Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 28 004 fois
  • 72 J'aime
  • 4 Commentaires

Une soirée poker inoubliable

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Je prends vite ma plume pour vous faire partager un moment inoubliable. Tout d’abord je me présente, Gaétan, 35 ans, grand brun aux yeux bruns, je suis mariée à Vanessa depuis 5 ans. Nous sommes un couple normal, tout fonctionne pour le mieux dans notre couple, avec une vie sexuelle des plus banales. Nous avons déjà partagés des fantasmes sans jamais les réalisés. Moi un de mes fantasmes, c’était de faire l’amour à ma femme avec un autre homme, mais même si l’idée ne la laissait pas insensible, elle ne voulait pas franchir le pas.


Ma femme Vanessa, 32 ans, est une blonde aux yeux sombres et aux formes voluptueuses, notamment au niveau de la poitrine. Elle a les cheveux mi longs, des hanches rondes et la taille fine. Ses seins font fantasmer tous les mecs, elle a un 90C.


Cette aventure c’est déroulé un samedi soir, ma femme avait prévu de sortir avec des copines, moi j’avais donc invité 3 amis à venir à la maison pour se faire une soirée poker. Ma femme se préparait pour sortir, ce soir là elle était juste magnifique, elle portait un chemisier rouge, une jupe en cuir noir arrivant au niveau des genoux, des jambes gainées de soie et une paire de chaussure a talon. Quand on sonna à la porte, elle m’embrassa et partit avec son amie Corinne. Moi je préparais la table du salon pour notre soirée entre homme, les boissons, les petits fours pour mes inviter.


21h00, on sonna, mes amis étaient là, il y avait Philippe, Bruno et Arnaud, on se connaissait depuis quelques années et on organisait souvent des soirées poker. On prit l’apéro, petit fours et passons à table afin de débuter notre partie, ce genre de soirée finissait souvent très tôt le lendemain matin. Tout se passait bien, la soirée était conviviale, tout le monde s’amusait bien. C’est vers 1h00 du matin que la soirée allait basculer.


Effectivement ma femme rentra, elle ôta sa veste et passa au salon pour nous saluer. Elle vint vers moi pour m’embraser, je remarque de suite qu’elle n’était pas dans son état normal, elle avait a priori passé une bonne soirée, surtout bien arrosée. Elle fit le tour de la table et fit la bise à mes amis. Elle se servit un verre et nous regarda jouer. J’avais pu observer que mes amis n’était plus trop concentrés sur la partie, mais n’arrêtait pas de mater ma femme, qui il est vrai était très sexy et désirable ce soir là. Au bout d’un instant Vanessa nous demanda si elle pouvait jouer avec nous. J’étais pas trop pour, c’était une soirée entre mec et en plus elle ne joue vraiment pas très bien au poker. Mais mes amis avait vraiment envie qu’elle reste avec nous et participe, je me mis donc du coté de la majorité et lui donna la moitié de mes jetons pour ne pas fausser le jeu des autres.


La partie reprit donc, tout se passait pas trop mal sauf pour ma femme qui perdait ses jetons a une vitesse assez hallucinante, faut dire que son état ne devais pas trop l’aider non plus. Arriva ce qui devait arriver, Vanessa voulait suivre sur une manche, mais n’avais plus de jeton, elle se retrouvait face a Philippe qui lui dit qu’elle devait se coucher ou trouver quelque chose pour parier. Elle me regarda quelques secondes et dit soudainement


Vanessa : « j’embrasse la personne qui me prête des jetons ».


Je fus très surpris de cette demande et lui donna immédiatement des jetons avant qu’elle ne fasse une bêtise. Elle se leva et vint vers moi, Je la regarde dans les yeux, nos visages à quelques centimètres l’un de l’autre. Je rapproche mes lèvres de siennes et l’embrasse doucement, tendrement sur la bouche. Elle me roula une pelle devant tout le monde. Je fus assez gêner, mais mes amis n’en rataient pas une miette. Elle reprit sa place et termina le jeu qu’elle gagna.

La partie suivante, elle refit le même coup et paria tout ses jetons, elle tomba dans le même panneau que la première fois, moi je n’avais presque plus de jeton. Elle relança sa proposition, mais personne n’était d’accord. Elle réfléchit, puis dit soudainement :


Vanessa : « ok, si je perd je retire mon chemisier »


Je n’en croyais pas mes oreilles, mes amis bien sur accepta le deal, elle me regarda, posa ses cartes et bien sur elle perdit. Elle se leva, ôta son chemisier et se rassis comme si de rien était a la table. Elle était la face a nous en soutiens gorge noir en dentelle, sa poitrine bomber prête à exploser. Mes amis n’arrêtaient pas de la regarder, un trouble s’installa, je dois l’avouer a ce moment la, j’ai eu des pensées salaces qui me traversaient l’esprit. Vanessa dit a nos amis que les règles n’étaient plus équitable et que si elle jouait des vêtements alors nous aussi on devait le faire. Tout le monde était d’accord, je sentais que la soirée prenait une tournure inattendue. Les parties se succédaient, et la chance avait tourné durant quelques temps, Philippe, Arnaud et moi nous nous retrouvons assez rapidement juste en boxer, alors que Bruno avait encore son t-shirt. Au tour suivant me femme perdit a son tour et elle a ouvert sa jupe en faisant glisser le zip sur sa hanche, celle-ci tomba a terre.


Je croyais rêver, ma femme offerte devant mes amis, avec juste son soutif, son string et ses bas. Ses talons mettaient ses jambes en valeur, à ce moment mon sexe prenait de l’ampleur et une érection apparaissait dans mon boxer et je crois bien que je n’étais pas le seul. La partie suivante, Arnaud perdit, il ne lui restait plus que le boxer, il avait envie de s’arrêter la, mais Vanessa le traita de fillette et qu’elle en avait vu d’autre. Pris par sa fierté, Arnaud enleva son boxer, sa verge a jailli comme un ressort, bandée au maximum, dressée devant nous, raide. Ma femme la regarda avec envie je dirais, elle a braqué son joli regard sur moi. Ses joues étaient cramoisies, trahissait son trouble profond, Je matais ses seins qui pointaient sous le tissu.

La partie suivante, elle perdit a son et du ôter son soutiens gorge, sa poitrine libérée de sa prison, pointait vers nous, ses tetons étaient gonflés, le tour suivant elle perdit son string. Ma femme dévoila son corps entièrement nue, son sexe entièrement rasée. Le trouble atteint son comble, tout les hommes se retrouvèrent totalement nu et en érection. Ils ne me mataient pas directement, et pourtant, je sentais déjà leur regard remonter le long de ses talons et glisser sur ses jambes. J’ai souri, essayant d’imaginer ce qu’ils pouvaient penser, de deviner les images qui défilaient surement dans leur tête. Ce petit exercice m’excitait.


Philippe : « on fait quoi maintenant, on n’as plus de vêtements »


Vanessa : « je vais inscrire 3 gages sur un bout de papier, le gagnant pourra tirer au sort »

Elle prit 3 bouts de papier et inscrivais quelques choses sur chacun, sans que nous sachions quoi, elle plia les papiers et les posa au centre de la table. J’étais dans un état second, j’hésitais entre l’envie d’arrêter avant de le regretter et l’excitation de la situation.


La partie reprit et c’est Bruno qui gagna, tout le monde attendait avec impatience de voir qu’elle était ces fameux gage. Bruno attrapa fébrilement un papier, l’ouvrit et se mit à le lire. Son visage rougit, on lui demanda ce qu’il y avait inscrit.


Bruno : « il y a inscrit, choisis un partenaire de ton choix et caresse le pendant 5 mn, je ne peux pas, je sais pas »

Moi : « écoute on a tous décide de jouer alors vas y »


Bruno, choisis bien évidemment Vanessa, il s’approcha d’elle, posa ses mains sur ses épaules, et commença fébrilement à la caresser. Il me regardait comme pour attendre mon consentement, ne disant rien et les observant, son courage prit de l’ampleur, il a caressé ses pieds, ses genoux, ses cuisses, passant doucement à l’intérieur. Il a contourné son mont de vénus, puis a poursuivi son chemin vers son ventre, ses épaules, son cou, mais sans toucher ses seins, ni son sexe. Elle gardait les yeux obstinément fermés, la bouche était un peu crispée et sa vulve dilatée. A la vue de ce spectacle ma queue tendue pliait contre mon ventre. Ma respiration s’est soudain accélérée, je sentais mon cœur battre dans mon crane. Les autres n’en rataient pas une miette. Au bout de 5mn de ce spectacle sensuel, la partie reprit et la c’est Vanessa qui gagna. Elle tira un des deux papiers restant.


Vanessa : « choisis un partenaire et joue sur son corps pendant 5mn, qui vais-je prendre »


Elle me regarda droit dans les yeux, je m’attendait à ce qu’elle me choisisse afin de ne pas faire n’importe quoi, mais a ma grande surprise, elle regarda autour d’elle et jugea chaque sexe.


Vanessa : « quitte a s’amuser autant profiter des bonnes choses, je choisis Philippe »


La ce fut un choc pour moi, elle avait juste choisis celui qui avait le plus gros et grand sexe. Philippe resta assis sur sa chaise, Vanessa se leva et se dirigea vers lui, elle s’approcha de sa bouche et lui fit un léger baiser sur les lèvres, puis je vis leur langue s’entremêlé, puis elle continua avec sa langue à descendre vers son torse, elle embrassa son torse, passa sa langue autour des tétons de Philippe, puis descendit toujours plus bas. Vanessa se mit à genou et a calé sa queue déjà bien grosse entre ses seins pour une branlette espagnole ou chaque coulissement se terminait par un coup de sa langue sur sa bite. Philippe, ne disais rien, il laissait juste échapper quelques soupirs. Elle a absorbé son sexe dans sa bouche, de plus en plus loin. Sa main droite le branlait très lentement, pendant que l’autre lui caressait les couilles. Je voyais pour la première fois un autre sexe dans la bouche de ma femme, je la voyais engloutir son membre tendu à exploser. Elle a abondamment salivé sur sa hampe, et a titillé son frein de sa langue experte.

Je voyais Bruno et Arnaud se masturber devant se spectacle, la soirée poker avait pris une tournure, même dans mes pensées les plus érotiques je n’aurais imaginé un jour assisté a cela, Vanessa le pompait, et je voyais que Philippe n’allait pas pouvoir tenir longtemps a ce rythme. Moi-même, mon bas ventre était chaud et mes sens en ébullition. Les gémissements de Philippe allaient crescendo, et je savais qu’elle n’allait pas tarder à être récompensée. Elle le pompait avec gourmandise, pressant la base de sa tige pour recueillir le plus de sperme possible. Je n’ai pas été déçue car il a joui puissamment, recouvrant ses lèvres et le visage de son jus. Un vrai délice, elle a lapé les dernières gouttes qui s’échappaient de son méat pour en avaler encore un peu plus.


Ne tenant plus, j’ôta tous ce qu’il y avait sur la table, je me dirigeai vers Vanessa, je l’ai prise par la main, et je l’ai fait s’allonger sur la table. Elle était la devant nous les cuisses bien ouverte et sa chatte offerte, et humide. Je m’approchai d’elle et lui présenta mon sexe, et j’ai commencé à me branler doucement devant elle. J’ai senti sa main se poser sur mon érection. Je n’oublierai jamais ce premier contact. Elle a pris mon gland dans sa bouche. C’était doux, chaud à l’intérieur. De l’autre coté Bruno et Arnaud en profitaient pour caresser le corps de ma femme, plus ils la caressaient, plus elle ronronnait, Arnaud faisait ressortir ses tétons et s’amusait à les titiller, à les pincer même afin de mêler un peu de souffrance à cet océan de jouissance qui se déversait en elle. Tout en continuant à me masturber, elle tourna la tète et prit le sexe de Bruno en bouche. Bruno la regardais en souriant avec la fermeté du mâle dominant ce que, manifestement, elle appréciait beaucoup. Il a bougé entre ses lèvres, il lui baisait la bouche. Philippe lui prit place entre les cuisses de Vanessa, le coquin n’a pas mis longtemps à trouver son bouton d’amour et s’est appliqué à faire tournoyer sa langue dessus avec une agilité et une maitrise rares.


Vanessa : « vas y pousse ta langue au fond de ma chatte »


Elle donnait sa fente et ses fruits sans retenue et l’incitais à continuer ce traitement o combien délicieux. Nous étions tous pris dans un tourbillon que moi-même je ne contrôlais plus. Vanessa s’ouvrais entièrement à cette vague de plaisir qui l’envahissait chaque seconde un peu plus. Ces mots ont eu un effet immédiat sur Philippe qui a poussé sa langue entre ses lèvres pour laper l’intérieur de sa chair. Après de très longue minute de plaisir pour tous le monde, je pris Vanessa dans mes bras, la porta vers notre chambre. Je la posai sur le lit. Philippe repris sa place entre les cuisses de ma femme, je voyais sa verge en béton se balader sur sa raie. Sa fente humide l’a encouragé à se montrer plus entreprenant. Il a compris qu’elle se trouvait à un point de non retour. Soudain, la tenant puissamment par les hanches et Philippe poussait avec force en elle, pendant qu’il continuait ses va et vient, ma femme s’est lancée dans une fellation magistrale. Sa langue remontait sur ma tige dressée, lapant mes bourses épilées, s’attardant sur cette queue dont elle raffole, me branlant d’une main experte. Bruno et Arnaud matait tout en profitant de ce corps mis a leur disposition. Ils parcouraient tout son corps de leur main, elle était largement ouverte, offerte à nos regards, à nos mains, à ma verge. D’un coup, elle est partie dans un orgasme bruyant de râles, de mots crus.


Vanessa : « Baisez-moi à fond »


Chacun à son tour prenait place en elle, pendant que les autres s’occupaient de son corps ou de sa bouche. Mon tour venant, Je l’ai prise profondément en levrette, au comble de l’excitation, je me suis lancé dans des allers retours frénétiques. Ses fesses claquaient contre mon bas ventre, elle était a quatre patte une bite dans son sexe, et 3 autres faces a elle, qu’elle suçait en alternance. Quelques petites claques sur les fesses, Je pouvais admirer sa croupe, son petit œillet qui s’émoustille tout autant, alors je décidais de lui préparer le petit trou si discret et qui n’avait jamais été visité. Vanessa comblée comme jamais, les nombreux cris de jouissance qui ont accompagné son puissant orgasme résonnent encore dans ma tête. A ce moment la Vanessa nous a demandé de la baiser simultanément.


Je voulais a tout pris être le premier à explorer son anus, lequel je n’avais jamais eu droit avant cette soirée, je m’allonge sur le lit, Vanessa vint empaler son petit trou déjà dilaté, elle était presque accroupie sur mon sexe raide. La peau soyeuse de son dos et de sa nuque me donnait envie de la lécher. Arnaud, nous rejoint et vient se placer au dessus, il introduit son sexe dans la chatte de ma femme. Pour une première fois, elle dépassait toute mes espérances, tous mes fantasmes. Nous la limions à deux, et elle prenait un plaisir intense. Philippe et Bruno étaient chacun d’un cote et en profitaient pour se faire sucer, lui lécher les seins, lui rouler des pelles a tour de rôle. Je ne sais pas si c’était l’alcool, l’envie ou la situation, mais ce soir ma femme était devenue une chienne, une affamée de sexe. Nous la tenions fermement pour enfoncer nos grosses pines bien au fond de son accueillante intimité. Après de long moment de plaisir, elle a joui intensément mais différemment que d’habitude. Après avoir repris ses esprits, elle se mit sur le tapis de la chambre a genoux, nous quatre autour d’elle nous nous masturbons, elle en profitait pour nous donner a tour de rôle quelques petits coup de langue, nous avons jouit a tour de rôle sur elle. Elle avait du sperme sur tous le corps, ses seins, ses lèvres, son visages, sa langue. Elle a eu droit à une vraie douche de sperme. Je la trouvais magnifique. Elle se releva, nous embrassa a tour de rôle et alla dans la salle de bain pour prendre une douche.


Mes amis épuisés, mais ravie de cette soirée, se rhabille et partirent. Je pris à mon tour une douche et lorsque je vins dans la chambre je trouvais ma femme allongé nue sur le lit entrain de se caresser. Elle était radieuse, on s’est embrassé comme jamais, je l’ai remercié, et elle m’a tous simplement répondu qu’elle avait eu autant, voir plus de plaisir que moi. Nous avons refait l’amour, je l’ai prise avec tendresse, elle a très vite planté ses ongles dans mon dos. Elle criait que ma grosse queue lui faisait du bien. , elle donnait de violents coups de reins pour engloutir ma bite au fond d’elle. Je l’ai retourné comptant bien encore profiter de ce nouveau plaisir qu’elle à découvert cette nuit, elle se tortillait et se cambrais au maximum, offrant un message de bienvenue vers ses fesses. Je l’ai sodomisé et assez rapidement, je me suis vidé dans ses entrailles. Je me suis écroulé en sueur sur elle.


Ensuite on s’est longuement câlinés, et nous nous sommes endormis, dans de doux rêves. Depuis ce jour notre vie sexuelle a bien changé et on s’est encore plus épanouie. Depuis ce jour nous avons eu d’autres aventures, en club, avec un couple d’amis, un inconnu.


Mais tout ceci est d’autres aventure que je veux bien vous faire partager si vous le souhaiter.


Laisser moi un message et je vous en ferais part

Diffuse en direct !
Regarder son live