Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 16 434 fois
  • 38 J'aime
  • 4 Commentaires

Vacance inoubliable

Chapitre 1

Trash

Bonjour ;

Aujourd’hui, j’ai 45 ans, je m’appelle David et je vais vous raconter mes vacances de 1988, je venais d’avoir dix-huit ans cela a été la plus incroyable vacance que j’ai vécue.

Je ne sais pas dans quelle catégorie je dois mettre cette histoire, car vous le comprendrez au fur et à mesure. Cet été-là m’a fait découvrir le sexe sous diverses formes, je dirai.

Bref…

Dans le quartier où mes parents habitaient, j’avais un ami qui s’appelait James qui habitait à quelques pas. Avec qui je rigolais pas mal nous nous retrouvions souvent après les cours. Je n’avais pas réussi à trouver un job d’été déçu, je décidais aller faire un tour, je rencontrai James qui se promenait. Je lui fis part de ma déception lui aussi n’avait rien trouvé.


James me dit aussitôt:

« Part avec moi et mes parents, ma sœur ne vient pas elle a trouvé un travail et comme cela, je ne vais pas m’ennuyer ».


Je dis à James:

« Génial, tu en parles à tes parents ».


James m’explique qu’ils ont une grande maison dans la campagne vendéenne perdue au milieu des champs. Arrivée sur place effectivement la maison était vaste à part celle du voisin et des bâtiments agricoles. Seul ici cela ne doit pas être terrible.

Nous sommes accueils par Evans et Kimi un labrador et un berger belge qui sont les chiens du voisin, mais vu que tout est ouvert, ce sont les chiens de tout le monde. James me fit visiter, la salle était immense avec une grande table de ferme qui trônait au milieu avec ses bancs, il y avait deux chambres au ras de chaussée et quatre à étages, et des vieilles dépendances.


Nous montions pour s’installer dès nos chambres, nous avions conclu que nous dormions dans la même chambre cela nous permettait de discuter jusqu’à pas d’heure. Ce soir-là, les parents de James partirent faire le tour des voisins, nous regardions la télévision sans grande conviction.Nous avions ouvert le canapé histoire d’être à l’aise.


James me dit:

« Regarde-il y a un truc caché derrière les livres ».


Le truc caché, c’était une cassette X sans doute caché par son père. Nous avons aussitôt entrepris de la visionner, au bout de cinq minutes nos deux sexes étaient durs et nous étions plutôt gênées.


James me dit:

« J’ai une idée, tu me caresses et je fais pareil » émoustillé, sans réfléchir, je lui dis:

« D’accord »


James enleva son pyjama libérant son sexe en érection, je fus surpris de voir son gland complètement dégagé, il n’avait pas de prépuce. À mon tour, j’ôtai mon pyjama laissant mon sexe aux yeux de James.

Pour moi, le sexe, c’était tout nouveau !

Nous nous recouchions dans le canapé tout en visionnant le film, James attrapa rapidement mon sexe et commença ses douces caresses, je fis de même son gland était gros et prononcé.

Après quelques minutes, nous avons éjaculé quasi simultanément, nous n’avions rien prévu pour essuyer le sperme qui coulait de nos sexes. Nous avons eu un éclat de rire tous deux embarrassés les doigts dégoulinant.

Après avoir tout ‘’ranger ‘’ les parents de James rentrèrent de leurs soirées. Nous demandant si la soirée s’était bien passée.

« Oui parfait ! ».

Nous rejoignîmes notre camp dans la chambre de James. Après un passage à la salle de bains, je fus le premier dans la chambre James s’attarda dans la salle de bains. Cinq minutes plus tard James entra, installés sur nos matelas par terre côte à côte, couchés, nous reparlâmes de nos caresses mutuelles.


Je lui confie que j’avais adoré et que son sexe été très beau en souriant. James se redressa se mis face à moi commencé a ôta le bas de mon pyjama agréablement surpris, je lève mes fesses pour permettent au pyjama de glisser. À moitié nue sous les draps, je regardais James qui me dit:


« Ta bite est très douce, j’aime bien » je souriais.


Je voyais bien que quelques choses le tracasser, je lui dis:

« Tu veux que je fasse quoi ? » En souriant.


D’un coup, il prit mon sexe dans sa bouche et commença à me sucer avec une délicatesse, c’était génial, je dégageais son penis de son pyjama pour commencer à le masturber sans le gêner dans sa fellation. Je l’arrêtai avant que j’éjacule, c’était géant, je commençai à diriger ma bouche vers sa queue avec son superbe gland pour le remercier comme il se doit.


James me dit:

« Non J’aimerai autre chose »


« Tu veux quoi ? dit moi. »


«J’ai très envie de ! »


J’étais toujours très excité et je compris...

Après quelques micros secondes de réflexion je lui dis:


« Tu veux que je me mette comment ? À quatre pattes ? »


« Oui génial ! »


Mon entre fesses était trempé à croire que mon anus était déjà au courant de l’aventure qu’il allait subir ma première sodomie.

Je dis à James:

« Ça va faire mal. Tu es quand même bien monté ! »


« Détends-toi je vais aller doucement »


Je m’exécutai et m’installai à quatre pattes devant le pénis de James (et pour vous avouer super content mais inquiet quand même)

James me dit:

« J’ai récupéré de la vaseline dans la salle de bain cela va t’aider à te détendre »

Je lui dis:

« Tu avais prévu la vaseline avant de me demander si j’étais d’accord ! » En souriant.


James souri et commença à me caresser une main sur mes fesses, l’autre alternant entre mes testicules et ma verge qui pendait. Je mouillais pratiquement du goutte-à-goutte la tête dans l’oreiller j’appréciais se caressent d’un seul coup mon anus fit un petit ‘pop’ …


James me dit en souriant:

« Je pense que tu es prêt »


James prit un tube de vaseline, le pressa pour en extraire une grosse noisette, la posa sur mon anus et commença à masser ce petit trou. Ses caresses étaient sublimes.

James me dit:

« Je vais rentrer mon doigt tu me dis si cela te fait mal . »


« D’accord pas de souci, j’ai confiance »


Je sentais son doigt commencer à me pénétrer, la sensation était agréable. Le doigt étant rentré entièrement, James arrêta attendant que mon anus s’accommode de cette géniale intrusion.

Au bout de quelques instants, je dis à James:

« Aller !!! »

James s’exécuta commença les va-et-vient, son doigt coulissait parfaitement dans mon anus comme s’il y avait toujours été. Cela dura bien cinq minutes. J’étais en extase.

James fut surpris même et me dit:

« Tu es dilaté très dilaté là ! Je peux essayer. Ton petit trou fait au moins 1 cm »

Je dis à James d’un air amusé:

« C’est juste ce qu’il faut pour accueillir ton gland ! Essais, mais doucement, mettent de la vaseline pour aider »


James enduit son gland de vaseline, je savais qui faudra le passer pourquoi !

La nature avait été généreuse avec lui, pour vous donner une idée, son gland faisait 3 cm de long et 5.5 cm de large au plus fort avec un gros col tout monté sur une verge de 13 cm de 4 cm de diamètre = 16 cm de bonheur (j’ai mesuré bien plus tard).

James se mit en place derrière moi, je me concentrais de ne pas contracter mon anus le laissant ainsi ouvert. Je sentis le bout de son gland flotter maladroitement sur mes fesses, j’ajuste la hauteur pour guider la hampe.


Oui ! Je sens l’extrémité de son gland se centrant dans mon petit cul ouvert. Le cône de son gland forçant l’anus à se dilater. Je grimace heureusement la vaseline aidée au travail, James fait des pauses le gland n’est pas encore passé ça se dilate encore ! Ça fait mal James se retire laissant un gros trou.

Je dis à James :

« Met plus de vaseline sur ton gland, attend, je vais le faire ! »


Je me retourne prend le tube et badigeonne le gland ainsi du col de pas mal de vaseline. Je reprends ma position James rapidement trouvé entrée plus douée ce coup-là.

Le passage avait partiellement été fait le mal est moindre, Je sens que mon anus ne cesse de se dilater jusqu’où ! D’un seul coup le col du gland vient de passer ouf ! Je sens sa hampe en moi avec un diamètre conséquent mais plus raisonnable.

James sans hardi et commença des va-et-vient je le stoppai dans son élan:

« Ho doucement attend laisse-moi je tends à m’habituer »


James se figea en moi passant ses bras de part et d’autre pour caresser mon sexe trempé.

Quelques minutes plus tard je lui dis:


« Aller fais-toi plaisir, je suis tout à toi ! »


James repris, c’est va et vient, l’encourageant avec mes gémissements. Quelques instants plus tard, je sentis des à-coups dans anus, je compris qu’il avait éjaculé en moi.

Je dis à James:

« Reste en moi, j’aime bien sentir ton sexe »


Quelques minutes plus tard mon anus rejeta son sexe, qui après avoir craché sa semence avait perdu de sa superbe.

James me demanda si je voulais le pénétrer, je lui dis:


« Non ! Masturbe-moi, je préfère ! »


Après avoir éjaculé à mon tour, je pensais que l’on allait se reposer !

Je n’avais pas fait attention que le sexe de James été à nouveau prêt. Avec un petit sourire au coin des lèvres, je pris sa belle queue et la guider vers mon anus qui bâillé encore, je n’étais pas encore remis de son précédent chevauchement. J’en prenais plein les fesses, c’était génial pendant pratiquement 10 minutes. Je sentis les à-coups de son éjaculation.


Je demandais à James de s’occuper de mon sexe, mais je m’aperçus rapidement qu’il n’avait pas beaucoup de conviction après avoir éjaculé, je me suis dit, je vais faire autrement la prochaine fois.

L’anus légèrement irrité et très dilaté, je n’ai pas eu le courage de me lever pour essuyer les fesses, c’était trop sensible. Nous avions gardé juste les hauts de pyjama au cas ou !


Le lendemain matin la mère de James le réveilla pour lui dire qu’ils partaient pour la journée et que le déjeuner se trouvait dans le frigo. Elle dit à James de faire attention la porte entrée était grande ouverte pour aérer.

Je continuais à somnoler coucher sur le côté, quand je sentis le sexe de James toucher mes fesses et devenir rapidement dur.

Je décidais de ne pas bouger, il commença à doucement écarter les fesses pour dégager mon intimité vue que je ne m’étais pas essuyé la veille, il entreprit de coulisser son sexe dans la raie de mes fesses pour récupérer le maximum de vaseline qui avait débordé.

Il commença son intrusion qui fut relativement facile, je le laissais faire quelques va-et-vient en gémissant et rapidement, je me retirai le laissant sur le carreau le sexe raide comme un pic.

Il me dit:

« Mais ! J’ai trop envie allez ! »

Je lui dis :

« Non en souriant, tu vas attendre un peu »


Je partis aux toilettes pour m’essuyer dû à la nuit mouvementée.

James s’habilla et descendit frustrer dans la salle pour prendre son petit-déjeuner. Cinq minutes plus tard, je descendis également, mais contrairement à lui, j’avais gardé mon haut de pyjama, mais pas le bas, autrement dit, j’avais les fesses à l’air.


Surpris, il me dit:

« Tu ‘abuses de descendre comme ça, j’avais trop envie tout à l’heure »

Je lui dis:

« Non, je ne trouve pas, on a tout le temps il n’y a personne, les voitures, on les entend de loin et avec la nuit passée, je n’ai rien à cacher non. »


Je m’assis à table devant mon bol pour déjeuner, James était assis en bout de table bougonnant.

D’un seul coup, je sentis un truc humide me toucher le sexe, surpris, je ne bougeais pas, c’était Evans le labrador, il était rentré dans la maison sans que je m’en aperçoive. Je ne bougeais plus Evans après quelques reniflements entreprirent de me faire une toilette intime.


La gorge serrée, je laissais faire ne bougeant pas, c’est incroyable la dextérité de sa langue, il arrivait à la glisser entre mon gland et le prépuce, le bruit que le chien faisait attirèrent la curiosité de James, qui regarda sous la table ce qu’il se passait amuser il, me dit:

« Mais tu te fais lécher la bite par Evans, tu n’as pas honte. » Avec un sourire.

Je lui dis que je n’osais pas bouger par peur.


Je m’aperçus que son pyjama caché son sexe en érection, profitant de l’opportunité de changer de sujet, je me levai immédiatement, j’ôtais le haut du pyjama pour m’allongeant sur le dos au bout de la table les fesses légèrement dans le vide les jambes en l’air.


Je lui dis:

« Aller prend moi, j’ai très envie »


James ne se fit pas prier et me pris sur la table la position était idéale, j’en ai pris pour mon grade avec des assauts soutenus géniaux.

Je dis à James dans la foulée :

« Masturbe-moi avant que tu n’éjacules, je veux sentir ton sexe dur et moi et jouir »


L’avantage de cette position, c’était qu’il pouvait me sodomiser profondément et s’occuper de mon sexe en même temps, je jouis rapidement, le sperme gicle abondamment sur le ventre. Peu de temps après je sentis son sexe battre en moi, il venait d’éjaculer, en sortant sa belle queue, il en profita pour l’essuyer sur mes fesses.


Je lui dis:

« Ne te gêne pas surtout »


James me dit:

« Ne bouge pas, je vais chercher une serviette »


Dès le départ de James, quasi immédiatement, je sentis la truffe humide d’Evans me renifler mes fesses. Je l’avais oublié lui, aussitôt, il entreprit de sans doute finir ma toilette intime qu’il avait commencée sous la table.

Je restais allongée les jambes en l’air laissant, Evans me lécher les fesses, il arrivait à introduire sa langue dans mon anus toujours ouvert depuis le départ de James moment génial.


Je me redressais sur la table pour lui permettre d’avoir accès à mon sexe pour parfaire cette toilette, je n’en revenais pas d’une telle dextérité cette langue naviguer autour de mon gland et s’appliquant à tout nettoyer, je lui caresse la tête pour lui montrer que j’appréciais. Je descendis de la table pour qu’il finisse de lécher le sperme que j’avais partout sur le ventre la toilette terminée, le chien sorti, une voiture approchée.

James arriva avec une serviette-éponge, prenant mon haut de pyjama, je filais à étage, nu cela faisait désordre.


À suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live