Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 1 546 fois
  • 4 J'aime
  • 0 Commentaire

Une soirée de détente

Chapitre 2

Lesbienne

Au fur et à mesure que tu avances comme ça, tu me sens excité près de toi. Tu sens cette laisse qui te pousse à te cambrer encore plus et à offrir ta croupe à ma vue. Mais surtout tu repenses. Tu revois en détail les événements de la journée qui t’ont mené dans cette position.


Il est midi et vous êtes encore à faire la grasse matinée. Cœur est rentrée tard hier soir, à cause du boulot, et pour une fois, elle veut se reposer et en profiter un peu. Elle sait qu’elle n’est la que pour deux jours avant de repartir pour le boulot. C’est elle qui se réveille en premier. Les lueurs qui perlent des stores la font découvrir ton corps à demi nu, simplement recouvert du drap qui a accompagné votre nuit. Tu es sur le côté, ton buste et rien qu’un bout de tes jambes douces dépassent. La voilà qui se surprend à t’observer. Le mouvement de ta poitrine quand tu respires, les rayons de soleil qui réchauffent ta peau. Elle imagine ce qu’elle pourrait faire de ce corps.

Naturellement, ses cuisses s’ouvrent et ses mains passent sur son ventre. Elle aime ces caresses du matin, celle qui déchargent de la tension de ses rêves. Ses doigts glissent comme une caresse sur son ventre, sur ses cuisses. Elle se retient de caresser son bouton. Elle laisse l’envie monter, mais elle le fait sans bruit. Elle ne veut surtout pas te réveiller. Au fur et à mesure, sa respiration s’accélère elle sent la chaleur envahir son bas ventre. Mais elle se retient. Elle sent sa chatte couler de désir. Elle imagine ta bouche la boire alors qu’elle commence à tirer sur la pointe de ses seins. Ils durcissent et son envie monte encore d’un cran. Puis ses doigts se posent sur son clito. Il est gonflé, plein de désir, plein d’envie, elle a envie de gémir, d’enfoncer ses doigts en elle encore plus loin, plus profond, se pénétrer, se sentir à la fois ouverte et remplie. Mais elle ne bouge pas, c’est comme une torture, partagée entre envie et frustration.

C’est à ce moment que tu te retournes, encore endormie. Le drap découvre entièrement ton corps. Tu es là, offerte devant elle, alors qu’elle brûle de désir pour toi. Elle regarde ton corps, ta poitrine, la pointe de tes seins qu’elle adore prendre entre ses dents pour les mordiller et te faire gémir, ton ventre qu’elle voudrait caresser, ton pubis lisse et ta petite chatte offerte à sa langue. Elle ne peut résister, ses doigts viennent se poser sur l’intérieur de tes cuisses. Elle veut sentir la douceur de ta peau…

Puis elle s’approche, doucement pour ne pas te faire bouger, et elle vient poser ses lèvres. Elle t’effleure. Mais cette caresse-là, tu la ressens. Tu aimes quand elle fait ça, puisque tu sais qu’elle va venir te lécher et te faire couler dans sa bouche. Elle s’arrête de bouger, mais elle est en feu. Elle a envie de ton plaisir, de boire toute la mouille qui s’échappera de ton corps. Tu n’es pas réveillée. C’est juste ton rêve et la réalité qui se rejoignent.

Alors, elle se fait plus entreprenante. Elle se déplace pour avoir ta chatte à portée de langue. Elle la regarde allongée sur le ventre, son joli petit cul relevé pour pouvoir laisser sa main sur sa chatte. Tu es trempée. Cela doit faire un moment que tes rêves te font partir dans ton monde de luxure. Le seul monde où tu te permets vraiment tous tes fantasmes...

La voilà qui pose sa langue sur ton clito au même moment où elle fait entrer un simple doigt dans sa grotte. Elle mouille comme une folle, elle le sent s’enfoncer sans résistance. Alors que tu soupires déjà de sa bouche qui t’aspire. Vas-tu réussir à jouir sans te réveiller ?

Sa langue passe doucement pour ouvrir tes lèvres, accéder à ton bouton. Elle a juste enfoncé son doit. Il ne bouge pas, il la remplit, mais rien que cette caresse la fait monter, rien que sa présence. A mesure qu’elle devient gourmande, tu gémis de plus en plus, tu as les yeux fermés, mais tu prends ton plaisir, il grandit... Elle le sent rien qu’à la quantité de mouille qu’elle peut boire quand elle enfonce sa langue en toi. Tu murmures à présent :

— Lèche-moi encore ! Ne t’arrête pas. Je veux te remplir de ma mouille. T’es ma salope, oui ! Seb, vas-y, donne-moi ta queue. Je veux te faire décharger dans ma bouche. Je veux que tu gicles sur moi et que tu étales tout pour qu’elle vienne y lécher.

T’entendre comme ça commence à la rendre dingue. Elle agite son doigt de plus en plus vite en elle. Elle veut jouir. Elle s’excite sur toi de plus en plus.

Mais le téléphone sonne à ce moment-là…

Diffuse en direct !
Regarder son live