Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Histoire vraie
  • Lue 21 330 fois
  • 19 J'aime
  • 0 Commentaire

Universitaires très curieuses

Chapitre 1

Lesbienne
19
5

À mon arrivée à l’université en septembre, mes valeurs sexuelles allaient changer..comme jamais. Pour moi Québec était tellement loin de mon village natal; personne ne me connaissais. À mon arrivée dans ma petite chambre de résidence, je cherchais à connaître le plus de filles possibles (car il n’y a que des filles), c’est alors que je rencontrai Lysanne, ma voisine de chambre. Ma première véritable amie à Québec.


Avec elle, je pouvais parler ouvertement de mes aventures et de mes fantasmes à ma guise, nous étions très à l’aise ensemble. Cette semaine, après 2 mois d’amitié toujours grandissante, nous nous sommes mises à parler de nos fantasmes sur ICQ. Par hasard, le seul fantasme qui nous rejoignait était de faire l’amour avec une autre femme!


C’est alors que nous nous sommes mises à faire allusions à une possible baise entre nous. Elle me dit: ’tu sais, tu es très jolie et tu a un très beau corps’. Je me suis sentie toute bizarre, ce compliment venant d’une femme me chavirait, j’en était toute surprise.


Je lui dis alors qu’elle m’intéressait aussi. Nous en parlions, ne sachant pas trop si nous étions sérieuse ou pas.....


C’est alors qu’hier, nous sommes allées aux douches ensemble, puis ensuite, je lui proposai de venir fumer un peu avec moi. À son entrée dans ma chambre, elle portait une grosse robe de chambre verte, ayant l’air peu vêtue en dessous. Moi, je portais un léger déshabillé de nuit bleu royal, ou mes seins et mes fesses étaient très évidentes.


Nous fumions et avions beaucoup de plaisir....tout en discutant sur ICQ avec des hommes. Nous disions que nous étions en train de nous embrasser, mais nous ne nous touchions même pas.


L’effet du pot se fit sentir très vite, nous riions beaucoup et la gêne diminuait. C’est alors que Lysanne trouva qu’il faisait chaud, je lui proposa d’enlever sa robe de chambre; c’est alors que je découvris, d’un oeil différent, les courbes de son corps. Lysanne à les cheveux aux épaules, bruns et roux, des lèvres pulpeuses pouvant faire rêver un homme. Sa peau, parfaite luisait à la lueur de l’écran, ses seins était à moitié découverts.


Pendant que qu’elle répondait à ma place sur ICQ, je me levai pour lui faire un massage, elle frissonna. Mon coeur battait à la chamade, de drôles d’émotions montaient en moi. Son cou, si délica glissait entre mes doigts.


Pris de gêne, je la lâcha et me remis à ses cotés. Puis le téléphone sonna, c’était son chum...elle me quitta alors pour lui parler. Je demerais seule, espérant son retour, et aussi nerveuse que la première que j’ai fait l’amour avec un homme, sonon plus.


Elle me téléphona et me demanda si je me couchais? ’Non, je t’attendais’ lui dis-je, puis, elle m’écris un message sur internet: ’Tu veux baiser?’ Wow, j’étais bouchebée, mais très excitée aussi, ma chatte devenait toute humide. Je fermai tout dans ma chambre et installa Pink Floyd dans mon lecteur CD.


Je m’étendis sur le lit puis elle entra. Nous étions maladroite et timide, je l’invitai à s’étendre à mes cotés et me parla de son chum: ’ Tu sais, je lui en aie parler et il n’aime pas trop l’idée que l’on puisse faire l’amour sans lui’ dit Lysanne. ’ Alors, tu veux laisser faire?’ lui dis-je dans l’espoir qu’elle dise non. Je me suis mise à lui caresser le bras, en frolant ses seins volumineux. Puis,je me risquai à lui caresser fermement mais tendrement. Elle approcha son visage du mien puis m’embrassa timidement, puis passionnément. C’est alors qu’elle sauta sur mes seins comme une sauvagesse, elle me mordilla les mamelons et me caressait la chatte. Moi, je n’en avait que pour ses seins. Elle se releva, eleva ma petite culotte pendant que j’enlevais ma camisole.


Je lui arrachai son déshabiller puis elle descendit vers ma chatte en feu. La gêne était disparue, elle me lécha la chatte passionnément. Sa langue habile et douce m’excitait au plus haut point. Après un moment, je la relevai puis la déposa sur mon minuscule lit. Je lui léchait les seins, puis le ventre, jusqu’a son mont de Vénus. Elle était bien rasée et son pubis était bien bombé. Ma langue touchais pour la première fois à une chatte...hum. J’adorais la texture douce et humide de ses lèvres. Je prolongeait ma mission vers son vagin...tout humide. J’aimais tellement ca que je ne pouvais m’arrêter,car ses gémissement m’encourageais beaucoup étant donné mon inexpérience. Il y eu par la suite, une longue période de caresses mutuelles et de baiser passionnés.


Je retourner encore vers sa chatte, plus excitée qu’auparavant. De ma langue plus sure je lui léchais le clitoris puis je pénétrai 2 doigts dans sa chatte, tentant de la faire jouir...ses cris devenais plus fort, son corps frémissait, ’C vraiment bon, continue, j’aime ca’ qu’elle me disais. Sa respiration augmentait, son corps basculait , puis, je sentie sa jouissance sur mes doigts, profondéments enfouis dans sa chatte. J’eu alors un profond orgasme qui me fit gémir à mon tour.....


Suite à cela, nous nous couchiames l’une contre l’autre, satisfaites de notre première expérience lesbienne, et résolues à acquérir de l’expérience.......ensemble.


C’est pourquoi, la vie universitaire est si belle, vous ne trouvez pas !

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder