Sans gêne, il s’installa en me demandant en allemand comment je m’appelais et s’il pouvait rester avec nous. Je fis semblant de ne pas comprendre pour voir ce qu’il allait dire à Tobias.


— C’est elle la Française avec qui t’as eu le plan à trois, demanda-t-il à Tobias en allemand.

— Oui c’est elle.

— Déjà que j’avais du mal à te croire, jamais je n’aurais cru qu’elle était si bonne que ça.


Je continuais à boire mon verre, regardant à gauche et à droite restant, stoïque, faisant mine de ne pas comprendre un traître mot.


— Arrête ça, répondit Tobias nerveux.

— Je me la ferais bien aussi, je l’imagine déjà en train de me sucer.

— Tu vas pas me casser mon coup avec tes conneries et puceau comme t’es, laisse-moi rire.

— Elle ne comprend pas de toute façon, et c’est toi qui m’as dit qu’elle baise trop bien, alors forcément, j’aimerais bien y goûter.


Je le regardais à présent du coin de l’œil. J’aimais son aplomb même s’il croyait parler confidentiellement. Il devait avoir le même âge que Tobias, vu qu’il avait posé ses clés de voiture sur la table. Il était mignon aussi, plus fin et avec un visage un peu plus juvénile que Tobias. Du peu que je l’avais vu, il devait être plus petit de dix centimètres que lui. Je ne sais pas pourquoi, mais d’apprendre que Tobias s’est vanté de notre histoire et que son ami me trouve aussi bonne m’excita un petit peu et je divaguais rapidement en songeant à ce jeune à qui j’apprendrais à baiser. J’espérais à présent qu’il soit plus entreprenant et j’allais leur tendre une perche.


Je demandais à Tobias s’il ne voulait pas aller ailleurs, ce qu’il traduisit à son ami qui eut directement une mine déçue. Je rectifiais en ajoutant qu’il pouvait venir avec nous s’il le souhaitait. Après un échange rapide, Tobias traduisit la réponse de son ami. Il habitait à deux rues d’ici et ses parents étaient absents ce week-end, il proposait donc d’aller boire un verre chez lui. J’acquiesçais et après une minute d’étonnement de la part des deux jeunes hommes qui n’en revenaient pas, nous sortîmes du bar après avoir payé.


En marchant, j’appris que le deuxième Allemand s’appelait Marcus et était bien en classe avec Tobias, comme je m’en doutais, il avait également dix-huit ans. Je les suivais donc sans savoir dans quoi je me lançais, mais j’entendis Marcus demander à Tobias s’il pensait qu’ils pourraient me baiser. Il répondit par la négative, ajoutant que sans mon copain, je ne ferais rien. A ce moment-là pourtant, l’alcool aidant légèrement, j’avais vraiment envie de m’amuser et de montrer à ce jeune comment on faisait l’amour à une femme.


On entrait dans l’appartement et à peine la porte fermée, je leur dis dans un allemand parfait :


— Alors comme ça Marcus tu rêves de me baiser ?


Ils me dévisagèrent surpris et balbutièrent tous deux, essayant de me sortir des excuses. Sans même écouter, j’enlevais directement mon haut que je portais sans soutien-gorge et le jetai à leurs pieds. Ils écarquillèrent les yeux aussi grands que dans un dessin animé.


— C’est pour ça que vous vouliez que je vienne non ? Ajoutais-je.


Le choc fut encore plus grand et ils se figèrent. Même Tobias à qui c’était la deuxième fois que ça arrivait ne savait pas quoi faire. Je m’approchais alors d’eux et mis chacune de mes mains sur leur sexe déjà en érection. Tout en commençant à les caresser, j’orientais ma bouche vers celle de Tobias qui réagit enfin et m’embrassa directement à pleine bouche. Il me saisit un sein qu’il commença à pétrir fermement. Je me dégageais de sa bouche et me retournai vers Marcus qui n’avait pas osé bouger. Je pris sa main dans la mienne et la dirigea vers mon second sein encore libre, ce qui le fit frissonner au contact de ma peau. Je l’embrassai à son tour. C’était mignon comme il était timide, ça se voyait que c’était la première fille qu’il touchait. Ça me donnait encore plus envie de lui faire passer un moment mémorable à jamais.


Nous n’avions même pas encore quitté l’entrée de l’appartement, et j’aurais pu me faire prendre là dans le couloir si je n’avais pas envie de passer pour une folle qui peut baiser partout. Je demandais donc à Marcus de nous mener vers un endroit plus confortable. Il se dirigeait vers une chambre, mais le grand canapé dans le salon me fit de l’œil alors je bifurquais, me disant que celui-ci serait parfait.


Je finis de me déshabiller et leur dis de faire de même. Ils s’exécutèrent, ce qui me permit de profiter de la vue de ces deux sexes dressés qui n’attendaient que moi. J’avais envie de les bouffer et me mis directement à genoux pour les prendre en bouche. Celui de Marcus n’était pas très grand, mais j’avais envie de m’en occuper comme une folle pour qu’il n’oublie jamais cette soirée. Je l’avalais en entier d’un coup, ce qui le fit pousser un énorme gémir. Je commençais des va-et-vient et m’arrêtai au bout de quelques secondes afin de passer à Tobias. Après quelques secondes du même traitement, j’entendis Marcus dire :


— Quand je pense que personne ne t’a cru quand tu as raconté ça et que maintenant ça va être pareil pour moi.

— C’est sûr qu’une histoire comme ça on ne va pas te croire, dis-je tout en continuant à lécher le sexe de Tobias sur toute sa longueur.


Après lui avoir gobé son gland encore quelques secondes, j’ajoutais :


— Attends, j’ai une idée pour qu’on vous croit. Passe-moi ton portable et mettez-vous assis sur le canapé.


Marcus s’exécuta et je me mis debout entre eux deux. Ils avaient leur visage au niveau de mes seins. Je tournai le téléphone et pris un selfie de leur visage et de mes seins.


— Voici votre preuve, on continue ? Dis-je avec un clin d’œil.


Ils n’en revenaient pas. Pour me remercier, Tobias me demanda de m’allonger et alla directement entre mes jambes pour jouer avec sa langue sur mon clitoris qui avait doublé de volume par l’excitation. Marcus quant à lui, qui commençait à prendre de l’assurance, vint me bouffer les seins.


Je profitais de ce traitement pendant de longues minutes, je gémissais de plus en fort, profitant de chaque coup de langue de Tobias. Je sentais un orgasme monter en moi et me mis à trembler de tout mon corps. Marcus me regardait avec des yeux pleins d’émerveillement n’osant plus me toucher. Je saisis alors son sexe que je me mis à masturber avec frénésie tout en atteignant l’orgasme qui me fit hurler de bonheur en inondant le canapé de mouille.


Après m’être remise de mes émotions et sentant que je tenais toujours fermement le sexe de Marcus, je me jetai à genoux à ses pieds et avalai sa bite que je me mis à pomper avec énergie. En seulement quelques secondes, je sentis son sexe se contracter et le laissais me gicler tout dans la bouche. Pour pousser encore plus le vice, je lui tirais ma langue pleine de sperme en le regardant droit dans les yeux avant de tout avaler. Le jeune faillit tomber à la renverse et me regardait avec toujours autant d’envie qu’une minute plus tôt. Je me relevais donc pour l’embrasser à pleine bouche et lui pris la main pour qu’il me choppe fermement les fesses. Je lui dis à l’oreille de se remettre de ses émotions avant que je revienne m’occuper de lui.


Me retournant, je vis Tobias qui attendait en profitant du spectacle. Il devait se dire que j’aimais contrôler et attendait mon ordre pour venir me baiser. Je lui fis donc un clin d’œil lui disant « à ton tour maintenant.» Je le poussais sur le canapé et l’enjambai. Sans prendre plus de temps, je m’empalai sur son sexe et commençai à onduler avec des mouvements de plus en plus amples. Tobias me regardait droit dans les yeux, me tenant fermement les hanches, ça me rendait encore plus dingue et me faisait gémir sans réussir à me contrôler. D’un coup, il me souleva, se retourna et me plaqua sur le canapé tout en continuant à me pénétrer. Il était à présent sur moi et me baisait avec d’énormes coups de queue. Il se mit à gémir autant que moi avant de sortir son sexe dans un râle de plaisir pour gicler sur mon ventre. Il m’embrassa fougueusement avant de se relever.


A peine était-il relevé que je sentis quelque chose de dur se presser contre ma joue. Me retournant, je vis Marcus, son sexe à la main, ayant repris toute sa vigueur. Je le remis encore une fois en bouche quelques secondes avant de me mettre à quatre pattes sur le canapé pour qu’il réalise le fantasme de tous les jeunes hommes dès sa première fois. Je lui présentais ma chatte en tortillant du cul pour le rendre fou. Il n’en fallait pas plus pour qu’il vienne se placer derrière moi. Il frotta sa bite contre mes fesses avant de présenter son sexe contre le mien. Il entra maladroitement et commença de timides va-et-vient. J’étais en feu après ce que m’avait fait Tobias et je n’étais pas loin de l’orgasme, alors je ressentis un réel plaisir directement. Je le laissais profiter de mon corps et le laissais me baiser à sa guise. L’orgasme arrivait et je me mis à onduler au rythme de ses mouvements. En seulement quelques secondes, je le sentis se raidir en moi.


A ce moment, j’atteins mon second orgasme et me mis à crier en même temps que lui. Je m’écroulais sur le canapé et lui sur moi haletant. On resta quelques secondes comme ça, sa bite encore en moi avant de se relever.


Il était temps pour moi de m’éclipser. Après m’être rafraîchie, et rhabillée, j’embrassai mes deux amants. Ils me retinrent me disant qu’ils espéraient me revoir après cette folle soirée, ce que je leur promis. Quelques minutes plus tard, j’étais dans la voiture pour rentrer chez moi. Je venais de tromper Nathan avec deux lycéens à peine majeurs, mais c’était tellement dingue que je savais que je ne pourrais pas revenir en arrière. Au fond de moi, je savais que j’allais devenir la coqueluche de leur classe.

Diffuse en direct !
Regarder son live