Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 10 873 fois
  • 100 J'aime
  • 0 Commentaire

Une soirée entre amie

Chapitre 1

Divers

Avant tout je voudrais préciser que cette histoire s’est réellement déroulée même si les noms et les lieux ont été changés. Bruno, c’est moi, je forme avec mon amie Sophie un jeune couple (28 et 31 ans) et équilibré. Ce soir là, nous étions samedi 8 janvier 2000, nous avions rendez vous pour le repas chez Eric et Sylvie, un couple d’âge équivalent du notre, ils habitaient avant notre déménagement juste à coté de chez nous. Nous n’avons jamais eu de rapports intimes avec ce couple même si comme tous voyeurs je m’étais exclamé devant la finesse des dessous de Sylvie lorsqu’elle les faisait sécher dehors en été. Pour ce qui est des rapports de ma femme je dois avouer qu’elle s’améliore de jour en jour. En effet au début de notre relation je la trouvais très coincée, à présent je dois avouer qu’elle m’étonne de jour en jour, il lui arrive de ne rien porter sous sa jupe et même de pratiquer une forme d’exhibition lorsqu’elle se glisse dans les cabines d’essayages des grands magasins.



Bref, revenons à cette soirée, après une cinquantaine de Km, nous sommes arrivés en retard chez Eric et Sylvie pour passer une soirée sympa. Je dois dire que je ne pensais pas être reçu de cette manière (champagne et compagnie...), lorsque nous nous sommes installés pour prendre l’apéritif je remarquai que ma femme avait particulièrement soigné son look : Elle portait une jupe noire assez courte, avec des bas ou des collants de même couleur, elle portait des bottes en cuir noir qui remontaient jusqu’au bas du genou (Il faut dire qu’il faisait froid en ce début de mois). Pour le haut, elle portait un pull en cachemire rose qui, quoique très sage, lui moulait correctement son 90b de poitrine. Pour ma part, étant en retard, j’étais en costume cravate et cela commençait à me peser. Eric, étant chez lui, était en jean, polo et était plus décontracté. Quant à Sylvie, elle portait une jupe bleu marine, des collants couleur chair et un chemisier qui me rappelait qu’elle avait une poitrine forte imposante.



Je dois avouer qu’après le champagne et le vin à table, je n’avais plus les idées toute fraîches, je laissai glisser de plus en plus ma main, sur les jambes de ma femme qui était assise à coté de moi, je remarquai d’ailleurs qu’elle portait des bas avec une jarretière en dentelle. Pour sa part elle restait très sage à discuter avec nos hôtes, elle m’avoua cependant après coup qu’elle était bien éméchée par l’alcool. La soirée se terminait et nous étions à court de conversation lorsque ma femme proposa de faire une partie de tarot. Je pense que nous étions alors tous fatigués et l’idée tomba à l’eau.



C’est Eric qui lança ? J’ai mieux qu’un jeux de tarot, j’ai un trivial poursuit érotique ?, Sylvie ? Nous n’avons jamais rien compris aux règles de ce jeu et puis je ne sais pas ce qu’on en a fait ?. Ma femme Sophie ? Ou avez eu ce jeu ? ? Eric ? C’était un cadeau lors de nos fiançailles pour les longues soirées d’hivers... ?



Pour le moment je restais en dehors de tout cela, j’essayais de reprendre mes esprits, Eric se dirigea vers leur chambre et chercha dans les placards le jeu... Sylvie ? Laisse tomber on a du le jeter... ?. Eric ? J’ai trouvé... ? Il ramena un jeu de société banal.



Sophie ouvrit la boite et, après avoir rangé des cartes, trouva la règle du jeu : ? Avant tout il va falloir que l’on change de place, il faut séparer les couples. ? Moi, je n ai pas bougé, c’est Sylvie et Sophie qui ont permuté, elles semblaient désireuses de jouer au jeu. J’étais donc en face d’Eric et j’avais son amie à coté de moi.



? Il faut prendre chacun un camembert et le remplir en répondant aux questions (cela ne vous rappelle rien ?). Il y a 4 types de questions : vert sur les connaissances érotiques, bleu sur le couple, orange des questions personnelles et rouges des défis....(je vous passe sur le reste des règles du jeu et ...)



A ce moment je pense que l’ambiance a changé ; tout le monde était à la fois détendu et nerveux, tout le monde regardait le premier lancé de dés. C’est Eric qui commença, il tomba sur une question orange et c’est ma femme qui lui posa : ? A quel âge avez vous eu votre premier rapport sexuel ?. On se tourna vers lui et il répondit sans pudeur ? 16 ans ?.



Ce fut alors mon tour et je me souviens encore de la question, question verte, que Sylvie m’a posée ? Combien dure en moyenne la pénétration ?, ? 30 minutes ?. Elle me répondit ? 18 minutes ?.



C’était à son tour de lancer les dés et elle tomba sur une question défi rouge, je pris la carte pour lui lire. Sur la carte je pus lire à voix basse le défi ? Prenez la main gauche de votre voisin et portez la sur votre poitrine ?. Tous les 3 me regardaient et attendaient que je lise la question à haute voix, j’étais très mal à l’aise... Devant l’insistance, je pris mon courage et je lus la question ? Prenez la main.... ?. Tout le monde éclata de rire sauf Sylvie à coté de moi, c’est elle qui annonça ? Je pense que l’on devrait enlever les questions rouges, car sinon on n’a pas fini... ?. Eric ? On voit que c’est parce que tu viens d’en avoir une... ?. Mais en même temps je ne pense pas qu’il réalisait qu’il venait de me proposer de toucher les seins de sa femme.



Sophie ? Je pense que l’on devrait voter à bulletin caché ?. En même temps je savais que nous allions tous les 3 voter pour le maintien des défis, moi pour toucher les seins de Sylvie, Eric par opposition à sa femme qui voulait les supprimer et Sophie qui trouvait dans ce jeu du piment. Résultat des votes : 1 contre, 1 nul et 2 pour le maintien des défis. Je sus après que c’est ma copine qui avait voté nul, elle me laissait par ce geste le choix d’accepter ou de refuser.



Eric ? Allez ma chérie il faut réaliser ton défi... ? Elle était rouge de honte, moi j’attendais la main gauche sur la table, Sophie ? Dis toi que c’est ton médecin ?, rire de l’assemblée, Eric ? Tu les montre bien sur la plage... ? Soudain elle me prit la main et la posa sur son sein droit, par dessous je fus surpris, elle ne portait pas de soutien-gorge et je sentis de suite l’érection d’un téton ; cela ne dura que quelques secondes mais assez pour remettre un peu de tension dans l’assemblée, j’étais aussi assez gêné par la situation et je regardais alors Sophie de manière interrogative. Elle ne pouvait être jalouse car sinon elle aurait fait arrêter ce jeu par son vote, elle me lança un clin d’oeil et jeta les dés. Entre deux je reposai mon regard sur ma voisine, elle était toute rouge et avait les seins tout pointus de chaque coté, elle croisa mon regard mais n’en dit pas un mot.



? Question orange, question perso ? annonça Eric pour ma femme ? Chère Sophie que portes-tu comme dessous ce soir ? ?. De mon coté j espérais ce soir qu’elle portait quelque chose sinon je craignais le pire... Sans effort elle annonça ? J ai un soutien gorge noir, et un string ?. Sylvie ? Et tu exagères, il nous faut des détails... ? ? OK j ai un porte jarretelle et un string noir en dentelle assortie au haut ? Ouf je respire...



Eric lança les dés et tomba sur une question bleu, question couple, Sophie lui lit sa question ? Quelle est votre position préférée ? ? Eric ? Il y en a tellement, si , si par derrière en levrette... ?



A mon tour de lancer et je tombe sur une question rouge. Sylvie est morte de rire et prend la carte, la lit et éclate de rire. Je suis de plus en plus inquiet sur mon sort et j’entends ? Approchez-vous de votre partenaire et embrassez-la de manière à ce que vos langues soient visibles par les autres joueurs ?. Mon dieu quel défi et là je dois dire que ma copine me sauva la mise. Sophie ? Cela tombe bien, cela faisait un bon moment que je voulais un baiser ?. Je pris la balle au bond à toute vitesse. Je m’approchai et m’exécutai de manière passionnelle. Cela commençait à me chauffer les idées, embrasser ma femme sans pudeur devant des amis, le ton était monté.



Quand Sylvie lança les dés, je pense que tous le monde espérait quelle tombe sur un défi comme le coup précèdent mais non le sort avait décidé une question orange que je m’empressai de lire ? Quel genre de mot dites-vous pendant l’amour ? ?. ? Je t’aime, c’est bon plus fort, voilà des choses normales ? Pour se venger ma copine lui dit ? Et... ? Et Eric qui renchérit ? C’est vrai mon amour, tu en oublies ?. ? OK, cela arrive. Bon, voyons, prend moi fort, je te sens bien ? Au fur à mesure, elle prenait goût et continua en rigolant ? Elle est bonne, elle est grosse, tu me défonce la chatte, elle est bonne ta bite...? Tout le monde éclata de rire. Intérieurement je fus surpris par son langage si cru par rapport à sa classe et son profil, ce petit jeu devenait de plus en plus excitant.



Ce fut au tour de ma copine. Quand Sophie lança les dés je pense que je souhaitais qu’elle tombe sur un défi pour la tester et ce fut ce qui se passa. Eric prit la question et me regarda en riant ? Là je crois pas que l’on va pouvoir ? Il me tendit la carte et je lis ? Veuillez monter sur votre chaise et montrer vos sous-vêtements en tournant autour de vous-même ? Elle me regardait en m’interrogeant. Je lui dis ? Ca va, c’est pas trop dur, il faut te souvenir de nos vacances et de la plage ? C’est Sylvie qui lui transmit le défi. Elle était radieuse que son amie soit aussi embarrassée. Sophie, en me regardant ? Je peux pas faire cela ? ?. Moi ? C’est toi qui as eu l’idée du vote, fais ce que tu veux ? En vérité, j’espérai qu’elle s’exécute. Eric chanta ? Sur la chaise, les dessous... ? Je vis alors ma femme monter sur sa chaise et elle commença à retrousser sa jupe. Je la détaillai, ses longues bottes, ses bas noirs, progressivement la jarretière le haut de ses cuisses. Elle s’arrêta et de nouveau Eric renchérit ? Sur la chaise, les dessous... ? Il ne loupait pas une miette du spectacle, Sylvie en rajoutait aussi pour la faire continuer. En un geste elle remonta sa jupe jusque en haut. Elle portait son ensemble noir que je lui avais offert, il était très excitant à mon goût ; le devant était quasiment transparent, je fixai mon regard et fus assez surpris qu’elle se soit épilée en totalité sa chatte car elle sait que j’apprécie ce traitement. Bref elle était presque nue et je pense que nos amies ont largement pu saisir ce détail. elle tourna ensuite et nous présenta ses fesses, le string séparait deux masses charnues à souhait. C’était vraiment un beau paysage et je dois dire qu’à ce moment je fus très fier de ma conquête. Sylvie ? Elle ne nous a pas mentis sur ses dessous ? Eric en me regardant ? Elle est vraiment bien faite ? Il fit alors un bond sur sa chaise, je pense que Sylvie venait de lui mettre un coup de pied royal.



Ma femme remis de l’ordre dans sa tenue et dit ? Alors cela vous a plu, à qui de jeter les dés... ? ? Je pense que c’est à Eric ? Eric lança et tomba sur une question verte, ma femme lut la question ? Quel est votre plus grand fantasme ? ?. Eric ? Il y en a tellement, bon je dirais faire l’amour avec deux femmes ?.



Je pris les dés et les lançai, mon camembert se posa sur une question rouge. Sylvie en riant s’empressa de prendre la carte ? Tiens elle est toute dorée, c’est une carte joker, c’est un défi collectif. Olla... Ca à l’air compliqué, tout le monde doit participer. Alors tout le monde doit se lever, les femmes doivent se faire face ? En rigolant tout le monde était maintenant au milieu de la pièce, Sophie et Sylvie étaient face à face, seins contre seins. ? Les hommes doivent se mettre derrière en inversant les couples ? Effectivement, cela se compliquait, j’étais donc derrière la femme d’Eric et face à ma femme et Eric était face à Sylvie et derrière ma femme. Sylvie continua de lire le défi ? Chaque couple doit maintenant s’embrasser ?. Nous étions tous très proches les uns des autres et nous devions encore nous rapprocher. Pour pouvoir atteindre les lèvres de ma femme je dus me coller au derrière de Sylvie, j’espérais qu’elle ne sente pas trop l’érection qui trahissait mon état d’excitation. Bientôt je sentis la langue de ma femme investir mon palais ce qui augmenta encore mon désir. En même temps, je pense qu’Eric devait être dans le même état que moi, j’imaginai son sexe contre le cul de ma femme et, au regard de l’excitation qu’elle me transmettait dans ses baisers, cela était flagrant... A la fin de ce baiser tout le monde voulut se séparer et à Sylvie de rajouter ? C’est pas fini il y a en encore quelque chose, il est dit que les hommes ont libre caresse sur le corps juste devant eux ? En gros, je devais embrasser ma femme et caresser celle de mon amie. Quand elle eut fini de lire la fin du défi, personne ne dit un mot. Je sentais la bouche de ma femme se coller à la mienne pour la seconde fois. J’ouvris les yeux et je voyais que Sylvie et Eric s’embrassaient aussi de la même manière. Puis je vis les mains d’Eric remonter et emprisonner les seins de ma femme à travers son pull. Il les pétrissait de manière plus que suggestive, celle ci redoubla l’érotisme de son baiser. Mes mains étaient posées sur les hanches de Sylvie pour que je puisse la coller davantage. Je les détachai et la glissai par devant sur son ventre. Puis, discrètement, je les remontai et attrapai ses seins pour la seconde fois de la journée. Elle ne protesta pas, au contraire, elle encastra ces fesses contre mon sexe. Ses seins étaient vraiment plus gros que ceux de ma femme, elle devait au moins faire du 95b, et je prenais plaisir à en mesurer tous les contours. Je regardai ma femme, celle-ci avait à présent les yeux ouverts et me regardait tout en se faisant peloter les seins par Eric. Elle ne dit pas un mot et regarda le traitement que je faisais à ceux de Sylvie. Si Eric avait pris le premier l’initiative pour la première caresse sur les seins de ma femme, je voulais à mon tour renchérir en passant mes mains sous le chemisier de Sylvie. Je dois dire que ce ne fut pas très facile, étant donné que nous étions très collés les uns aux autres. Mais, à force de persévérance, je réussis à ouvrir deux boutons au bas de son chemisier et bientôt je touchais la chair nue de son ventre et je remontais sur ses seins. Ils étaient doux et chaud, j’attrapai les pointes et les fis rouler dans mes doigts. Sylvie n’eut aucune réaction de refus, elle était complètement bloquée entre moi et ma femme. Je tenais dans mes mains deux seins tous chauds alors que j’embrassais ma femme, la situation était décidément très excitante. Il se passa alors quelque chose car Sylvie imprima à son corps un repli puis se replaça comme auparavant. Je m’interrogeai alors et j essayai de voir ce qui venait de se passer. Je regardait ma femme et rencontrai ses deux yeux brillants d’excitation. Je glissai mon regard plus bas et avec le corps de Sylvie devant moi je ne pouvais voir grand chose. Cependant je me rendis compte qu’Eric avait du glisser sa main sous la mini jupe de ma femme. Pour ma part j’étais un peu figé sur les seins de Sylvie. C’est Eric qui cassa ce silence en prononça vers sa femme cette phrase ? Sylvie, tu devrais vraiment essayer de t’épiler la chatte, c’est vraiment tout doux et tout chaud ? Mon sang ne fit qu’un tour, il était donc entrain de masturber ma femme sous sa jupe. Je pris alors l’initiative de descendre mes mains et de les glisser sous la jupe de Sylvie. Celle ci essaya de résister mais bientôt mes mains remontaient sa jupe de part et d’autre. Je sentais la douceur d’un collant et très vite ma main atterrit sur son entrejambes. Elle était trempée et chaude. Je devinais alors que Sylvie ne portait pas de dessous sous son collant. Je sentais déjà la naissance de son bourgeon sous mes doigts.



La suite dans la seconde partie


mytsie77@hotmail.fr


Diffuse en direct !
Regarder son live