Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 301 fois
  • 0 J'aime
  • 0 Commentaire

Vanessa -c

Chapitre 1

Hétéro

Etant fervent adepte de vos histoires, je viens à mon tour vous conter une des miennes.


Je travaille dans une société où je suis dans un service administratif qui prend souvent des stagiaires sur deux ans. On attribua à mon service une jeune brune de 17 ans se prénommant Vanessa à mon service.


Présentation : Vanessa, 1.70m taille 36, 85B, joli cul, cheveux longs. Moi, 36 ans, 1.75m taille 42.


On fit rapidement connaissance et dès le début le courant passait bien entre nous. Je suis même arrivé à être un peu son confident dans le bureau. Il faut dire aussi que dans notre bureau (4 personnes), l?ambiance était super, décontractée, on aimait bien plaisanté sur le sexe.


Un jour, le sujet était arrivé sur le SM, et chacun donna son avis qui était en majeur partie négatif à cette pratique. Mais pendant cette conversation, Vanessa n?arrêtait pas de rigoler. Je lui demande le pourquoi, mais elle ne répond pas disant que c?est un fou rire. Puis, discrètement elle me dit que ça lui fait rigoler car elle adore qu?on soit brutal avec elle. Voulant savoir un peu plus, je lui questionne de ce qu?elle aime. A force d?insister, elle me dit qu?elle adore recevoir des claques sur ses fesses en étant prise en levrette, et pendant qu?elle exécute une fellation qu?on lui donne des claques sur son visage, son cul et son sexe, qu?on lui tire les cheveux. Je peux vous dire qu?après avoir entendu cela, j?étais assez excité pour être en érection. Je me suis même osé à lui dire que je serais content d?être à la place de son copain. Alors, elle me répond que ce dernier était assez timide les extra qu?on peut faire dans le sexe, et qu?elle n?osait pas le brusquer, donc qu?elle était assez frustrée. Par contre, moi, j?ai eu très envie de l?emmener dans un lit suite à ces révélations. Je tentais par lui dire que je pourrais remplacer son copain pour ces points. Elle me répondit gentiment que ce n?était pas possible, que j?étais marié...


Quelques temps passèrent, il y avait toujours de la bonne humeur dans le bureau avec autant de conversations sur le sexe. J?essayais toujours de relancer Vanessa. Mais en vain.


Un après-midi, on n?était Vanessa et moi seuls dans le bureau en train de plaisanter sur je ne sais plus quel sujet, quand elle est allé un peu trop loin, je lui dit :


— ? arrête de me provoquer ou tu risques de passer à la casserole tout de suite ?.

— ? tu ne seras pas assez courageux de le faire ?, me répond-elle.

— ? chiche ! ?

— ? d?accord, chiche ?

— ? va m?attendre dans les toilettes ?, lui dis-je. Et je quitte le bureau après avoir répondu au téléphone.


Après avoir la personne qui m?a appelé, je pars aux toilettes tout en pensant qu?elle n?y sera pas. Quand je pousse la porte, surprise, je la vois devant le lavabo. Je me dis dans ma tête que je ne peux reculer. Je la pousse dans un des toilettes et je ferme la porte derrière nous.


— ? est-ce que tu te rends compte de ce que tu vas faire ? ? lui dis-je.

— ? oui, ouvre ta braguette ? me répond-elle.


Je m?exécute rapidement avec enthousiasme, et elle se met à genou pour m?administrer une fellation. Au bout de cinq minutes, elle se relève et me dis ? j?en ai envie ?. Je la retourne, descend son pantalon avec son string à ses genoux, je la baisse un peu, je la caresse un peu sa chatte qui est tout mouillé par derrière et je l?enfile en levrette. Que c?est bon d?être une petite chatte bien serrée d?une jeune fille. Quand je commence à accélérer mon va et vient, elle commence aussi à pousser des petits cris. Je suis obligé de mettre ma main sur sa bouche pour qu?on ne nous entende pas. N?oublions pas que nous sommes dans les toilettes de notre boulot en plein après-midi. Tellement que c?est bon et que la situation est excitante, je ne tarde pas à jouir en elle. On se rhabille et on sort chacun notre tour des toilettes pour repartir vers notre bureau où les autres nous demandent où on était.


C?était la première fois où il s?est passé quelque chose de sexe entre nous. N?étant pas satisfait, je la relançais de temps en temps comme quoi je n?avais pas pu apprécié pleinement ce qu?elle m?a offert.


Jusqu?au jour où elle me proposa de l?emmener acheter une glace au supermarché d?à côté. Nous primes ma voiture pour y aller et en cours de route, je lui dis :


— ? si nous allions faire un tour ? ?

— ? ok ? me répond-elle ?


Je conduisais jusqu?à trouver un coin tranquille. Tout en discutant, elle m?ouvrait le pantalon et sortait mon sexe qu?elle caressait avant de le prendre en bouche. J?étais assis au volant et elle s?était penchée sur le côté vers moi. Elle me suçait en prenant son temps tout en m?enfonçant au maximum au fond de sa bouche. Je peux vous dire que c?était très agréable. Je repensais à ce moment à ce qu?elle m?avait avoué sur le fait qu?elle aime être brutalisée. Je lui dis :


— ? c?est vrai ce que tu m?as dit l?autre jour que tu aimes être brutalisée ? ?

— ? oui, vas-y, tu me feras plaisir ?

— ? tu me dis si je vais trop loin ?

— ? ok, mais tu peux y aller ?


Elle continua à me sucer. Je commençais par lui remonter sa robe sur ses fesses. Etant donnée qu?elle était en string, ma main était directement en contact avec ses fesses. Je commençais à la caresser en lui des petites claques de plus en plus fort entre les caresses. Je remontais ses fesses pour avoir accès à sa chatte en ouvrant ses jambes. J?écartais ses fesses pour lui claquer la chatte et l?anus. A chaque claque, elle se trémoussait en poussant des ? hum ? ? oh ? ? ah ?. Plus je donnais des claques, plus elle me suçait plus fort. Je faisais un effort surhumain pour ne pas éjaculer. Maintenant, je la caressais entre deux claques, elle était trempée. Après, je l?ai prise par les cheveux pour rythmer la cadence de la fellation. Elle me dit ? plus fort ?. Je ne me suis pas gêné, j?y suis allé plus fort en enfonçant de plus en plus fort mon sexe dans sa bouche. Je peux vous dire qu?elle prenait du plaisir à subir cela. Après quelques minutes de ce traitement, elle s?est mise à jouir. Je la laissais récupérer, et lui repris maintenant la tête par mes deux mains et lui donnait le rythme. Entre-temps, je lui mettais quelques claques sur les fesses, la chatte et l?anus. Je n?ai pas mis longtemps à jouir dans sa bouche. Elle m?a tout avalé, puis a continué à me sucer jusqu?à me nettoyer complètement. Nous repartîmes au bureau.

Diffuse en direct !
Regarder son live