Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 24 780 fois
  • 259 J'aime
  • 6 Commentaires

Une soirée magique

Chapitre 1

Hétéro

Une soirée magique !


Ce récit est tiré d’une histoire vraie survenue il y 5 ans maintenant. J’étais alors âgé de 23 ans et je venais de rentrer dans le milieu professionnel depuis 6 mois. A peine arrivé, la beauté d’une collègue attira mon attention (pour garder son anonymat, elle va s’appeler Clara). A cette époque, Clara avait 39 ans, mère célibataire depuis 10 ans, avec des cheveux blonds lui arrivant à la nuque, et dotée d’une taille fine avec des petits seins et un petit cul rebondi. Etant célibataire depuis quelques mois, je me suis lancé et j’ai essayé de la séduire pendant de longs mois, en vain... J’avais même fini par me faire à l’idée que nous n’irions jamais plus loin qu’une bonne entente entre collègues... mais je me trompais !


Tout commença lors de la soirée de fin d’année de l’entreprise, et, mais aussi de toutes les entreprises nationales du groupe. Celle-ci se déroulant sur Paris, tous les employés du groupe étaient invités à une grande soirée chic, donc tenue appropriée obligatoire. Après être descendu dans ma chambre, je me rendis au lieu de la soirée. Après quelques minutes à discuter, je me retournai et vis une déesse rentrer dans la salle et je me dis : « Oh ! Putain ! Quel canon ! » en voyant Clara arriver, munie d’une robe de soirée noire avec un joli petit décolleté et une fente sur le côté gauche de sa robe. Vous vous doutez bien que des idées « non-catholiques », va-t-on dire, commençaient encore une fois à germer dans ma tête en la voyant arriver.


Par chance, nous nous sommes retrouvés à la même table de convives, de nombreux regards se portaient sur elle pendant la soirée. Les collègues des autres entreprises ne la connaissant pas encore, ils devaient aussi se rincer l’œil devant une telle beauté et je les comprenais parfaitement. Pendant la soirée, trois ou quatre collègues ont tenté leur chance avec elle, mais en vain également. Elle les a tous repoussés... Je finissais même par me demander comment elle avait pu avoir une fille si elle repoussait toutes propositions. Plusieurs fois au fil de la soirée, nous avons discuté et rigolé ensemble comme nous en avons l’habitude.


Une fois le repas terminé, la soirée dansante a débuté. Etant un piètre danseur, je me décide de me retirer, tout en gardant un œil sur Clara. Elle passait énormément de temps sur la piste à se déhancher au rythme de la musique avec un immense sourire. Elle avait vraiment l’air de s’amuser, je crois bien que je ne l’avais vue aussi heureuse qu’à ce moment. Je finis donc par sortir prendre l’air, la laissant à son bonheur. J’étais tranquillement à l’extérieur quand Clara vint à ma rencontre. Elle avait perdu son sourire et semblait perturbée.


— Benoit, tu n’aurais pas vu mon portable ? Je me suis déjà appelée avec le téléphone du bar, mais je n’arrive plus à mettre la main dessus.

— Mince... Non je ne l’ai pas vu dernièrement. Ton portable c’est bien un iPhone blanc ?

— Oui c’est ça... Il faut vraiment que je le retrouve, imagine s’il arrive quelque chose à ma fille et qu’elle ne peut pas me contacter, dit-elle avait une voix chevrotante.

— Oui j’imagine bien ton état. Je peux t’aider si tu veux.

— Merci à toi, Benoit, tu es adorable !


Sur ces paroles, nous rentrâmes dans la salle et nous commençons à chercher sur les tables, les chaises, au bar sans aucun résultat.


— Clara ! On cherche depuis 10 min, il ne doit pas être dans la salle ! On devrait chercher ailleurs ! dis-je en parlant fort à cause de la musique.

— Oui tu as raison, on tourne en rond à chercher ici !


Nous sortons de nouveau de la salle :


— J’aurais juré m’en être servi pour la dernière fois avant de danser.

— Ça ne doit pas être le cas, mais t’inquiète pas, on n’a pas encore fouillé partout. Ils nous restent l’extérieur et les toilettes.

— On commence par les toilettes, viens avec moi.


Une fois devant la porte des toilettes des femmes, je m’arrête. Clara me regarde avec un sourire moqueur.


— Roh ! Tu peux bien rentrer, c’est pour une bonne cause !

— Oui tu n’as pas tort, c’est pas pour faire mon pervers, dis-je en rigolant.



Clara entra la première, je la suivais juste derrière, profitant de la vue de son cul... Une fois rentrés, nous nous décidâmes à commencer notre recherche par les cabines. Clara commençant par la cabine la plus à droite et moi m’occupant de l’autre côté. J’entendais Clara ouvrant les portes inoccupées pour chercher. Une fois ma troisième cabine ouverte, je vois un portable blanc posé sur la petite poubelle à l’intérieur de la cabine. Je le prends et j’allume l’écran. Pas de toute possible, c’est le téléphone de Clara, il y a sa fille en photo en fond d’écran. Heureux de l’avoir retrouvé, je m’exclame : « Clara ! C’est bon je l’ai trouvé ! ».

Clara entra à toute vitesse dans la cabine et me prit le téléphone des mains, elle l’alluma également pour vérifier et son visage s’illumina en voyant sa fille sur l’écran.


— Oui c’est bien le mien ! Merci Benoit, pour cette aide, tu es vraiment gentil.

— De rien Clara, c’est normal de s’aider, surtout que tu avais l’air un peu en panique... dis-je en lui faisant un léger sourire.

— Oui... Complètement même... Merci à toi ! me dit-elle en venant m’enlacer dans ces bras.


Ce câlin me surprit, je ne m’y attendais absolument pas. Mais je n’avais aucune envie de le refuser comme vous vous en doutez. Mes bras ont également fait le tour de sa taille. Nos corps se touchaient pour la première fois. Je pouvais même sentir sa poitrine contre mon ventre, j’étais aux anges ! Clara quant à elle se blottit encore plus fort dans mes bras, comme pour se réconforter de ce désagrément. Face à ce câlin, je fis descendre ma main gauche sur son cul. Aucune réaction. Je fis donc la même chose pour ma main droite. Par contre au contact de cette seconde, Clara se recula. Je me dis que j’ai même réussi à faire foirer ce merveilleux moment, mais à peine ces pensées m’ont traversé l’esprit que j’entendis Clara fermer et verrouiller la porte de la cabine. Elle me regarde avec un grand sourire, s’approche de moi et vient m’embrasser tendrement...


La suite au prochain chapitre si cela vous plaît. N’hésitez pas à commenter, c’est mon premier récit ;)

Diffuse en direct !
Regarder son live