Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Lue 6 120 fois
  • 45 J'aime
  • 0 Commentaire

une surprenante soeur

Chapitre 3

Inceste

Zut !!!! Les parents. Nous nous regardâmes. Il ne faudrait pas qu’ils nous trouvent ainsi... En un instant je sortis du lit et me glissa desous le cour battant très fort.

La porte s’ouvrit. C’était notre mère qui était là.

-« tu ne dors pas encore ? Tout va bien ma chérie ? »

-« oui, maman, je finissais juste mon chapitre »

-« bonne nuit, à demain »

-« bonne nuit maman, à demain ».


La porte se referma. Nous avons eu chaud. Elle ne s’est aperçue de rien. Je sortis de ma cachette et remonta dans le lit rejoindre ma sour. Nous avons eu du mal à ne pas éclater de rire.

J’entrepris de nouvelles caresses sur ma sour. Elle me chuchota qu’il faudrait mieux arrêter là pour aujourd’hui. Il ne faudrait pas prendre plus de risque. Je lui fis oui de la tête. J’attendis un moment que notre mère se rendorme, ma sour blottie contre moi, puis je rejoignis ma chambre.


La fin de la semaine se passa sans visite nocturne. Le vendredi soir, lors du dîner, nos parents nous annoncèrent une très bonne nouvelle (pour nous). Ils devraient s’absenter pendant le week-end. Nous serions donc seul du samedi après midi jusqu’au dimanche soir. Pratiquement tout un week-end sans les parents, rien que ma sour et moi. Plus besoin de se cacher et faire attention.

La matinée du samedi me parut interminable. L’après-midi venu, nos parents partirent comme prévu. Il fut tout aussi interminable car ma sour était sortie avec des amies qu’elle n’avait pas vue depuis longtemps. Une sortie prévue de longue date. Le soir enfin venu, ma sour rentra avec le dîner, une pizza.

Après avoir mangé, nous nous installâmes sur le canapé l’un à coté de l’autre devant la télévision. Rapidement ma sour me dit :

-« quelle journée !! je vais prendre une douche. »

5 minutes passèrent. J’avais attendu toute la journée. Je vais l’attendre dans sa chambre. J’éteignis la télé, me suis levé et dirigé vers sa chambre en passant devant la salle de bain. La porte était entrouverte. Je vis ma sour sous la douche. Je restais là à l’observer. Spectacle réjouissant. Une érection ne se fit pas attendre. Ma sour se retourna et me dit :

-« au lieu de rester là, déshabille toi et viens me rejoindre ».

Chose que je fis immédiatement. J’enleva tous mes habits, mon sexe toujours tendu et alla retrouver ma sour sous la douche.

-« Toujours en forme ton engin ! » dit elle.

Nous nous savonâmes l’un l’autre. Je caressais ses merveilleux seins, son ventre, son sexe. elle me caressait le torse, mon sexe, mes bourses. Puis elle se mit à genou et commença à lécher mon pieu. Puis l’avala tout entier. Que c’était bon. Je ne mis pas de temps à jouir. Elle avala le tout. Elle se releva, me prit la main, pour m’emmener vers sa chambre. Elle s’allongea sur le dos ouvrit les cuisses et dit :

-« A ton tour, viens lécher ma petite chatte, elle est en feu ».

j’approcha et commença a la lécher. Son clitoris tout tendu, son sexe. Ma sour était tout aussi excitée que moi. De la cyprine sortait de son sexe. Elle mit ses mains sur ma tête pour la guider. Je continuais à lécher, à boire son jus. Je faisais rentrer ma langue aussi profond que possible. Elle ne put résister longtemps à ce traitement. Elle fut prise de petites convulsions et plaqua mon visage sur son sexe.


Ayant retrouvée son calme, elle me dit :

-« trop bon, on ne va pas en rester là ? faut profiter que nous soyons seul »

Elle me fit alors allonger sur le dos et reprit un jeu de la dernière fois. C’est-à-dire frotter son sexe sur le mien. Je me mis à bander aussi tôt.

J’étais déjà très contant que nous nous procurerions ainsi du plaisir, par les caresses et la masturbation. Je pensais que nous aurions un nouvel orgasme aussi, en frottant nos sexes. Apparemment cela n’était pas suffisant à son goût. Lorsque mon sexe fut bien tendu et bien lubrifier de sa cyprine, elle me regarda droit dans les yeux et avec un petit sourire et sans rien dire elle introduit doucement mon sexe dans son vagin. Quelle ne fut pas ma surprise. Je n’avais jamais pensé que ma sour serait allée aussi loin. Elle me fit un grand sourire et commença un va et vient. Elle accéléra ses mouvements. Je sentais la jouissance venir mais je n’eu pas le temps de le lui dire que j’éjacula en elle. Que cela était bon. Ca y est, je ne suis plus puceau. Elle se mit a rire, me sourit et m’embrassa. Elle se retira. Je vis mon sperme couler de son vagin. J’étais un peu géné d’avoir joui aussi vite. Elle s’allongea près de moi, me caressa, et donnant des petits baisers de temps en temps. Ayant repris de la vigueur elle me dit de venir sur elle, je contrôlerais ainsi mieux la situation. Elle ouvrit grand les cuisses. Je me positionna au-dessus d’elle. J’avança la pointe de ma verge jusqu’à l’entrée de son vagin. Elle a posé ses mains sur mes fesses pour les caresser et m’accompagner. Je la regarda dans les yeux. elle me dit d’y aller. Je m’introduis délicatement et sans problème jusqu’à ce que ma verge soit entièrement rentrée. Je lui demanda si ça allait et commença alors un mouvement de va-et-vient. Je ralentissais pris de spasmes. Nous restâmes ainsi quelques instants, le temps de retrouver nos esprits. Puis nous nous endormîmes l’un contre l’autre.

Diffuse en direct !
Regarder son live